Juil 162017
 

J’ai reçu d’un lecteur, dont je tairai le nom, les deux questions suivantes:

Cher Monsieur,
Je me permets de vous poser 2 questions en vertu de votre profonde connaissance de l’islam :

  1. vous pensez qu’il est raisonnablement envisageable de redéfinir un islam qui serait purement “Mecquois” ?
  2. En supposant que ce soit le cas, qu’apporte cet Islam à l’humanité ? Quels sont les éléments positifs qui lui sont propres ?

A  l’avance je vous remercie de votre réponse.

Ma réponse:

Je prends une pause de la correction de ma traduction italienne du Coran – que j’espère publier ces prochaines semaines – pour vous répondre brièvement, laissant la longue réponse à mon prochain ouvrage sur la pensée de Mahmoud Muhammad Taha.

Les trois religions monothéistes ont des côtés sombres, à cause de leurs enseignements ou des institutions qui les gèrent.

Les juifs ont pu se débarrasser d’une bonne partie des normes bibliques, sans en avoir terminé entièrement le travail. Preuve en est leurs normes discriminatoires relatives au mariage, aux cimetières et à l’abattage des animaux, sans parler des discriminations contre les non-juifs. Raison pour lesquelles Israël ne parvient pas à adopter une constitution dans le vrai sens du terme parce qu’une telle constitution devrait contenir une norme établissant l’égalité entre juifs et non-juifs. Ce qui serait contraire aux normes bibliques. Mais toutes leurs normes pénales ont sauté. On ne peut pas demander aux juifs de jeter leur Bible dans la poubelle, mais on a le droit de leur demander de laisser de côté les normes bibliques discriminatoires.

Les chrétiens ont eu moins de problèmes que les juifs, puisque pour eux, les normes de l’Ancien Testament sont considérées généralement comme abrogées par le Nouveau Testament. Mais ils ont eux le problème des autorités religieuses et les normes qu’elles imposaient. Ces autorités ont été neutralisées, et leurs normes rejetées grâce aux philosophes des lumières et de l’opposition des autorités étatiques. On n’a pas le droit de demander aux chrétiens de laisser tomber l’Ancien et le Nouveau Testament, mais leurs autorités religieuses ont été écartées dans les domaines juridiques. Plus d’inquisition, plus de chasse aux sorcières, plus mainmise de l’église sur le mariage et les cimetières, plus de contraintes en matière de liberté religieuse (que l’Eglise a combattue becs et ongles).

Les musulmans ont les mêmes problèmes que les juifs et les chrétiens ensembles. Ils ont d’un côté des normes religieuses exécrables, et des autorités religieuses psychopathes qui menacent de mort tout musulman qui quitte l’islam, soutenues en cela par des États qui  affirment que l’islam est la religion d’état. L’islam donne ainsi une légitimation à tous les abus lorsque les musulmans disposent des moyens coercitifs pour imposer les normes islamiques.  Ainsi l’esclavage a été aboli à la suite de la pression des pays occidentaux, mais dès que les mouvements islamistes ont pris le pouvoir, ils l’ont réintroduit. La lapidation et l’amputation de la main du voleur ne sont pas pratiquées en Egypte et dans d’autres pays arabes, mais les Ministres arabes de la justice ont adopté en 1996 un code pénal unifié qui prévoit ces sanctions… lorsque les musulmans auront la possibilité de les appliquer. Ce code se trouve sur le site de la Ligue arabe, et je l’ai traduit

