Fév 142017
 

Source Ian Hamel a rencontré Lucia Canovi, qui s’apprête à publier un livre sans concessions sur Tariq Ramadan, « Le double discours. Tariq Ramadan le jour, Tariq Ramadan la nuit ».

« Quand j’ai publié mon livre « La vérité sur Tariq Ramadan » en 2007 (1), l’intéressé a fait savoir qu’il ne l’aimait pas du tout. Ce qui était son droit le plus strict. Mais il a prétendu qu’il ne m’avait jamais parlé, ce qui était un mensonge, d’autant plus grossier que je l’avais interviewé à plusieurs reprises dans la presse française et suisse. A la suite de la publication de cet ouvrage, de nombreuses jeunes femmes sont entrées en contact avec moi. Elles tenaient toutes le même discours : Tariq Ramadan n’était qu’un Tartuffe, qui tenait un discours rigoriste et puritain, alors qu’il menait joyeuse vie.

Loin de s’enfermer des heures dans des bibliothèques universitaires, il passait le plus clair de son temps en bonne compagnie. Toutes le décrivaient comme se moquant de l’islam en privé. L’une d’entre elles, Majda, m’avait rencontré à Paris en compagnie de Nicolas Beau, alors rédacteur en chef du site Bakchich aujourd’hui disparu. « Alors qu’il est marié et père de quatre enfants, il m’a demandé de m’épouser en me jurant qu’il était divorcé devant dieu et devant les hommes. Autrement, je ne l’ai jamais vu prier. Manger hallal ? “Hallal ou pas, ce n’est qu’un détail“, répétait-il », nous avait raconté cette jeune femme d’origine marocaine.

Avant de publier mon livre, je connaissais, bien évidemment, la réputation de dragueur de Tariq Ramadan, alors qu’il enseignait dans un collège à Genève les valeurs religieuses les plus réactionnaires. Mais je n’avais pas franchi la ligne jaune de mettre en contradiction sa vie privée avec ses préceptes publics.

Lucia Canovi, une agrégée de lettres qui vit à Alger, prend ce risque en publiant très prochainement un livre sur les incohérences et les duplicités de ce prédicateur doué dont l’écho est réel dans les banlieues françaises.

Ian Hamel. Vous annoncez sur votre page Facebook que vous écrivez un livre sur Tariq Ramadan, intitulé « Le double discours. Tariq Ramadan le jour, Tariq Ramadan la nuit », qui doit paraître en 2017. Pourquoi vous intéressez-vous à ce personnage ?

Lucia Canovi. L’une de mes toutes premières impressions de l’Islam est liée à un CD – une biographie du Prophète, que la paix soit sur lui, écrite par Yusuf Islam et lue par la belle voix de Tariq Ramadan. Au départ, je voyais donc l’islamologue suisse comme une figure très positive.

Puis, j’ai lu (ou plutôt, essayé de lire) quelques-uns de ses livres, qui m’ont déçu : style ampoulé, propos abstrait, déconnecté du réel… A cette époque, je n’en croyais pas moins que Tariq Ramadan était un musulman sincère. Quelques années plus tard, l’étape suivante a été franchie lorsqu’une musulmane croisée au Salon du Bourget m’a expliqué que Tariq Ramadan cherche à refondre l’Islam pour le rendre compatible avec les aspirations du Nouvel Ordre Mondial. Naturellement, je ne l’ai pas crue, mais ma curiosité a été piquée.

J’ai donc fait quelques recherches sur Internet, et découvert un petit pamphlet anonyme intitulé « Tariq Ramadan, cheval de Troie de la franc-maçonnerie ». L’auteur y prouve, citations à l’appui, que les idées de Tariq Ramadan sont relativistes et œcuméniques, et donc en total désaccord avec le message de l’Islam.

Je travaillais alors à l’écriture d’un livre, L’Islam au-delà des apparences, et j’en profitai pour ajouter un chapitre où je répondais aux principales idées de Ramadan, sans le désigner précisément. Je pensais alors qu’il fallait attaquer les idées sans nommer les personnes, mais je me suis aperçue par la suite que mes lecteurs ne m’avaient pas comprise, car ils ne faisaient pas du tout le lien avec Tariq Ramadan… Visiblement, je n’avais pas été assez claire.

En 2016, la sortie et le succès de son livre Génie de l’Islam m’ont donné envie de lire et d’étudier plus sérieusement Ramadan, cette fois-ci pour faire un livre entier sur ses hérésies et ses sophismes. Je me suis donc plongée dans ses ouvrages, et c’est là que j’ai commencé à saisir toute la subtilité et la perversité de sa rhétorique. Un certain passage sur le « philosophe-chasseur » pour qui la femme est « une étape dans le dépassement du corps » m’a interpellé.

D’autres passages ambigus renforçant mes soupçons, j’ai fait des recherches sur le Net, et c’est là que j’ai découvert le témoignage de Majda Laroussi, ainsi que ceux d’autres maîtresses de Tariq Ramadan. Un internaute m’a ensuite mis en relation avec une jeune musulmane qui a rassemblé de nombreuses preuves sur les aventures sordides de l’islamologue. C’est ainsi que j’ai eu, sans effort, accès à une véritable mine d’informations.

