Fév 152017
 

L’ISESCO (Organisation islamique internationale pour l’Education, la Culture et les Sciences), créée en 1982, a pour but « d’assurer la coordination entre les universités et les institutions scientifiques et d’éducation islamiques et de superviser la politique d’enseignement islamique »[1]. Sa charte[2] indique que «tout Etat membre de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) devient membre de l’ISESCO après avoir ratifié officiellement la Charte, complété les procédures légales et législatives relatives à la décision d’adhésion et informé par écrit la Direction générale de l’ISESCO». Le nombre des États membres de l’ISESCO a atteint, jusqu’à ce jour, 52 Etats parmi les Etats membres de l’OCI, qui se chiffrent à 57[3]. Sa charte[4] précise ses moyens d’action, dont le premier:

Elaborer des plans et soutenir des projets appropriés pour développer et faire connaître la culture islamique, et veiller à la diffusion de l’enseignement de la langue arabe, langue du Saint Coran, aux non arabophones à travers le monde.

Cette organisation a publié un document de 118 pages intitulé une Stratégie de l’Action Islamique Culturelle à l’extérieur du Monde islamique dont la version amendée date de novembre 2007[5]. On y lit :

L’ISESCO a toujours accordé une grande attention aux musulmans établis à l’extérieur du monde islamique, qu’ils soient issus de l’immigration ou de souche, en leur consacrant plusieurs programmes éducatifs, culturels, scientifiques et de communication. … Dans ce cadre, l’ISESCO a tenu neuf réunions regroupant les présidents des associations et centres culturels islamiques en Europe en vue d’évaluer la situation des communautés musulmanes (p. 7).

La stratégie de l’ISESCO part du verset H-112/5:48 : « A chaque communauté parmi vous, Nous avons établi une Loi et une Voie ». Elle évoque « Le principe de la différence des civilisations : appelle à prendre conscience des fondements de la paix civilisationnelle islamique, à la protection de l’identité de la civilisation du Musulman contre les méfaits des courants idéologiques, culturels et politiques qui sont incompatibles avec son identité civilisationnelle » (p. 9).

Ce document constate que « d’une forme individuelle et temporaire, l’immigration des musulmans à l’extérieur du Monde islamique est devenue collective et permanente » (p. 15). Il ajoute :

Les Musulmans sont désormais une des composantes fondamentales des structures démographiques de l’occident grâce à leur établissement permanent, à leur insertion dans le tissu économique et social de cette région. Tout le monde est aujourd’hui convaincu que l’Islam est devenu en Europe et aux Amériques une réalité concrète, évidente que nul ne peut faire semblant d’ignorer. Il en est même parmi les Européens et des islamologues qui croient fermement que l’Islam s’est définitivement fixé en Europe et que nul ne réussira à l’en déraciner (p. 61-62)

Il relève que « les pays d’accueil se transforment en sociétés humaines pluriculturelles, ce qui a conduit les autorités de ces pays à promulguer des lois et établir des programmes pour l’intégration sociale, éducationnelle et culturelle des immigrés. On remarque cependant que l’application de ces plans se heurte à une grande résistance, surtout de la part des communautés musulmanes locales qui restent farouchement attachées à leur identité culturelle et à leur autenticité islamique » (p. 13).

Le document vise à «  sauvegarder l’identité culturelle des communautés [musulmanes] en Occident, d’en corriger les défauts, de traduire par les faits et les actes notre opposition aux tendances intellectuelles et doctrinaires qui nuisent à notre foi, à notre croyance en l’Islam (p. 16). Il précise :

… l’Occident s’adresse aux communautés et minorités musulmanes appartenant aux pays du tiers monde, sur la base de ses idées, ses principes et ses valeurs occidentales. Les chaînes étrangères et les programmes médiatiques occidentaux véhiculent la culture de la violence, du libertinage et de la délinquance, ancrant ainsi chez ces peuples et ces communautés, par l’effet de l’imitation et de la fréquentation, des concepts et comportements culturels purement occidentaux (p. 17).