Les musulmans n’ont pas eu de siècles des lumières, et les États musulmans n’ont pas pu neutraliser les autorités religieuses psychopathes. Et la situation ne fait que s’empirer de jour en jour. Les musulmans simples ayant un bon sens et un reste d’humanité courent le risque de basculer… comme on l’a vu dans différents pays. On ne peut pas demander aux musulmans de jeter leur Coran dans la poubelle, tout comme on n’a pas demandé aux juifs et aux chrétiens de jeter leurs livres sacrés dans la poubelle. Il faut donc leur offrir une sortie de secours qui ne nécessite pas le démantèlement de tout l’islam. Certes, des athées et des agnostiques musulmans, en nombre croissant, préfèrent tout rejeter. Et il faut les encourager. Mais pas tous les musulmans peuvent devenir athées ou agnostiques. Il faut donc négocier le virage, si j’ose dire, sans tomber dans le ravin et le chaos total. Personnellement, je considère le Coran comme un livre humain qui compte de bonnes choses, et beaucoup de mauvaises choses. Mais les musulmans ne l’entendent pas de cette oreille et pensent que le Coran est entièrement bon, et valable en tout temps et en tout lieu, avec les résultats qu’on voit en Irak, en Syrie, en Egypte, et même en Occident. Que faire donc?

Et là je reviens à vos deux questions:

– L’idée de faire prévaloir le Coran mecquois sur le Coran médinois, idée qui provient de certains musulmans croyants et non pas d’athées, d’agnostiques ou de mécréants comme moi, est probablement la plus appropriée et la plus acceptable. Elle contient une certaine logique qui heurte moins les musulmans en général, même si les autorités religieuses psychopathes ont pendu le père de cette idée en 1985, le regretté Mahmoud Muhammad Taha.

– Faire prévaloir le Coran mecquois débarrasserait l’islam de 99% des normes islamiques exécrables, puisque le Coran mecquois ne comporte pas de normes juridiques. Il s’agit d’un simple rappel de principes généraux qui sont pratiquement acceptés dans tous les grands systèmes moraux. En faisant le vide, les musulmans peuvent se libérer des contraintes imposées par le Coran médinois, mais aussi de la mainmise des autorités religieuses psychopathes, lesquelles se verraient ainsi dépouillées de leurs prérogatives.

J’espère avoir répondu au moins partiellement à vos deux questions. Je publierai vos deux questions (sans faire mention de votre nom) et ma réponse dans mon blog pour permettre à mes lecteurs de les commenter.

Bonne journée.

PS: La division du Coran en deux constitue en soi un choc salutaire pour le cerveau des musulmans qui, depuis 14 siècles, est resté figé. Une telle division les obligera à relire le Coran d’une autre manière que celle des perroquets. Elle portera en outre un coup fatal aux autorités religieuses sclérosées, lesquelles ont été incapables de remettre le Coran dans l’ordre chronologique, maintenant l’ordre irrationnel actuel des chapitres du Coran plus ou moins selon leur longueur.

Dr Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et en anglais par ordre chronologique, et auteur de nombreux ouvrages

 Posted by at 11 h 52 min

  29 Responses to “Questions d’un lecteur concernant le Coran mecquois”

  1. Monsieur Aldeeb

    Je retrouve encore dans votre réponse un humanisme dont, je l’espère, vous ne vous départirez jamais.
    Il m’est aussi évident que le coran Mecquois est beaucoup plus acceptable que sa suite ( logique ! Mahomet ayant singulièrement accru ses pouvoirs, accompagnés par la tentation irrépressible de les exercer ), eu égard le respect des Droits de l’Homme si durement acquis par les pays que je qualifierais , nonobstant leurs défauts , de civilisés.

    Il n’en reste pas moins, je suis loin d’avoir la prétention de vouloir vous l’apprendre, que les musulmans – et surtout leurs autorités religieuses- considèreraient cette amputation comme une modification sacrilège et inacceptable de la parole d’Allah, le coran répétant à l’envi l’interdiction d’une telle intervention.
    Il faut reconnaitre l’habileté efficace des auteurs du coran , qui ont su au fil des siècles prévoir un tel remaniement par un verrouillage terrorisant aussi redoutable, ( ne serait-ce qu’en décrétant le coran divin ! ) verrouillage qui mène à une impasse insurmontable.

    6.34 ….Et nul ne peut changer les paroles d’Allah…

    Sourate, qui, si mes connaissances sont exactes, fait partie du coran mecquois !