Ian Hamel. Le titre laisse clairement entendre que vous allez évoquer la vie privée de Tariq Ramadan. Ne craignez-vous pas qu’il vous fasse un procès ?

Lucia Canovi. Je le souhaite au contraire. Un procès sera l’occasion de faire enfin sortir au grand jour les témoignages et les informations choquantes qui ont été maintenus dans l’ombre jusqu’à aujourd’hui.

Ian Hamel.  Plusieurs jeunes femmes ont déjà mis en cause la vie privée de Ramadan. Êtes-vous entrée en contact avec elles ?

Lucia Canovi. Oui. Parfois ce sont elles qui sont entrées en contact avec moi.

Ian Hamel. Vous devez aussi savoir que les personnes qui osent le critiquer, et plus particulièrement les musulmans, font l’objet de graves menaces. Mondafrique a déjà abordé ce sujet. N’avez-vous pas peur ?

Lucia Canovi. Suite aux vidéos que j’ai postées sur YouTube, vidéos centrées sur ses idées, j’ai d’abord reçu un long mail de Tariq Ramadan lui-même. Oui, me disait-il en substance, il n’est pas parfait, il fait des erreurs comme tout le monde, mais il faut les lui signaler en privé, pas en public, car dévoiler les défauts d’un frère n’est pas conforme aux enseignements de l’Islam… Ce mail plein d’onction et de douceur m’inquiéta un peu ; je craignais qu’il soit le prélude à des messages nettement moins amènes. Quelques semaines plus tard, conformément à mes craintes, je découvris dans ma boîte mail ce message anonyme :

« Madame Lucia Canovi,

Vous préparez un livre choc sur Tariq Ramadan. Vous dites aux éditeurs que vous allez mettre dévoilé ces perversités. Vous vous dites comme musulmane. Nous sommes en Algérie et en France. Continuez à faire votre travail qui consiste à critiquer, salir et remuer de la boue, et vous en subirez les conséquences avec votre familles et vos enfants. On laissera pas faire et on est près à tout. Occupez vous de vos affaires, s’est ce que dit l’islam. »

L’auteur de ce mail est très bien informé, puisque, effectivement, j’ai contacté de grands éditeurs parisiens en évoquant les perversités (c’est le mot que j’ai employé) de Tariq RamadanAutre point significatif : l’adresse mail du menaçant inconnu correspond au nom et au prénom d’une des jeunes femmes qui ont dénoncé Tariq Ramadan, le but étant, je suppose, de jeter la zizanie entre elle et moi en me donnant à penser contre toute vraisemblance que le message provient d’elle. Ce qui révèle là encore que l’auteur du mail est bien informé : il connaît le nom et le prénom de cette jeune femme et il sait (ou il se doute) que je suis en contact avec elle. J’ai par la suite reçu d’autres mails de menace en provenance de la même adresse mail.

Pour répondre plus précisément à votre question, oui j’ai eu peur au début, mais ça m’a passé. D’après une parole prophétique, « si tout le monde s’associait pour te faire du bien, ils ne pourront te faire que le bien que Dieu a déjà écrit pour toi, et sache que si tout le monde se coalisait pour te faire du mal, ils ne pourraient te faire que le mal que Dieu a déjà écrit pour toi ».

Ian Hamel. Qui est réellement Ramadan ? Un salafiste ou un businessman qui a fait de l’islam son fonds de commerce ? Ou peut-être les deux à la fois?

Lucia Canovi. Tariq Ramadan est le contraire d’un salafiste. Les salafistes sont des musulmans à la fois sincères et égarés qui s’imaginent que pour se rapprocher de Dieu il faut renoncer à réfléchir. De toute évidence, Tariq Ramadan n’a pas renoncé à se servir de ses facultés intellectuelles, et de toute évidence aussi (du moins quand on a lu attentivement ses livres et que l’on connaît un peu sa vie privée), sa foi n’a pas plus d’épaisseur qu’une très fine couche de vernis. N’ayant pas les capacités physiques pour devenir une star du foot, il ne lui restait plus que l’Islam et son grand-père martyr (2), pour atteindre la gloire.

C’est faute de mieux qu’il est devenu un « grand intellectuel musulman ». Cependant à mes yeux, Tariq Ramadan n’est pas exactement un businessman, car il n’est pas productif, il ne crée rien, à part des sophismes qui égarent. À la lumière des témoignages sur sa vie privée et de ses propres propos, je le vois comme un homme obsédé par le sexe et le pouvoir, mais aussi comme un homme tourmenté. Ses choix de vie ne l’ont pas rendu heureux, ce qui ressort de ses livres.

Sa duplicité s’est retournée contre lui ; il souffre de se sentir divisé et rêve de se réconcilier avec lui-même. Mais c’est impossible, car pour cela il faudrait qu’il renonce à ses faux-semblants. Je lui souhaite de se repentir et de se purifier, mais je ne crois pas deux secondes qu’il le fera. Il est allé beaucoup trop loin dans le mauvais sens pour faire marche arrière. Il a fait trop de mal à trop de gens.

