Juil 022017
 

ENTRETIEN AVEC…

SEYRAN ATES, AVOCATE ET IMAM

ET ABDEL-HAKIM OURGHI, THÉOLOGIEN

Source : CHARLIE-HEBDO N° 1301, 28 juin 2017

Ce site a récemment publié un article en allemand au sujet de la mosquée libérale fondée par Seyran Ates.

Pour les francophones, Charlie-Hebdo publie cette semaine une interview de Seyran Ates et de son assistant Abdel-Hakim Ourghi.

Pour des raisons évidentes de droits d’auteur, nous ne pouvons pas reproduire ici l’article dans son intégralité, mais Charlie-Hebdo est disponible en France dans tous les kiosques à journaux et les Maisons de la Presse (3 euros). L’article est très intéressant, et Seyran Ates et Abdel-Hakim Ourghi y détaillent sur une page entière leur projet et leurs motivations.

Vous dites ouvertement que “le mal” fait partie de l’islam, avec des courants autoritaires et violents

… Ce sont des propos très difficiles à entendre pour nous, les musulmans, c’est certain. …

Pourquoi est-il si difficile de réformer cette religion ?

… On pourrait dire que l’islam est atteint d’une maladie grave. …

Continue reading »

Juin 252017
 

Sourcesuisse-islamChristian Hofer: La langue arabe et le coran seraient des outils pour s’intégrer en Suisse. Comme si Montreux était un lieu arabe avec des racines musulmanes: la contradiction ne les dérange aucunement tant il est vrai que n’importe quel mensonge est désormais tenu pour argument. Et la menace en filigrane est claire: “Si la Suisse refuse, elle sera responsable du manque d’intégration.”

Mais ne vous inquiétez pas, leur enfumage ne dure que le temps de quelques lignes puisque le véritable but, qui est exactement l’inverse de l’intégration, est stipulé sans équivoque plus bas:

l’achat du centre aidera la communauté musulmane dans l’implantation de l’Islam dans ce pays et aider nos enfants et nos jeunes à préserver leur identité par l’enseignement de la langue arabe et du Coran.”

C’est écrit en toutes lettres: imposer l’islam et ses références dans un pays aux racines chrétiennes, tout en garantissant à leurs jeunes une identité contraire à la nôtre. C’est donc cela ce qu’ils appellent “l’intégration”.

Pendant ce temps, les socialistes continuent à déverser leur haine de notre culture… Un travail de sape remarquablement complémentaire.

**********

Continue reading »

Juin 232017
 

Source

Die Ibn-Rushd-Goethe-Moschee in Berlin-Moabit. Sie ist in den Räumlichkeiten der evangelischen Sankt Johannis Kirche untergebrachtDie Ibn-Rushd-Goethe-Moschee in Berlin-Moabit. Sie ist in den Räumlichkeiten der evangelischen Sankt Johannis Kirche untergebracht
Die Ibn-Rushd-Goethe-Moschee in Berlin-Moabit. Sie ist in den Räumlichkeiten der evangelischen Sankt-Johannis-Kirche untergebracht

Quelle: AFP/JOHN MACDOUGALL

In der islamischen Welt gibt es Aufregung um die liberale Moschee der Anwältin Seyran Ates. Nun hat auch die Fatwa-Behörde in Ägypten gesprochen. Ihr Wort hat in der islamischen Welt großes Gewicht.

Continue reading »

 Posted by at 15 h 53 min
Juin 212017
 

Source: Seul journaliste à avoir eu cette initiative, Michel Zendali m’a m’invitée à son émission “Les Beaux Parleurs” ce dimanche à propos du “Radicalisme dans les mosquées suisses”. Le débat a été chaud. Une féministe caricaturale, Coline de Senarclens, et le “philosophe politique” Nicolas Tavaglione ont mené la charge.

Débat et émission dans leur entier ici à partir de la minute 49:

https://www.rts.ch/play/radio/les-beaux-parleurs/audio/mireille-vallette-vigie-anti-islamiste?id=8675944 Continue reading »

Juin 182017
 

Source: Le spectre du drapeau noir assombrit la Suisse

Rien à voir avec la Syrie ou la France, mais, oui, en Suisse aussi, la pire idéologie fasciste de l’histoire connue progresse à grands pas. Ceci bien sûr grâce aux mosquées et aux associations islamiques, comme partout, mais aussi à certaines institutions universitaires et autres organisations financées par les contribuables. Mirelle Vallette brosse ici de ce scandale à ciel ouvert un tableau massacrant de lucidité.

