Nov 082017
 

Source

 

Monsieur Ramadan,

Je ne vous appellerai pas «mon frère», puisque mes seuls véritables frangins se prénomment en réalité Brahim, Mouloud, Idriss, Khalifa et Ahmadou. Eux aussi sont le fruit de l’union charnelle de mes parents. Eux aussi sont musulmans. Mais au fond, je m’en fiche complètement. Ils seraient juifs, catholiques, protestants ou mécréants, je les aimerais pareillement.

Tout comme mes sœurs, d’ailleurs. Elles se prénomment Aïcha, Fatima, Zohra, Khadija, Halima et Khaoua.

Pourquoi d’ailleurs cette appellation: «Frères musulmans»?

Pourquoi pas «Frères et sœurs de confession musulmane»? Ça aurait plus de sens. En tout cas, ça sonnerait un peu mieux.

Ou carrément: «Etres humains»?

«Frère» et «musulman». 

L’association de ces deux mots m’a toujours semblé étrange, pour ne pas dire suspecte. La fraternité se limiterait-elle donc à notre présumée foi, à notre manière singulière de vénérer un Dieu pour moi inexistant? 

Mais je m’accorde le droit de me tromper. Moi.

Monsieur Tariq.

Dans les années 90, encore inconnu des médias et donc davantage libre de vos faits et gestes, tandis que des assassins égorgeaient des humains et faisaient exploser des bombes dans les marchés d’Alger ou de Blida et commençaient à étendre leurs métastases dans certaines banlieues, mais aussi, j’y reviendrai, dans les cerveaux de certains intellectuels se réclamant de gauche, vous nous envoyiez des cassettes audio nous invitant, en «bons frères», à «résister» contre le pouvoir en place. 

De quel droit? Etiez-vous Algérien? Aviez-vous été charnellement ou intimement blessé par tous ces drames qui ont fait de nous des adversaires résolus de ceux qui voudraient nous imposer leurs pratiques d’un autre temps?

A l’époque déjà, vous instrumentalisiez la religion pour faire passer vos messages politiques, mélange à l’origine de tant de drames depuis au moins deux millénaires.

A l’époque déjà, vous avanciez masqué.

Alors que nous pleurions nos morts, je me souviens des colères froides de mon oncle hélas trop tôt défunt, musulman érudit qui ne s’interdisait pas certains plaisirs terrestres, comme celui d’accompagner le gigot dominical d’un bon verre de vin, quand il nous faisait entendre vos préchis-préchas. 

Ils étaient pour lui «indignes» d’un musulman digne de ce nom.

Car dans vos enregistrements, vous laissiez clairement entendre que l’Occident était la cause de tous ces drames et de nos larmes. A vous entendre, il aurait donc fallu combattre ce maudit Occident qui nous avait pourtant accueilli, vos parents persécutés et moi, gamin handicapé. Ce maudit Occident qui allait vous accorder notoriété et fortune vous permettant de séjourner dans de belles suites d’hôtel à Lyon pour y passer semble-t-il du «bon temps».

Vous avez davantage de moyens que moi. Les rares fois où je peux me rendre dans l’ancienne capitale des Gaules, je me contente de ma modeste fortune pour y manger un jésus, un délicieux saucisson.

Vivement le temps où l’on pourra goûter un petit mohamed sans risquer sa peau…

A l’époque, nous ne nous doutions pas de la tournure atroce des événements, sinon nous aurions précieusement conservé ces documents sonores pour les présenter le jour prochain où un tribunal se prononcera enfin sur votre personne au lieu de les effacer pour y enregistrer des disques de Cheb Hasni, cette idole de toute une jeunesse, assassiné en pleine rue alors qu’il n’avait pas encore 26 ans.

Un tribunal humain, bien sûr. Car seule la Justice humaine a grâce à mes yeux.

A chacun sa foi. A tout le monde notre loi.

