Oct 122017
 

Je vous donne ici une correspondance avec un lecteur dont je tairai le nom:

Question:

Cher Docteur Aldeeb Abu-Sahlieh

Je vous remercie de votre commentaire et sollicite à nouveau votre avis concernant mon analyse de l’islam. En poursuivant mes lectures pour essayer de comprendre cette religion j’ai appris que la lecture du coran pouvait procéder selon certains exégètes par analogie (!?!). 

1. Ceci reviendrait à dire qu’il y aurait une grande incertitude sur la signification réelle de certains versets?

2. La Fatiha dont vous présentez la signification dans un de vos écrits est la preuve que le coran expose une chose et son contraire.

3. Dans cet esprit chaque sourate commence par l’affirmation qu’Allah est très, tout miséricordieux. Cependant certaines sourates contiennent des menaces contre les mécréants, les infidèles etc…De cela peut-on en déduire que contrairement à ce qu’affirme la sourate des infidèles le coran suscite la haine, la xénophobie, et serait donc en contradiction totale avec la déclaration des droits de l’homme sur laquelle s’appuient la plupart des pays occidentaux qui reconnaissent la liberté de conscience ( donc de spiritualité ) comme inaliénable. A mes yeux ceci est point capital parce qu’il en découlerait que la religion musulmane ne peut avoir droit de cité en occident.

Avec l’assurance de  ma respectueuse considération.

Réponse de Sami Aldeeb:

Cher Monsieur,

Ayant traduit le Coran en trois langues (français, anglais et italien – sous presse) et en l’ayant édité en arabe (édition critique) par ordre chronologique, je peux vous dire ce qui suit

– Le Coran est plein de contradictions, raison pour laquelle les juristes ont inventé la théorie de l’abrogation.

– Au moins 20% des versets du Coran sont ambigus, prêtant à des interprétations contradictoires. Les longues exégèses ont signalé ces contradictions. Certains versets ont jusqu’à 20 interprétations contradictoires. C’est un véritable cauchemar pour les traducteurs: quel sens adopter?

– La violence est récurrente dans le Coran. À côté de versets pacifiques et tolérants, il existe de nombreux versets violents. Seule une édition du Coran par ordre chronologique permet de voir l’évolution et séparer le grain de l’ivraie.

– Si la partie mecquois du Coran peut être vue comme digeste, la partie médinoise du Coran est à mes yeux 1000 fois pire que Mein Kampf de Hitler. Elle est certainement contraire aux documents internationaux. Je l’ai d’ailleurs signalé dans l’avertissement mis au début du Coran et qui dit:

Comme les autres Livres sacrés, le Coran comporte directement, ou indirectement par le biais de la sunnah de Mahomet que les musulmans doivent suivre, des normes contraires aux droits de l’homme reconnus aujourd’hui dans les documents internationaux. Nous invitons donc les lecteurs à le lire avec un esprit critique et à le placer dans son contexte historique, à savoir le VIIe siècle. Parmi les normes qui violent les droits de l’homme, qui inspirent les lois des pays arabes et musulmans, et que les mouvements islamistes voudraient appliquer, en tout ou en partie, nous signalons à titre d’exemples:

  • L’inégalité entre les hommes et les femmes dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi, le mariage de filles impubères, et la circoncision masculine et féminine pratiquée sur des enfants.

  • L’inégalité entre musulmans et non-musulmans dans le mariage, le divorce, l’héritage, le témoignage, les sanctions et l’emploi.

  • La non-reconnaissance de la liberté religieuse, en particulier la liberté de changer de religion.

  • L’exhortation à combattre les non-musulmans, à occuper leurs pays, à imposer aux non-musulmans le paiement d’un tribut (jizya) et à tuer ceux qui ne suivent pas les religions monothéistes.

  • L’esclavage, la capture des ennemis et l’appropriation de leurs femmes.

  • Les sanctions cruelles comme la mise à mort de l’apostat (qui abandonne l’islam), la lapidation de l’adultère, l’amputation des mains du voleur, la crucifixion, la flagellation et la loi du talion (œil pour œil, dent pour dent).

  • La destruction des statues, des peintures et des instruments de musique, et l’interdiction des arts.

  • La maltraitance envers les animaux et le meurtre des chiens de compagnie.

