Nov 182017
 

Source 18/11/17 à 10:12 – Mise à jour à 17/11/17 à 16:38

Beaucoup d’experts s’accordent pour dire que le terrorisme serait issu de deux causes : une perte de sens dans nos sociétés consuméristes qui frappent de nombreux jeunes et la présence d’un courant salafiste qui se propose comme une réponse à ce besoin de repères. C’est précisément cette vision rétrograde de l’Islam que nous entendons combattre.

Mettons en place les Assises de l'Islam de Belgique

En janvier 2016, un article de fond de la Libre Belgique expliquait qu’une vision rigoriste et traditionnaliste de l’Islam l’emportait jusqu’à présent sur la vision libérale et sécularisée [1]. Un récent rapport de l’OCAM de février 2017 va plus loin en disant que l’Islam radical progresse au détriment de l’Islam modéré. Une des explications est que cette dernière vision de l’Islam a des références intellectuelles moins solides qui peinent à contre argumenter les discours des courants plus identitaires. Plus intégré, l’Islam modéré est aussi logiquement moins prosélyte et plus discret que l’Islam radical.

Le gouvernement fédéral a pris des mesures essentielles depuis 3 ans pour lutter contre l’influence de ce type d’Islam : un meilleur contrôle des mosquées, lutter contre la radicalisation dans les prisons, stopper le financement extérieur de l’Islam en Belgique, le Plan Canal qui a débusqué de nombreuses ASBL liées au terrorisme. Les députés sont enfin unanimes sur le fait de reprendre le contrôle de la Grand Mosquée du Cinquantenaire (actuellement dans les mains des Saoudiens), située en plein coeur de Bruxelles, qui professe une vision rigoriste de l’Islam depuis des dizaines d’années.

L’initiative la plus fondamentale n’a pourtant pas encore été prise : mettre en place les Assises de l’Islam de Belgique c’est-à-dire inviter les acteurs de l’Islam à expliquer leur vision de la religion et à définir ensemble les grandes lignes d’un islam laïque et démocrate. Invitons les musulmans et les politiques à organiser un grand conclave qui réunirait les musulmans de Belgique désireux de tracer les lignes d’un Islam qui se fonderait, comme les religions chrétienne et juive avant elle, dans notre culture belge et européenne. La meilleure manière de combattre l’islamisme est de construire, en opposition, un Islam des lumières, moderne en lui fournissant des bases intellectuelles et doctrinaires solides. Le Centre Citoyen Belge Musulman Laïque, cofondé par Hamid Benichou et Daoud Azam Daimoussi, a déjà commencé ce travail de modernisation de l’Islam et est un exemple à suivre. J’appelle tous les musulmans de Belgique à contacter Hamid et Daoud et à poursuivre le travail de réflexion avec eux.

Lydia Guiroux, dans son excellent livre “”ça n’a rien à voir avec l’Islam” ? Face à l’islamisme, réveillons-nous ! Réveillez-vous !“, appelle à la mise en place d’un conclave européen qui enclencherait une réforme salutaire de l’Islam en faisant de l’esprit critique, de la tolérance, de l’égalité entre les hommes et les femmes, et de la séparation du pouvoir temporel et spirituel les principes fondamentaux qui guideront ce renouveau intellectuel et culturel. Elle propose que les sourates violentes, misogynes, antisémites, homophobes y soient déclarées hérétiques.

PARTAGER

Ensemble, bâtissons l’Islam de Belgique et revendiquons-le.

Lydia Guiroux imagine une liste des décisions qui pourraient être prises suite à la tenue de ce conclave/Assises :

  • Les femmes sont égales aux hommes en tout point ;
  • Seules les lois du pouvoir temporel ont force de loi ;
  • La liberté religieuse est fondamentale. Nul ne peut être persécuté ou rejeté en raison de ses convictions religieuses ;
  • L’esprit critique et le savoir sont des vertus pour tout musulman ;
  • La foi est personnelle et se vit dans la sphère privée ;
  • Le port du voile n’est en rien une obligation. Celui de la burqa et du niqab est interdit ;
  • Les fatwas de mort sont annulées ;
  • Les auteurs de fatwas seront jugés et condamnés ;
  • La charia et son apologie sont des crimes ;
  • Les châtiments corporels, dont l’excision et la lapidation, constituent des crimes ;
  • La polygamie et les mariages forcés sont interdits ;
  • Le blasphème et l’apostasie ne sont pas des crimes, et ne peuvent être poursuivis car ils font partie de la liberté d’expression et de culte des individus ;
  • La libre détermination des individus dans leur choix de vie, leurs convictions religieuses, politiques et leurs orientations sexuelles ne peut faire l’objet d’aucune menace, ni persécution ;
  • Les prêches doivent se faire dans la langue du pays ;
  • Une prière de remerciement pour ce pays doit ouvrir chaque cérémonie religieuse.

Je pense qu’aujourd’hui l’islamisme constitue la plus grande menace pour l’avenir de notre tissu social. Seulement, son influence ne diminuera pas sans qu’un Islam modernisé n’élève puissamment sa voix pour le combattre. Les près de 300 personnes qui sont mortes en Europe en 2015 et 2016 à cause du terrorisme islamiste nous obligent à refuser toute ambiguïté.

