Fév 122017
 

Entre 38:54 et 43;40 , judaïsme, christianisme et islam + “Le bateau coule”.

Ajoutée le 11 févr. 2017

Michel Onfray – On n’est pas couché 11 février 2017 #ONPC

On n’est pas couché
11 février 2017
Laurent Ruquier avec Vanessa Burggraf & Yann Moix
France 2

  54 Responses to “Michel Onfray – On n’est pas couché 11 février 2017 #ONPC”

  1. DECADENCE …

    En ce moment à 22h00 , émeutes de Maghrébins et de sub-Sahariens à Argenteuil …

    La France est en train de payer le sadisme d’une section de ses flics …

  2. ALPHA … OMEGA

    Sans aucunement vouloir les soutenir , ça t’étonne qu ‘ils craquent ?

    • berthet ,

      non évidemment . Mais si les flics avaient seulement frappé dans le bas des jambes ou les bras , la déclaration d’un accident pouvait être plausible ; ici une pareille déchirure du conduit anal ne pouvait pas être accidentelle ; comment dire que la petite racaille était tombée assise sur un vélo sans selle !
      Ils ont jeté de l’huile sur le feu .

  3. J’aime beaucoup Onfray même si je ne suis pas toujours d’accord avec lui sur tout. Notamment ici lorsqu’il dit que Jésus, le palestinien, mangeait des loukoums!!!!!!!!!! Il a dû voir cela dans Jean Yanne, dans deux heures moins le quart avant Jésus Christ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Du coup, vous n’êtes pas d’accord avec Onfray, avec jean Yanne, ou avec les loukoums ?

    • o.icaros

      Onfray est bien gentil sur la psychanalyse ou autres sujets qu’il connait bien de par sa profession
      .
      Mais à propos des religions , il dit beaucoup (trop) de conneries, fruits de son ignorance manifeste.

      Juste un exemple …
      A propos de Luc 19 ( je ne sais plus quelle vidéo d’une émission… face à Tarik Ramadan , et un prêtre si ma mémoire est bonne: “A quoi servent les religions ? ” ) il attribue à Jésus les paroles d’un roi imaginaire, ignorant totalement qu’il ne s’agit que d’une parabole …pour pointer la soi-disant violence de Jésus.

      Idem pour Jésus chassant les marchands du Temple, où là , Onfray confond violence meurtrière et fermeté .
      Jésus n’ a blessé personne, et a surtout détruit du matériel blasphématoire, ce qui était la moindre des choses que feraient des autorités à des gens brûlant par exemple un drapeau national .

      Les Nazis ont bel et bien été excommuniés dès la parution de leur manifeste. ( 1930 )

      http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/10/en-1930-leglise-en-allemagne-excommunia-le-nazisme.html

      “Précisément, Pie XII fit expliquer très clairement à des catholiques américains dubitatifs que l’Eglise ne faisait pas sienne la “croisade contre le bolchevisme” très habilement mise en avant par l’Allemagne, mais d’autre part jamais elle n’a considéré qu’un soldat de la Wehrmacht respectant les lois de la guerre fût de part la simple exécution de ses devoirs militaires en état de péché mortel. ”

      ” Rendez à Jules ce qui est à César …”

      • Cet homme de haute naissance, qui s’en alla dans un pays lointain pour recevoir la dignité royale et revenir ensuite, n’est pas un roi imaginaire, ce qui confirme, a fortiori, votre propos. Il s’agit d’Hérode Archélaos, qui se rendit à Rome en 4 av. J.-C. pour se faire reconnaître roi de Judée par Auguste, lequel ne le nomma qu’Ethnarque au vu des griefs d’une première délégation juive. Au terme de dix années de son règne en Judée, Samarie et Idumée , une autre délégation juive parvint à Rome pour informer Auguste de l’incurie et de la brutalité d’Archélaos. Convoqué par Auguste, Archélaos fut déposé et exilé à Vienne, en Gaule allobroge, où il mourut très probablement, mais on ne sait quand.

        • Théo
          ” Il s’agit d’Hérode Archélaos ”

          On n’en est pas sûrs.
          Quoi qu’il en soit , le ” égorgez-les” n’est absolument pas imputable à Jésus, contrairement à ce qu’affirme en toute méconnaissance de cause Onfray …et les musulmans, qui aimeraient bien que Jésus ait été aussi violent et sanguinaire que Mahomet pour nous faire avaler la pilule.

      • “Onfray est bien gentil sur la psychanalyse ou autres sujets qu’il connait bien de par sa profession”

        Ca n’a rien à voir avec l’islam, mais je me permets de vous contredire, Berthet. Onfray n’a aucune expérience de la maladie mentale, ni comme malade – encore que, à écouter ses bêtises, on peut se poser des questions – ni comme soignant, et je doute qu’il ait même la moindre connaissance en neurologie (pour ceux qui rejettent la psychanalyse au profit de la biologie, mais qui au moins avancent des arguments scientifiques pour ce faire).

        Il n’envisage Freud que sous l’angle du philosophe, ce qui est une ânerie sans nom, et en plus il confond les découvertes de Freud avec ce que ses disciples en ont fait, ce qui est une deuxième ânerie sans nom.