    Selon l’islam, on ne peut donc changer ceci , quand bien même on le lit dans une sourate médinoise :

    9.111.إِنَّ اللّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُم بِأَنَّ لَهُمُ الجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ وَعْداً عَلَيْهِ حَقّاً فِي التَّوْرَاةِ وَالإِنجِيلِ وَالْقُرْآنِ وَمَنْ أَوْفَى بِعَهْدِهِ مِنَ اللّهِ فَاسْتَبْشِرُواْ بِبَيْعِكُمُ الَّذِي بَايَعْتُم بِهِ وَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
    9.111. En vérité, Dieu a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis, en vue de défendre Sa Cause :
    Tuer et se faire tuer.
    C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Évangile et le Coran.
    Et qui est plus fidèle à sa promesse que le Seigneur?
    Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez effectué !
    N’est-ce pas que c’est là le comble de la félicité?

    Hormis le mensonge consistant à trouver une caution dans les Évangiles, la boucle islamiste est logiquement bouclée.

    Logique que maints musulmans ( et hélas, pas seulement les autorités religieuses ! ) ne manqueront pas de vous opposer .

    • Pour ma part je me suis procuré la version du coran de Sami Aldeeb avec les versets remis dans l’ordres et voici ce que j’en ais déduit :
      – la version mecquoise c est la période des menaces , des malédictions .
      D’ailleurs le récit de Sodome et gomorhe y est fréquemment cité tout comme celui de Moïse opposé au pharaon; le message est ” convertissez-vous sinon vous serez chatier .”
      – la version medinoise , c est la période des menaces mise à exécutions …

      conclusion : l’un ne va pas sans l’autre et d’ailleurs je suis un peu en désaccord avec Sami quand il nous dit ” qu’ à ses débuts , Mahomet était comme Jean le Baptiste ” Jean était non violent , et son message plus clair et sage que celui de Mahomet .

  2. Bonjour Sami. J’ai lu ton excellente analyse. Néanmoins, pour ma part, je ne pense pas que le choix des versets mecquois soit la solution pour l’islam. Les versets mecquois sont aux versets médinois, ce que le livre de la Genèse est aux quatre autres livres du Pentateuque. Le livre de la Genèse, tout comme le Coran mecquois qui le plagie, contient toute la quintessence et la potentialité de la violence et l’intolérance monothéiste du Pentateuque et du livre de Josué. Et si le judaïsme a perdu toute sa potentialité de violence, ce n’est que parce qu’il est un monothéisme de vaincus, alors que l’islam est un monothéisme de vainqueurs. Alors quelle est la solution ? C’est de faire à l’islam, ce que Jésus a fait au judaïsme : Exploiter des “prophéties” pour désamorcer toute la potentialité dangereuse, coercitive et criminelle du monothéisme. C’est ce qu’a réalisé Jésus en faisant appel à la figure du “Fils de l’Homme” eschatologique. Et c’est ce qu’a voulu faire El Hallaj, en déclarant qu’il est l’incarnation de Allah et que c’est Jésus, et non Muhammad, l’exemple à suivre. D’ailleurs, l’islam reconnaît que Jésus est le prophète de la fin des temps et du “jugement dernier”. Il faut donc déclarer que nous sommes déjà à la “fin des temps” et christianiser l’islam par le biais de El Hallaj en tant que réincarnation de Jésus. C’est la seule solution, pour que les musulmans acceptent que le Coran (tout le Coran !) soit déclarée “caduque” !

