Juin 202017
 

Source lutte de classe n°181 – février 2017

Une politique de construction de fronts pour « lutter contre l’islamophobie » est de plus en plus défendue par une partie de l’extrême gauche. Au point de perdre tout repère de classe, et d’user de démagogie vis-à-vis de l’islam politique.

Le débat sur cette question s’est amplifié avec les différentes affaires de jeunes filles voilées à l’école, à partir de 1989, et surtout après la loi de 2004 sur l’interdiction du voile à l’école. Il s’est poursuivi avec la polémique sur l’interdiction du voile intégral dans l’espace public, adoptée en 2010.

Depuis les attentats de 2015 et 2016, cette question a pris de l’ampleur. Par exemple, le lamentable épisode de l’affaire du burkini a remis en lumière, l’été dernier, la façon dont les politiciens de droite comme de gauche sont prêts à faire feu de tout bois pour détourner l’attention de l’opinion des problèmes essentiels du moment, par démagogie électorale.

Cette récupération de la question du voile, de la burqa ou du burkini par des politiciens qui se moquent de l’oppression des femmes et ne sont laïcs que lorsqu’ils parlent de l’islam, est choquante. C’est une campagne raciste.

Continue reading »

Juin 172017
 
Source : Boulevard Voltaire, Pascal Célérier, 16 juin 2017

M. Macron n’a pas d’autre choix que d’aller vers une transgression majeure, historique : la récupération des valeurs identitaires. Continue reading »

Juin 102017
 

Source   Rédigé par Hanan Ben Rhouma et Samba Doucouré | Vendredi 9 Juin 2017

Loin des bisbilles entre partis traditionnels qui se disputent les parts de sièges à l’Assemblée nationale, des petits mouvements tentent de donner une existence à la parole des musulmans sur le plan politique. Alors que l’islam et les musulmans sont des sujets quasi incontournables de la vie politico-médiatique française, trois récentes formations politiques à référentiel musulman veulent se faire entendre. L’Union des démocrates musulmans de France (UDMF), Français & Musulmans et le Parti Égalité Justice (PEJ) ont alimenté les colonnes de la presse. Petite revue d’effectif.

Des listes musulmanes à l'assaut des législatives sous le feu des critiques Continue reading »

Juin 062017
 

Source

BILLET – “Peut-être que notre multiculturalisme est un problème” : la phrase de la première ministre britannique sonne comme un douloureux mea culpa après les attentats de Manchester et de Londres.

Eric Zemmour et Nicolas DomenachOn n’est pas forcément d’accordÉric Zemmour & Nicolas Domenach

Éric Zemmour et Loïc Farge PUBLIÉ LE 06/06/2017 À 08:42 MIS À JOUR LE 06/06/2017 À 12:38

Theresa May n’a jamais aussi bien porté son surnom de “Theresa Maybe” (Theresa peut-être)”, fait remarquer Éric Zemmour. “Ce n’est qu’un peut-être, mais ce peut-être ira droit au cœur des Français : depuis le temps qu’on subissait les leçons de morale des Anglo-saxons lorsqu’on interdisait le voile à l’école, et leurs sarcasmes lorsqu’on s’horrifiait de voir des burkinis à la plage, et qu’on se faisait traiter de ringard liberticide parce qu’on défendait notre bon vieux système d’assimilation“, poursuit le journaliste.

“Mais notre satisfaction sera de courte durée”, avertit-il. Selon lui, “le multiculturalisme britannique est dans la loi, le nôtre est dans les faits”. Continue reading »

Mai 262017
 

Source   19/05/2017 à 13h30

Extrait vidéo de l’intégrale

(l’extrait est à 12:42)

Marlène Schiappa a été nommée mercredi secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes. Depuis, une tribune publiée en 2014 sur le Huffington Post, dans laquelle elle s’en prenait à la loi interdisant les signes religieux ostensibles à l’école, refait surface. Ce qui pourrait avoir des conséquences selon Malek Boutih, député socialiste de l’Essonne.
(Remarque : voir aussi l’analyse de Mohamed Louizi, Ingénieur, ex Frère Musulman Marlène Schiappa avait signé l’appel post-Charlie : «#NousSommesEnsemble» ! )
Continue reading »

Mai 142017
 

Source 14 05 2017

manifeste

Encore un écrit sur l’islam ? Que puis-je rajouter qui n’aurait pas déjà été dit, bien avant ? Ces questions, et bien d’autres encore, sont certes légitimes. Car des essais sur l’islam remplissent les bibliothèques. Un fait. Cependant, une bonne partie des livres sur l’islam, en langue française, traduits de l’arabe ou pas, à l’exception des essais visant une élite universitaire, ne traitent, dans la redondance, que ce même islam sunnite, salafiste, ancestral et en rupture avec le temps, l’espace et avec bien des aspirations humanistes soucieuses de pacifier un présent agité, d’apaiser un avenir en commun et de prendre le pari d’un faire-société urgent et vital pour nous tous : ici, maintenant et demain. Continue reading »

Mai 122017
 

Source

Voir la suite dans les deux vidéos suivantes, ci-dessous./Full length video with English subtitles below. Continue reading »

Mai 062017
 

Source«Le radicalisme dans les mosquées suisses» est un petit ouvrage journalistique dont j’ai puisé la matière première dans des recherches que j’ai faites pour mes quelque 300 papiers de blog. Il montre comment le radicalisme infuse dans les activités des associations islamiques et mosquées, et pourquoi il faut s’en inquiéter. Une inquiétude largement amplifiée par la complaisance de multiples institutions laïques.