Un des objectifs de la stratégie de l’ISESCO :

Instaurer des relations culturelles fructueuses entre les différentes couches des sociétés d’accueil, des relations fondées sur le respect mutuel et la confiance à même de renforcer la présence islamique légale en dehors du Monde islamique, et d’accorder à ces minorités le droit d’exercer leurs diverses activités culturelles islamiques conformément aux lois en vigueur dans ces pays (p. 27).

Mais en même temps, l’ISESCO veut le maintien des liens des musulmans avec l’Oumah islamique : « nos coreligionnaires établis à l’extérieur du Monde islamique vivent dans des pays non islamiques et forment, de ce fait, les marches de la Oumah dans ses frontières avancées avec ces pays » (p. 23). Parlant du mariage mixte, l’ISESCO dit :

Le mariage mixte est un phénomène digne d’attention, en ce sens qu’il engendre des problématiques en raison des différences de religion, de culture ou de coutumes. On enregistre une progression notable des mariages mixtes en Europe surtout dans les milieux maghrébins. Phénomène parfois positif en ce sens qu’il facilite l’intégration et favorise l’établissement et l’épanouissement des liens avec l’autre, il ne manque pas de conséquences plus ou moins heureuses sur l’éducation des enfants issus de ces unions, tout particulièrement quand l’un des deux conjoints n’est pas musulman. Toutefois, on enregistre avec satisfaction que cette cordialité active entre immigrés musulmans et citoyens occidentaux favorisent les conversions à l’Islam dont le nombre progresse constamment. Les mariages mixtes, les visites de plus en plus nombreuses aux pays islamiques, les conversions, développent avec bonheur les relations des Européens avec les communautés musulmanes et les incitent à redoubler d’efforts pour une meilleure compréhension de l’Islam. C’est ainsi que les Européens s’intègrent dans la Oumah islamique en Europe même, s’instruisent et puisent de sa vaste culture, se nourrissent de ses nobles valeurs et de sa religion hautement clémente et indulgente (p. 75-76).

Il est clair de ces propos que le but de l’ISESCO est de répandre l’islam en Occident et intégrer «les Européens … dans la Oumah islamique en Europe même » et de les convertir à l’islam, accordant « un soin particulier aux nouveaux convertis afin d’affermir leur conviction que l’Islam qu’ils viennent d’embrasser est aussi un mode de vie, et par là leur permettre de s’intégrer facilement dans la Oumah (p. 99).

Le document constate :

La persistance du climat de tension qui envenime les relations entre les deux partis – et qui est essentiellement dû à l’absence de communication mutuelle- est de nature à susciter davantage de crises et de luttes lesquelles, les unes et les autres constituent une menace d’explosion dont les conséquences seraient difficilement maîtrisables (p. 83).

Le document estime que « l’établissement … d’un circuit de communications et de dialogue entre les deux parties, exige d’elles, pour être fiable, de satisfaire à certaines conditions :

  1. Pour la partie islamique : le renforcement et la consolidation de la culture islamique fondée sur les vérités pérennes de l’Islam, sur ses nobles préceptes, ses principes sublimes se réclamant de la paix, de la modération, de la coexistence pacifique, de la reconnaissance mutuelle, de l’entraide, de l’intégrité et autres vertus islamiques, autant de qualités empreintes d’urbanité et de civisme et qui s’inspirent du verset suivant : “Ô hommes ! nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entreconnaissiez ; le plus noble d’entre vous auprès d’Allah est celui qui est pieux” (H-106/49:13)- on lit dans un autre verset : “Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justice milieu pour que vous témoigniez des gens et que le Prophète témoigne de vous”. (H-87/2:143). Il faudrait donc avoir une nouvelle vue des choses, établie sur la nécessaire réconciliation des Musulmans avec les autres, attachée “au respect de leurs opinions, de leur liberté, de leur style de vie, des lois qu’ils choisissent volontairement pour la gestion de leurs affaires, de leurs organismes, de leurs systèmes, de respecter aussi leurs usages et leurs traditions, ce qui est de nature à établir la confiance et la sérénité”.