    • Si on invente une usine à gaz, on risque de ressembler, au mieux, aux Shadoks dont une devise est restée célèbre : “s’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème” !
      Le concept de “réincarnation” de Jésus, en plus, en un autre qui ne serait pas lui, mais en El Hallaj, ça ne parait pas d’une grande évidence.
      Je ne pense pas que l’on puisse “adapter” à ce point le message des uns ou des autres, ici, en l’occurrence le message christique qui serait, pour l’occasion, “islamisé”.
      Si vous faites de Jésus, une figure centrale, alors, il faut se baser sur l'”universalité” de son message. En principe, tout le monde doit être à même de l’entendre. Certains convertis de l’islam au christianisme en sont la preuve. En général, une fois la conversion faite, ils se débarrassent complètement des oripeaux de l’islam.
      Pour que les musulmans déclarent caduque leur coran, il suffit qu’ils lisent attentivement Sami. Je n’ai encore jamais lu, sur ce site, un musulman argumenter avec des arguments raisonnables solides (autre que les insultes ou la violence !). Mais, comme ils ont l’habitude de mentir (taqiya), ils se mentent à eux-mêmes avec une facilité déconcertante. Ils se bernent eux-mêmes avec beaucoup de conviction.
      On peut trouver sur la toile des vidéos de musulmans de souche ou convertis disserter sur la platitude de la planète. Quand on est à ce point dans le déni de l’évidence sensorielle, que voulez-vous rajouter ou convertir ?
      Qui a dit que la connerie, il ne fallait pas l’affronter mais la contourner ? Il faut s’en protéger et protéger les siens, humblement. Les autres, qu’ils aient se faire…

      • Concernant le saint homme qui fut surnommé Hallâj al asrâr, “le cardeur des consciences”, sans doute David utilise-t-il le terme “réincarnation” au sens de répétition de l’expérience christique de la fusion de deux Essences dont le Christ est l’Archétype.

        “Ô toi qui poses des questions sur notre aventure, si tu nous avais vus, tu ne nous différencierais plus : je suis devenu Celui que j’aime, et Celui que j’aime est devenu moi. Nous sommes deux esprits, fondus en un seul corps […] Lorsque tu m’as aperçu, tu L’as aperçu, et lorsque tu L’as aperçu, tu nous as aperçus. Son esprit est mon esprit, et mon esprit Son esprit. Nous sommes deux esprits vivant en un seul corps.”

        Le fait est que de surcroît il eut une vie, une prédication et une mort (appelons cela “la mort”) similaire, et j’aime à me dire que les musulmans ont condamné Mansur al-Hallaj à un supplice qu’ils nient que Jésus ait pu subir.

      • Kader Oussel
        “Je ne pense pas que l’on puisse “adapter” à ce point le message des uns ou des autres, ici, en l’occurrence le message christique qui serait, pour l’occasion, “islamisé”.

        Il est bien évident que non, l’islam ayant fondamentalement été créé CONTRE la chrétienté et le judaïsme; il n’y a pas d’anti-Christ et d’antisémitisme plus déterminé et indéracinable que lui.

        Autant avoir espéré ôter en son temps l’antisémitisme de Mein Kampf et de l’idéologie nazie.

        ” la connerie, il ne fallait pas l’affronter mais la contourner ”
        On peut contourner quelque chose d’immobile , mais pas ce qui fonce droit sur vous et corrige sa trajectoire quand vous modifiez la votre.

    • David Belhassen

      ” Les versets mecquois sont aux versets médinois ce que les accords de Munich et le réarmement de la Rhénanie ont été à la guerre “.
      Et comme l’avait si bien prédit Churchill, nous aurons ET le déshonneur ET la guerre.

    • David Belhassen

      C’est ce qu’a réalisé Jésus en faisant appel à la figure du “Fils de l’Homme” eschatologique”.

      Ce qui n’a pas empêché Mahomet de créer 6 siècles plus tard son puzzle de prélèvements débiles dans les religions précédentes ( afin de les “corriger”, excusez du peu ! ), de remettre en selle ce que l’ Ancien Testament avait de plus détestable et de moins humaniste comme la loi du Talion , pour finir par être suivi par plus d’un milliard d’individus que le coran caresse dans le sens du poil en le déclarant “meilleure communauté” que la planète ait jamais connue …

      Pour moi , les “manoeuvres théologiques” n’ont désormais plus cours contre une stratégie adverse aussi redoutable dans ses menaces et leur mise en pratique.
      Attaqueriez vous Fort Knox avec un cure-dent ?

