Avr 162017
 

Ajoutée le 14 avr. 2017

Marwan Muhammad est directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

Dans un contexte musulman, il explique à partir du Coran la supériorité de la communauté musulmane sur les non musulmans. Mais dans les médias mécréants, il ignore bizarrement ce même Coran et joue au parfait laïc et défenseur des libertés.

Avr 012017
 

Source LES ECHOS Le 31/03 à 06:00

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, s’est attaqué à la politique d’asile de l’Union européenne, à l’occasion du congrès annuel du Parti populaire européen (PPE), qui fédère les partis de droite, à Malte. Au sujet de la vague de réfugiés arrivée en 2015 et 2016 en Europe, il a souligné le danger d’un continent « dominé par l’islam », assurant que « l’identité chrétienne » était en danger. Il est allé plus loin en affirmant que « l’immigration s’[était] révélée être le cheval de Troie du terrorisme ». La chancelière allemande, Angela Merkel, membre du même groupe politique au Parlement européen, a défendu sa politique d’accueil en disant que c’était la « seule chose à faire », après avoir négligé d’aider financièrement les camps installés en dehors de l’Europe.

Avr 012017
 

Source  Matthieu Baumier

Matthieu Baumier est essayiste et romancier. Publié le 01 avril 2017 / Politique Mots-clés : , , , , , ,

amine khatmi islam laicite ps

Non je ne me tairai plus est un témoignage saisissant. Retour sur les faits à l’origine de ce livre. Des paroles et des actes, 21 janvier 2016. Sous-titre : Les deux France. Pujadas convie Daniel Cohn-Bendit et Alain Finkielkraut à débattre autour des drames de l’année 2015. À la 42e minute, l’animateur donne la parole à une troisième France : Wiam Berhouma, jeune femme de 26 ans, professeur d’anglais dans un collège et de « confession musulmane ». Selon Pujadas, elle veut s’adresser à Finkielkraut. L’animateur insiste sur le fait que Wiam Berhouma ne serait « encartée dans aucun parti ».

Raciste, la société française?

Devant son écran, Amine El Khatmi n’en croit pas ses oreilles. Wiam Berhouma déroule calmement sa haine de la République et parle d’islamophobie en tant que « racisme d’État ». La cible ? Finkielkraut et ceux qui, selon elle, favoriseraient une libération de « la parole raciste », laquelle serait « largement partagée par une grande partie de la société française ». El Khatmi bout : la société française en « grande partie » raciste ? L’élu socialiste est épouvanté par le discours de haine de Wiam Berhouma, invitée par un Pujadas ne pouvant ignorer ses sympathies affichées pour le Parti des Indigènes de la République, le PIR — acronyme réaliste.

par rinmedia

Lynchage 2.0 du « collabeur »… Continue reading »

Mar 292017
 

Arabic FrenchEnglish

Prière de diffuser

Le terme phobie vient du grec et signifie la peur:

Islamophobie = peur de l’Islam

Craindre est une position saine face à un danger. Devant une idéologie dangereuse, si vous n’avez pas un sentiment de peur, cela signifie que vous êtes soit un ignorant, soit un idiot.

Dans le cas de l’islam,

  • Tous les ministres arabes de la Justice ont adopté un Code pénal arabe unifié dans lequel ils affirment qu’un musulman qui quitte l’islam doit être tuée et qu’une personne adultère doit être lapidée à mort.
  • Un professeur égyptien, Ahmad Hamad Ahmad, a publié au Caire un livre en 1988 avec une deuxième édition en 2000, dont le titre est: Pour une loi unifiée régissant les armées islamiques نحو قانون موحد للجيوش الاسلامية. L’auteur est docteur en droit de l’Université de la Sorbonne. Il a écrit beaucoup de livres juridiques et a enseigné le droit à la Faculté de droit du Qatar. Ce projet vise à remplacer les Conventions de Genève et prévoit l’asservissement des prisonniers, hommes et femmes, comme prescrit par la loi musulmane. Cela signifie le retour de l’esclavage … et ce que fait Daesh.

Quand je vois cela et beaucoup d’autres choses, si je ne crains pas l’Islam, alors je suis un idiot ou un ignorant.