  2. Pour la partie occidentale : l’Occident doit fournir davantage d’efforts pour comprendre l’essence de l’Islam et la vérité qu’il véhicule, car l’appréhension actuelle de l’Islam par les occidentaux est grandement influencée par les contingences politiques et les éclaboussures des problèmes de l’immigration. Plusieurs occasions sont offertes aujourd’hui à l’Occident pour tirer parti des vertus de l’Islam et des potentialités musulmanes, si elle décide de reconnaître que l’Islam est une religion, une culture et une civilisation et si elle veut bien enclencher le processus d’un dialogue avec les communautés et les minorités musulmanes en Occident. Mais si elle reste préoccupée par le voeu de les faire fusionner dans son milieu, mieux vaut souligner avec beaucoup de regrets que la crise actuelle persistera encore. On ne peut non plus émettre un jugement arbitraire à l’encontre d’une religion à laquelle on reconnaît une longue histoire et une civilisation et qui fait l’unanimité autour d’elle sur sa précieuse contribution à l’édification de la civilisation et du patrimoine de l’humanité, en l’accusant d’être responsable d’actes déplorables commis par des énergumènes et des extrémistes. Pourtant, les censeurs de l’Islam ne doivent pas ignorer que toutes les religions du monde ont leurs fous et leurs extrémistes (p. 84-85).

L’ISESCO veut en outre que les musulmans aient leurs propres institutions juridiques notamment en matière du droit de la famille:

La fixation de l’Islam en dehors du Monde islamique est devenue l’une des charges importantes qui se posent avec acuité à toutes les communautés musulmanes et leurs élites, comme elles se posent même aux Etats islamiques et aux organisations islamiques concernées. En effet, la fixation, -établissement durable- n’est pas exempte d’enjeux et de défis aux dimensions sociales et juridiques. Par exemple : comment un Musulman de la troisième et la quatrième génération, établi en Occident, pourrait-il concilier les principes du droit islamique relatif au statut personnel de la famille avec les impératifs du droit civil occidental ? La nature différente des deux législations est à l’origine des difficultés qui perturbent les rouages de la fixation et l’épanouissement des familles musulmanes, ce qui rend fort souhaitable l’installation sur place et de manière durable de juristes en droit islamique, de directeurs de conscience, de conseillers religieux locaux ; tous ces personnels seront chargés, chacun à son niveau, d’instruire, d’orienter et de diriger des Musulmans devenus européens par les nationalités (p. 86-87).

Des quelques extraits cités et du reste du document, il ressort que l’ISESCO ne tient plus compte de la conception musulmane sur la migration qui demande des musulmans dans Dar al-kufr d’émigrer vers Dar al-islam. La migration est désormais une réalité, et les musulmans ne quitteront pas les pays non-musulmans. Il faut donc veiller sur leurs intérêts culturels et sociaux, mais tout en gardant leurs attaches à l’oumah islamique et leurs pays d’origine et en refusant leur intégration totale dans les pays d’accueil. L’ISESCO demande aux pays occidentaux de faire un effort envers ces musulmans, mais ne dit rien des normes discriminatoires islamiques qui sont incompatibles avec les droits de l’homme et qui causent des tensions avec les pays d’accueil, notamment en matière des droits de la femme, du mariage des musulmanes avec les non-musulmans et de la liberté religieuse. Elle veut que les musulmans aient accès à tous les droits, mais sans mettre en question les normes islamiques discriminatoires.

En bref, au lieu que les musulmans s’intègrent dans les sociétés d’accueil, l’ISESCO veut qu’ils aient leurs propres institutions juridiques en matière de droit de la famille (p. 86-87), et que « les Européens s’intègrent dans la Oumah islamique en Europe même » (p. 76), signalant que « l’Islam s’est définitivement fixé en Europe et que nul ne réussira à l’en déraciner » (p. 62), et brandissant la « menace d’explosion dont les conséquences seraient difficilement maîtrisables » (p. 83) si l’Europe n’accède pas aux demandes des musulmans.