Cet ouvrage montre le lien direct entre les ambitions de conquête distillées dans les antres des Frères musulmans, puis de leurs métastases, au cours des décennies passées, et l’action concrète actuelle des musulmans et de leurs alliés, sur le terrain, dans une Helvétie politique, étatique et médiatique comme prise de léthargie, hypnotisée, abrutie par de pleines charrettes de mensonges sucrés et opiacés déversés sur une population dont on ne sait plus trop, au terme de cette lecture, si elle va pouvoir y résister.

Continue reading »

Juin 162017
 

SourceL’EI est d’abord le fruit d’un contexte général, de l’initiation à la haine, de son apprentissage, dès la petite enfance, au nom de Dieu et de la «vraie religion», jusqu’à travers les éléments de la prière (obligatoire) de très loin les plus communs et répétés. Avec l’omniprésence des références religieuses dans tout ce qui fait le bagage intellectuel et moral des gens. Avec leur intégration dans l’enseignement, de la maternelle à l’université, et les médias. C’est une grange pleine de paille sèche, une fabrique de munition mal entretenue. Et évidemment, cela empire à mesure que les musulmans sont alphabétisés et disposent d’un accès de plus en plus aisé aux sources mêmes de ces références.

Après un tour d’horizon général, l’auteur examine un à un chacun des aspects du comportement et du caractère de l’EI, puis montre quelles sont ses sources d’inspiration. Et à chaque fois, nous trouvons ces sources au cœur même de ce qui fait la civilisation musulmane – dans le Coran, la tradition de Mahomet, les exégèses les plus classiques et répandues, la jurisprudence des légistes tant anciens que modernes et les enseignements les plus standard de l’éducation religieuse prodiguée dans tous les pays musulmans.
Continue reading »

Juin 132017
 

Source

Par 

ALGER (SIWEL) — Le processus d’islamisation du régime d’Alger va bon train. Une église située en plein centre de la ville de Sidi Moussa, à 25 km d’Alger, vient d’être détruite par l’Assemblée populaire communale (APC) à coups de pelleteuse. Une scène barbaresque qui ferait rougir de jalousie les fous de Daech-Etat islamique en Irak. Continue reading »

 Posted by at 19 h 05 min
Juin 092017
 

Source Publié le | Le Point.fr

La députée socialiste sortante, candidate dans la sixième circonscription de la Seine-Saint-Denis, est apparue en hijab au côté d’un adjoint au maire.

PAR

Élisabeth Guigou avec à gauche de la photo Alain Peries, premier adjoint  au maire de Pantin et à droite Mohammed Henniche de l'UAM 93.

Est-ce un coup de canif supplémentaire dans la stricte laïcité à la française que revendique et met en avant la quasi-totalité de notre classe politique ? L’ex-ministre de la Justice s’est rendue à la rupture du jeûne du ramadan lundi 5 juin à la mosquée dite du nouveau gymnase à Pantin. En pleine élection législative, comme bon nombre de ses collègues, élus de tous bords, Élisabeth Guigou est venue faire campagne à la mosquée. Continue reading »

Mai 262017
 

Source

1-Cellule terroriste.png

Le drame copte :

L’Égypte est en deuil. Sa communauté copte pleure les 25 victimes de l’attentat – survenu au Caire le jour anniversaire de la naissance de Mohammed (Mahomet) – le 11 décembre 2016. Cet attentat a visé une église à proximité immédiate de la cathédrale Saint Marc, où se trouve le siège du pape Théodore II d’Alexandrie. Selon l’AFP, le pouvoir du président al-Sissi accuse les « Frères musulmans, établis au Qatar, d’avoir entraîné et financé les auteurs de l’attentat » [1]. Pour cause, le kamikaze qui a activé sa ceinture d’explosifs au milieu de fidèles lors de la messe de dimanche, serait un jeune issu de la confrérie islamiste. Il s’agirait d’un jeune de 22 ans, Mahmoud Chafiq de son nom (محمود شفيق). Continue reading »