Les intéressés peuvent commander leur exemplaire dans les librairies suisses. Il y sera début mai. Pour la France et Amazon, il sera disponible au mois de juin.

Précommande: Amazon Fnac 

Avr 282017
 

Source : Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe

Résumé (cliquer ici pour consulter tous les documents et l’évolution de la proposition de résolution depuis l’année 2013) 

La population européenne est de plus en plus diverse, ce qui se reflète dans la variété des communautés religieuses. Cependant, les personnes appartenant à des minorités religieuses pourraient se trouver confrontées à des risques de marginalisation ou de limitations injustifiées de leur droit à la liberté de religion. Une coexistence pacifique entre les populations d’appartenances religieuses et ethniques différentes exige une mise en œuvre constante des droits fondamentaux entérinés par la Convention européenne des droits de l’homme. Dans ce domaine, ceci s’applique en particulier au droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion et au droit pour les parents de donner à leurs enfants une éducation conforme à leurs propres convictions religieuses et philosophiques. Le droit fondamental des enfants de recevoir une éducation critique et pluraliste devrait également être pris en compte.

Les Etats membres du Conseil de l’Europe devraient protéger ces droits par la promotion de l’aménagement raisonnable des pratiques religieuses de tous, dans les limites définies par la législation et dans la mesure où cela ne porte pas atteinte aux droits d’autrui; ils devraient bannir les distinctions entre les croyances religieuses minoritaires et majoritaires, et s’assurer que les enfants puissent être dispensés de cours publics obligatoires d’éducation religieuse qui ne correspondent pas à leurs croyances religieuses ou morales.


Continue reading »

Avr 072017
 

Source: Ce deuxième livre de Waleed al-Husseini est un dernier cri d’alarme avant un tournant décisif, un point de non-retour. L’auteur nous dit en substance qu’il est déjà trop tard pour beaucoup de choses et que l’essentiel est maintenant en jeu – la liberté, la démocratie, la laïcité et tous les acquis de la République. Pour nous en convaincre, il nous livre son analyse complète de l’islam et de la situation en France. Son parcours exceptionnel, son expérience d’une société 100% musulmane dont il a dû s’échapper, et ses activités en France depuis lors, avec son engagement en faveur des qualités fondamentales de la démocratie moderne, lui procurent un bagage précieux et un regard unique sur des aspects du problème que très peu de gens peuvent ou veulent observer, sans parler de les maîtriser.

Il a choisi un ton extrêmement direct et franc, au risque de heurter de nombreuses sensibilités. Plus question pour lui de ménager les bonnes âmes – il dit les choses comme il les voit, et cela fait souvent très mal. Il parle de gens nourris de haine dès l’enfance, des traits caractéristiques et constants d’un islam né d’une guerre médiévale qu’il n’a jamais vraiment dépassé, d’organisations conçues et maintenues dans le but de répandre cet islam, des motivations très diverses mais concourantes des acteurs musulmans intervenant en France et, en filigrane, des traîtres – ces gens et ces institutions en place qui se gargarisent de valeurs humanistes ou républicaines qu’ils trahissent dès qu’il s’agit d’islam.

Il aborde tous les sujets qui fâchent et que personne ou presque, dans l’establishment politique et médiatique, ne veut discerner. La politique de l’autruche, les illusions des uns et des autres, la nature communautarisme de la foi musulmane, la dichotomie forcée entre citoyenneté et croyance pour les musulmans et les menaces que cela fait peser sur la laïcité; ce qu’il appelle la «guerre des terminologies» avec tous ces termes qui embrouillent les débats, l’islamophobie, la haine, le racisme, la radicalisation, la régression, la «colonisation graduelle», l’«islamisation persuasive», le parallèle entre jihad et terrorisme, le mensonge grotesque de l’islam dit éclairé ou modéré, le rejet de la modernité. Tout cela comme autant de facettes d’un enfer qu’il connaît bien pour y avoir vécu et qu’il voit maintenant progresser dans son pays d’adoption, telle une coulée de lave.