[1]     http://www.isesco.org.ma/fr/history/

[2]     http://www.isesco.org.ma/fr/charter-of-isesco/

[3]     http://www.isesco.org.ma/fr/membership-of-isesco/

[4]     http://www.isesco.org.ma/fr/charter-of-isesco/

[5]     Texte français : http://www.isesco.org.ma/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf

 Posted by at 11 h 40 min

  16 Responses to “Sami Aldeeb: L’ISESCO et la migration musulmane”

  1. En complément:

    http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/02/15/l-arabe-devient-une-langue-de-separation-et-de-conquete-cult-282117.html

    Nous sommes en guerre, enfin c’est en France, soi-disant…..

    Qu’attendent nos z’élites, le prochain messie, peut-être une princesse, une reine, car, pourquoi pas une femme, ça nous changerai des mâles sans couilles. Mais rien à l’horizon……

    • La faillite de l’intégration était actée, si on ajoute les déclarations de cet idiot-utile, la catastrophe arrive plus vite que prévu:

      http://www.bfmtv.com/politique/en-algerie-macron-qualifie-la-colonisation-de-crime-contre-l-humanite-1103752.html

      • زندگی ایده آل آموزش و پرورش پنج ستاره و یا خلاقیت، ابتکار، احترام به دیگری، آزادی به فکر می کنم، به عمل، به انجام، به اختراع، سعی کنید برای زندگی است شادی، عشق، ساخت یک خانه، لذت بردن از تعطیلات، از شادی های زندگی، خانواده اش در میان بسیاری دیگر، در دسترس همه هستند. زندگی ایده آل است که در یک درد مرگ رایگان می میرند، با است خوب در هر موضوع مورد به بنده از ادیان. این است که بدون اینکه مراسم مذهبی و آموزش بد و تسلیم به دنیا آمد.

        زندگی ایده آل یک سیاره قابل زندگی برای بچه ها، نه اسلام این است که تنها یک مفهوم مرگبار توسط بخشی از یهودی مسیحیت که واتیکان به نمایندگی از اعتقاد به یک خدا دفاع است و افسانه سلطنتی.

        اخلاق، جهان بدون مذهب، بدون ایدئولوژی افراد پیشرو در دیوار از انقلاب هیچ جا.

        بهتر است به یک شورشی -évolutionnaire- هر کسی باور انقلابی برای هر چیزی.
        تاریخ بشر درست درس بسیار ارزشمند بدون نیاز به انواع سیاسی و مذهبی کمونیست و یا غیر کمونیست است.

        به شما می گویند ارزش ها، من جواب زندگی، آزادی و که که تعهد، به مسئولیت های خود و در یک زمینه خاص: خوب از همه.

        زندگی می کند متعلق به ادیان یا پادشاهان، و نه به دلالان اسلحه، امور مالی و اعوان و انصار خود و پادشاهان مستبد، و این، بدون در نظر گرفتن رنگ، اعتقادات و ایدئولوژی.

        اسلام و پیروان آن را به استفاده از فاسد ما، سست ما، واتیکان، از کلیساها اصلاح، این نفرت بورژوازی بالا و جهل از مؤمنان و کافران مردم. آنها مصمم هستند و این پول برای خرید و فاسد است. پیام های مسیحی یهودی سیاست تا فاسد هستند. مردان مسلمان بدانند که می توانند زنان تسلط، می میرند و رفتن به بهشت ​​و یا ده ها تن خود از باکره کوچک آنها را در انتظار، علاوه بر بقیه. علاوه بر این، آنها می توانند در حال حاضر جهان با هزاران میلیارد دلار حکومت، مواجه معرض خطر غرب از لحاظ اقتصادی و به راحتی.

        جنگ در دراز مدت اجتناب ناپذیر است، برخی از برخورد تمدن ها صحبت می کنند؟

        تنها ارزش که مهم انسان در پیچیدگی آن و ایده آل خود را از زندگی به آن نیاز دارد را به ادامه تکامل آن، یک به خلقت به عنوان گنج و رنج که اسلام گرایان و طرفداران خلافت جهانی رقابت است.

        با عرض پوزش برای اینکه یک کمی طولانی در مورد این موضوع.