A cette époque aussi, certains intellectuels réputés, plutôt «de gauche», s’étaient laissés séduire par votre discours soudainement plus policé. Ils avaient trouvé en vous un inespéré allié du glorifié «Tiers Monde» pour étayer leur aversion suspecte des Etats-Unis, leur compréhensible hostilité à l’encontre d’Israël, leur légitime combat contre le capitalisme ou leur noble œcuménisme.

Jean Ziegler, Edwy Plenel. Edgar Morin et même Jacques Neyrinck vous faisaient les yeux doux. 

Je continue malgré tout de les lire. Avec plus ou moins de (dé)plaisir.

Quel bonheur pour les médias francophones de pouvoir enfin inviter sur leurs plateaux un musulman capable de s’exprimer dans une langue épurée. Rien à voir avec ces footballeurs et ces rappeurs si faciles à caricaturer.
Vous voilà propulsé sur le devant de la scène politique et médiatique, (auto)proclamé porte-parole de cette nouvelle génération de musulmans «qui a beaucoup souffert mais ne veut plus souffrir».

Les «followers» sont progressivement devenus votre troupeau.

Pour «rire», ils avaient Dieudonné. Pour «réfléchir», ils auront désormais Tariq.

Mais le vernis finit toujours par craquer.

Lors d’un célèbre débat cathodique, vous aviez presque réussi à rendre Sarkozy sympathique quand vous aviez eu le toupet de simplement réclamer un «moratoire» sur les lapidations au lieu de reconnaître l’universalité de la dignité humaine. 

Vous ne cessez d’encourager les musulmans (pourquoi nous et pas le reste de la population?) à s’engager politiquement. Allez-vous un jour montrer l’exemple et vous présenter au suffrage universel, puisque ce droit vous a été accordé? Ou avez-vous peur que le peuple ne vous éconduise?

Vous ne cessez de dénoncer l’«islamophobie» grandissante en Europe et en Suisse. Avez-vous seulement conscience de largement y contribuer par vos propos et vos postures?

Depuis quelques jours, des femmes vous accusent de la pire des infamies: des agressions sexuelles d’une cruauté abjecte.

Comme tant d’autres mecs prétendant disposer de certains pouvoirs, vous auriez obligé des femmes à pratiquer des actes réprouvés par la loi.

Oui. La loi.

Pas par la seule foi ou l’individuelle morale. Mais par ces petits textes législatifs supposés être le trait d’union entre l’ensemble des humains.

Ce fameux «respect» que vous appelez sempiternellement de vos vœux.

La loi qui, article 10 de la Constitution fédérale, insiste pour rappeler que «la torture et tout autre traitement ou peine cruels, inhumains ou dégradants sont interdits».

Heureusement pour vous. La Justice humaine est bien faite. Elle est bien plus pertinente que la prétendue justice divine.

La Justice humaine vous accorde le droit légitime de vous défendre. 

Elle vous donne le droit d’être défendu par des hommes (ou pourquoi pas par des femmes) séduits par vos carnets d’adresses et de chèque.

Souvenez-vous cependant que parfois cette Justice humaine est d’une suave ironie et que certains avaient été punis pour des délits qui leur semblaient anodins. Al Capone n’était-il pas par exemple tombé pour fraude fiscale, alors qu’il était en réalité un monstrueux assassin?

Parfois, la Justice a plus de c… que certains hommes.

 

Avertissement de Sami Aldeeb: Toute personne est présumée innocente tant qu’elle n’a pas été condamnée par un jugement passé en force (article 10 chiffre 1 du Code pénal suisse).