        J’ai eu l’occasion de regarder une interview d’Onfray, et pour moi ce n’est qu’un crétin bouffi de suffisance. Sa profession, comme vous dites, consiste à faire admirer sa haute intelligence sur les plateaux de télévision.

        Excusez-moi si je suis un peu vif dans mon commentaire, ce n’est pas du tout dirigé contre vous, mais Onfray me sort par les trous de nez, littéralement, et depuis très longtemps !

        “bien gentil”, comme vous dites !!! Et encore, moi, je dirais hargneux…

        • Spipou

          La psychanalyse n’a strictement rien à voir avec la biologie.
          Et l’évidence de ses rapports à la philosophie ne me saute pas aux yeux.
          Tu confonds avec la psychiatrie, qui elle, agit sur les transmetteurs et autres ” constantes” biologiques. ( style anti-dépresseurs ).
          Onfray s’est surtout attaqué aux contradictions de Freud et à sa vie privée , pas très en accord avec sa théorie, c’est le moins qu ‘on puisse dire.
          Il a surtout reproché à Freud de vouloir faire de quelques cas une généralité aux implications universelles, et témoignages des intéressés à l’appui, de n’avoir jamais “guéri” personne.
          Il fait d’ailleurs de même avec les religions, en les critiquant à travers quelques hommes.
          Onfray parle des religions, y compris de l’islam, et là , il en parle en philosophe, ce qui est tout à fait son droit et dans ses capacités, aux erreurs manifestes qu’il commet, suite à une méconnaissance manifeste.

          https://www.youtube.com/watch?v=FLhV7c3c-uY

          • Oui, je parlais de l’éternelle opposition entre les tenants de la psychanalyse et ceux de la chimiothérapie pure et dure. La guerre dure toujours, d’ailleurs, et heureusement qu’il y a quelques chercheurs et de très nombreux praticiens qui essaient de réconcilier les deux, et d’y ajouter les progrès de l’endocrinologie, dans l’espoir de faire avancer la connaissance, et, accessoirement, de guérir des gens qui souffrent.

            Ce que je veux dire, c’est qu’Onfray n’est ni psychiatre ni psychologue ni neurologue ni malade mental en recherche d’aide, et que justement il est – il se prétend – philosophe, et qu’il n’a par conséquent aucun moyen d’évaluer la psychanalyse.

            Que la vie privée de Freud ne soit pas en accord avec sa théorie, c’est de notoriété publique, mais c’est le cas pour bien des savants et des précurseurs dans leur domaine, ça n’amoindrit pas la valeur de leur découvertes.

            Que Freud ait généralisé abusivement, je ne le conteste pas, mais je pense que c’est surtout à cause de ses successeurs que la psychanalyse a stagné pendant plus d’un demi-siècle. Il avait lui-même dit “Mes successeurs se chargeront de rectifier mes erreurs”, ce qui malheureusement n’a pas été le cas jusqu’à très récemment.

            Enfin, si je ne me trompe pas, le titre du torchon d’Onfray s’appelle “Pour en finir avec Freud”, sous-entendu pour en finir avec la psychanalyse.

            Quant aux malades qu’il n’a pas guéri, on connaît le cas de L’homme aux loups, effectivement, et il y en a probablement d’autres, mais il quid de tous ceux qu’il a guéri et qui, les gens heureux n’ayant pas d’histoire, n’ont pas laissé de témoignage ?

            Comment dire… C’est cette approximation et cette espèce de hargne que je ne supporte pas chez Onfray, en plus de son immense suffisance.

            Analyse-t-on la théorie de la relativité par l’attitude d’Einstein envers ses femmes et ses enfants, ou par Nagasaki et Hiroshima ?

            “méconnaissance manifeste”, c’est le mot !

        • J’ai eu l’occasion de regarder une interview d’Onfray, et pour moi ce n’est qu’un crétin bouffi de suffisance. Sa profession, comme vous dites, consiste à faire admirer sa haute intelligence sur les plateaux de télévision.

          Et vous spipou, qui êtes-vous pour juger?

          Quand vous aurez à votre actif le sien, vous pourrez peut-être émettre des jugements. A part un pseudo, je ne sais pas qui vous êtes et ce qui vous a permis d’être célébrissime, à l’exception, peut-être, d’un blog!

          • Je sais que je ne suis pas célébrissime, qu’est-ce que vous racontez, pseudo Divico ? Mon blog a en moyenne trois ou quatre visiteurs par jour et je suis content comme ça, sauf que si j’en avais beaucoup plus ça me permettrait de mettre des publicités payantes qui amélioreraient bien mon ordinaire (d’où son titre) ; où ai-je essayé de faire croire le contraire ?

            Et pour juger, je dispose d’un cerveau, tout comme vous. Mon cerveau, sur la base de ce que j’ai lu et entendu d’Onfray, me dit que c’est un crétin bouffi de suffisance.