Ian Hamel. Êtes-vous entrée en contact avec lui ?

Lucia Canovi. Non, c’est lui qui est entré en contact avec moi pour me dissuader de continuer mon travail sur lui, en douceur dans un premier temps, puis dans un second temps en me lançant sur un ton de mépris de très vagues menaces. Je ne lui ai jamais répondu.

Ian Hamel. Qui êtes-vous et quel est votre parcours ? On sait grâce à votre page Facebook que vous avez été enseignante à Toulouse de lettres modernes et que vous habitez aujourd’hui à Constantine, en Algérie.

Lucia Canovi. Je suis née à Toulouse dans une famille d’universitaires. J’ai suivi des études de lettres modernes où mon goût m’a porté vers deux domaines étroitement liés : l’étude des idées et celle des procédés stylistiques et rhétoriques qui permettent de les exprimer d’une manière persuasive. Mon mémoire de Maîtrise eut pour sujet l’ironie chez Montaigne, penseur indépendant et non-conformiste, et mon mémoire de DEA porta sur le style et les idées de Marie de Gournay, fille d’alliance de Montaigne et philosophe rigoureuse pour son propre compte.

Pendant ma jeunesse, j’ai aussi été lauréate de six prix littéraires. Étant passionnée par mes études et libre de m’y consacrer entièrement, j’ai obtenu la mention très bien à mon mémoire de Maîtrise et la mention très bien assortie des félicitations du jury à mon mémoire DEA ; j’ai remporté aussi dès la première tentative le concours de l’agrégation de lettres modernes. Sur ma lancée, j’ai commencé ensuite une thèse qu’une douloureuse crise existentielle et sentimentale interrompit ; je ne l’ai jamais achevée.

À la suite de cette crise, en 2005, pour la première fois de ma vie, je me tourne vers Dieu pour implorer son aide. Presque immédiatement, Il me guide vers mon mari et l’Islam, le premier me présentant le second.

Suite à mon mariage et à ma conversion, ma vie change du tout au tout. J’abandonne l’enseignement qui ne m’a jamais convenu et me consacre à la recherche dans toutes sortes de domaines – dont le développement personnel, la psychologie, l’histoire, le féminisme, les sciences, la philosophie – ainsi qu’à l’écriture, ma vocation première. J’écris un premier livre ; puis, une trentaine d’autres, que je publie sur Internet. Mon mari (qui est algérien) me soutient dans tous mes projets, qui sont aussi les siens.

En 2013, je le convainc qu’il est temps de quitter la France pour l’Algérie. Il aurait préféré attendre encore un peu pour des raisons financières, mais je sens que nous n’avons pas d’avenir en France, où l’islamophobie est de plus en plus présente.

En Algérie, je prends petit à petit conscience que les musulmans de France sont prisonniers d’un carcan idéologique qui les oriente soit vers le salafisme, autrement dit l’islam pour les nuls, soit vers le modernisme, autrement dit l’islam ramadanisé.

Ian Hamel. Pouvez-vous nous parler de votre foi ?

Lucia Canovi. Quand j’ai découvert l’islam, j’étais plongée et même noyée dans l’idéologie du Nouvel-âge. Je croyais à la réincarnation, j’admirais Eckhart Tolle, je m’imaginais qu’il fallait lutter contre son ego pour atteindre l’illumination… Toutes ces idées (et les mauvais choix que j’avais faits sous leur influence) avaient complètement saboté mon intelligence et détruit ma logique. J’étais littéralement abrutie. J’avais aussi perdu toute dignité. Grâce à l’islam, j’ai petit à petit récupéré toutes mes facultés intellectuelles initiales, puis d’autres que je n’avais jamais eues. J’ai pu me reconstruire à neuf et retrouver ma fierté. L’Islam m’a donné une colonne vertébrale. Il m’a aussi donné un but noble, ambitieux et difficile qui me tire en avant : celui d’aider, guider, réconforter, encourager, éclairer et libérer un maximum de lecteurs.

D’après moi l’islam est un phare, un puissant projecteur qu’on peut braquer sur n’importe quel coin sombre pour découvrir ce qui s’y cache ; c’est aussi un tamis infaillible qui permet de faire le tri entre le bien et le mal, le vrai et le faux. Je regrette que beaucoup de musulmans se replient sur leur foi comme si elle était un médicament à usage exclusivement privé et intime, et se fient au discours officiel (celui que véhiculent l’école et les médias dominants) pour savoir quoi penser de tout le reste : forme et évolution de l’univers, origine de l’Homme, histoire de l’Humanité, nature des problèmes psychologiques, origine des conflits géopolitiques, solutions possibles, etc. Ils ne se rendent pas compte que l’Islam est une lumière pour comprendre le monde en même temps qu’une force pour le changer… Mais c’est un vaste sujet.

Merci de m’avoir donné l’opportunité de présenter un peu mon livre, que je compte terminer et publier le plus vite possible.

(1) Ian Hamel, « La vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie », Editions Favre, 2007.