 Posted by at 15 h 35 min

  32 Responses to “MOHAMED HAMDAOUI – Lettre ouverte à Tariq Ramadan”

  1. Mohamed Hamdaoui vous semblez vouloir régler de vieux comptes avec Tariq qui ,me semble t-il,proviennent d’une certaine rancoeur née de la frustration que vous avez subie par rapport a la notoriété qu’à connu Ramadan.
    A défaut de preuves,les femmes instrumentalisée qui poussent des cris d’orfraie et vous même,souhaitez que l’on réduise Tariq à neant qu’on l’emprisonne ou que l’on déchiré le manteau de crédibilité qui l’enserre et qu’on le livre a la vindicte populaire.
    Ces femmes ,menteuses par dessus tout,ne peuvent fournir aucune preuve.Et malheureusement vous aussi ,au delà des arguties,vous n’en avez pas.triste de tomber aussi bas pour détruire un homme respecté.

    • Que de suspicion à l’encontre des victimes supposées du sieur Ramadan, et de quel droit METTRE EN CAUSE LEUR BONNE FOI ?
      Et encore…..pourquoi supposer une potentielle frustration chez Paco ? Procès d’intention que tous cela !
      Vos arguties sont un peu courtes et relèvent de propos de comptoir après plusieurs verres de fendant, sans doute étiez vous un peu aviné devant votre computeur !

    • Avec certains (suivez mon regard), les femmes sont toujours des menteuses et les hommes des victimes du harcèlement féminin !

  2. Monsieur Mohamed Hamdaoui.
    Cela m’est devenu impossible depuis quelques temps déjà, “d’aimer un musulman”… Ou une musulmane ! Les plus gentils de la Terre. Je ne peux pas. Je suis saisi d’une raideur mentale, émotionnelle, physique qui me dépasse m’inquiète et parfois m’envahit…Une foule de gens dont un si grand nombre prétendrait me contraindre à Kroire, s’acharnerait de mille manières à dénigrer ma différence et à un degré ultime, me soustraire à la vie…l’excommunication par le coutelas !
    Quant à aimer d’autres Êtres Humains que mes proches, oui cela je le peux. Je le pratique autant que possible. Vous savez tout autant que moi, qu’il est des gens que l’on ne peut aimer. Parce qu’ils sont un peu plus que “pas aimables”. Parce qu’ils sont détestables… Et les musulmans me sont devenus détestables ! En plus de la peur viscérale que m’inspire cette idéologie, et à cause de cela précisément, je me suis vu fermer mon cœur à TRIPLE TOUR. Vous avez remarqué que je n’ai pas utilisé le mot religion pour qualifier la chose. Impossible !
    Je cite “en partie” Wikimachin
    « Religion, Du latin religio, dont la racine est ligare, lier, attacher, qui a formé religare, lier plus fortement. »
    Je ne vois pas ce qui relie, ce qui me relirai à une multitude de personnes, dont un grand nombre nourrit, consciemment ou non, le projet de m’effacer, de me soustraire à ma nécessité de vivre. De vivre comme je l’entends. Puisqu’il est entendu pour moi, de manière viscérale, que la Loi, celle des humains, la seule qui compte, aussi perfectible soit elle, est le socle la base de la société Humaine. Vivre comme je l’entends, dans le respect, la considération, parfois l’estime et quand cela s’y prête, la floraison de l’Amour. Sans pratique religieusee suis marié à une Africaine fort catholique. Je la conduis sur le devant d’une église dès qu’elle me le demande ! Je me suis découvert un univers de ponts, de passerelles, de lianes de liens, au profond du cœur, me “reliant” à cet univers AUTRE que le mien. Et je découvre chaque jour que le langage qui nous rassemble prend ses racines dans des valeurs universelles….
    Mais j’étais venu poser ce message pour en fait, venir à votre rencontre, Monsieur Hamdaoui et à ma manière, vous remercier de votre présence ici, et dans l’absolu, de votre existence, de l’empreinte que vous posez sur le Monde, tel que vous êtes.
    Quand à Ramadan, un compost quelque part attend qu’il y soit jeté pour finir d’y pourrir !

