Mar 172017
 

Source

Au beau milieu d’une crise diplomatique entre Ankara et La Haye, le gouvernement turc a enchaîné les déclarations incendiaires ces dernières heures, laissant entendre que l’Europe se dirigeait vers un conflit de civilisations.

«Chers frères, ils ont lancé une croisade contre le croissant [symbole de l’islam]», a lancé Recep Tayyip Erdogan le 16 mars, au sujet de l’arrêt rendu deux jours plus tôt par la Cour de justice de l’Union européenne, estimant que le voile pouvait être interdit dans le règlement intérieur d’une entreprise.

«Qu’en est-il de la liberté religieuse? Qui a pris cette décision? C’est la Cour de justice de l’Union européenne», a poursuivi le président turc avant d’adresser une remarque menaçante à l’attention du Vieux continent : «L’Europe retourne doucement vers les jours qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale.»

Bientôt, des guerres de religions débuteront en Europe

S’exprimant dans un meeting à Antalya le même jour, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a adopté un ton similaire, évoquant le résultat du scrutin néerlandais, notamment marqué par la défaite de la formation anti-islam Parti pour la liberté (PVV).

«Il n’y a aucune différence entre la mentalité de Geert Wilders [PVV] et les sociaux-démocrates aux Pays-Bas. Ils ont tous la même mentalité […] Cette mentalité amène l’Europe au bord du précipice. Bientôt, des guerres de religions débuteront en Europe», a-t-il lancé, selon une traduction donnée par l’agence de presse Reuters.

La veille, Recep Tayyip Erdogan avait déjà adressé une mise en garde à l’Europe, assurant qu’elle allait «se noyer dans ses propres peurs» des musulmans.

«Ils n’ont rien à voir avec le monde civilisé», avait-il ensuite lancé à l’attention des Pays-Bas, envers qui le dirigeant a multiplié les attaques ces derniers jours, allant jusqu’à suspendre les relations diplomatiques entre les deux Etats.

A la base du différend, les autorités néerlandaises avaient interdit à deux ministresdu gouvernement d’Erdogan, dont Mevlut Cavusoglu, de venir s’exprimer devant les Turcs à Rotterdam afin de défendre le référendum constitutionnel qui aura bientôt lieu.

Par une série de meetings de membres de son gouvernement en Europe, Recep Tayyip Erdogan tente de convaincre les expatriés votant en Turquie de répondre «oui» au référendum, qui vise notamment à renforcer ses pouvoirs et à réduire ceux du parlement.

 Posted by at 3 h 17 min

  30 Responses to “«Guerres de religions» ? Erdogan et son ministre profèrent des menaces contre l’Europe”

  1. Erdogan voudrait peut être que l’islamisation de l’Europe se fasse sans heurts ?
    Ce serait dommage pour les musulmans qui seraient obligés d’attendre la vieillesse pour mourir et aller se taper les vierges éternelles au paradis, non ? ^ ^ ( ou les gentils éphèbes, il y en a pour tous les goûts ! Tant qu’ à ratisser , autant ratisser large … )

  2. Info Russia Today (RT version française depuis décembre 2016)

  3. L’islamonazi c’est lui, il veut intégrer l’Europe avec l’aide des collabos, il oublie que le moment venu les nouveaux élus en Europe auront encore la mémoire.

    https://fr.sputniknews.com/international/201601021020715159-erdogan-hitler-admiration/

  4. Spipou,

    Il n’y a pas matière à être choqué, c’est un bon début. L’histoire nous apprend qu’il faut des années avant que le monde réagisse. Le débat mondial sur l’islam a démarré en Suisse avec les minarets et Sami Aldeeb, il me semble, je peux me tromper que la prise de conscience du danger dans les populations date de cette époque. Même s’il avait commencé ailleurs, internet n’était pas assez « démocratisé » au début des années 2000.

    A cette époque le monde parlait plus de terrorisme avec ben Laden que d’islam. Les salafistes le wahhâbisme était inconnu du grand public.

    Marine Le Pen ne sera pas Présidente de la république elle n’a pas d’appui, son mouvement et parti n’est pas net, l’antisémitisme et les arrières goûts pétainistes sont présents.