(2) Tariq Ramadan est le petit fils de l’égyptien Hassan el Bana, fondateur des Frères Musulmans

 Posted by at 11 h 53 min

  34 Responses to “Un livre explosif sur les tartufferies de Tariq Ramadan”

  1. Tariq Ramadan est à l’islamologie ce que Bernard H. Lévy est à la philosophie (Samir Amgar Professeur à l’ Université Libre Bruxelles).

    • Universitaire ou pas, vous ne pouvez pas vous empêcher de mêler un juif à cette sordide histoire de fesses menée par un islamologue confit en religion et prédicateur à ses heures.
      En le comparant à Bhl, qu’espérez- vous, monsieur l’universitaire de pacotille? Amondrir la responsabilté de l’ordure ramadanesque?

  2. Voila pour vous faire une idée sur Lucia Canovi:

    Sur les aliens:
    https://www.youtube.com/watch?v=H-jbyAMPazg

    Sur la guérison de la schizophrénie et sa guérison “naturelle”
    https://www.youtube.com/watch?v=K54SgGDbtxk

    Sur la rotation de la terre
    https://www.youtube.com/watch?v=H-jbyAMPazg

    Passez votre chemin les idées de cette personne n’en valent pas la peine. Au contraire c’est un bel exemple de ce qu’une idée de dieu peut malmener la raison.

    • Bien vu roro, c’est une enchiffonnée zinzin, avant sa conversion à l’islam elle croyait à la réincarnation.

      L’islam et ses chiffons sont devenus sa colonne vertébrale d’après ses dires. en ajoutant vos liens sans aucun doute, elle relève de la psychiatrie avec une surveillance particulière en milieu isolé.

      Tout le monde peut se tromper……

    • justement je me disais qu’une femme qui affirme que l’islam est un phare et un tamis pour discerner le bien du mal,le bon du mauvais et que l’islam encourage la réflexion est soit ignorante complètement de cette religion ou comme celui qu’elle critique à savoir Tarik Ramadan a un intérêt inavoué dans cette fusion laudative d’une idéologie totalitaire.En tout état de cause je ne sais même pas si elle connait la “haute estime”que l’islam a d’elle en particulier et de la femme en général.

    • C’est là qu’il faut ressortir une parole biblique du type : les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
      Ne lui tordons pas le cou trop vite à la mousmé !
      L’ennemi à atteindre, c’est Tariq Ramadan et ce sont les frères musulmans, d’abord.
      Certains s’y essaient avec des arguments sérieux dans des livres sérieux (dernièrement Lina Murr Nehmé). Mais quel retentissement ont ces livres ou ces démarches ? C’est marginal.
      Il se peut que la sœur Lucia Canovi, toute enturbannée qu’elle est, va savoir trouver les arguments qui vont couler le Tariq aussi efficacement que l’iceberg du Titanic.
      L’angle d’attaque peut être intéressant. Elle est en relation avec les ex-copines de Tariq, et entre femmes, elles en racontent. Je ne sais si on va tout savoir, mais sa réputation risque d’en prendre un sérieux coup, à ce que j’ai pu comprendre : Peut-être qu’il préfère baiser à faire sa prière du matin, ou du soir ? Peut-être qu’il mange du saucisson ? Que c’est un éjaculateur précoce ? Qu’il a une petite bite ? Qu’il est pingre ? Qu’il préfère les Rolex ? N’importe quoi, mais qui fait que ce n’est pas un bon musulman.
      Ensuite, c’est comme pour Fillon. Quand on voit Fillon, on pense Penelope.
      Reste à savoir à quoi on pensera quand on verra Tariq…

      • Ok, puisque vous parlez stratégie.

        Voila ce qui se passera:

        si cette femme tape sous la ceinture de
        Tariq, il pourra à son tour faire de même et vu la Lucia il est gagnant d’avance.

        Ou alors, Tariq ne s’abaissera pas dans le débat sur les mondanités et en ressortira comme une statue immaculé que la crasse n’atteint pas.

        Quand on part au combat, on y va avec ses meilleures armes ou l’on y va pas.
        Sinon l’on concède à l’adversaire une victoire et si il sait l’exploiter, ce qui est probable connaissant Tariq, il obtiendra encore plus de pouvoir et vous n’aurez que nourri l’adversaire, galvaniser ses fidèles. L’affaiblissement de votre adversaire sera inférieur à ses gains.

        Cette personne n’est qu’intéressante pour des athées/agnostique etc… et j’en suis un. Elle est la preuve vivante de la bigoterie, des troubles psychique que la religion peut engendrer.

        • roro

          “Elle est la preuve vivante de la bigoterie, des troubles psychique que la religion peut engendrer.”

          Il est bien connu que tous les infidèles, tous les menteurs, tous les escrocs… sont tous formatés dans des écoles religieuses.

          “Qui veut noyer son chien …”

          • Dans les églises, il y a deux archétypes psychologique: les fragiles et les forts.

            Notez que c’est valable au plus profond de l’Amazonie. C’est une loi universelle comparable à celles qui règlent les rapport proie/prédateur ou dominant/dominer.

            La religion n’est que l’institution de la violence qui peut s’exprimer sur le plan psychologique ou physique.

