Août 052017
 

Source

sarkozy-qatar

Par : Mohamed Louizi

Selon The Time of Israël, c’est l’agent israélien Pinas Zahavi (Pini) qui serait directement impliqué dans « le transfert du siècle de Neymar au PSG »[1]. Un transfert qui a coûté 222 millions d’euros. Pini aurait empoché, pour ses services, la somme de 38 millions d’euros de l’argent qatari.

Cette «opération com’» a bel et bien saturé les médias français et internationaux mais pas de la même manière. Selon que l’on soit sur des plateaux TV parisiens ou dans d’autres pays, arabes ou anglo-saxons, le traitement éditorial n’est pas le même. Des chroniqueurs et journalistes français se sont transformés, curieusement, consciemment ou inconsciemment, en agent de com au service de la propagande qatarie. Ils auraient oublié, au passage, de poser les questions sérieuses s’agissant du timing choisi par Doha, pour cette opération mais surtout de la vraie «forêt» que tente de cacher, un temps soit peu, l’arbre-Neymar !

Un « journaliste » de France Info – du sérieux quoi ! – a même trouvé le temps de rédiger un article de presque 2000 mots, intitulé : « Six réponses à votre beau-père Jean-Louis, qui ne comprend pas pourquoi on parle autant du transfert de Neymar au PSG »[2] … Si on suit sa recette «journalistique», normalement le bec de Jean-Louis sera cloué pour toujours. Et les vraies questions, celles qui fâcheraient l’émir Tamîm, le propriétaire du PSG, ne seront jamais abordées des deux rives de la Seine.

Des questions comme celles posées par le porte-parole du gouvernement français, Christophe Castaner, qui, lui, contrairement à bien des «journalistes» encartés, a mis le doigt là où ça pourrait faire mal, en commentant ce transfert en ces termes[3] : « On voit bien que le Qatar est dans une opération de communication. On voit bien comment le Qatar veut jouer, à travers des événements sportifs, des présences sportives, pour être sur la scène diplomatique » ! Castaner y est allé encore plus loin – en s’exprimant toujours en sa qualité gouvernementale, ce 3 août 2017 – lorsqu’il a jugé essentiel que le Qatar puisse faire « toute la transparence », s’agissant du « financement du terrorisme ». On rappelle que l’émirat pétrodollar traverse une crise sans précédent, depuis maintenant deux mois jour pour jour, depuis le 5 juin 2017, après que des pays arabes voisins l’aient boycotté en lui reprochant, entre autres, ses rôles troubles dans la déstabilisation des pays arabes ; son soutien logistique et financier aux mouvements jihadistes ; et sa protection des islamistes fuyards … et plus particulièrement des Frères musulmans[4].

L’autre facette cachée de cette «opération com’» – qui pourrait éclairer le choix du timing – est à chercher dans les nombreuses zones d’ombre entourant les conditions d’attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Au moment où – le 4 août 2017 ! – des rédactions françaises s’agitent frénétiquement pour accompagner, comme il se doit, cet «événement – [dit] – historique», en mettant des micros et des caméras partout, pour chasser des images de la star brésilienne, alors quittant l’aéroport, ou pour interroger ses fans, prêts à mettre 150 € pour s’offrir le maillon estampillé Neymar, la rédaction du journal britannique The Daily Telegraph titrait : « Nicolas Sarkozy under scrutiny in prosecutors’ probe into Qatar World Cup vote-buying »[5] !

On y apprend que l’ex-président de la République aurait touché une bonne somme d’argent pour appuyer la candidature du Qatar du mondial 2022. Le média britannique, contrairement à la majorité écrasante – par son silence – des médias français, livre une information laissant entendre que la justice française s’intéresserait de plus près, au cas Sarkozy et surtout au destin de 182 millions d’euros dont les traces semblent être disparues dans la nature. Le site Capital, l’un des rares sites francophones à avoir repris cette information – une info très reprise par ailleurs par des sites arabes – écrit : « Le quotidien britannique croit savoir que l’ancien président français est sous le coup d’une enquête. Elle porterait sur plusieurs opérations menées à l’époque entre la France et le Qatar, comme la vente du PSG ou de 5% des actions de la société française Veolia au fonds d’investissement souverain Qatari Diar »[6] !