C’est un livre dur, noir, anguleux, contondant, sans fausse courtoisie. Un choc. Certains en resteront au stade du déni. Mais ceux qui voudront bien aller au-delà y gagneront une largeur de vue permettant sinon de résoudre le problème de l’islam en France, du moins d’en éviter les principaux pièges, où pour l’instant des pans entiers de la société française semblent bien décidés à s’engouffrer. La France a un besoin urgent de voix telles que celle de Waleed al-Husseini, pour percer le voile d’affabulations et de trahisons derrière lequel avance la menace existentielle, la maladie de la soumission, religieuse ou politique, au dieu de l’islam. Une maladie pour laquelle il n’existe pas encore de remède et qui, depuis des décennies maintenant, fait de plus en plus de victimes.

Avr 012017
 

Source March 09, 2017  (Traduction française plus bas)

In a recent Kuwaiti TV debate on Islam and secularism, activist Nasser Dashti criticized the Islamic movement, which, he said, “has always wanted to kill the apostates… and to ban nightclubs, parties, and singing, so that people would not get excited,” and called to restrict Islam to affairs of the individual. Making a plea for freedom of belief, Dashti drew a comparison to Germany, which, he said, swiftly turned from Nazism into a democratic and secular state that accepts refugees. The Islamic movement, in contrast, “has been unable to come up with a religious enterprise, and has been harping on the same issues” for 13 centuries, said Dashti. The debate aired on Alshahed TV on March 11.

vidéo sur MEMRITV Continue reading »

Mar 152017
 

Ajoutée le 15 mars 2017

En suivant les recommandations de l’Arabie Saoudite, le Canada se prépare à passer sa loi anti-blasphème qui va pénaliser toute critique de l’islam.

Autres sujets : judiciarisation de la politique avec la convocation de Fillion et de Marine le Pen devant la justice a la veille des élections présidentielles en France.

Franky Zapata, l’inventeur du Flyboard persécuté par les gendarmes.

Articles au sujet de la loi candienne:
—————————————————–
http://www.torontosun.com/2017/01/28/…

http://centreforinquiry.ca/canadas-bl…

Mar 052017
 

Source Par Alexandre Devecchio Mis à jour le 05/03/2017 à 11:30 Publié le 04/03/2017 à 13:34

FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN- Malika Sorel-Sutter compare les programmes des deux candidats en matière d’éducation, d’immigration et d’intégration. Selon elle, Fillon défend l’héritage culturel national tandis que Macron rêve d’une « France aux portes et fenêtres battantes ».


Ingénieur de l’École polytechnique d’Alger, diplômée de Sciences Po Paris, Malika Sorel est ancien membre du Haut Conseil à l’intégration, institution rattachée au Premier ministre. Elle est l’auteur de Décomposition française(éd. Fayard, 2015) qui a reçu le prix «Honneur et Patrie» des Membres de la Société de la Légion d’honneur et qui vient de paraître en édition «poche».

Continue reading »

Mar 052017
 

Ajoutée le 4 févr. 2017

From the “Islam in a Secular Democracy” session of the National Secular Society’s 2016 conference in London on September 3, 2016.

Maajid Nawaz argues there is historical precedent for Islamic secularism (separation of religion & state) and Islamic reform. He also criticizes the Regressive Left, who don’t understand (or refuse to recognize) the difference between muslim apologists and muslim reformers.
Continue reading »

Mar 052017
 

Ajoutée le 4 févr. 2017

From the “Islam in a Secular Democracy” session of the National Secular Society’s 2016 conference in London on September 3, 2016.
Continue reading »

Mar 042017
 

Ajoutée le 28 févr. 2017

Dounia Bouzar, nous parle de déradicalisation ou de désislamisation ? Nous savons qu’elle est anthropologue mais nous ne savions pas qu’elle était, aussi, trompologue…

Mar 012017
 

Source : Jyllands-Posten, 22 février 2017

Un homme de 42 ans est poursuivi en justice pour blasphème après avoir brûlé le Coran

C’est la première fois depuis 1971 que des poursuites judiciaires sont engagées au titre de l’article de loi contre le blasphème.

Le parquet auprès de la police du Nord-Jutland a porté plainte contre un homme de 42 ans qui avait, en décembre 2015, publié sur Facebook une vidéo dans laquelle il brûlait le Coran.

C’est ce qu’a déclaré le procureur du roi Jan Reckendorff du parquet de Viborg lors d’une conférence de presse.

Continue reading »

Fév 242017
 

Source : Charlie-Hebdo n° 1283 du 22 février 2017 (édition papier, vente en kiosque, 3 €)

LAÏCITÉ “CHARLIE” DEMANDE AUX CANDIDATS DE S’ENGAGER. Dessin de couverture : Vuillemin.

Cette semaine dans son numéro de mercredi, en double page centrale, Charlie Hebdo demande à tous les candidats à l’élection présidentielle française de s’engager sur trois points précis :

Continue reading »

Fév 102017
 

Source

Photo - Iqra Khalid

42e législature, 1re session M-103
Racisme et discrimination religieuse systémiqueTexte de la motionQue, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait : a) reconnaître qu’il faille endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population; b) condamner lislamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés; c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait (i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada,

Continue reading »

Fév 032017
 

SourceLaisserez-vous périr la liberté d’expression en France ?