            Ramadan est un dominant. Lucia une dominé qui veut renverser l’ordre établi dans son groupe social.
            L’islam est une religion quasi parfaite pour servir les prédateurs. Le combat se situe sur la capacité de l’individu à suivre les prescriptions coraniques.
            Evidemment, aucun être humain ne peut y arriver, et si il s’en approche il meurt rapidement.

            Les “sectes” ( toutes les religions sont des sectes, assemblages de sectes etc…) le savent et optimisent ce comportement.

            L’art du dominant est d’être capable de faire croire à son prochain qu’il est moralement irréprochable et élevé sur la voie de sa secte tout en étant une ordure finie, un manipulateur, un jouisseur, un calculateur etc…. un pervers cynique, en définitive un prédateur social.

            Je pourrai vous en faire un livre, exemples à l’appui, d’autre l’ont fait mieux que moi.

            C’est là que l’athéisme prend son sens. C’est juste une personne qui ne rentre pas dans ce jeu de dupe.

          • à Roro. Ce n’est pas que je voudrais vous casser le moral, mais vous laissez entendre qu’il n’y aurait pas de jeux de dominant-dominé, proie-prédateur dans le monde de l’athéisme. Si vous échappez aux jeux des religions, en vous soustrayant à “ce jeu de dupe”, il vous reste tout le reste, et ce n’est pas mieux ! Et là, on fait comment pour se soustraire ?

          • Le monde de l’atheisme est un non sens. C’est un non-monde. Un Homme se définit par ce qu’il est, qu’il a, ce qu’il propose. Un athée ne propose rien, n’a pas de dieu. Il n’a rien à vendre.

            Dire: “rien” ne peut être assimilé à une tentative de dominer son prochain sur la base d’une connaissance prétendue des grands mystère de l’univers.
            Un athée attend la preuve de vos dieux. Mais comme elle ne viendra jamais il vit autrement.

            Un athée peut très bien être un prédateur social dans une autre sphère sociale.

            Malheureusement le coût énergétique pour être un prédateur dans une communauté scientifique par exemple est élevé. Il est bien plus aisé pour le prédateur d’exercer ses talents d’escroc dans des domaines tels que l’art, la politique, la vente, mais surtout, la religion et ses manifestations diverses: astrologie, voyance, exorcisme, blabla…

            La religion est une pyramide de Ponzi c’est le terrain de chasse favoris de l’escroc. De surcroit, a la différence du marketing, du publicitaire, du vendeur, la pensée religieuse, la foi permet la prédation totale de l’individus. Sa soumission, sa servitude volontaire est rendue possible par l’aliénation de ses facultés.

            Le meilleur homme d’église se doit d’être athée, cynique, sans foi, vendant père et mère et écrasant son prochain sous son égo démesuré.
            Mahomed était un de ses personnage, mais sans doute Jésus, bouddha, les shamans etc….

            L’athée qui veut vous dominer se drapera du voile de la religion. C’est un des outils les plus efficace.

  3. Lucia Canovi, Majda Bernoussi,Majda Laroussi…et peut être d’autres à venir …

    Ça commence à faire beaucoup , pour le chantre d’une religion qui pourchasse l’adultère.
    Heureusement qu’en islam l’avis ( et la vie ) des femmes ne vaut pas tripette …^ ^

    • Laroussi surtout ! Ça sent le cramé !

      • roro

        ” Un athée attend la preuve de vos dieux.”
        Combien de fois faudra-t-il marteler que la FOI se passe par définition de preuves ?
        La foi n’est pas une science.

        Si l’existence d’un dieu quelconque était prouvée, ce ne serait plus de la foi , mais du journalisme de terrain .. ^ ^
        Et tu ne passerais pas une seconde à en douter.

        Et tu ne devrais pas en passer une autre de plus à opposer athéisme et religion.

        Le seul “droit” que tu aies est celui de ne rien te laisser imposer par une foi quelconque.

        On ne “croit” pas en la Terre rondouillarde , on le constate !
        En revanche, la foi musulmane n’a aucun complexe à dire qu’elle est plate.
        ( Je me souviens avoir vu utiliser dans une vidéo propagandiste islamique la projection plane de notre globe d’ une photo “360°” d’un satellite comme preuve de sa platitude !!! ^ ^ Accompagnée du commentaire triomphant : ” Le coran a raison !” )

        Et tu peux toujours t’époumoner pour qu’il admette la preuve du contraire.
        Dans 10 000 ans vous y serez encore.
        Athéisme et foi sont deux discours parallèles, qui par définition ne se rejoignent nulle part , si ce n’est dans le temps perdu.

        • Très bien, si la foi n’est pas une science comment expliquer que TOUTES les religion prétendent expliquer les mystères insondables de l’univers ?

          Si vous démarquez les domaines de réflexions, la foi instituée perd la quasi totalité de ses arguments, de sa dimension. Il vous reste un bourbier spirituel a peine plus évolué qu’un pseudo-yoga rigolo.

          L’appel à la foi, aux sentiments, et non à la raison, à l’enquête est une arme que tout les escrocs/prédateurs utilisent pour convaincre/dominer.

          En attendant, votre foi ment, trompe des millions d’individus, les rendent irrécupérables pour la psychiatrie, zigouille, fait sauter des bombes, palpe du fric, condamne moralement, ordonne les rapports sexuel, etc….
          C’est du concret.