  3. Bonsoir Théo. C’est tout à fait cela ! La figure christique d’El Hallaj avec la figure eschatologique de Jésus, est la seule voie qui mènera à libérer-rédimer les musulmans du Coran, qu’il soit mecquois ou médinois !

    • Bonsoir David. Cela fait déjà assez longtemps que j’ai découvert avec une vive émotion Mansur al-Hallaj et que je me suis immédiatement dit que sa vie et sa mort exemplaires pourraient être éclairantes pour les musulmans. Je suis donc plutôt favorable, tout comme vous, à ce qu’il puisse être une passerelle pour eux vers le Christ, sans pour autant lui faire l’offense de l’utiliser comme un chemin détourné, puisqu’il a véritablement fait l’expérience du Christ dans sa vie et sa chair. Mais ce faisant, il apparaît clairement que vous êtes plutôt enclin à regarder le christianisme avec une certaine sympathie, pour le moins. Vous pourrez me trouver bien indiscret, et je ne vous tiendrai aucun grief de vous abstenir de répondre, mais puis-je vous questionner sur votre cheminement personnel, votre perception du christianisme et, puisque vous avez un regard manifestement positif sur celui-ci, comment vous le conciliez avec votre judaïsme ? Avec ou sans réponse, bien à vous.

  4. Il y a fort longtemps que mon optimisme ou même mon pessimisme ont cédé leur place à un réalisme sans faille sentimentale.

    Pour ma part , je pense qu’il n’y a absolument AUCUNE illusion à se faire et quoi que ce soit à espérer quant à la possibilité d’une “retouche” ou une “partition” quelconques du coran.

    Soit nous attendons la fin du pétrole, et l’islam a de fortes chances de se tarir avec lui et les ressources colossales qu’il engendre dans les pays finançant le fondamentalisme, MAIS avec le risque d’être pris de vitesse par une démographie qui ne sera pas favorable aux ” laïques-républicains-droitdel’hommistes” ( et nous tomberons dans les problèmes que l’Algérie a connus avec l’élection démocratique du FIS.)

    Soit l’ Occident prend les devants, et ( ce n’est pas l’avis d’un va-t’en-guerre, mais une constatation froide sur le peu de possibilités que nous avons ) nous anéantissons économiquement ( et même militairement s’il le faut ) TOUT pays source du terrorisme, preuves irréfutables à l’appui ( Nous en avons déjà beaucoup ! ) et ne tolérons plus aucunes menaces de l’ordre de celles d’ un Erdogan …

    Faire la guerre sans merci à ceux qui la cherchent, c’est ça ou disparaitre à plus ou moins brève échéance. De toutes façons, nous subirons cette guerre tôt ou tard.

  5. Cher Monsieur Aldeeb Sami,

    Je vous remercie de votre réponse. Je la comprends très bien mais je me permets de souligner que mes vraies questions sont :

    1. est-il « raisonnablement envisageable » de redéfinir un islam qui serait purement “Mecquois” ?
    2. qu’est-ce qui est « propre » à l’Islam dans les bonnes choses qu’il peut avoir ?

    Permettez moi de formuler mes propres réponses à ces deux questions :

    1) Je pense que voir l’Islam revenir au Coran de la Mecque n’est pas réaliste. En effet l’Islam c’est fondamentalement suivre le Coran et la Sunnah, Or le Coran lui-même dit qu’il doit être appliqué dans sa totalité (2.85), sans pouvoir être critiqué (24.51) et il a prévu que les versets plus récents abrogeaient les plus anciens qui les contredisent (2.106 – 16.101). Avec de telles règles, le Coran ne peut être modifié et celui de Médine dominera toujours celui de la Mecque.

    2) Quand aux bonnes choses qui sont propres à l’islam, je n’en ai pas trouvées. Les caractéristiques spécifiques de l’islam sont la discrimination et la haine pour tout ce qui n’est pas musulman. À ma connaissance, ce qui est bon ne concerne que la communauté musulmane et ne fait que reprendre les principes issus des philosophies et religions précédentes.