  3. Qui a croisé l’humour coranique, mis à part le “sourire kabyle” de triste mémoire ?
    Près de trois ans après l’attaque terroriste contre l’hebdomadaire satirique, les menaces ont repris de plus belle. Pour dénoncer quel outrage ? La représentation de Tarik Ramadan en obsédé sexuel sur la couverture du numéro en vente jusqu’au mardi 7 novembre.
    On ne peut qu’être navré en constatant la détérioration ininterrompue du seuil de tolérance manifestée par ceux que les caricatures hérissent. Depuis plus de dix ans et jusqu’à récemment, c’était la représentation de Mahomet qui déclenchait la fureur des musulmans avides de surenchère. Mais voilà que désormais, il serait interdit aussi d’affûter ses crayons pour railler un islamiste déguisé en universitaire et soupçonné d’avoir commis des viols et autres abus sexuels. C’est évidemment sous le couvert de l’anonymat, par l’intermédiaire de Twitter, entre autres, que les menaces sont diffusées.
    Des vérités élémentaires
    Dans ce contexte, peu importe que la question posée par Richard Ferrand ait été téléguidée : le président du groupe archi-majoritaire à l’Assemblée nationale interpellant le Premier ministre n’agit pas de manière spontanée. Ce qu’il convient de retenir, c’est la réponse, certes un peu tardive, mais extrêmement ferme, apportée par le chef du gouvernement. Après avoir cité l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme, Édouard Philippe a souligné que « tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cadres déterminés par la loi », avant de souligner que ce principe englobe la liberté de caricaturer : « Nous tous sur ces bancs avons fait l’objet de caricatures, et il arrive qu’elles soient plus drôles lorsqu’elles concernent les autres. Il arrive même qu’on ne les trouve pas drôles. Il arrive même qu’on puisse les trouver choquantes, car c’est l’objet de la caricature que de choquer… » Ce qui est inquiétant, c’est qu’il faille qu’un chef de gouvernement rappelle ces vérités républicaines élémentaires, comme si elles n’allaient plus de soi.

  4. ” La fraternité se limiterait-elle donc à notre présumée foi, à notre manière singulière de vénérer un Dieu pour moi inexistant? ”

    Inexistant, vous ne vous êtes pas trompé. Le créationnisme des chrétins et des crétins est la source du mal et des mâles, afin de dominer et ce, quel que soit le statut.

    Chapeau bas pour cette lettre.

    Quant à la présomption d’innocence, elle est au même niveau que la présomption de culpabilité. Lorsque l’on connaît l’islam et ses bouquins en rien révélés, lorsque l’on connaît bien les pays musulmans, lorsque l’on constate le faible niveau dans ces pays, et, les “Frères musulmans ” secte criminelle dont fait partie ces deux zigs, il ne faut pas être étonné. des millions de gamines sont excisées, mariées, violées de force pour le bien être des mâles.

    Il devrait être lapidé si sa culpabilité est reconnue.

    La peine de mort doit être rétablie partout en Occident soit par injection, soit par pendaison, n’en déplaise aux zinzins manipulés ou manipulateurs.

    • Noël, vous êtes le champion de la blague. Je ne sais si la République se portera mieux quand on lui aura rétabli la peine de mort, de gré ou de force, par injection ou pendaison !
      Vous faites un drôle de médecin ! A la vôtre ! Marié ou pendu ?

      • La Kader si tu veux te faire sodomiser, tiens c’est pour toi:

        https://www.google.fr/url?

          • La Kader, en aucun cas sur cette page comme beaucoup d’autres tu commente les commentaires, tu ne combats pas l’islam ou très rarement? Bizarre……..
            Tu n’as rien d’autre à faire? Si tu t’ennuie ouvre un blog avec ton intelligence supérieur, ça te ferai grand bien. Je dis ça, je ne dis rien. Il est vrai que dans les foyers de vie les pauvres d’esprit s’emmerdent, alors…….

