Nov 182017
 

Source 18/11/17 à 10:12 – Mise à jour à 17/11/17 à 16:38

Beaucoup d’experts s’accordent pour dire que le terrorisme serait issu de deux causes : une perte de sens dans nos sociétés consuméristes qui frappent de nombreux jeunes et la présence d’un courant salafiste qui se propose comme une réponse à ce besoin de repères. C’est précisément cette vision rétrograde de l’Islam que nous entendons combattre.

Mettons en place les Assises de l'Islam de Belgique

En janvier 2016, un article de fond de la Libre Belgique expliquait qu’une vision rigoriste et traditionnaliste de l’Islam l’emportait jusqu’à présent sur la vision libérale et sécularisée [1]. Un récent rapport de l’OCAM de février 2017 va plus loin en disant que l’Islam radical progresse au détriment de l’Islam modéré. Une des explications est que cette dernière vision de l’Islam a des références intellectuelles moins solides qui peinent à contre argumenter les discours des courants plus identitaires. Plus intégré, l’Islam modéré est aussi logiquement moins prosélyte et plus discret que l’Islam radical. Continue reading »

Sep 252017
 

Source  Roubaix, le 25 septembre 2017
3

L’islamiste franco-marocaine Fatima En-Nehary (enseignante à ICOGES), à qui j’ai déjà consacré le 13 septembre dernier mon article intitulé : «PJD Paris : Fatima, un profil radical protégé sous le voile ?»[1]-[2] et qui semble être curieusement soutenue, depuis, par la majorité des islamistes de son parti, à Rabat comme à Paris, m’a excommunié publiquement, sans aucune gêne, ce vendredi 22 septembre 2017, sur sa page Facebook en arabe, en me qualifiant textuellement d’ «hérétique» : Zindîq (زنديق). Continue reading »

Juin 162017
 

SourceL’EI est d’abord le fruit d’un contexte général, de l’initiation à la haine, de son apprentissage, dès la petite enfance, au nom de Dieu et de la «vraie religion», jusqu’à travers les éléments de la prière (obligatoire) de très loin les plus communs et répétés. Avec l’omniprésence des références religieuses dans tout ce qui fait le bagage intellectuel et moral des gens. Avec leur intégration dans l’enseignement, de la maternelle à l’université, et les médias. C’est une grange pleine de paille sèche, une fabrique de munition mal entretenue. Et évidemment, cela empire à mesure que les musulmans sont alphabétisés et disposent d’un accès de plus en plus aisé aux sources mêmes de ces références.

Après un tour d’horizon général, l’auteur examine un à un chacun des aspects du comportement et du caractère de l’EI, puis montre quelles sont ses sources d’inspiration. Et à chaque fois, nous trouvons ces sources au cœur même de ce qui fait la civilisation musulmane – dans le Coran, la tradition de Mahomet, les exégèses les plus classiques et répandues, la jurisprudence des légistes tant anciens que modernes et les enseignements les plus standard de l’éducation religieuse prodiguée dans tous les pays musulmans.
Continue reading »

Mai 292017
 

Source: Cet excellent ouvrage qui nous fait pénétrer dans la lettre et l’esprit de la propagande nazie pendant la 2e Guerre mondiale a de quoi surprendre par bien des aspects, qui restent sinon largement escamotés de nos jours. Bien sûr, on peut d’abord y mesurer toute l’ampleur et la profondeur de la propagande anti-juive déployée par l’Allemagne nazie. Ainsi que la proximité, pour ne pas dire l’intimité des dirigeants nazis et de leaders religieux musulmans de l’époque. Mais on y découvre aussi et surtout que la propagande nazie, dans le monde arabe, était totalement imprégnée de culture musulmane.

Il est commun aujourd’hui de penser ou d’avancer que le nazisme a influencé négativement le monde arabe, lui a inoculé un venin anti-juif concocté dans un chaudron de nationalisme raciste et hégémonique. Mais à la lecture des textes de propagande destinés au monde arabe, et qu’on est vite porté à qualifier plutôt de prêches, on s’aperçoit en fait que la propagande nazie en arabe se fondait essentiellement sur les croyances musulmanes, et faisaient systématiquement référence au Coran, à Mahomet, à la glorieuse histoire des conquêtes arabes… et à la haine anti-juive secrétée par la religion musulmane.
Continue reading »

Nov 242016
 

Source. Merci à Berthet qui a traduit ici un billet de Tawfik Hamid reproduit ici.

Lorsque vous rencontrez une idéologie religieuse au 21e siècle qui favorise la mort des apostats, la lapidation des femmes pour des infidélités sexuelles et l’exécution brutale des homosexuels; une idéologie qui incite à la guerre pour imposer son système de valeurs inhumaines aux autres; une idéologie qui non seulement tolère, mais encourage ses soldats à prendre des prisonnières de guerre en tant qu’esclaves sexuelles – et quand vous envisagez le nombre d’actes terroristes menés en son nom – alors vous commencez à réaliser que le sentiment d’une certaine appréhension face à cette idéologie religieuse est non seulement rationnelle, mais probablement souhaitable, simplement du point de vue de l’ instinct de survie. Continue reading »

Nov 242016
 

Source.