On ne peut que s’interroger sur la frénésie médiatico-française couvrant ce transfert. Celui-ci ne sert-il pas, en vérité, à faire diversion et à faire d’une pierre plusieurs coups ? Les 222 millions de Neymar ne servent-ils pas à camoufler les 186 millions distribués à certains « électeurs » du FIFA et des autres millions d’euros finançant les deux versants de l’islamisme réserviste (qui assujettit) et jihadiste (qui tue) ? Comment se fait-il qu’un média britannique sort le premier une information issue de la sphère judiciaire française ? Faudrait-il désormais lire la presse internationale (arabe et anglaise) pour s’informer sur l’actu hexagonale ?

Quoi qu’il en soit, la politesse veut que l’on souhaite la bienvenue à Neymar à Paris où des rédactions sont devenues tel un ballon de foot, à la merci des «coups de com’» de joueurs peu scrupuleux, dont certains n’hésitent pas à marquer contre leur propre camp, pourvu que le vent (qui tourne) puisse envelopper le tir et l’orienter vers les intérêts des plus offrants : la déontologie journalistique attendra un peu …

Note :
[1]- Lire ici : http://fr.timesofisrael.com/un-agent-de-joueurs-israelien-…/
[2]- Lire ici : http://www.francetvinfo.fr/…/six-reponses-a-votre-beau-pere…
[3]- Lire ici : http://www.europe1.fr/…/castaner-le-transfert-de-neymar-une…
[4]- Lire mon analyse ici : https://www.facebook.com/mohamed.louizi/posts/10213481387054016
[5]- Lire ici : http://www.telegraph.co.uk/…/nicolas-sarkozy-scrutiny-pros…/
[6]- Lire ici : http://www.capital.fr/…/coupe-du-monde-2002-nicolas-sarkozy…

 

Actions

Informations

  14 Responses to “Neymar, Sarkozy, l’islamisme et le Qatar : des millions peuvent en cacher d’autres !”

  1. “On y apprend que l’ex-président de la République aurait touché une bonne somme d’argent pour appuyer la candidature du Qatar du mondial 2022.”

    Au minimum il a le laissez passer pour des conférences à plus de cent mille euros, une manière de rétribuer un âne responsable sournoisement de l’islamisation et des 2300 milliards de déficit rien qu’en France et sans compter ce qui nous attend. C. Lagarde n’est pas en reste avec sa finance islamique respectant la charia. Tout est sur le net.

    • Au final on en reviens toujours à la même chose ;
      C’est nos dirigeants passé et présent qui nous ont foutu dans la merde et continu de le faire …
      Pendez-les haut et court !

      • Oui, je pense qu’il y aura de la casse:

        “”Rappelez-vous : en 2008, l’exposition de Lehman Brothers aux produits dérivés de l’immobilier — les fameux subprime — est devenue trop énorme. Cette institution — vieille de plus de 158 ans et quatrième plus grande banque d’investissement aux Etats-Unis — a coulé.

        Il n’en fallait pas plus pour que le secteur bancaire, écrasé sous une pression énorme… surexposé à des produits dangereux… grouillant de montages douteux… s’effondre à son tour, quasiment du jour au lendemain.

        Il a entraîné avec lui les banques du monde entier, causé 10 000 milliards de dollars de pertes sur les marchés boursiers et précipité une crise économique et financière dont les répercussions durent encore aujourd’hui.

        Avec Deutsche Bank, nous sommes aujourd’hui exactement dans la même configuration… en pire.

        L’exposition de Lehman Brothers aux produits dérivés était de 146 milliards de dollars.

        Celle de Deutsche Bank aujourd’hui est de… 56 000 milliards de dollars.””

        Simone Wapler économiste.