    Cela n’empêchera pas le débat de monter en puissance car l’islam est en guerre avec l’Occident. Guerre ,’influence, guerre économique et volonté d’islamiser l’ensemble de la planète. Nos détraqués ont joué avec le feu et les pétrodollars, la corruption ce faisant, ils nous ont mis en danger de mort ou de dhimmitude.

    Nous avons changé de monde économique mais nos z’élites gardent les concepts des années 1970/1980 ce n’est pas pour rien que plus de 50% des jeunes ne savent pas écrire sans faire dix fautes dans la même ligne, et 30 % ne savent pas bien lire. C’est dire que la « comprenaisie » reste difficile pour s’informer, comprendre et raisonner.

    Le monde prend conscience de la dangerosité de l’islam est un fait, même si les 230 morts et plus de mille bléssés et handicapés en France sont un peu oubliés par les merdias. Personne n’oublie que des musulmans ont décapité toute l’équipe d’un journal satirique au nom du bel islam afin de porter un coup fatal à la Liberté d’expression.

    Ils y sont presque arrivés, puisque ceux qui ont repris la suite évitent de caricaturer le prophète sanguinaire cher aux musulmans, pendant que d’autres se frottent les mains cachés derrière une tombe.

    L’islam ne passera pas au regard de l’histoire des peuples ou la défense de la Liberté, du bien-être et de l’évolution ont toujours été les déclencheurs de révoltes et de conflits face aux despotes.

    Un monde en paix ça n’existe pas car nul n’est en paix dans sa tête, l’humain est ainsi fait. Les grands intérêts économiques et financiers, les armes et autres ont toujours dominé.

    1870, 1914, 1939 et le reste, il ne faut pas penser un instant que tout est fini, qu’il n’y a plus qu’à cultiver son jardin, vaquer à ses occupations, aller à l’église, au temple et à la mosquée ou au bord d’un ruisseau.

    Sur 1,5 milliards de musulmans le trois quart veut notre peaux ; problème, ils n’ont pas l’intelligence et les moyens technologiques ni pour la guerre ni pour la paix. Mais, ils ont le coran, la foi et la folie, rien à voir avec la foi judéochrétienne, bouddhiste d’aujourd’hui, nos mœurs, nos modes de vie..

    Le monde a su faire l’union pour détruire le nazisme qu’il avait laissé prospérer pour X raisons, jusqu’au jour où, les nazis avaient suffisamment de soldates et de soldats pour imposer leur croyance au concept de conquête et de domination raciste.

    Les millions de morts sont là pour nous rappeler que l’histoire a toujours tendance à se répéter sous une autre forme. Nous sommes arrivés doucettement mais surement à un tournant dangereux de la future histoire pour nos jeunes.

    Paperon blanc doit aller en Egypte rencontrer nos ennemis, un mirâââcle va-t-il se produire? Vous connaissez ma position sur le sujet, la suite est évidente et sans illusion.

    Mille excuses pour ce long commentaire…….

    • François a reçu le grand imam d’Al-Azhar, le cheikh Ahmed Al Tayeb, le 23 mai 2016 et effectuera un voyage apostolique en Égypte les 28 et 29 avril prochains à l’invitation du Président égyptien, des évêques catholiques, du Pape copte orthodoxe Tawadros et du Grand Imam d’Al Azhar. Je ne vois pas le problème et j’y vois plutôt des avantages, au contraire. Néanmoins, je vous rassure, Noël: Personne ne s’attend à voir la Mer Rouge s’ouvrir en deux.

      • Oui je sais, mais je vois cette rencontre d’un autre œil, comme une promo pour le bel l’islam, la taqiyya fonctionnant à plein régime depuis le 23 mai 2016.