          Le droit que j’ai c’est combattre l’arnaque sous toutes ses formes, la religion en est une des plus puissante car c’est l’escroquerie institutionnalisée.

          On ne croit pas en la terre rondouillarde bien sur mais pour le constater il faut en avoir les outils. Et l’on constate que la religion n’a jamais pu produire ces outils. Au contraire, elle est une force de régression. Car si ces outils viennent à exister la foi qui prétend se passer de preuves disparaît.

          De même on ne croit pas en dieu, on le constate.

          L’athéisme n’est pas un discours. L’athéisme est l’état naturel de l’Homme avant le passage de l’escroc de service.

          Dans 10 000 ans votre religion sera rangée soit aux oubliettes soit dans un musée. Votre dieu sera une figure d’amusement, de curiosité auprès de zeus et d’autres idoles débilitantes.
          Soit elle sera remplacée part une autre… ou pas.

          • *L* bravo!

          • Je prends la relève de Berthet, avec modestie et àquoibonisme. Je devine que chacun restera sur sa position.
            Je dirais juste qu’à vouloir trop démontrer, vous commencez à aligner des sottises. Est-ce le propre de l’homme athée ? – Non ! Je vous rassure…

          • Je développe un tout petit peu par un simple argument : Copernic, cinq cents ans avant vous, en connaissait plus que vous sur le système solaire et il était moine ! Il n’en a pas perdu son latin pour autant.

            L’appel à la raison de l’athéisme, on en a cueilli trop de fruits au XXe siècle. Qu’est-ce que vous croyez que c’était le communisme, le léninisme, le stalinisme ? Des athéismes matérialistes militants !
            Mais peut-être faisiez-vous partie,dans votre jeunesse, des maoïstes ?

            Que Noël applaudisse ne surprend plus personne. Aujourd’hui, on ne peut même plus compter sur la montagne pour aérer les neurones !

          • Kader Oussel

            Je vous ai répondu sur l’essentiel de vos arguments:

            la religion se compose de deux sortent d’êtres, des prédateurs/dominants et des gens influençables pour ne pas dire faibles, des dominés.

            Des Copernics, des Bach, des Descartes pour autant étaient bien des dominants. Mais leur mérite fut d’être des dominants dans une autre sphère que celle de la religion.
            Au contraire, en être cyniques et stratèges ils ont su composer avec le réel, c’est donc bien une démarche pragmatique, athée, qu’ils ont eu, une démarche où la religion est absente dans un temps.

            Le savoir de copernic je l’ai bouffé en classe de troisième à l’âge de 14 ans, Descartes à l’âge de douze ans, Bach à l’âge de 27 ans.
            Je ne prétend pas pouvoir faire mieux qu’eux ont fait en leur temps. Je prétend juste que depuis nous avons évolué grâce justement au fait que la religion nous nous en somme débarrassé.
            Je reste humble en disant cela, n’importe quel élève de terminale scientifique bouffe Copernic et consort. Si cet élève est correctement équipé intellectuellement parlant et ne souffre pas d’entraves psychologiques que la religion, mais pas qu’elle, peut dresser sur le terrain du savoir.

            Puisque vous faites référence au Marxisme dans sa forme Maoïste je vous recommande de lire Hegel et les propos de Marx sur la religion. Personnellement j’ai fait l’effort de lire vos “saintes écritures”, cela vaut un mauvais Woody Allen…

            Concernant votre argument sur le communisme, oui le communisme comme le nazisme furent des éscroquerie qui en leur temps ont voulu se substituer à la religion. La lutte des classes n’a jamais été démontrée.

            L’athéïsme c’est du vent, ce n’est pas du communisme. Un athée est privée de ce que vous croyez posséder. La différence c’est qu’un athée n’a qu’un vide, du vent, un souffle, alors que vous pensez y investir un dieu, un totem, une idole…

            Je ne suis pas un “militant” je suis une simple personne qui n’aime pas qu’on l’emmerde avec des absurdités sorties du cerveau d’être qui n’ont que pour simple objectif de s’attribuer une position sociale enviable.

            Vous n’êtes pas loin de conspuer notre situation actuelle. Dois-je vous rappeler que la France géographique connait une de ses périodes d’histoire les plus pacifique qui furent. Que votre espérance de vie est au dela de celle d’un roi ( un dominant ) du moyen-âge,que le confort matériel que vous avez est supérieur à celui d’un empereur romain, que probablement sans la science vous seriez six pied sous terre ( moi oui ) ? Etc…etc…

            Et cela, sûrement pas grâce à la religion…. au mieux elle se terre dans la sphère privée et laisse les gens sérieux et honnête faire ce qu’ils ont à faire.

          • Il n’est pas possible que vous ayez fait l’effort de lire nos Écritures, pour ce que j’ai vu de ce que vous en disiez ; ou alors il y a longtemps, ou ce fut rapidement, en diagonale… Relisez-les, c’est moins long que tout Copernic, avec une Passion de Bach en sourdine.