        • Maintenant que nous cite ces informations sur la crise financière , j’ai bien peur que les qataris furent à l’époque présenté comme une sorte de ” messie financier ” , comme un mauvais remède à la crise …

          • Olivier Delamarche a l’amabilité de nous prévenir que l’UE discute en ce moment même, en plein mois d’août, des modalités de saisie des comptes courants. Vidéo toute fraîche:

            https://youtu.be/uN-7CN6KqEM

            Je me suis fait alchimiste, depuis 2007, en revenant à la Pierre Philosophale et en transmutant le plus gros de ma/notre monnaie de singe, en or. Actuellement, 1 once troy (31,10 g) du précieux métal = 1 286,10 $. Autant dire que le salut de nos foyers est abordable, à condition de ne pas s’y prendre trop tard.

            Et puisque vous souhaitez dresser des potences, cela me rappelle cette vibrante intervention:

            https://youtu.be/jbLFo02jlH8

            Bonne chance !

            PS: Je vous parle là d’or physique, surtout pas de bons – or… Surtout pas !

          • Les royautés musulmanes n’existaient pas il y a un siècle, les énergies fossiles, les pierres précieuses, l’Or, l’argent et autres ont incité la reine d’Angleterre et autres monarchie à les mettre sur pied avec la bénédiction des USA. C’est un constat et c’est la véritable histoire notamment des émirats entre autres.

            Les trillions de dollars et d’euros de déficits sont un problème, ils ne seront pas remboursés qui va en faire les frais?

            L’islamisation et les conflits sont liés, ajoutons que le communisme
            et ses variantes restent de loin la hantise des USA. Bref, situation complexe ou malgré tout, le grand débat mondial se poursuit en défaveur de l’islam à moyen et long terme. Auparavant, il faudra bien du courage aux peuples des pays occidentaux pour retrouver la liberté héritée de nos vaillant anciens combattants mais massacrée par nos politiciens inféodés et détraqués..

            Je reste optimiste avec les nouveaux moyens d’informations, une majorité de musulmans peuvent appliquer la taqiyya, se fondre dans la foule, ils ne gagneront pas la guerre face au monde Libre.

            De toutes les façons la majorité des musulmans croient en la révélation du bouquin aux croyances pourries, alors…

        • Théo ;
          En effet excellente intervention au nez et à la barbe des eurodéputés !

          • En attendant de les pendre, pensons plutôt à ce dont nous prévient Olivier Delamarche. Oublions la garantie bancaire à 80.000 ou 100.000 € ; à ce propos, un ami auprès duquel je m’en prévalais un peu naïvement, m’a fort judicieusement répondu: “S’ils dressent des limites, c’est qu’ils n’en ont plus…”. Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord à peu près sur tout ce que dit Noël plus haut, hormis sur sa notion de “monde libre”, qui relève de l’effet comique le plus achevé, me concernant.

        • Théo ;
          “Mondre libre ” oui on est libre de fermer sa gueule et payer des impôts , pour le reste ;
          “Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ” nous as dits un jour un célèbre prophète venu de galilée.

          • Effectivement “ancien monde Libre” aurait été plus adéquat.

          • L’a-t-il vraiment jamais été…? Point de démocraties, point d’alternances hormis l’illusion du choix entre, en fait, les valets de mêmes maîtres. Des régimes qui se drapent sous les apparences du fantasme romanesque de démocraties évoluées (constitution, élections, séparation des pouvoirs…), mais qui dans les faits et dans les actes, fonctionnent comme de véritables dictatures. La pire de toutes, même, puisque plus insidieuse que celle qui, frontale, en a les caractéristiques manifestes, mais dont elle ne donne pas a priori le semblant, et d’autant plus difficile encore à combattre, à mobiliser contre elle et à abattre pour cette même raison: Bref, la “démocrature”, néologisme conçu par Max Liniger-Goumaz, économiste et sociologue suisse au début des années 90.

          • Simplement dit , la démocratie c’est la dictature de la majorité .
            Malheureusement , en France aux dernières élections présidentielles , la majorité n’en était pas une : bien en dessous de 50 % .

          • De toute façon, dans un cas comme dans l’autre, que le magister soit établi sur une minorité exprimée du corps électoral, ou au contraire sur une plus ou moins confortable majorité exprimée, c’est toujours le grand nombre qui obéit alors que le petit nombre commande, et le gramme l’emporte toujours sur la tonne.