When you encounter a religious ideology in the 21st century that promotes killing apostates, stoning women to death for sexual indiscretions, and brutally slaughtering gays; an ideology that instigates wars to impose its inhumane value system upon others; an ideology that not only condones but encourages its soldiers to take female war prisoners as sex slaves — and when you contemplate the number of terrorist acts conducted in its name — then you begin to realize that feeling some trepidation in the face of that religious ideology is not only rational, but probably advisable from a purely survival instinct standpoint.

It is definitively not an irrational response, and therefore by definition nota phobia. In fact, to not recoil in horror from such an ideology must be seen as a disease that needs to be treated.

The current mainstream Islamic ideology not only promotes these atrocities, but the leading Islamic scholars are teaching it as an integral part of the Islamic religion.

There is neither a single major approved Islamic theological institute nor a leading Islamic scholar who stands unambiguously against these barbaric 7th century values and teachings. And yet some people wonder why reasonable people respond with alarm, and decry such a response as “Islamophobia.”

Continue reading »

Août 112016
 

Août 042016
 

Source  Publié le 04/08/2016 à 12:12 | Le Point.fr PROPOS RECUEILLIS PAR

Best-seller en Allemagne, son essai polémique “Le Fascisme islamique” ne paraîtra pas en France. Entretien avec un penseur menacé de mort par les islamistes.

Dans "Le Fascime islamique", Hamed Abdel-Samad montre que la violence est consubstantielle à l'islam, même s'il reconnaît que le Coran peut aussi être lu dans sa dimension "éthique" et "spirituelle".

Fils d’imam et ancien membre des Frères musulmans dans sa jeunesse, le Germano-Égyptien Hamed Abdel-Samad est devenu, en Allemagne, une figure médiatique de la critique de l’islam, ce qui lui a valu plusieurs fatwas et menaces de mort. La traduction de son best-seller Le Fascisme islamique, essai virulent qu’on pourrait comparer au travail du Michel Onfray athéologue et qui établit des parallèles entre islamisme et idéologie fasciste, devait paraître en France le 16 septembre. Continue reading »

Juil 202016
 

Source mardi 19 juillet 2016

La presse:
– “Les principales associations musulmanes de France condamnent l’attentat de Nice
– “L’université Al Azhar du Caire, plus haute autorité de l’islam sunnite, condamne l’attentat de Nice
– “Attentat de Nice : la prière des musulmans de Narbonne

 1 Les droits du défunt non-musulman

Aucune équivoque possible: “un musulman a parfaitement le droit de suivre le cortège funèbre d’un proche non-musulman“. Cette affirmation interdit de facto de prier pour lui, alors même qu’il s’agit d’un parent.

Le même site nous apprend au passage que “si vous voyez un cortège funèbre, levez-vous“. Mais ce n’est pas pour les raisons que vous croyez: c’est juste parce qu’il faut témoigner à Allah tout le respect que chaque musulman lui doit. Continue reading »

Juil 072016
 

L’islam est à la fois une religion et un système de gouvernement, rappelle le grand imam de l’Université Al-Azhar en Egypte

By | on July 6, 2016 |
Continue reading »

Mai 172016
 

Livres pro-islamistes, pro-nazis et pro-djihad au rassemblement de l’UOIF 2016

Home Enquête Livres Pro-Islamistes, Pro-Nazis Et Pro-Djihad Au Rassemblement De L’UOIF 2016

Le Rassemblement Annuel des Musulmans de France est organisé par l’UOIF. L’UOIF est une organisation étiquetée comme terroriste dans plusieurs pays car faisant partie des Frères musulmans. En France, elle bénéficie d’une forme de tolérance et cherche à être considérée, avec ses rassemblements comme une interlocutrice incontournable. Continue reading »

Mai 082016
 

Ajoutée le 1 déc. 2015

Nous avons fait pour Résistance républicaine un montage d’un quart d’heure, constitué d’extraits d’une video du site http://islamexplained.com/, avec des sous-titres.
Video originale de 89 minutes non sous-titrée :
http://islamexplained.com/UVG_0_ar/UV…

Mar 312016
 

Source: Paru en France ce mois de mars, le livre de Héla Ouardi « Les derniers jours de Muhammad » fait actuellement l’objet d’une campagne virulente au Sénégal.

ouardi

Selon les journaux en ligne « Sénéflash et « Sénégo », le livre de l’universitaire tunisienne aurait été retiré hier de la vente, après instructions du Premier ministre du Sénégal et avis du ministre de la Culture.

Qualifié de « blasphématoire », de « sacrilège » et de « prétendue reconstitution », le livre a subi les foudres d’associations et de dignitaires religieux ayant « alerté » les autorités sénégalaises sur ce « pamphlet ».

Comparé aux « Versets sataniques » de Salman Rushdie par ces associations, notamment Jamra et Mban Grace, le livre aurait donc été censuré.

En Tunisie, l’auteure, universitaire de premier plan, présentait hier son ouvrage à la Foire internationale du livre de Tunis devant un public nombreux. En France, ce livre paru chez Albin Michel poursuit sa carrière et bénéficie d’un bel accueil critique et public.

