mai 262012
 

Source:  En le voyant, j’ai pris avec rage mon caméscope en pensant à cette mosquée de Okba. J’avais les larmes aux yeux en voyant dans quel état il est; on en a fait des toilettes, on y défèque. À l’intérieur, il est tout délabré, dans un état ruineux, bref, il ne reste plus grand-chose. Voilà ce qu’ils ont fait de notre patrimoine historique. De loin, le palais me parait comme une colline. En arrivant, j’ai compris que la moitié est enfouie sous terre, les vestiges ont été laissés à l’abandon, absence totale de cet état qui ne sait rien faire hormis de construire des mosquées, de coûteuses mosquées, un état protecteur du patrimoine arabo-islamique au détriment du patrimoine amazigh…

Continue reading »

jan 202012
 

Source:  L’histoire de la Kabylie est émaillée de mouvements violents à forte connotation religieuse, depuis les Chrétiens donatistes du 4ème siècle jusqu’à la confrérie musulmane Rahmaniya du 19ème siècle en passant par les Kotamas chi’ites du 10ème siècle. Pourtant, outre une pratique spécifique de l’islam, la société kabyle a développé au cours des siècles un fonctionnement institutionnel (la tajmaat) garantissant une séparation souple entre les affaires religieuses et celles de la Cité. Par ailleurs, suite à la conquête française de l’Algérie, de nombreux Kabyles ont adhéré à la vision laïque prônée par les républicains français. L’ensemble de l’élite intellectuelle, artistique et politique kabyle contemporaine forme ainsi un bloc « laïciste » atypique dans le paysage algérien, lequel freine encore aujourd’hui l’émergence d’un islam politique puissant en Kabylie.

Continue reading »