J’estime à cet effet que les pays occidentaux doivent interdire la distribution du Coran dans sa forme actuelle, imposer un Coran par ordre chronologique et faire figurer au début du Coran cet avertissement. Mes traductions et mon édition arabe du Coran sont les premières à l’avoir fait. Aucune autre traduction du Coran ne l’a fait.

Je vous signale à cet effet que la Cour européenne des droits de l’homme a déclaré: “La loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme”  http://wp.me/p1gLKx-1hF

Il faudrait maintenant que cela soit plus précis, et dire clairement que le Coran est contraire aux droits de l’homme. Car celui qui dit loi islamique, dit ipso facto le Coran, puisque le Coran est la première source du droit musulman. Il faut appeler un chat un chat. Sans cela aucune évolution n’est possible. 

Les pays occidentaux envoient des avions pour bombarder les terroristes en Irak, en Syrie et ailleurs, et “promènent” des militaires dans les rues de leurs villes pour barrer aux attaques terroristes. Mais en même temps ils continuent à permettre la distribution et la vente du texte de base sur lequel se fondent ces terroristes: le Coran. 

Que diriez-vous si en France et ailleurs on autorisait aux salafistes la distribution publique d’un manuel appelant à discriminer les non-musulmans et les femmes, à haïr les non-musulmans, à tuer les mécréants, à occuper Paris et Rome, à prendre les femmes des non-musulmans comme esclaves sexuels, à les violer et à les vendre dans le marché aux esclaves, et à donner aux non-musulmans le choix entre la conversion à l’islam, l’épée ou le paiement d’un tribut aux musulmans? C’est ce que prévoit le Coran.

Il est où le problème? L’ignorance et le manque de courage de nos dirigeants, de nos intellectuels et de nos journalistes, et la démission de nos universités. On refuse de diagnostiquer le mal, et par conséquent on est complice du mal. Dites-moi: quelle université oserait enseigner à ces étudiants ce que je viens d’écrire? Quel journaliste oserait l’écrire? Quel politicien oserait l’énoncer clairement? Je vous laisse la réponse.

Bonne journée.

.

Sami Aldeeb, Dr en droit, professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman: http://www.sami-aldeeb.com  
Auteur d’une traduction française, une traduction anglaise et une traduction italienne du Coran (actuellement sous presse) par ordre chronologique, et d’autres ouvrages
 Posted by at 8 h 31 min

  11 Responses to “Sami Aldeeb: Le Coran est contraire aux droits de l’homme”

  1. Condivido al 100% le riflessioni di Sami Aldeeb sul Corano e la necessità di proibire la diffusione ( e anche l’insegnamento) del Corano nella sua forma attuale. Però quando si avanza questa richiesta in occasione di qualche dibattito, la risposta è sempre la stessa : anche la Bibbia ( Vecchio Testamento) contiene pagine piene di violenza, e allora si dovrebbe proibire anche la diffusione e l’insegnamento della Bibbia. Mi piacerebbe sentire l’opinione di Sami Aldeeb, il più possibile dettagliata, su questo tema ( anche in francese va bene).

  2. Sul Corriere del Ticino di oggi l’ex direttore del giornale nonché ex-presidente della Federazione svizzera dei giornalisti, Enrico Morresi, ha criticato la decisione del Dipartimento delle istituzioni del Canton Ticino ( che è diretto da Norman Gobbi) di scrivere a tutti i Comuni ticinesi invitandoli a rifiutare l’autorizzazione d’uso del suolo pubblico per svolgere ogni e qualsiasi genere di campagna legata a “Lies”, un’associazione di islamisti che promuove la diffusione e la lettura del Corano.