Nous devons aimer les Allemands, mais pas l’idéologie nazie

Nous devons aimer les Italiens, mais pas l’idéologie fasciste

Nous devons aimer les Espagnols, mais pas la corrida

Nous devons aimer le malade, mais pas la maladie

Nous devons aimer les musulmans en tant qu’êtres humains, mais pas l’islam

Il faut donc distinguer entre une idéologie et les personnes. Nous devons aimer les personnes, mais pas leur idéologie. Et si une personne a une idéologie dangereuse, nous devons l’exhorter à l’abandonner. C’est ce qui s’est passé avec l’idéologie nazie. Personne ne déteste les Allemands, mais les Allemands ont dû abandonner leur dangereuse idéologie.

.

Dr. Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais, et auteur de nombreux ouvrages

 Posted by at 19 h 52 min
Mar 292017
 

Arabic FrenchEnglish

Please distribute

Phobia comes from Greek and means fear:

Islamophobia = fear of Islam

To fear is a sane position in face of a danger. In front of a dangerous ideology, if you do not have a feeling of fear, it means either you are ignorant, or an idiot.

In the case of Islam,

  • All Arab Justice Ministers adopted a Unified Arab Penal code in which they assert that a Muslim who leaves Islam must be killed, and an adulterous person must be stoned to death.
  • An Egyptian professor, Ahmad Hamad Ahmad, published in Cairo a book in 1988 with a second edition in 2000, whose title is: For a unified law governing Islamic armies نحو قانون موحد للجيوش الاسلامية. The author is Doctor of Law from the University of the Sorbonne. He wrote many legal books and taught law at the Faculty of Law of Qatar. This draft seeks to replace the Geneva Conventions and provides the enslavement of enemy prisoners, men and women, as prescribed by the Muslim law. This means the return of slavery… and this what Daesh / ISIS is doing.

When I see this and many other things, if I do not fear Islam, then I am either an idiot or an ignorant.

We have to love the Germans, but not the Nazi ideology

We have to love the Italians, but not the fascist ideology

We have to love the Spanish people, but not the corrida

We have to love the patient, but not the disease

We have to love Muslims as human beings, but not Islam

We have therefore to distinguish between an ideology and the persons. We have to love the persons, but not their ideology. And if a person has a dangerous ideology, we have to urge him to abandon it. This is what happened with the Nazi ideology. Nobody hates the Germans, but Germans had to abandon their dangerous ideology.

.

Dr Sami Aldeeb, University Professor 
Director of the Centre of Arab and Islamic Law
Translator of the Koran into French and English, and author of numerous books

 Posted by at 17 h 28 min
Mar 252017
 

Source Publié le 23 mars 2017 à 19h39 | Mis à jour le 23 mars 2017 à 19h39

La motion condamnant l'islamophobie a fait l'objet de... (Archives Le Droit, Simon Séguin-Bertrand)

La motion condamnant l’islamophobie a fait l’objet de débats acrimonieux, ses opposants accusant ses partisans de vouloir limiter la liberté d’expression et même de vouloir approuver la charia au Canada.

ARCHIVES LE DROIT, SIMON SÉGUIN-BERTRAND La Presse Canadienne Ottawa

La Chambre des communes a adopté la motion d’une députée libérale condamnant l’islamophobie, jeudi.

La motion M-103, présentée par la députée de Mississauga-Erin Mills, en Ontario, Iqra Khalid, a été adoptée par plus des deux tiers des élus présents lors du vote.

Continue reading »

Mar 182017
 

Ajoutée le 21 févr. 2017

Le géopolitologue Alexandre del Valle était l’invité d’Olivier Galzi dans “Le Grand Décryptage” sur ITélé le 31 janvier 2017 :

0:33 : Le décret Trump anti-immigration: mesure islamophobe ou mesure électorale épargnant les “Vrais Ennemis de l’Occident” ?
2:32 : McWorld contre Donald J. Trump : Fracture entre l’Occident enraciné et l’Occident mondialiste-atlantiste-interventionniste ;
5:36 : #Islamistes sur le sol américain : Responsabilité de la CIA.

Source: http://www.itele.fr/chroniques/grand-…

Mar 182017
 

Forum Research : Seulement 14% des Canadiens appuient la #Motion103 sur l’islamophobie

Photos d’une consultation privée de membres du caucus libéral fédéral avec des leaders islamistes sur la Motion M-103. Cette rencontre qui s’est déroulée le 8 février 2017 a fait l’objet d’un article de Point de Bascule.