Mai 262017
 

Source

PDG

Par : Mohamed Louizi

Le temps que l’émotion retombe, bien des médias sont à l’affût du moindre détail, parfois insignifiant, pour saturer l’info en continu et surtout ne rien dire. Dernière trouvaille : le kamikaze libyen de Manchester Aréna, Salman Abedi, aurait agit par « vengeance »[1], dit-on. Une autre manière, pour ces faiseurs d’opinion d’expliquer, pour ne pas dire de justifier, un geste abominable. Pis, entre les lignes, on est invité à considérer le terroriste comme étant une victime du ressentiment. Et ses victimes, comme étant ses bourreaux par similarité à d’autres. Le kamikaze n’aurait fait que se venger, par frustration, par injustice, au nom «d’un ami poignardé», disent certains, au nom des enfants palestiniens et syriens bombardés, disent d’autres. Il s’agit là d’un même schéma de fuite en arrière, visant à ne toujours pas nommer le mal et à justifier la terreur islamiste par le passionnel. Continue reading »

Mai 232017
 

Source: Qui, de nos jours en Occident, ne connaît pas Averroès – brillant philosophe du paradis andalou? Mais combien de ceux qui prétendent le connaître ont lu ses travaux de juriste, c’est-à-dire ce pour quoi il était vraiment un grand personnage de son temps? Cet ouvrage en deux volumes (dont seul le premier est proposé ici) permet de combler cette lacune. Il s’agit en fait d’un traité de droit sunnite comparé. Averroès y passe en revue le droit islamique à peu près complet en indiquant les points qui font consensus et ceux sur lesquels les juristes sunnites ont connu des divergences. Il y a de quoi obtenir une excellente vue d’ensemble à la fois de la charia et de la «philosophie» appliquée d’Averroès. Deux exemples ici, avec la prière et le jihad:
Continue reading »

Mai 182017
 

Source: Ce petit livret pour les enfants (Mahomet aurait prescrit d’enseigner la prière aux garçons dès 7 ans et de les frapper pour cela dès 10 ans – Sunan Abi Dawud 494) tente de présenter la prière musulmane comme un important acte liturgique, ce qu’elle est, et comme une activité parfaitement bénigne, ce qu’elle n’est pas. Je vais ici le compléter en mentionnant les principaux non-dits. Continue reading »

Mai 122017
 

Source: Pour exposer ce thème d’une actualité brûlante, l’auteur a choisi de traiter non seulement ses implications actuelles mais aussi et surtout tout ce qui en fonde les motivations spécifiquement musulmanes, au sens théologique du terme, avec la totalité des exégèses coraniques des versets réglant le phénomène dans l’islam, des origines à nos jours. C’est à la fois un tour d’horizon général et une plongée dans les profondeurs de l’aventure musulmane. Cela demande du souffle, mais cela en vaut la peine.
Continue reading »

Mai 062017
 

Source«Le radicalisme dans les mosquées suisses» est un petit ouvrage journalistique dont j’ai puisé la matière première dans des recherches que j’ai faites pour mes quelque 300 papiers de blog. Il montre comment le radicalisme infuse dans les activités des associations islamiques et mosquées, et pourquoi il faut s’en inquiéter. Une inquiétude largement amplifiée par la complaisance de multiples institutions laïques.

Les intéressés peuvent commander leur exemplaire dans les librairies suisses. Il y sera début mai. Pour la France et Amazon, il sera disponible au mois de juin.

Précommande: Amazon Fnac 

Mai 042017
 

Source: Ce petit livre plutôt désorganisé renferme un discours très libre, sans réel fil conducteur, vaguement véhément, avec de nombreuses semi-vérités et des démonstrations peu abouties, quelques mensonges et une totale absence d’issue sur le sujet. Je peine à comprendre le nombre de critiques positives dont il bénéficie.

L’auteur vise, semble-t-il, à redresser des idées préconçues sur l’islam, l’islamisme, le salafisme, la réforme ou la philosophie dans l’islam. Mais il ne s’y attache que de manière très superficielle, en démontant le plus souvent des notions grossières pour signifier que la réalité est plus complexe. Et en reste là. Parallèlement, il confirme lui-même certains de ces stéréotypes en adoptant parfois les mêmes grosses ficelles qui servent usuellement à tromper les novices.