    “Il Corano come tale – ha scritto Morresi – è un libro religioso e non vale citarne a caso qualche pagina “incendiaria” per dimostrare che è un libro pericoloso . Il fatto che in Francia e altrove alcuni giovani ignari di religione si siano “convertiti” all’islamismo radicale leggendo il Corano non dimostra ancora che esiste un pericolo imminente per l’ordine pubblico. In passato anche leggendo la Bibbia molti cristiani si sono radicalizzati e sono andati a far la guerra all’Islam (…) ”

    Enrico Morresi ha la reputazione di essere un gran conoscitore di questioni religiose concernenti la Chiesa cattolica, ma ho l’impressione che non capisca niente di Islam e di Corano. E comunque quando i cristiani partirono per le crociate (nel 1099 e per i due secoli successivi) l’Islam aveva già occupato la Spagna ( nel 711) e la Sicilia (nell’842) e avevano tentato di invadere la Francia ( vennero fermati a Poitiers nel 732). Quindi non è corretto dire che leggendo la Bibbia i cristiani radicalizzati andarono a far la guerra all’Islam. Era stato l’Islam a fare guerre di conquista in Paesi che in precedenza erano cristiani, conquistando anche Gerusalemme nel 638, e le crociate furono solo una reazione, una controffensiva contro il feroce colonialismo islamico, nel tentativo anche di liberare Gerusalemme e di impedire la caduta di Costantinopoli (che venne comunque conquistata dai turchi ottomani nel 1453).

  3. Monsieur Morresi devrait dépenser quelques francs pour l’achat de “Soldats de dieu” écrit par Xavier Grettiez et Bilel Aninine pour voir que ce qu’il écrit sur les “jeunes Français ignares qui se sont convertis” est une absurdité. Ils ont, bien au contraire une vaste connaissance de l’islam, qu’ils ont étudié soit avec des imams salafistes en France ou en Egypte, Yemen ou ailleurs.
    Mais comme le dit l’adage, il n’est pire aveugle que celuiqui ne veut vooir et pire sourd que celui qui ne veut entendre.

    • Voilà qui nous rassure. Si les jeunes qui se convertissent ont eu de bons professeurs, qu’ils ont bien appris leur leçon auprès de bons imams salafistes, et qu’ils possèdent désormais une vaste connaissance de l’islam, que demande le peuple ? Qu’y a-t-il de plus désirable qu’une jeunesse instruite ?

  4. Bonjour Sami Aldeeb.
    Vous avez 1000 fois raisons , le Coran est contraire aux droits de l’homme. La meilleure preuve est donnée par les musulmans eux-mêmes , puisque les Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique ( OCI) ont pondu une déclaration sur les ” droits de l’homme en islam”. Cette déclaration a été faite au Caire ( Egypte) le 5 aout 1990.
    Préambule.
    -Réaffirmant le rôle civilisateur et historique de la Ummah islamique , dont Dieu a fait la meilleure Communauté; qui a légué à l’humanité une civilisation universelle et équilibrée,conciliant la vie ici-bas et l’Au-delà, la science et la foi; une communauté dont on attend aujourd’hui qu’elle éclaire la voie de l’humanité , tiraillée entre tant de courants de pensée et d’idéologies antagonistes,et apporte des solutions aux problèmes chroniques de la civilisation matérialiste;

    Soucieux de contribuer aux efforts déployés par l’humanité pour faire valoir les droits de l’homme dans le but de la protéger contre l’exploitation et la persécution, et d’affirmer sa liberté et son droit à une vie digne, conforme à la CHARIA.

    Conscients que l’humanité , qui a réalisé d’immenses progrès sur le plan matériel, éprouve et éprouvera le besoin pressant d’une profonde conviction religieuse pour soutenir sa civilisation, et d’une barrière pour protéger ses droits;

    Convaincus que, dans l’islam , les droits fondamentaux et les libertés publiques font partie intégrante de la foi islamique, et que nul n’a par principe, le droit de les entraver , totalement ou partiellement, de les violer ou de les ignorer, car ces droits sont des commandements divins exécutoires, que Dieu a dictés dans ses livres révélés et qui constituent l’objet du message dont il a investit le dernier de ses prophètes en vue de parachever les messages célestes, de telle sorte que l’observance de ces commandements soit un signe de dévotion, leur négation, ou violation constitue un acte condamnable au regard de la religion ; et que tout homme en soit responsable individuellement , et la communauté collectivement .