Message Twitter original
https://twitter.com/iamIqraKhalid/status/829386786908540932/photo/1 / WebArchive

Photos agrandies archivées GAUCHE / DROITE

PHOTO DE GAUCHE (Les participants vus de face de gauche à droite)

SALMA ZAHIDDéputée libérale Scarborough Centre
IHSAAN GARDEEDirecteur exécutif CNMC / CAIR-Canada
HAROUN BOUAZZICo-président AMAL-Québec
FRANK BAYLISDéputé libéral Pierrefonds-Dollard
ABDELBASSET BENAISSA Gestionnaire Islamic Relief Canada
MOHAMED YANGUI Président Centre culturel islamique de Québec

PHOTO DE DROITE (Les participants vus de face de gauche à droite)

IDIL ISSA Directrice des communications Institut La route de la soie (Montréal)
AMIRA ELGHAWABY Directrice des communications CNMC / CAIR-Canada
SABRINA SASSI Étudiante au doctorat Université Laval (Québec)
IQRA KHALIDDéputée libérale Mississauga-Erin Mills Continue reading »

Mar 152017
 

Ajoutée le 15 mars 2017

En suivant les recommandations de l’Arabie Saoudite, le Canada se prépare à passer sa loi anti-blasphème qui va pénaliser toute critique de l’islam.

Autres sujets : judiciarisation de la politique avec la convocation de Fillion et de Marine le Pen devant la justice a la veille des élections présidentielles en France.

Franky Zapata, l’inventeur du Flyboard persécuté par les gendarmes.

Articles au sujet de la loi candienne:
—————————————————–
http://www.torontosun.com/2017/01/28/…

http://centreforinquiry.ca/canadas-bl…

Mar 152017
 

https://www.srf.ch/play/tv/nzz-standpunkte/video/hamad-abdel-samad-islam-und-islamkritik?id=b9c6c0d8-bcec-4f81-a2bb-0e037707042d

NZZ Standpunkte, Sonntag, 13:12 Uhr
Hamad Abdel-Samad – Islam und Islamkritik

Der Ägypter Hamed Abdel-Samad wurde 1972 in eine streng religiöse Familie hinein geboren und war als Student Mitglied der radikal-islamischen Muslimbruderschaft. Mit der Auswanderung nach Deutschland ging er den Weg der Selbstaufklärung.

 Posted by at 8 h 56 min
Mar 132017
 

Forum DÉSISLAMISER L’EUROPE, Béziers, 4 mars 2017

Org. : COLLECTIF SAINT-MICHEL ARCHANGE et UDCC

(Version anglaise sur demande)

(Exposé oral s/YouTube : https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=-hpDDUx850s)

par Philippe CHANSAY-WILMOTTE, Avocat au Barreau de Bruxelles, Président du COLLECTIF SAINT-MICHEL ARCHANGE www.desislamisation.eu

Président de VALEURS LIBÉRALES CITOYENNES (VLC) www.parti-vlc.be
Continue reading »