          • Merci Noël, mais je l’ai déjà mis en poster dans ma chambre. Tariq est le porte-drapeau idéal de l’islam. On peut lui en accrocher un grand !
            Je remercie au passage Charlie-hebdo qui fait un travail remarquable et salutaire irremplaçable, rien qu’avec ses unes percutantes.

            Un lien pour la caricature, en grand format :
            http://www.google.fr/search?q=charlie+hebdo+caricature+ramadan&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwiyhuakwLPXAhXSF-wKHeh6AKkQ_AUICigB&biw=1920&bih=949#imgrc=0-9sL7XJVr9dtM:

          • Noël, tu me fais trop d’honneur. Je me contente du site de Sami que je trouve très bien, à mon goût. Et on finit par se faire aux abonnés.
            Combattre l’islam est un combat de longue haleine. En 1400 ans, personne n’a encore réussi à lui clouer le bec définitivement.
            Ça demande du doigté. L’important, c’est le résultat. Je ne suis pas certain qu’il faille rentrer dedans, bille en tête, avec les “croyances pourries” des “créationnistes zinzins”.
            Je partage tes efforts, et la conviction. Paris ne s’est pas fait en un jour. Je pense qu’il faudra encore beaucoup de temps

          • Me suivre comme une petite chienne et commenter lamentablement mes commentaires n’est pas un combat. Je ne te demande rien, si mes commentaires ne vont pas dans le sens c’est aux administrateurs du blog d’en décider. Oui, l’islam c’est une majorité de versets et donc de croyances pourries, criminogènes, mortifères etc.
            Oui, les zinzins de la croyance nous mettent en danger. je commente en tant que non croyant averti . Je n’ai pas à faire des ronds de jambes aux créationnistes.
            Je ne me permet pas ce comportement négatif à ton égard, question de -culture -d’efficacité, mais également de- respect envers Sami Aldeeb et son immense travail. Sinon, ce blog devient le bac à sable sans intérêt pour le lecteur comme l’avait indiqué AJM.
            Merci de passer ton chemin, je ne commente pas tes commentaires, alors…..

          • Noël, on ne se refait pas ! Des fois, c’est plus fort que tout. La petite chienne Kader ne peut s’empêcher de faire un petit pissou dans le bac à sable de Noël. Il faut voir les choses du bon côté : tu es lu par au moins une personne !

  5. Les inconséquences des musulmans à l’exception d’une minorité , admirable de courage.
    Ils nous ont rebattu les oreilles , en expliquant que Charlie Hebdo et ses journalistes avaient insulté l’islam pour quelques caricatures du prophète Mohammed. Après leurs crimes odieux , les assassins musulmans ont crié ” Nous avons vengé le prophète”. Et partout les masses musulmanes ont manifesté pour fêter la mort des journalistes.
    aujourd’hui , les musulmans, menacent encore une fois , Charlie Hebdo, pour des caricatures de l’idole des banlieues musulmanes de France, Tarik Ramadan. Donc ces musulmans fanatiques , arriérés et inadaptés à la société moderne, tuent des journalistes pour atteinte à l’image du prophète et cette fois-ci , ils menacent Charlie Hebdo pour des caricature concernant le violeur des jeunes femmes , dans les hôtels de France par le prêcheur Tarik Ramadan. Pour eux le prophète Mohammed et Tarik Ramadan sont mit sur le même plan. Alors que vaut le prophète de l’islam!

  6. Si on dit “frère” en islam c’est pour bien se démarquer des autres, ne faites pas l’hypocrite.

    S3v28 : Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de Lui-même. Et c’est à Allah le retour.

    S5v51 : Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

    S6v49 : Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, à cause de leur perversité.

    S8v55 : Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement),

    S8v57 : Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu’ils se souviennent.

    S9v29 : Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies.

    S48v23 : Telle est la règle d’Allah appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement à la règle d’Allah.