Mar 242016
 

Source Par Boualem Sansal, écrivain 23 mars 2016 à 17:31

Malheur sur nous ! Les lanceurs de fatwas et les censeurs émérites, les seconds couteaux et les jaloux ont marqué un point : Kamel Daoud se retire du journalisme. Les attaques contre l’écrivain relèvent du terrorisme intellectuel, tout comme ce qu’en Europe, on appelle le «politiquement correct». Continue reading »

Mar 022016
 

Ajoutée le 29 févr. 2016

Hamed Abdel Samad est écrivain et universitaire allemand d’origine égyptienne. Ses écrits et ses prises de positions publiques lui ont valu une fatwa meurtrière. Soutenons-le en achetant ses livres, le dernier traite des liens entre nazisme et islam, intitulé “islamic fascism” http://www.amazon.com/Islamic-Fascism

Cet extrait est tiré de Box of islam, épisode 39. https://www.youtube.com/watch?v=gc8s5…

Fév 102016
 

Source:

Islametfiliales

De nombreux auteurs arabo-musulmans confirment régulièrement que l’islam constitue la cause principale du sous-développement de leur pensée, de leur civilisation comme de leurs pays. Ils reconnaissent ouvertement, preuves à l’appui, que cette croyance sectaire a toujours freiné et même asphyxié toute initiative d’innovation, de réforme, de progrès, de modernité, de démocratie, du libre arbitre et des libertés.

La raison de cette catastrophe réside, selon le chercheur égyptien, Sabah Ibrahim, dans la culture intrinsèquement destructive de l’islam. Dans un récent article sur son blog, ahewar.org/m.asp?i=4147, daté du 3 février 2016, il attaque directement le cheikh de l’université islamique d’Al-Azhar qui prétend que la civilisation islamique a transmis à l’Occident le savoir, les connaissances et les sciences. En voici quelques extraits :

Continue reading »

Nov 262015
 

Source Mise en ligne le 26 novembre 2015

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l'Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti.

Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, ministre des Affaires islamiques de l’Arabie Saoudite. Proche parent du Grand mufti qui ordonne de détruire les églises.

Alors que tous les dignitaires religieux officiels de l’Arabie Saoudite contemporains comme Ibn Baz, Fâzan, Uteymine, Jaizari, prescrivent outre le jihâd offensif, la peine de mort à l’encontre des apostats, homosexuels, innovateurs, hérétiques, c’est ce wahhabisme officiel qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourggérée par des marocains.  Le Grand mufti d’Arabie Saoudite, également membre de la famille al Sheikh descendant en ligne directe de al-Wahhab (1703-1792),  a déclaré en 2013 qu’il convient de “détruire toutes les églises” de la Péninsule Arabique, s’appuyant sur les propos de Mahomet sur son lit de mort réclamant de chasser les chrétiens de la région.

C’est son cousin, ministre des Affaires islamique, Saleh bin Abdul-Aziz Al ash-Sheikh, avec qui il travaille de concert, qui est invité à la Grande Mosquée de Strasbourg. Continue reading »

Oct 082015
 

Source 6 oct. 2015, 11:10

Plus d’une cinquantaine de religieux saoudiens, partisans du départ de Bachar el-Assad, ont demandé aux pays arabes d’apporter un soutien «moral, matériel et militaire» au «djihad» contre la Russie, l’Iran et l’armée gouvernementale syrienne. Continue reading »

Sep 172015
 

Source  by  • September 8, 2015 • 0 Comments

Le drame de l’homme, la condition humaine, la réflexion existentielle, la solidarité sans égard à la croyance, couleur ou origine des déshérités, l’intelligence simplement, ne sont pas les sujets dont on s’attarde dans nos universités et nos écoles ; ils ne sont pas sujets vendeurs pour les muphtis et prédicateurs… Ils sont l’apanage, qu’on le veuille ou pas, des sociétés qui produisent des penseurs, de nations qui lisent dans le métro et dans le bus, des peuples qui publient chaque année des millions de livres…

refugies_vers_kurdistan_image

Bien entendu, aucun muphti, aucune fatwa sur les réfugiés, aucun appel retentissant pour mettre devant leur responsabilité les pays musulmans. Rien, le sujet n’est pas vendeur dans une nation où les prêcheurs prêchent rarement dans le désert. Il y en a toujours les hommes oisifs qui ferrent les cigales pour facilement leur ferrer des œillères ! Hier, ils disaient la Oumma arabe, aujourd’hui la oumma islamique. Que du vent. Continue reading »

Août 142015
 

Source by Maher Gabra*Published on Tuesday, 14 July 2015 01:00

He’s the former grand mufti of Egypt and a leading scholar and council member at Azhar University, which many deem the world’s beacon of moderate Sunni Islam. Now listen to what the guy has to say…

Few weeks ago, the former Grand Mufti, Sheikh Ali Gomaa issued a fatwa that a liberal writer who advocates for respecting women’s choice to wear the veil or not is an infidel. However, when he was asked about ISIS in the same interview, he insisted that they are not infidels. They are Muslims, but they misunderstand Islam!  Continue reading »