        Pour les avantages, vous nous en direz plus *L*

        • Lors d’une interview télévisée le 13 janvier dernier, le grand imam d’Al Azhar, le cheikh Ahmed Al Tayyeb, est revenu sur le concept de la dhimma, la protection que l’Etat musulman accordait aux minorités non-musulmanes à l’époque médiévale. La principale autorité du sunnisme a expliqué que ce terme était devenu anachronique faisant, dans sa déclaration, essentiellement référence aux coptes, victimes de discriminations. Cette rencontre se déroulera à l’aulne de cette inclinaison et, voyez-vous Noël, la sauvegarde de mes frères d’Égypte, et d’Orient en général, m’est tout à fait essentielle. Si cela pouvait faire tâche d’huile dans l’ensemble du monde musulman, je m’en réjouirais au plus haut point. Cela vous étonne ? Référez-vous au  colloque « Liberté et citoyenneté… diversité et complémentarité » auquel de nombreux théologiens et hommes politiques, à la fois des différentes écoles musulmanes et chrétiennes, ont participé, dites-nous ce que vous en pensez, attendons et voyons sans juger trop hâtivement.

          • Ils sont prêt à mentir, à dire et écrire tout et faire le contraire. Sans évoquer l’aspect croyance religion, créationnisme, ce concept est politique, la charia est liée aux croyances. Ca fait plus de 1400 ans qu’ils mentent, qu’ils appliquent l’islam avec différents courants mais un seul coran.

            http://lesobservateurs.ch/2016/07/25/cohabitation-impossible-avec-lislam-a-moins-que/

            Les communautés chrétiennes dans les pays musulmans auront un répit, c’est toujours ça de gagné. Mais, chassez la perversité de l’islam dans la tête des musulmans, elle reviendra au galop lorsque l’occasion sera revenue l’éducation de leurs petits ne va pas dans le bon sens. Regardez Erdogan qui pourtant dialogue depuis des lustres avec l’Occident. Il est en conquête, il se fout du reste..

            Des occasions de réformes n’ont pas manqué depuis Médine si j’en crois les experts ici et ailleurs.

            Les croyants paisibles s’affichant ici et là sur nos écrans télé ne pèsent rient face à la réalité du concept. Le blabla de El Azar avec le pape est sans intérêt, il se fera avoir au nom du père, du fils, du saint esprit, ainsi soit-il……

            http://lesobservateurs.ch/

          • Je comprends vos doutes. Comprenez mes espoirs. Les deux sont nécessaires comme l’avers et le revers.

    • Noël, oui, c’est un bon début, mais avons-nous le temps ?

      D’un autre côté, je comprends votre rappel à 1940 ou à 1914 (pour 1870, par contre… Mais en 1870, ce n’était qu’une guerre entre deux pays, et la défaite de 1871 n’a pas empêché la France de très bien se porter par la suite. Mais passons, c’est un autre débat, même si j’aimerais mieux me consacrer à l’étude de l’histoire qu’à l’islam…). Vous avez peut-être raison, mais 1918 et 1945, à quel prix ? Surtout 1918 d’ailleurs, car ce sont 1917 et 1918 qui ont créé toutes les conditions pour 1939, et le monde entier en a payé le prix jusqu’à la fin du XXème siècle, voir la guerre de Yougoslavie et la Corée du Nord, quant à la Chine, si la dictature communiste s’adoucit, elle reste une dictature tout de même…

      Enfin, comme je le disais dans un autre commentaire, l’avenir nous le dira. Faisons déjà ce que nous pouvons de notre modeste côté pour diffuser l’information, si nous mourrons ce sera au moins avec la satisfaction du devoir accompli…

      • Spipou, tout dépend des croyants musulmans et des futures élections en Europe. Tout dépend de nos alliances avec la Russie, alliance qui aurait dû être la priorité de Obama et des européens, au début des événements de Syrie. Trump vend désormais sa défense ou sa protection, c’est selon.

        Il me semble que le temps est compté. Certains veulent mettre de côté l’islam “religieux” en nous racontant que : “certains se servent de la religion” sous-entendu l’islam en évoquant Daesch, Boko Haram et autres organisation terroristes musulmanes. Les autorités musulmanes sèment le flou, un peu comme le pêcheur envoi des mets, appâts délicieux aux poissons afin de mieux les prendre.

        Ce qui pourrait faire la différence ce sont nos diplomaties occidentales, liées avec la volonté des musulmans croyants à réformer les bouquins. Autant vouloir enlever le sable du désert avec une pelle.

        Peut-être que le paperon blanc part en mission pour au minimum éviter le pire au monde ?