Ensemble, bâtissons l’Islam de Belgique et revendiquons-le. Et qu’on ne nous dise pas que c’est impossible.

Aymeric de Lamotte

Conseiller communal MR à Woluwe-Saint-Pierre et avocat

  9 Responses to “Mettons en place les Assises de l’Islam de Belgique”

  1. J’ai une idée : renommons république et démocratie islam et charia, et hop, tout le monde sera content.

    Plus sérieusement, c’est juste n’importe quoi ces histoires d’islam modéré qui va totalement à l’encontre des textes “sacrés” (Coran, Sunna, Sira).

    Enfin non, ce n’est pas n’importe quoi, c’est l’islam de façade pour continuer à islamiser sans faire trop peur. C’est un cheval de Troies.
    Question de nombre: quand les musulmans sont en situation de faiblesse ils jouent la carte de l’islam modéré. Quand le rapport de force change … hop, ils se transforment en salafiste. Ni vu ni connu.

    Tant qu’on n’analyse pas l’islam sous l’angle de la démographie et des dynamiques de groupe, on ne peut rien y comprendre.

    It’s science stupid !

  2. C’est une conne cette Lydia Guiroux pour imaginer à la place des musulmans. Une fausse musulmane de premier plan qui -imagine dans son cerveau de poule mal écaillottée ? Tiens donc, elle est assistante de direction dans une entreprise du bâtiment. Comme le disent certains “elles pousse des brouettes de merde” si elle veut devenir musulmane en-chiffonnée et se retrouver derrière un bar à pute dans un pays musulman, qu’elle continue.
    Elle en tient un “sacrée” couche dans sa petite tête.

    C’est votre poule enthuoli? *L*

    • Pas spécialement, je suis d’accord que l’islam de Belgique, de France ou des papous, c’est de la foutaise, car il n’y a qu’un seul islam, enfin deux, le sunnisme et le chiite (les différentes écoles n’ont que des nuances annexes sans importance) mais au moins elle liste les vrais problèmes de l’islam et a le mérite de dire que le terrorisme est dérivé des textes de l’islam, c’est déjà un début!

      • Il me semble que la démarche de cette femme est contre productive ou sans lendemains. Elle manifesterait dans les rue ou la prière musulmane véritable propagande et haine des non musulmans, emmerde tout le monde, avec une pancarte ou seraient inscrits ses bonnes volonté pour l’islam, peut-être…..
        Ou bien une démarche à lONU, Ligue arabe, AL azar etc,

        http://www.blog.sami-aldeeb.com/2017/10/15/ce-que-jadmire-dans-lislam-bill-warner/

        Bon, nous pouvons l’ajouter à la liste des combattants.

        • En effet, son combat va dans le bon sens.
          Il me plait bien son petit programme.
          On le mettrait sous le nez de tout musulman vivant en France, avec le schéma de Sarkozy.
          _Tu acceptes tu signes et tu peux rester.
          _Tu chipotes, tu discutes, tu n’es pas d’accord : la porte est grande ouverte, et tu files voir ailleurs.
          Ça clarifierait grandement la situation.

          • Exactement, comme n’importe quel étranger même intra-communautaire (ce qui est mon cas, français de Belgique),

            Si je veux avoir le 8 mai comme jour férié, les 35 heures où des contrats de travail en français (en Flandre, ce n’est pas le cas.), on peut me dire : “tu n’as qu’à filer en France, ton pays d’Origine! Les flamands disent “aanpassen of opkrassen” : “s’adapter ou s’en aller” . Bon ça vient de l’extrême droite flamande https://www.vlaamsbelang.org/aanpassen-of-opkrassen/ mais ont-ils tort sur ce point? Ils ont repris la citation d’un maire PS.

  3. –Ce combat va dans le bon sens, lien du site pourri:

    https://oumma.com/polemique-declenchee-lydia-guirous-contre-pub-loreal-discredite-twitter/

    Encore une entreprise qui se fout des valeurs, l’argent, le pouvoir etc.

  4. Excellente trouvaille, Noël !
    Voilà-t-y pas que les musulmans d’Oumma.com volent au secours de L’Oréal attaqué par Lydia Guiroux !
    D’après eux, elle ne fait du foin que pour avoir du son parce qu’on ne parle plus d’elle. On devine que ça les grattouille où ça les chatouille. L’article n’est pas signé : courageux mais pas téméraire !
    Plus sérieusement, on voit bien qu’il y a un réel combat à mener. Ils s’y accrochent mordicus à leur traditions arriérées. Et puis, la femme est le domaine réservé du mâle (comme dit Noël) : pas question d’y toucher.
    L’enturbannée sur la photo est celle”qui a été élue « meilleure maquilleuse du monde » à l’issue du concours « Brush Contest » et a signé, en 2015, un contrat avec le géant des cosmétiques”, excusez du peu. J’imagine que L’Oréal espère des retombées sonnantes et trébuchantes d’un tel contrat. C’est une percée sans précédent des cosmétiques dans le monde arabe !
    Entre maquilleurs, on se respecte. Pour vous peindre la liberté de la femme, les islamistes sont les champions du maquillage !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)