          • Il faut surtout lire la véritable histoire sans passer par les écrits religieux, et, et, et, lire l’actualité en décodant les comportements, tout a une signification.

            http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/lyon-pere-preynat-comparait-devant-tribunal-canonique-actes-pedophilie-1198063.html

            Dieu soit loué….

            Mgr Barbarin, avait d’ailleurs eu cette funeste formule : “La majorité des faits, Dieu soit loué, sont prescrits”.

            Quant à tes neurones kader, cherches-les bien, deux ou trois tu devrais les trouver..

          • L’appel à la raison de l’athéisme, on en a cueilli trop de fruits au XXe siècle. Qu’est-ce que vous croyez que c’était le communisme, le léninisme, le stalinisme ? Des athéismes matérialistes militants !
            Mais peut-être faisiez-vous partie,dans votre jeunesse, des maoïstes ?

            Donc si je comprends bien vos arguments, comme des idéologies totalitaires du XXème se sont drapés dans l’athéisme, alors l’athéisme est sale!

            D’ailleurs la remarque sur la possibilité que Roro ait pu faire partie du mouvement maoïste en est la preuve!

            En terme de sophisme, je pense que tariq ramadan fait quand même mieux.

            Roro a bien raison de rappeler ces nouvelles formes de religion que sont ces idéologies. Certains ont parlé de religions politiques ou séculières. D’autres sont même allés à les présenter comme des millénarismes. Si ces systèmes totalitaires se sont présentés comme athées, c’était plus par anti-religion que par athéisme, ce dernier n’ayant été qu’un moyen pour justifier leurs idéologies.

            Pour Marcel Gauchet “une religion séculière, c’est une ” antireligion religieuse “”, or l’athéisme n’est pas anti-religieux, il est a-religieux.

          • Il n’est pas possible que vous ayez fait l’effort de lire nos Écritures, pour ce que j’ai vu de ce que vous en disiez ; ou alors il y a longtemps, ou ce fut rapidement, en diagonale… Relisez-les, c’est moins long que tout Copernic, avec une Passion de Bach en sourdine.

            Qu’en savez-vous? Seriez-vous omniscient?

          • Qui a parlé de saleté ? Je disais juste que l’athéisme matérialiste militant du communisme avait fait un nombre énorme de victimes et que donc si l’athéisme peut légitimement être également regardé de travers au vu des dégâts qu’il peut causer.
            Encore une fois, le fait d’être a-religieux ne fait pas forcément un humaniste sympa.
            Maintenant, je ne sais pas si Roro était maoïste. Il ne l’a pas dit.

          • C’est tout simplement ce que vous laissez juste sous-entendre sans le dire.

            Tenez, on peut parler des prêtres pédophiles qui sont protégés par leur hiérarchie, ce qui est encore pire, je vais donc en déduire que le catholicisme fabrique des pédophiles. C’est exactement ce raisonnement foireux que vous tenez!

          • roro

            “Très bien, si la foi n’est pas une science ”
            Ah bon ?
            Jusque là , tu croyais que c’en était une ?
            Tu m’inquiètes, là …

            ” TOUTES les religion prétendent expliquer les mystères insondables de l’univers ”

            Ben non , pas toutes, justement…
            Tu vois le “big bang” , dans les Évangiles ? ( contrairement à l’islam qui se targue de l’avoir prédit dans son coran et qui, par là , cherche à en faire une preuve de l’existence d’ Allah.)

            Jn 20, 24-29 “Heureux ceux qui croient sans avoir vu.”.
            _______________________________________________________

            ” En attendant, votre foi … ordonne les rapports sexuels… ”
            C’est fou le nombre de femmes que j’ai pu rencontrer et qui m’ont infligé un râteau qui ignoraient ça ! ( Je me disais bien aussi qu’elles n’étaient pas très catholiques … ^ ^ )

            ” L’appel à la foi, aux sentiments, et non à la raison, à l’enquête est une arme que tout les escrocs/prédateurs utilisent pour convaincre/dominer.”

            T’as bien raison , tiens !
            Hitler , Mao, Staline , Pol Pot … tous des salopards de fanatiques religieux …et ils n’ont jamais fait de l’escroquerie institutionnalisée.
            ______________________________________________________
            ” Au contraire, elle ( la religion ) est une force de régression.”
            – Encyclopédie botanique :Alexandre Neckam , augustin
            – Héliocentrisme : François de Meyronnes, dominicain
            Copernic , un moine
            – Relativité- Big Bang : Georges Lemaître , un chanoine catholique
            – L’hérédité : Johann Gregor Mendel , moine catholique
            – Spectroscopie : Angelo Secchi, prêtre jésuite italien.
            – Chirurgie :Guy de Chauliac , chanoine

            Tous des bricoleurs dans leur cave , terrorisés par l’enfer ..

            Quand aux savants innombrables pour qui la foi n’a jamais été un handicap , la liste est interminable ..

            http://fr.aleteia.org/2014/06/21/quand-25-savants-illustres-confessent-leur-foi-en-dieu/

            à suivre …

        • Vos 25 scientifiques… quand j’y trouve Darwin, Einstein…. quand je lis que de nombreux sont éventuellement théistes mais certainement pas religieux etc…

          C’est drôle de voir à quel point vos arguments sont similaires à ceux des musulmans avec qui j’ai pu échanger. VOus vous mettez au concordisme aussi ?