    Mes réponses vous sembleront peut-être lapidaires, et je souhaite que lorsque vos travaux vous le permettront vous puissiez en faire la critique. Le but étant comme vous le dites de trouver comment « négocier le virage sans tomber dans le ravin ». À l’avance je vous en remercie.

    Je pense que le nœud gordien réside dans la croyance que le Coran traduit les paroles mêmes de Dieu, et que de ce fait il est définitivement irrévocable et irréfragable. Faire comprendre et admettre que le Coran a été écrit par des hommes me semble être le passage obligé pour résoudre la question de l’islam.

    Bonne soirée,
    Très cordialement,
    Raymond Riche

    • Riche

      “Faire comprendre et admettre que le Coran a été écrit par des hommes me semble être le passage obligé pour résoudre la question de l’islam.”

      Tout le problème est effectivement là.
      A ceci près que pour être obligé, ce passage n’en est pas moins strictement impossible.

      La “Science” ( pour faire court ! ) prouve très bien cette écriture et conception humaines à l’heure actuelle.
      Et le problème se déplace vers la non-reconnaissance de ses preuves par un islam obtus, terrorisé par un enfer redoutable et surtout colossalement imbu de sa supériorité sur tout ce qui n’est pas lui-même.
      Sous le prétexte d’une révélation divine , vous n’arrivez même pas à faire reconnaitre les bêtises et erreurs les plus flagrantes du coran, mises à mal par les lois les plus élémentaires de la Physique.

      Ajoutez à cela une jalousie évidente ( exprimée sous forme de mépris ) et un complexe d’infériorité confus vis à vis du monde occidental, vous avez un cocktail que ne sauraient empêcher d’exploser des discussions théologiques parfaitement inutiles et vouées à un échec certain.

      Je persiste et signe … le problème reste essentiellement “pétrolier” , et la réponse lucide économique ou/et militaire. ( Hélas !)

  6. Après avoir lu le texte du Pr Sami Aldeeb et tous les commentaires… reste le gros problème de l’approche occidentale face à la psychologie et à mentalité orientale relatives au Coran et radicalement différentes.

    Personnellement et modestement, je me range de la dernière opinion de Berthet : « qu’il n’y a absolument AUCUNE illusion à se faire et quoi que ce soit à espérer quant à la possibilité d’une “retouche” ou une “partition” quelconques du coran. »

    Et Raymond Riche a tout à fait raison, me semble-il.

    Pour le reste, l’on fonctionne (athées, agnostiques ou chrétiens) selon le référent culturel judéo-chrétien face à l’islam totalement en opposition au phénomène al-Hallaj.

    Qu’on ne s’y trompe pas, comme par le passé avec les délires caduques de Louis Massignon, l’islam est totalement réfractaire (sauf exception infinitésimale) à considérer un jour Mansur al-Hallaj comme une quelconque passerelle vers le Christ.

    Et pour ceux qui ont grandi en Orient, ils savent déjà que la quasi totalité des musulmans sont imperméables à toute eschatologie christique.
    On se fait donc des illusions…

    Il ne s’agit plus maintenant de « négocier le virage sans tomber dans le ravin » : l’islam et le monde musulman se dirigent tout droit vers le précipice abyssal.

    Bien à vous
    FS
    ________

    • François Sweydan
      Ne soyez pas modeste !
      Je ne me pose pas en gourou, mais en simple analyste ( modeste, pour le coup ! ^ ^ )
      L’urgence extrême des solutions à trouver et à appliquer est évidente.
      Et en retour je suis d’accord avec vous ” que la quasi totalité des musulmans sont imperméables à toute eschatologie christique.”
      J’ajouterai pas seulement ceux qui ont grandi en Orient , et pas seulement imperméables mais farouchement opposés, jusqu’à la violence meurtrière.

