Mar 122017
 

Source  12/03/2017 à 13h58

Recep Tayyip Erdogan, le 12 mars 2017.

Après l’interdiction d’entrée aux Pays-Bas, samedi, du ministre turc des Affaires étrangères, le pays a expulsé une autre responsable politique turque, sur fond de crise diplomatique naissante entre les deux pays.

  2 Responses to “Ministres refoulés: “les Pays-Bas paieront le prix”, menace Erdogan”

  1. La Turquie profite des divisions au sein de l’Europe. Elle peut donc distribuer les bons points (pour la France, cette fois) et les blâmes (pour les Pays-Bas).
    Une fois de plus, l’Europe est incapable d’afficher une politique cohérente. La proportion qu’a pris le “problème de l’islam” aux Pays-Bas va faire exploser l’Europe. C’est pourquoi les Anglais précipitent soudainement leur Brexit : ça sent le soufre ! Et mieux vaut se tirer avant l’arrivée des turcs !

  2. Heureusement pour les Hollandais qu’ils n’ont pas une frontière commune avec la Turquie, sinon, c’était l’Anschluss dans la foulée !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.