        • C’est à y perdre son latin !
          Noël, vous ne nous facilitez pas la tâche. Avec mon moteur à deux neurones, je peine à vous suivre ! (en français aussi, vous me direz)

  2. Ce que les musulmans primitifs et acculturés appellent “culture et éducation” c’est la promotion forcée et l’enseignement de l’arabe et du Coran aux jeunes pour les maintenir dans l’acculturation et en occultant toutes les sciences, tous les arts et toute la pensée non musulmane. On commence à les connaître…
    Sans le pétrole, ils n’en seraient pas là.
    C’est le pétrole qui fait leur force, pour l’instant.
    Mais la chute est proche, car bientôt les réserves seront épuisées. C’est déjà le cas de Dubaï.
    Quand ils devront travailler pour manger, ce sera une autre histoire pour eux qui n’ont jamais travaillé…
    Et quand ils hurlent “Allah ouakbar”, Dieu est grand (je ne sais pas ses mensurations), en réalité, cela signifie dire “Pétrole ouakbar”…

  3. Parfait !
    Une bonne leçon pour nous !
    Un exemple à suivre !
    52 états s’unissent, solidaires et bien soudés, s’organisent, planifient, rallient leurs peuples autour d’un projet commun construit de leurs valeurs et mettent leur intelligences en action pour le réaliser, en maquillant les contradictions,
    Alors que nos société crachent sur nos propres valeurs et ouvrent la porte à nos adversaires, les accueillant à bras ouverts, tout en menaçant nos propres chercheurs qui essayent de nous faire ouvrir les yeux pour mieux voir le danger !
    A qui faudrait-il en vouloir ?

  4. ??????? essai mon commentaire ne passe pas !

    • Soit il avait plus de 2000 caractères, soit le nouveau modérateur l’a censuré. N’oublions pas qu’il a fait montre d’un caractère autoritaire. J’espère que vous vous rappelez la fois où il s’est vanté d’être modérateur et qu’il avait menacé de supprimer votre commentaire juste par facétie (j’ai fait une copie d’écran), un peu comme kim jong il quand il envoie ses donzelles assassiner son demi-frère ou quand il donne son oncle aux chiens affamés.

      J’aimerai juste savoir si la confidentialité des données personnelles des participants au-dit blog est assurée car j’ai quelques doutes sur la fiabilité du nouveau modérateur. J’ai quelques craintes qu’il soit manipulé par son nouvel ami.

      • Il n’y a pas de “nouveau modérateur”. Simplement, les auteurs, les personnes autorisées à publier des billets, peuvent aussi modérer les commentaires de “leurs” billets. En l’occurrence, ce billet a été publié par Sami Aldeeb, l’une des trois personnes ayant qualité d’administrateur (et pouvant donc tout modérer).

    • Deux de vos commentaires, dont l’un en farsi (?), ont été bloqués par le système. Je les ai libérés ce matin.

  5. Yess!

    Il me semble qu’il faut savoir, afin de ne pas se faire avoir, de quoi l’on parle lorsque le mot valeur est mis sur le tapis à tous vents. Si celui-ci sous-entend, celles des religieux anti avortement, partisans d’une loi pour interdire la critique des religions, interdire à la science de se prononcer contre leurs absurdités, style paradis, enfer, tribunal divin, interdire de dénoncer les associations de malfaiteurs et leur liens précieux avec les royautés de tous poils dont celles se réclamant de l’islam, camoufler la pédophilie au sein des églises, faire croire qu’il y a un dieu ou ils seraient les seuls avec le roi à avoir une relation et ainsi, appliquer leurs politiques dans la soumission , bref j’en passe et des meilleures, ces valeurs ne valent rien, ou plus grand chose.

    L’idéal de vie c’est une éducation cinq étoiles ou la créativité, l’imagination, le respect de l’autre, la Liberté de penser, d’agir, de faire, d’inventer, d’essayer, de vivre le bonheur, faire l’amour, bâtir sa maison, profiter des vacances, des joies de la vie, de sa famille entre bien d’autres, sont possibles à tous. L’idéal de vie c’est mourir dans une fin de vie sans douleur, avec honorabilité, en aucun cas soumis aux inféodés des religions. C’est naître sans subir les rituels religieux et leurs mauvaises éducations et de soumission.