Quelques exemples de ces manquements: dès le début, pour nous présenter la controverse sur la nature intrinsèquement violente, ou pas, du message coranique, il propose une version tronquée du verset 5.32 pour illustrer le coran non violent, ce qui constitue une simple escroquerie intellectuelle (voir mon commentaire de Petit livre de – Sagesses d’Islam à ce propos) et insiste, disant qu’on «pourrait multiplier longuement les exemples et les citations, dans les deux sens». Non, mis à part des apologistes à la petite semaine, qui manipulent les versets coraniques, comme ici, personne n’a jamais apporté la démonstration que le Coran délivre un message de tolérance et de non-violence. On peut même démontrer le contraire en alignant la totalité des exégèses coraniques des versets du jihad, de toutes les écoles, comme dans Le jihad dans l’islam: Interprétation des versets coraniques relatifs au jihad à travers les siècles. Ou celle de cet autre verset systématiquement tronqué et dévoyé par les apologistes disant «Nulle contrainte en religion»: Nulle contrainte dans la religion: Interprétation du verset coranique 2:256 à travers les siècles.
Continue reading »

Mai 022017
 

original arabe  النص العربي

Entretien avec le conseiller Ahmed Maher sur le livre de l’ancien grand cheikh de l’Azhar appelant à la démolition des églises en Égypte

36757752_303

L’émission «cri et espoir» du canal chrétien csat.tv a diffusé un dialogue de Mme Nadia Youssef mené par téléphone avec le conseiller Ahmed Maher goo.gl/3mG3de

Continue reading »

 Posted by at 9 h 37 min
Mai 012017
 

Source: Disons-le d’emblée, ce livret aussi nous précise que le 7e verset de la Fatiha, première sourate du Coran dans l’ordre canonique, désigne les juifs et les chrétiens. Et confirme ainsi que les musulmans (pratiquants) maudissent ces derniers au moins 17 fois par jour en prière. Il rappelle aussi (deux fois: en introduction et en conclusion), que la récitation de la Fatiha est indispensable lors de toute prière – sans cette répétition, aucune prière ne serait valable. Voici donc pour confirmer l’essentiel, qui ressort également de l’étude de la totalité des exégèses coraniques, de toutes les écoles juridiques, du VIIIe siècle à nos jours, qu’on peut consulter dans La Fatiha et la culture de la haine: Interprétation du 7e verset à travers les siècles.

Après une introduction où il parle de l’islam d’une manière très générale et donne quelques renseignements de base sur la Fatiha, l’auteur a choisi de s’étendre assez longuement sur chacun de ses versets. Il trouve ainsi l’occasion de proposer à chaque fois un petit cours d’initiation sur les fondements de la foi musulmane. À ce titre, l’ouvrage peut présenter un certain intérêt pour des novices qui souhaiteraient découvrir rapidement les principaux modes de réflexion typiques du croyant musulman.

Continue reading »

Avr 302017
 

Source: Pour une grande partie des gens, sans doute, la prière désigne surtout un moment d’intimité avec Dieu, un effort personnel de rapprochement du sacré, que chacun est libre de concevoir selon ses convictions et l’inspiration de l’instant. Certes les Églises dictent certains comportements et éditent des missels avec des textes de prières à réciter, mais leur usage n’est prescrit que dans le cadre liturgique. Il en va tout autrement dans l’islam, où chaque musulman est tenu de réciter certaines invocations et certains textes bien définis, selon un rite précis, avec des gestes imposés, de nombreuses fois par jour. L’islam semble tenter de faire de la vie entière une seule longue liturgie.

La Fatiha, la première sourate du Coran dans l’ordre canonique, est de très loin le plus important de ces textes. Ses sept courts versets (l’ensemble est de longueur à peu près équivalente à celle du Notre Père) rappelant les éléments fondamentaux de la foi musulmane servent de validation de l’acte de la prière – aucune prière n’est valable sans leur récitation.

Continue reading »

Avr 232017
 

Source.