    • Les versets et les sourates, c’est bien, mais c’est quoi votre propos, au juste ?
      Si je vous renvoie les mêmes citations, qu’aurez-vous appris ?
      s35v1 : Louange à Allah, le créateur des cieux et de la terre. Il prend pour messagers les anges avec leurs deux, trois ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce qu’il veut, car Allah peut tout. Inch’ Allah

      • Non justement ces versets et ces sourates n’ont rien de bien. Et ce ne sont pas les seules. Le coran prône clairement et distinctement l’infériorité des femmes en droits, la discrimination des non-musulmans, la violence, la haine, la guerre, l’esclavage, le mensonge, la polygamie, la soumission et la prohibition de l’esprit critique.
        Pire le coran insulte et trahit la nature divine, en faisant de Dieu, sous le nom d’allah, une créature de haine et de passion, un ennemi et un assassin (s2v98, s4v14, s4v56, s8v17, s33v61, s33v62, s33v64, s47v4, s48v23, s60v1, s60v13).
        Il n’y a donc rien à apprendre dans ces conditions, d’ailleurs dans le coran les menaces sont nombreuses, et dans la peur et la soumission, il ne peut y avoir d’amour, le plus beau sentiment qui puisse exister. Bref, vaste supercherie que cette religion.

        • Voilà qui est clair ! Je vous remercie pour ces éclaircissements. Votre laconisme initial ne me permettait pas de comprendre qui vous trouviez hypocrite : Mohamed Hamdaoui ou son frère Tariq Ramadan, ou les “frères musulmans”, ou l’ensemble de cette fratrie !

  7. Je contredis l’avertissement de Sami Aldeeb: “Toute personne est présumée innocente tant qu’elle n’a pas été condamnée par un jugement passé en force (article 10 chiffre 1 du Code pénal suisse)”.
    Le barouf médiatique a déjà rendu un jugement. Le plus drôle, c’est que Tariq est tombé suite à l’affaire Weinstein, et qu’il l’éclipse d’une certaine manière.
    La bite de Tariq, c’était son talon d’Achille, si je peux dire. Et ça lui a pété à la gueule. Ensuite, on peut crier au scandale. “Il n’y a pas de fumée sans feu” et “On ne prête qu’aux riches”. “Tant va la cruche à l’eau…”
    Frère Tariq est touché pour longtemps. Comme pour Strauss-Khan, on aura de ses nouvelles par intermittence.
    Ce qu’il lui faudrait, c’est une nouvelle femme, belle et médiatique, une journaliste des plateaux télé pour reconstruire l’image du bonhomme. Sinon, il ne sera jamais plus présidentiable !

  8. Qui êtes vous..pour ce jugement moral,
    heureusement qu’il y aura un jugement..certains ce sera sur terre et dans l’au delà…appreciez svp ses paroles et méditez sérieusement.
    je vous salue très cher frère.

    • On est en Suisse. La parole est libre. Oui, en effet, il devrait y avoir plusieurs procès en France et peut-être en Suisse, et peut-être je ne sais où, au rythme où vont les affaires de Tariq Ramadan.
      Mohamed Hamdaoui a le droit d’écrire ce qu’il veut dans les limites de la liberté d’expression. Monsieur Sami Aldeeb a d’ailleurs cru bon de rajouter un article de loi : tant que le jugement n’a pas eu lieu et n’a pas prononcé de condamnation la personne est présumée innocente.

  9. http://precaution.ch/wp/wp-content/uploads/2017/08/fatiha_3.jpg

    Informer, sans haine, s’instruire avec persévérance et ce malgré l’idiotie chrétienne et gauchiste est la solution dans l’immédiat. Alerter avec courage c’est le combat, à chacun ses armes.

    http://precaution.ch/wp/wp-content/uploads/2017/08/haine_vis.jpg

  10. Mieux vaut discréditer l’islam que le combattant du concept aux croyances pourries. Chaque commentaire allant dans ce sens compte.

    Merci Alain Jean-Mairet pour votre excellent travail que je partage dans certains réseaux.

    http://precaution.ch/wp

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)