    L’idéal de vie c’est une planète vivable pour les gamins, sans l’islam qui n’est qu’un concept mortifère, défendu par une partie de la judéo-chrétienté dont le vatican au nom de la croyance à un dieu unique et aux fables royales.

    Moralité, un monde sans les religions, sans les idéologies menant les individus dans le mur des révolutions sans lendemain.

    Mieux vaut être un révolté -évolutionnaire- qu’un révolutionnaire croyant n’importe qui pour n’importe quoi.
    La véritable histoire humaine est assez riche d’enseignements sans avoir besoin de la politique religieuse communiste ou non communiste et leurs variantes.

    Vous dites valeurs, je réponds VIE, et LIBERTE dont celle d’entreprendre, de prendre ses et des responsabilités dans un cadre précis: le bien de tous.

    La vie n’appartient pas aux religions, ni aux monarques, pas plus qu’aux marchands d’armes, à la finance et ses larbins ou aux despotes, et ce, quelle que soit la couleur, la croyance et l’idéologie.

    L’islam et ses adeptes profitent de nos corrompus, de nos détraqués, du vatican, des églises réformées, de cette haute bourgeoisie haineuse et de l’ignorance des peuples croyants et non croyants. Ils sont déterminés et ont l’argent pour acheter et corrompre. Les messages judéo chrétiens sont politiques donc pourris. Les mâles musulmans croyants savent qu’ils peuvent dominer les femmes, mourir et aller dans leur paradis ou des dizaines de petites vierges les attendent, sans compter le reste. Qui plus est, ils peuvent désormais dominer le monde avec des milliards de milliards de dollar, face à un Occident en péril économiquement et idéalement.

    La guerre est inévitable à long terme, certains parlent de choc des civilisations ?

    La seule valeur qui compte c’est l’être humain dans sa complexité et son idéal de vie dont il a besoin afin de poursuivre son évolution, celle contestée par les créationnistes aussi crétins que les islamistes et les partisans du califat mondial.

    Désolé d’avoir été un peu long sur le sujet.

    • Vous aviez réussi d’être un peu plus concis en pachtoune. Ici, on sent un peu de laisser-aller : sans doute l’enthousiasme de la vingt-cinquième heure.

    • Sur le fond de votre prose, laissez-moi vous dire votre incohérence. Dès votre deuxième phrase, vous vous en prenez aux “religieux” pour justifier l’avortement. Sachez que notre laisser-faire dans le domaine de la natalité est la cause de tous nos soucis. 200 000 avortements par an, c’est le volume, à la louche, d’immigrés qui s’installent “chez nous” (film en sortie cette semaine) chaque année depuis 1975 (loi Veil).
      Ensuite, vous pouvez chanter sur tous les toits : “VIE, et LIBERTÉ” et entreprendre (on dirait le lyrisme Macron, au passage).
      Donc, on n’en serait pas là sans cette loi. Maintenant, il va falloir faire avec les petits musulmans qui deviendront grands, et ce ne sera pas des petits français comme les autres, vous le dites vous-mêmes puisque vous imaginez une guerre inévitable.
      Ces vrais petits français, qu’on a sacrifié trop tôt, ils nous manqueront en plus, pour affronter l’hydre maléfique. Peut-être vous en foutez-vous, espérant avec un peu de chance, en être alors à manger les pissenlits par la racine ! Bon appétit !

      • Noël, c’est un peu la Pompadour, l’encyclopédie en moins. Après lui le déluge.

        • Merci de passer autant de temps à me lire…….

          Merci AJM. En fait, je faisais des essais avec d’autres traductions sans vouloir les publier, aucun commentaire ne passait la page d’erreur s’affichait automatiquement.

          Divico, vous avez posé la bonne question, en ce qui me concerne la confiance est totale, même si à l’époque le doute était là mais dissipé depuis.
          Il est vrai que la prudence s’impose avec nos détraqués et la Gestapo religieuse ou non, on ne sait jamais.

          • Vous lire… vous lire… c’est un bien grand mot… Encore faut-il vous déchiffrer et comprendre où vous voulez en venir. Je ne comprends même pas votre langue qui semble vaguement apparentée au français et ne suis pas cryptographe.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.