      • En effet, cher Berthet, « farouchement opposés, jusqu’à la violence meurtrière »,
        et le dernier article de l’Abbé Arbez développe très bien la question :

        Il y a dix ans, le pape Benoît XVI face à la violence de l’islam
        Publié par Abbé Alain Arbez le 16 juillet 2017
        http://www.dreuz.info/2017/07/16/il-y-a-dix-ans-le-pape-benoit-xvi-face-a-la-violence-de-lislam/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

        Sans compter quelques longs commentaires à retenir sous l’article de l’Abbé.

        Bien cordialement
        FS
        ________

      • Il ne faut pas trop se perdre en conjectures!Il est vrai que l’islam est dans une phase très favorable aidé par cela par le dieu pétrole plutôt que par Allah,quoique les musulmans le prêtent à ses plans d’hégémonie planétaire,par les pouvoirs en place qui s’appuient sur l’islam pour durer et par l’immense mansuétude des autres pouvoirs mondiaux.Qu’on se le disent la seule façon de se débarrasser de ce chancre qu’est l’islam c’est de le mettre à nu et pour ce faire il faut du moins que les pseudo états occidentaux démocratiques ouvre grand les moyens de propagation de la vérité,aux dénonciateurs des mensonges de l’islam,ce dogme qui repose uniquement sur la mystification et la terreur.

  7. Une guerre totale s’imposera à l’islam à long terme, ils sont les ennemis de la Liberté, la Laïcité et nos modes de vies multipolaires car l’Occident n’ est seul à être menacé ou concerné.

    “” La vocation de l’islam a la suprématie mondiale telle qu’elle est inscrite dans le coran [1] impose aux musulmans une guerre continuelle contre tous les infidèles. Une guerre devenue un acte de foi et un impératif non négociables, comme tout le contenu du coran. Cet ordre fait partie, au même titre que les cinq piliers de l’islam, de ce qui est appelé en arabe le “Fardh kifaya”, l’Ordonnance divine. C’est une obligation qui s’impose à l’ensemble de la Oumma, la communauté des croyants.

    Par cette ordonnance, le coran commande aux musulmans de conquérir et d’asservir l’ensemble de l’humanité. En conséquence, le vrai musulman doit contribuer à cette conquête du monde imposée, que ce soit par le djihad “passif” (financer ou aider les djihadistes actifs, leur fournir les supports stratégiques, les refuges, etc) ou par le djihad actif, ou djihad guerrier.””

    https://ahp.li/b32d37cb6d96c6269d7e.mp4

    http://www.islam-et-verite.com/

  8. Personnellement, je me sens affreusement gêné à proposer des solutions tant qu’on s’obstinera à occulter une large part de l’immense problème immigration-islam et terrorisme-djihadisme, dont les graines ont été semées par les néoconservateurs, sionistes et larbins sur l’horrible terreau de l’islam, déjà bien fertile en toutes sortes d’horreurs et de turpitudes, et engraissées par la mondialisation à marche forcée que nous impose un néolibéralisme qui entend aller au-delà de sa folie suicidaire à force d’ignobles manipulations et intimidations. Je suis certain que la désislamisation de nos contrées vassalisées (je n’ose même plus parler de “nations”…) doit immanquablement passer par la désaméricanisation et la désionisation de notre espace. Une indéfectible alliance avec les nations encore saines et non alignées, dont la Russie est le grand leader incontestable, est également absolument indispensable, vitale. Si cette démarche n’est pas envisagée, ou si elle est moquée, voire criminalisée, ce ne sont que vaines parlottes stériles, voire dangereuses en cela qu’à ne pas identifier les vraies sources du problème elles ne feront que l’accroître en croyant le combattre.

  9. Théo
    Comment peut-on encore incriminer la mondialisation, le sionisme, l’américanisation, le néoconservatisme et autres problèmes typiquement non-musulmans pour aborder le problème de l’islam ?
    Ce problème a été posé sous des formes multiples tout au long de la carrière de cette idéologie funeste qui a trouvé le moyen de faire se décimer quasiment tous les califes dès la mort de Mahomet ?
    C’est le sionisme qui a provoqué le schisme chiites-sunnites ? L’Amérique ? Elle n’était même pas connue ! La mondialisation ? La pollution ? Israël ?
    Un peu de sérieux !