Cet ouvrage fait partie d’une série de collections d’exégèses coraniques qui permet de découvrir les coulisses de la religion musulmane, telle que l’apprennent et l’enseignent ses savants, ce qui diffère souvent très largement des déclarations officielles de ses membres (et des apologistes) à l’attention des non-musulmans. Ici, nous voyons les éléments et critères qui doivent décider de l’attribution de fonds conformément à la religion musulmane, soit notamment pour acheter des conversions ou des faveurs et financer ce que les non-musulmans appellent le terrorisme.
Continue reading »

Avr 072017
 

Source

Les chrétiens marocains rencontrent le CNDH pour revendiquer leurs droits

Des chrétiens marocains se sont réunis avec le CNDH pour faire valoir leurs droits de prier dans les églises et de s’y marier, d’appeler les enfants par des noms chrétiens ou encore d’inhumer les morts selon leur tradition . A l’école, ils appellent à rendre optionnel l’éduction religieuse pour les chrétiens. Continue reading »

 Posted by at 7 h 59 min
Avr 072017
 

Source: Ce deuxième livre de Waleed al-Husseini est un dernier cri d’alarme avant un tournant décisif, un point de non-retour. L’auteur nous dit en substance qu’il est déjà trop tard pour beaucoup de choses et que l’essentiel est maintenant en jeu – la liberté, la démocratie, la laïcité et tous les acquis de la République. Pour nous en convaincre, il nous livre son analyse complète de l’islam et de la situation en France. Son parcours exceptionnel, son expérience d’une société 100% musulmane dont il a dû s’échapper, et ses activités en France depuis lors, avec son engagement en faveur des qualités fondamentales de la démocratie moderne, lui procurent un bagage précieux et un regard unique sur des aspects du problème que très peu de gens peuvent ou veulent observer, sans parler de les maîtriser.

Il a choisi un ton extrêmement direct et franc, au risque de heurter de nombreuses sensibilités. Plus question pour lui de ménager les bonnes âmes – il dit les choses comme il les voit, et cela fait souvent très mal. Il parle de gens nourris de haine dès l’enfance, des traits caractéristiques et constants d’un islam né d’une guerre médiévale qu’il n’a jamais vraiment dépassé, d’organisations conçues et maintenues dans le but de répandre cet islam, des motivations très diverses mais concourantes des acteurs musulmans intervenant en France et, en filigrane, des traîtres – ces gens et ces institutions en place qui se gargarisent de valeurs humanistes ou républicaines qu’ils trahissent dès qu’il s’agit d’islam.

Il aborde tous les sujets qui fâchent et que personne ou presque, dans l’establishment politique et médiatique, ne veut discerner. La politique de l’autruche, les illusions des uns et des autres, la nature communautarisme de la foi musulmane, la dichotomie forcée entre citoyenneté et croyance pour les musulmans et les menaces que cela fait peser sur la laïcité; ce qu’il appelle la «guerre des terminologies» avec tous ces termes qui embrouillent les débats, l’islamophobie, la haine, le racisme, la radicalisation, la régression, la «colonisation graduelle», l’«islamisation persuasive», le parallèle entre jihad et terrorisme, le mensonge grotesque de l’islam dit éclairé ou modéré, le rejet de la modernité. Tout cela comme autant de facettes d’un enfer qu’il connaît bien pour y avoir vécu et qu’il voit maintenant progresser dans son pays d’adoption, telle une coulée de lave.

C’est un livre dur, noir, anguleux, contondant, sans fausse courtoisie. Un choc. Certains en resteront au stade du déni. Mais ceux qui voudront bien aller au-delà y gagneront une largeur de vue permettant sinon de résoudre le problème de l’islam en France, du moins d’en éviter les principaux pièges, où pour l’instant des pans entiers de la société française semblent bien décidés à s’engouffrer. La France a un besoin urgent de voix telles que celle de Waleed al-Husseini, pour percer le voile d’affabulations et de trahisons derrière lequel avance la menace existentielle, la maladie de la soumission, religieuse ou politique, au dieu de l’islam. Une maladie pour laquelle il n’existe pas encore de remède et qui, depuis des décennies maintenant, fait de plus en plus de victimes.