 Posted by at 18 h 09 min
Mar 042017
 

Source

ivre au vitriol sur l’islam politique, l’essai “Le fascisme islamique” de l’Allemand d’origine égyptienne Hamed Abdel-Samad sort finalement en France, chez Grasset, six mois après que son éditeur initial a renoncé à le publier.
L’essai, best-seller en Allemagne où il a été publié en 2014, dresse un parallèle entre l’idéologie fasciste et l’islamisme, en remontant jusqu’aux origines du Coran.
Selon Hamed Abdel-Samad “l’idéologie fascisante ne s’est pas introduite dans l’islam avec la montée en puissance des Frères musulmans, mais est ancrée dans les origines historiques mêmes de l’islam”.
Il accuse l’islam d’avoir “mis fin à la diversité religieuse sur la péninsule Arabique, d’exiger de ses fidèles une obéissance inconditionnelle, de ne tolérer aucune divergence d’opinion et d’aspirer à dominer le monde”. “Le problème de l’islam n’est pas ceux qui le critiquent, mais bien lui-même, ses textes et sa vision du monde”.
Né en 1972 près du Caire, fils d?un imam, Hamed Abdel-Samad est devenu une des figures incontournables de la critique de l’islam en Allemagne. Il vit sous protection policière, en raison des menaces de mort qui pèsent sur lui.
L’essai aurait dû être publié en français à l’automne 2016 par la maison d’édition Piranha qui en avait acquis les droits en 2014. Mais son directeur, Jean-Marc Loubet, avait renoncé à sa publication pour des raisons de sécurité et en soutenant que les thèses défendues par l’auteur pourraient apporter de l’eau au moulin de l’extrême droite.
Hamed Abdel-Samad revient sur cet épisode dans le dernier chapitre, inédit, de son livre. “Déçu et furieux”, il déplore notamment que Piranha a choisi “de s’incliner face à la tactique d’intimidation des islamistes”.
Les “amis occidentaux de l’islam qui cautionnent un statut à part pour Mahomet afin de préserver la paix à l’intérieur de leurs frontières ne rendent pas service aux musulmans”, dit-il.
“Ceux qui respectent les musulmans et les prennent au sérieux sont en droit d’attendre d’eux qu’ils réagissent à la critique et à la satire exactement de la même manière que les croyants d’autres confessions”.
“Je suis un auteur qui critique vigoureusement l’islam, mais sans jamais stigmatiser les musulmans”, affirme l’auteur allemand qui considère les caricatures de Charlie Hebdo “comme un cadeau fait aux musulmans”.
Ces caricatures sont “une chance d’apprendre que seules les idées faibles ont besoin de se protéger en érigeant un mur élevé d’intimidation”.
Le livre a été publié en anglais en janvier 2016. Contacté par l’AFP, son éditeur français, Jean Mattern, a assuré que cette édition était conforme à l’édition originale allemande, sans auto-censure, avec seulement l’actualisation du dernier chapitre.
———————————
Le fascisme islamique
Parution : 01/03/2017
304 Pages : 
Prix : 20.00 €
Prix du livre numérique: 14.99 €
L’intellectuel allemand d’origine égyptienne Hamed Abdel-Samad introduit sa réflexion sur les sources de l’islam politique par un rappel du contexte historique : l’islamisme des Frères Musulmans s’est développé en Egypte au même moment que le fascisme en Italie et le national-socialisme en Allemagne. Il ne s’agit pas d’une simple coïncidence chronologique. Selon l’analyse implacable de l’auteur, les principes fondateurs de l’islam politique et les étapes de son établissement dans la péninsule arabique prouvent que l’idéologie fascisante y est présente dès le premier jour. Le « fascislamisme » n’est pas une figure de style, mais une réalité historique. L’islamisme radical n’est pas la trahison ou la perversion récente d’une religion immaculée, mais la tare originelle de sa traduction dans le champ politique.
La foi musulmane individuelle est innocente, mais le pouvoir islamique est coupable.
Une contribution majeure – et provocante – au débat qui divise actuellement l’Occident.

Lire un extrait

 
 Posted by at 4 h 52 min
Fév 212017
 

Source HOME ACTUALITE INTERNATIONAL Par Ludovic Hirtzmann Mis à jour le 21/02/2017 à 18:57 Publié le 21/02/2017 à 18:54

Manifestation contre l'islamophobie et le décret de Donald Trump interdisant l'entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays musulmans, le 4 février à Toronto.

Trois semaines après l’attentat contre la mosquée de Québec, le gouvernement débat d’une motion contre l’islamophobie.

Montréal

Continue reading »

Fév 142017
 

Source by Douglas Murray

Continue reading »

 Posted by at 12 h 04 min
Fév 122017
 

Source

  • What the West does not understand is that Islam admits that government control is central to Islam and that Muslims must, sooner or later, demand to live under an Islamic government.
  • The majority of the world does not understand that much of the American media is in a propaganda war against the Trump administration simply because he names Islamic jihad and would prefer to see a strong and prosperous America as a world leader rather than to see a dictatorship — secular or theocratic — as a world leader.
  • Islam claims to be an Abrahamic religion, but in fact Islam came to the world 600 years after Christ, not to affirm the Bible but to discredit it; not to co-exist with “the people of the book” — Jews and Christians — but to replace them, after accusing them of intentionally falsifying the Bible.
  • Islam was created as a rebellion against the Bible and its values, and it relies on government enforcement to do so.
  • Political and legal (sharia) Islam is much more than a religion. Is the First Amendment a suicide pact?

Continue reading »

 Posted by at 13 h 32 min
Fév 122017
 

Source ANNIE MATHIEU, Le Soleil

(Québec) Les initiatives de Québec pour prévenir la radicalisation représentent un coup d’épée dans l’eau tant que le phénomène n’est pas mieux étudié, affirment des experts de la question. Ils dénoncent le peu d’argent investi dans la recherche et urgent le gouvernement de renverser la vapeur au lendemain de l’attentat de Québec, lequel a fait six victimes. Continue reading »

 Posted by at 5 h 54 min