    Tu fais dans un anachronisme grave dans son erreur de mal situer l’ “ennemi” !
    Que nos problèmes occidentaux n’arrangent pas les choses et nous coupent d’une unification que nous devrions mieux organiser pour faire face est indéniable !
    Mais la disparition de nos problèmes intrinsèques ne fera pas cesser les velléités islamistes fondamentales qui datent de bien plus longtemps que les “boucs-émissaires-causes” que tu alignes, et qui font le bonheur desdits islamistes qui prétendent tout corriger !
    Et eux ajoutent la démocratie à ta liste !
    Ne leur sers pas d’idiot utile !

    • Je ne pense pas faire d’anachronisme à être parfaitement convaincu que Daech est un outil créé par l’ancien directeur national US du Renseignement, John Negroponte, à partir des groupes armés contrôlés par le MI6 britannique. Daech, cette organisation si courtoise avec Israël, qui ne critique ni n’a jamais proféré la moindre menace vis-à-vis de l’entité sioniste (étonnant pour des islamistes !), s’excuse même auprès d’elle quand, par mégarde, une roquette tombe sur son territoire et fait soigner ses membres blessés, surtout les cadres, dans les hôpitaux de campagne israéliens positionnés sur sa frontière. Qui est l’idiot utile ? Celui qui rappelle ces évidences ou celui qui les nie ?

      • Dans ce jeu de billard à plusieurs bandes, on est tous des idiots utiles pour faire rebondir les boules. Nombreux jouent double ou triple jeu. Il est difficile de retrouver ses billes.
        Avec l’islam, c’est souvent comme cela. L’occident joue la haine des sunnites contre les chiites, en soutenant tantôt les uns tantôt les autres.
        Israël s’en est plutôt bien tiré jusque là, c’est vrai. Le coin reste une poudrière et personne n’est à l’abri d’un tir “malencontreux” de missile.
        Allez sur un site comme al-Manar : il n’est question que d’armement, de montée en puissance, d’ennemis héréditaires (les États Unis, évidemment, et l’état juif).
        Cette haine des uns pour les autres est plutôt une affaire juteuse pour l’occident, tant que les choses restent “raisonnables” : ventes d’armes, puis reconstruction des villes. On gagne quelque chose à chaque étape. Sans compter le pétrole et le gaz.
        L’occident ne fait que tire du profit d’une situation. La haine des uns pour les autres, c’est le carburant, et ça durera plus longtemps que les gisements de pétrole. C’est ça qui est beau, non ?

      • Oui mais s’informer pour être moins idiot c est de la valorisation personnelle , ensuite faut pas se leurrer ; sur la balance de l’échiquier mondial on ne pèse pas grands chose .
        Les puissants de tout bords se foutent bien des modestes , nous ne sommes que des numéros ..

        • Malgré toute la difficulté qu’il y a à dire que Daech n’est que le mercenariat de la racaille atlantico-sioniste, ou à expliquer péniblement, lors des dîners entre amis, ce que sont les manigances autour du projet Nabucco, de la Route de la Soie ou de ce qu’est le South Stream, par exemple, une fois dépassés les moqueries premières, les regards accusateurs, la réprobation contre celui qui attente à la pensée mainstream ambiante et inculquée, je vous promets qu’on finit par marquer des points dans son environnement immédiat et durablement les esprits, à force de patience et d’endurance.

      • Je suis persuadé que les émirs du golfe , Netanyahu ou les présidents occidentaux doivent bien rigoler entre eux quand ils discutent des guerres pour Mahomet ou Moïse etc
        Ils savent très bien s’entendre quand il s’agit du business , la religion est juste un instrument qu ils utilisent pour arriver à leurs fins .

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.