          Scientifique n’est pas synonyme de sensé, encore une fois un scientifique est un être humain, il vit dans son temps. Si on extrapole certains des propos tenus par ces scientifique bah ils sont simplement des créationistes…. voire des anthropocentristes.

          Votre liste est similaire à celle d’un publicitaire qui vanterai une automobile et énumèrerai la liste des célébrités qui roulent avec…. êtes vous si facilement influençable ?

          Il existe des sondages et des enquêtes on ne peut plus scientifique que cette misérable liste de 25 personnes ( dont einstein, l’auteur est un débile profond ou un escroc ? ).

          Le nombre de scientifique déclarant leur foi aux states est de 7% au sein de l’académie des sciences. Sachant que 7 états imposent d’être croyant pour occuper une fonction importantes…. c’est tout dire.

          Après la liste des scientifique croyant, c’est la liste des homos superstar, des nains philatélistes ou on passe directe à la liste de schindler ?

  4. Après un tel pavé, je ne sais s’il faut que je réponde sur tout. J’aurais trop à dire, et je ne voudrais pas vous ennuyer trop longuement. Je le ferai donc par petites touches.
    Il semble que les gros morceaux que l’on vous a fait ingurgiter, souvent très jeune,sont passés parfois tout droit ! Descartes à l’âge où l’on joue encore aux billes ! Mais vous semblez aussi avoir un appétit d’ogre : “Copernic je l’ai bouffé en classe de troisième”!
    Votre présentation simpliste des religions, on ne sais si c’est encore du “reader digest” ou indigeste ! Il y a un semblant de rationalité schématique : il faut que ce soit binaire. “Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sur le bouton vert”. Il y a les dominants et les dominés, hors de cela point de salut. Marx et Hegel ont laissé des traces !
    A vingt-sept ans et à votre âge, laissez-moi vous dire que vous êtes passé complètement à côté de Bach. Si c’est tout ce que vous en avez retenu, ce n’est pas la peine d’avoir des oreilles ! Vous pouvez vous y remettre, il n’y perdra pas grand chose, mais vous avez peut-être une chance de gagner en sensibilité, en humanité aussi, j’aurais envie de dire.
    Pour notre situation actuelle, je ne sais où vous avez lu que je la conspuais. Cela a dû m’échapper.

    • Je ne vous répondrait pas aux remarques d’ordre personnelles. Enfin si cela vous intéresse?…. n’y voyez pas une dérobade.

      Juste sur votre argumentaire qui assimile le nazisme ou le communisme a des manifestations de l’athéisme.
      Argument récurent dans la bouche des musulmans au passage….

      Primo quelle est la couleur de cheveux d’un chauve ?

      Secundo, quelle dut la posture de l’église catholique contre les “athées” nazi ?
      En 1933, le très catholique journal la Croix est satisfait car “le concordat allemand du 20 juillet est le plus grand évènement religieux depuis la réforme”, La Croix “se réjouit de ce que le nouveau régime scolaire allemand comporte l’exclusion complète du laïcisme dans l’Ecole”.

      Une affiche de 1926 de l’Union Républicaine Catholique, affirmait : “Nous sommes une société et le fascisme en est une autre ; mais si le fascisme vous faisait disparaître, ô libres penseurs, que l’humanité serait bien débarrassée… !”

      et la liste est longue des amitiés du clergé français avec vichy…. des preuves? Parce que moi j’en ai.
      Nonobstant, des curés furent résistants etc….

      Si le 3ème Reich était païen, pourquoi a-t-il bénéficié du soutien des Eglises chrétiennes (à l’exception de quelques protestants minoritaires) ? Pourquoi, en août 1936, les évêques allemands publièrent, à Fulda, une déclaration où “ils implorent la bénédiction du Ciel pour l’œuvre du Führer” ?

      Voulez-vous qu’on parle de Mein Kampf et des propos d’Hitler sur la religion ? Ou encore des dogmes absurdes du communisme ?

      etc etc…. La dichotomie entre dominant/dominé même si elle est ridiculement réductrice est vérifiable bien plus que athée/croyant. Preuve supplémentaire que dieu importe peu en fin de compte surtout pour ses plus fidèles défenseurs.

      Peut-être que votre dieu effectue une autre séparation entre les “bons” et les “méchants” pour attribuer les places VIP après la mort ?

  5. Je trouve plutôt sympa un livre qui vise à démasquer Tariq Ramadan.

    Mais quand je vois qu’il est écrit par la personne qui prétend que la terre est plate parce qu’il n’y a pas de liaisons aériennes directes entre l’Alaska et la Sibérie, je crains le pire…

  6. Demandez des *précisions* à Martine et à Aline années 1980, collège des Coudriers, sur les pratiques sexuelles de Frère Tariq.
    – Oh, ma femme est sur le point d’accoucher, et cela me manque tellement…

  7. Aujourd’hui Tariq Ramadan est accusé de viol par deux femmes, qui racontent exactement le même scénario de viol.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)