Sep 042017
 
 Posted by at 3 h 39 min

  11 Responses to “Un immigré africain en Allemagne explique aux Européens ce qui va leur arriver”

  1. Notre combat contre l’islam en qu’à ses débuts. Merkel risque de gagner les élections, la chrétienté vaticane et ses suces bites sont également à combattre. Lui dit ce qu’il pense, les autres ne disent rien mais approuvent ses paroles.

  2. … ce qui va arriver aux Européens …?!

    Nous n’aurons pas le choix , si nous voulons survivre , nous devrons ne plus avoir peur , ne plus culpabiliser quant à assassiner nos ennemis : les traîtres , les nouveaux Européens à l’esprit séditieux , les migrants au mode de vie parasitaire . C’est de la légitime défense .

  3. L’immigré n’explique pas ce qui va arriver mais ce qu’il se passe déjà.
    Cependant, je me demande s’il a toute sa tête. S’il vomit à ce point l’Allemagne et le reste de l’Europe, il devrait se demander ce qu’il est venu y faire.
    Je pense qu’il y a beaucoup de haine de soi dissimulée dans cette haine de l’autre. En réalité, c’est une espèce de raté, déraciné, qui gagne plus en ne foutant rien ici qu’en ne foutant rien en Afrique. Alors, riche de son magot d’aide sociale, il crache sur tout le monde. Ça calme !

  4. La Cour de Justice de l’Union européenne a confirmé ce que disent les traités européens, à savoir que les États-membres n’ont pas le pouvoir de décider des quotas migratoires : cette décision est du ressort de la seule Commission européenne.
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/06/la-justice-europeenne-valide-les-quotas-de-refugies_5181666_3214.html?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1504689047

    Bref, pour arrêter ce Grand Remplacement, il faut un frexit. Aux dernières élections, 99% des votants ne voulaient pas ce frexit, proposé d’ailleurs par un seul parti, l’UPR. Il n’a obtenu que 0,92% des voix. Comme quoi la situation est grave. Ce qui est arrivé à St Martin arrivera dans l’hexagone dans peu de temps. Mais c’est démocratiquement que les Français ont accepté qu’une guerre civile puisse avoir lieu.

    • Visiblement, un certain nombre de pays européens commencent à s’asseoir sur ce que disent, et la cour de justice et la commission européenne. Pour ne pas les nommer : Pologne Tchéquie, Slovaquie et Hongrie, qui font un petit bloc, donc, il sera difficile de les sanctionner. Cela peut toujours être un exemple à suivre. Pour le moment, ces pays sont toujours en Europe.
      Saint-Martin ne peut servir d’exemple. C’est petit, c’est éloigné, c’est les Antilles ! Il y a même des cyclones de temps à autre, c’est dire !

    • Je n’y crois guère. Ce sont les plus forts qui décident, et si en plus ils ont la loi pour eux… ils ne vont pas se gêner pour sanctionner.

      Même quand, après pourtant des mois de propagande active proeuropéenne, les Français ont voté NON au traité dit constitutionnel, on a fait comme si c’était OUI.

      Ils maitrisent les grands médias, la force, les lois, les règles du jeu du Système, et tous les moyens de corruption possible.

  5. Junker, il maîtrise sa soupe quand il l’a mangé, et encore…
    Qui a la maîtrise de quoi que ce soit ?
    J’ai cru entendre que pour qu’il y ait sanction, il faut l’accord de tous. Avec quatre pays, au moins qui font dissidence, il ne peut y en avoir. Regardez le Brexit. Ça allait être la damnation et l’enfer pour les britanniques, ils allaient payer pour la sale race qu’ils sont, des sommes astronomiques et ils ne s’en relèveraient pas.
    Pour le moment, le chômage est au plus bas (4 %) et les sommes à verser sont en négociation. De 100 milliards, on est passé à 20 milliards. Avec de bons négociateurs anglais, on peut s’attendre à moins pour eux. 20 milliards pour la liberté, ce n’est pas cher ! On a 80 milliards de déficit annuel en France !
    Je crains que vous ne tombiez dans la sinistrose, la déprime et le complotisme. Vous n’êtes pas corruptible ? Pensez que d’autres aussi peuvent ne pas l’être ! Sinon, ce n’est pas la peine de se dire démocrate. Et appelez activement de vos vœux une prochaine dictature !

    • Je réponds pour Carlos.

      “J’ai cru entendre que pour qu’il y ait sanction, il faut l’accord de tous.”
      Vous avez mal entendu. Les sanctions ne sont pas prises à l’unanimité des États membres, mais par la cour de justice européenne “indépendante” sis à Luxembourg.

      “Regardez le Brexit. Ça allait être la damnation et l’enfer pour les britanniques, ils allaient payer pour la sale race qu’ils sont, des sommes astronomiques et ils ne s’en relèveraient pas.”

      Ça n’a rien à voir. Le Royaume-Uni est sorti par la voie légale de l’UE (article 50 prévu par les traités). Bien sûr que Bruxelles a tout fait pour dissuader la sortie (propagande, peurs, même un assassinat martyr, comme d’habitude), est inquiet du manque à gagner et de l’effet boule de neige, et va chercher à les embêter, mais la loi est respectée, il ne peut y avoir de sanctions légales.

      Votre dernier paragraphe est incompréhensible, une distorsion qui est censée répondre à quoi ?

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)