    Se fondant sur ce qui précède.
    déclare ce qui suit , ( 25 articles , je ne peux les citer tous ) mais en voici quelques perles:
    Article 2.
    a) La vie est est un don de Dieu, garanti à tout homme. Les individus , les sociétés et les Etats doivent protéger ce droit contre toute atteinte. Il est défendu d’ôter la vie sans motif légitime.
    b)Le recours à des moyens conduisant à l’extermination de l’espèce humaine est prohibé.
    c)La préservation de la continuité de l’espèce humaine jusqu’au terme qui lui est fixé par Dieu est un devoir sacré.
    d) L’intégrité du corps humain est garantie, celui-ci ne saurait être l’objet d’agression ou d’atteinte sans motif légitime
    L’Etat est garant du respect de cette inviolabilité.

    Article 3
    a) Il est interdit, en cas de recours à la force ou de conflits armés, de tuer les personnes qui ne participent pas aux combats, tels les vieillards, les femmes et les enfants. Le blessé et le malade ont droit d’être soignés ; le prisonnier d’être nourri, hébergé et habillé.Il est défendu de mutiler les morts. L’échange de prisonniers , ainsi que la réunion des familles séparées par les hostilités constituent une obligation.
    b) L’abattage des arbres , la destruction des cultures ou du cheptel, et la démolition des bâtiments et des installations civiles de l’ennemi par bombardement , dynamitage ou tout autre moyen sont INTERDITS.

    Article 8
    Tout homme jouit de la capacité légale conformément à la CHARRIA, avec toutes les obligations et les responsabilités qui en découlent.S ‘il devient totalement ou partiellement incapable, son tuteur se substitue à lui.

    Article 21
    Il est formellement interdit de prendre une personne en otage sous quelque forme,et pour quelque objectif que ce soit.
    Le Coran est contraire aux droits de l’homme et les droits de l’homme de l’islam s’appuient sur le Coran , où l’erreur,

  5. Ce qui se passe aujourd’hui avec l’islam est identique à ce qui c’est passé avec le nazisme en d’autres temps. La différence est que le concept islamique intéresse toute la planète ou presque. Un autre problème est venu se greffer c’est la finance et le vatican, l’Occident a été mis en quasi faillite par les énarques et autres politiciens inféodés. Dans quel but ?
    La planète ne peut supporter plus de 7 milliards d’humains dans son état actuel. Une autre économie se met en place, le climat est bouleversé et l’Occident est en faillite.
    La robolution va avoir pour conséquence de mettre à la rue des chauffeurs routiers, des secrétaires, bref des millions de personnes s’ajoutant aux 32 millions de chômeurs actuels en Europe.

    L’islam est un concept pourri, mortifère et criminel, ce n’est pas un idéal de vie pouvant générer des richesses et du bonheur, ils vivent pour une majorité comme des poux et tiques sur le compte des autres.

    le drame est cette jeunesse et les moins de 50 ans qui ne s’instruisent pas sur la réalité du coran et autres saloperies de bouquins en rien révélés. Tous ou presque raisonnent avec leur sentiments et leur petite culture personnelle.

    le créationnisme et ses adeptes ne font plus recette tant ils ont menti, manipulé pour le bien être des royautés et autres barons ou Princes. L’éducation n’a pas été à la hauteur pour que les gens pensent par eux-mêmes.

    L”islam à long terme est mort mais il ne mourra pas sans avoir été à l’origine des énormes conflits qui se profilent à l’horizon.

    Il me semble que le mal islamique est connu mais caché par le vatican et les financiers de tous poils

    L’argent et le pouvoir font bon ménage, les peuples ne comptent pas, ils n’ont jamais compté, les croyances sont faites pour abêtir et envoyer des soldats au feu n’en déplaise aux zinzins du vatican ici et là.

    • Sami Aldeeb:

      “”” Il est où le problème? L’ignorance et le manque de courage de nos dirigeants, de nos intellectuels et de nos journalistes, et la démission de nos universités. On refuse de diagnostiquer le mal, et par conséquent on est complice du mal. Dites-moi: quelle université oserait enseigner à ces étudiants ce que je viens d’écrire? Quel journaliste oserait l’écrire? Quel politicien oserait l’énoncer clairement? Je vous laisse la réponse.”””

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pape

      Le vatican est une monarchie, cette définition suffit à comprendre le lien avec l’islam, les politiciens, les financiers etc. L’Occident est en difficulté à cause des croyances ou l’islam est à la fois un conccurent dangereux mais aussi un allié des créationnistes de tous poils.

      C’est ma réponse……….

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)