        Peut-être que les musulmans vont accepter de rénover, réformer, modifier, un coran venu du ciel révélé par le messager Gabriel………

        Il faut craindre le pire, à très moyen terme c’est ce que je pense très profondément. Ce monde est extrêmement dangereux. J’essaie d’analyser la situation en mettant de côté mes sensibilités de non croyants, il faut espérer comme l’indique Théo.

        • Une alliance des USA et de l’UE avec la Russie concernant le drame syrien ?!?! Alors même que les occidentaux veulent la peau de l’ours russe et qu’ils ont créé le problème syrien, même si la donne change… un peu, avec l’élection de D. Trump ?!?! C’est original…

        • Certes, Noël, mais lorsque vous dites “Tout dépend de nos alliances avec la Russie, alliance qui aurait dû être la priorité de Obama et des européens, au début des événements de Syrie”, je vois mal comment une telle chose aurait pu se faire parallèlement à l’installation des mercenaires djiadistes en Syrie par ceux-là mêmes, entre autres, avec lesquels la Russie aurait pu accepter une alliance. Si vous supposez que les choses puissent changer avec Trump, là… peut-être. Mais dans l’ordre actuel des choses, c’est encore très hypothétique. Mon entière confiance et ma totale admiration vis-à-vis de la Grande Russie, ma défiance éternelle et mon plus profond mépris vis-à-vis des USA ! Tel est mon credo que l’Histoire conforte de jours en jours.

          • Trump va changer les choses éventuellement Fillon s’il est élu. Nous ne pouvons mépriser les USA, méprisons certains dirigeants ayant collaboré avec l’hydre islamique au nom des énergies fossiles et des pétrodollars. Les USA ont beaucoup apporté au monde dans tous les domaines.

            mais bon, je suis un vieux cow-boys admiratif des vieux westerns, de Cochran, James Dean, des vieux blues venant des chants de coton, de ces chanteurs et musiciens noirs qui ont révolutionné le monde des Arts et de la Culture alors qu’ils étaient esclaves des chrétiens.

            Mon point de vue n’est peut-être pas objectif, mais ma mémoire est assez bonne, donc ma vue reste positive pour ce grand pays.

            Quant à Poutine, j’ai une certaine admiration avec une objection: il s’est allié avec l’islamonazi Assad pour
            appuyer sa stratégie géopolitique.

          • L’Amérique n’a jamais apporté que misère, destructions et génocides dans le monde. En dernier lieu, elle nous a fabriqué “l’état islamique” avec quelques autres. Maintenant, le blues et autres avantages de la culture américaine, soit, mais c’est cours pour en faire l’éloge. Quant à Assad, il est alaouite et, comme tel, porteur d’une culture de tolérance religieuse et de laïcité telle qu’on n’en trouve pas dans la région. Cette spiritualité ésotérique, abusivement classée dans l’islam, emprunte autant à l’islam qu’a la philosophie grecque, au gnosticisme et au christianisme. Les alaouites possèdent ainsi leur propre trinité et célèbrent une forme d’eucharistie, à l’aide de pain mais aussi… de vin. Ils croient en la métempsychose, dans une acception proche du samsara bouddhiste. Qu’est-ce qui vous pousse à le qualifier de “nazi” ? Je suis perplexe.

          • Qu’est-ce qui me pousse à le qualifier de nazi? Bientôt 500 000 morts en Syrie son pays ou il est le Président héritier de son despote de père, des centaines de milliers de gamins qui ont faim et froid, dont certains abandonnés à leur sort, des femmes et des vieillards sur les chemins du viol et des scandales etc.

            Gouverner c’est prévoir, qui plus est, respecter le peuple. Quant à sa culture religieuse elle s’apparente au nazisme.

            Lorsqu’il devra répondre de ses crimes ou les preuves ne manquent pas, vous trouverez encore des arguments…..

          • Ah bon ?! Bachar al-Assad est responsable de cela ?! Vous m’en apprenez… Nous ne sommes pas d’accord sur de bien nombreuses choses, Noël, ce n’est pas un scoop.

          • Oui, le point de départ c’est lui. Ensuite pour le reste l’Occident n’a pas fait son job, pire, il a armé les terroristes etc….

            C’est limpide.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.