            “Le nombre, quoique l’imagination nous porte à croire, est une faiblesse. […] Le peuple n’est pas soumis bien qu’il soit le nombre, mais parce qu’il est le nombre. […] La contradiction n’est peut-être qu’apparente. Sans doute, en toute occasion, ceux qui ordonnent sont moins nombreux que ceux qui obéissent. Mais, précisément parce qu’ils sont peu nombreux, ils forment un ensemble. Les autres, précisément parce qu’ils sont trop nombreux, sont un plus un plus un, et ainsi de suite. Ainsi, la puissance d’une infime minorité repose malgré tout sur la force du nombre. Cette minorité l’emporte de beaucoup en nombre sur chacun de ceux qui composent le troupeau de la majorité. Il ne faut pas en conclure que l’organisation des masses renverserait le rapport, car elle est impossible. On ne peut établir de cohésion qu’entre une petite quantité d’hommes. Au-delà, il n’y a plus que juxtaposition d’individus, c’est-à-dire faiblesse. Il y a cependant des moments où il n’en est pas ainsi. À certains moments de l’histoire, un grand souffle passe sur les masses ; leur respiration, leurs paroles, leurs mouvements se confondent. Alors, rien ne leur résiste. Les puissants connaissent à leur tour, enfin, ce
            que c’est que de se sentir seul et désarmé ; et ils tremblent. Tacite, dans quelques pages immortelles qui décrivent une sédition militaire, a su parfaitement analyser la chose. « Le principal signe d’un mouvement profond, impossible à apaiser, c’est qu’ils n’étaient pas disséminés ou manœuvrés par quelques uns, mais ensemble ils prenaient feu, ensemble ils se taisaient, avec une telle unanimité et une telle fermeté qu’on aurait cru qu’ils agissaient au commandement. » Nous avons assisté à un miracle de ce genre en juin 1936 et l’impression ne s’en est pas encore effacée. De pareils moments ne durent pas, bien que les malheureux souhaitent ardemment les voir durer toujours. Ils ne peuvent pas durer, parce que cette unanimité, qui se produit dans le feu d’une émotion vive et générale, n’est compatible avec aucune action méthodique. Elle a toujours pour effet de suspendre toute action, et d’arrêter le cours quotidien de la vie. Ce temps d’arrêt ne peut se prolonger ; le cours de la vie quotidienne doit reprendre, les besognes de chaque jour s’accomplir. La masse se dissout à nouveau en individus, le souvenir de sa victoire s’estompe ; la situation primitive, ou une situation équivalente, se rétablit peu à peu ; et bien que dans l’intervalle les maîtres aient pu changer, ce sont toujours les mêmes qui obéissent. Les puissants n’ont pas d’intérêt plus vital que d’empêcher cette cristallisation des foules soumises, ou du moins, car ils ne peuvent pas toujours l’empêcher, de la rendre le plus rare possible. Qu’une même émotion agite en même temps un grand nombre de malheureux, c’est ce qui arrive très souvent par le cours naturel des choses ; mais d’ordinaire cette émotion, à peine éveillée, est réprimée par le sentiment d’une impuissance irrémédiable. Entretenir ce sentiment d’impuissance, c’est le premier article d’une politique habile de la part des maîtres.”

            Simone Weil (Méditation sur l’obéissance et la liberté, 1937)

  2. C’est pour ça qu’Al jazzeera Israël a été fermé 2jours après, le temps de l’enquête car ils savaient qu’il y avait une manigance entre les juifs et les arabes musulmans du Qatar qui rappelons le, avait inauguré la nouvelle école de Taliban le jour où John Kerry leur avait rendu visite. N’oublions pas l’influence des USA surtout que Neymar a aussi joué dans la superproduction américaine “XXX3” avec Vin Diesel.
    Tout compte fait tout est lié, ah n’oublions pas que Daesh était financé par le Qatar et que les attentats de Paris ont été commis par les membres de Daesh même si c’est un Qatari qui est président du PSG.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.