            Je me suis tapé il y a deux jours d’écouter la vidéo de cet article, et dès la première phrase ça commence bien : c’est un tissu d’approximations et de contre-vérités. La seule idée dans la vidéo que je trouve forte et pertinente, c’est quand il dit que très peu de gens ont choisi leur vie.

            Même si je ne suis pas célébrissime, j’ai encore le droit d’avoir des opinions personnelles sur les gens qui viennent nous donner des leçons de vie à la télé, non ?

          • Je me suis tapé il y a deux jours d’écouter la vidéo de cet article, et dès la première phrase ça commence bien : c’est un tissu d’approximations et de contre-vérités. La seule idée dans la vidéo que je trouve forte et pertinente, c’est quand il dit que très peu de gens ont choisi leur vie.

            Et j’espère que de votre propre suffisance, voire orgueil, vous allez pouvoir nous le démontrer!

      • “” Avec l’installation de la domination nazie sur l’Europe de l’Ouest, le pape a pu y voir un très bon rempart contre le communisme qui commençait à arriver de l’est avec les ardeurs conquérantes de l’URSS. Le silence de Pie XII sur les avancées allemandes trouve une autre explication dans la crainte d’un accroissement de la politique antireligieuse de Hitler qui se traduisait en particulier par des confiscations de propriétés du clergé. Toutefois ces mesures furent suspendues en juillet 1941 par Hitler. Il n’en fallait pas plus pour que continue la non-ingérence du Vatican dans les affaires des belligérants! Concernant la “solution finale”, aucune protestation n’est émise de la part de Pie XII hormis de l’affliction pour les victimes, il préfère laisser les évêques des régions concernées par les déportations de juifs juger seuls de l’opportunité de réagir.
        Ainsi, Pie XII n’a jamais mis d’entraves à l’entreprise destructrice du nazisme, s’en expliquant en ne voulant pas accroître les malheurs déjà présents ce qui ne justifie aucunement sa politesse envers le régime allemand, et ce jusqu’à la fin du conflit. “”

        sources:
        Pie XII et le IIIe Reich, Saul Friedlander, Seuil, 1964
        Sud-Ouest, 8 octobre 1995

        A lire aussi une analyse du livre “Le Vatican, l’Europe et le Reich” d’Annie Lacroix Riz :Le Vatican, l’Europe et le Reich, de la première guerre mondiale à la guerre froide, Le Monde Diplomatique, janvier 1997

        • Vous répétez sans discernement la propagande délayée contre Pie XII et l’Église catholique.

          “Lorsque la révolution nazie survint en Allemagne, c’est sur les universités que je comptais pour défendre la liberté, dont j’étais moi-même un amoureux, car je savais qu’elles avaient toujours mis en avant leur attachement à la cause de la vérité ; mais non, les universités furent immédiatement réduites au silence. Alors je me tournai vers les grands éditeurs de journaux, dont les éditoriaux enflammés des jours passés avaient proclamé leur amour de la liberté ; mais eux aussi, en quelques courtes semaines et comme les universités, furent réduits au silence. Dans la campagne entreprise par Hitler pour faire disparaître la vérité, seule l’Eglise catholique se tenait carrément en travers du chemin. Je ne m’étais jamais spécialement intéressé à l’Eglise auparavant, mais maintenant je ressens pour elle grande affection et admiration, parce qu’elle seule a eu le courage et la persévérance de se poser en défenseur de la vérité intellectuelle et de la liberté morale. Je suis donc bien forcé d’avouer que, maintenant, c’est sans réserve que je fais l’éloge de ce qu’autrefois je dédaignais.”

           Albert Einstein, Time 1940

        • Europe, plus de détail:

           Le catholicisme dans l’Espagne franquiste
           Béatification par Jean Paul II du cardinal Schuster, ami de Mussolini, le 12 mai 1996
           La complicité passive du Vatican à l’égard du nazisme lors de la seconde guerre mondiale
           En Serbie, l’Eglise orthodoxe demande la levée des poursuites contre le chef serbe Radovan Karadzic accusé de crimes contre l’humanité par le tribunal de La Haye (octobre 1997, Réseau Voltaire)
           Béatification par Jean Paul II de l’archevêque pro-nazi Stepinac lors de son voyage en Croatie en octobre 1998
           Monseigneur Christodoulos, le très nationaliste chef de l’Eglise orthodoxe grecque (23 novembre 1999)
           Les repentances de Jean Paul II : faute à moitié avouée est complètement pardonnée (28 mars 2000)
           Propositions personnelles pour la création d’un Secrétariat d’Etat au Vatican dédié aux repentances
           Chronologie rapide de l’Inquisition (20 mai 2000)
           Béatification de Pie IX par Jean Paul II (22 octobre 2000)
           L’alliance officielle de l’église catholique avec le régime de Mussolini.
          Les accords de Latran signés le 11 février 1929 consistent en :
          – la reconnaissance de l’Etat du Vatican par le gouvernement italien ;
          – un dédommagement de 750 millions de lires accordé au Vatican ;
          – la religion catholique devient religion d’état en Italie.
          Ces accords ont conféré un grand prestige à Mussolini aux yeux du clergé italien.
           En Italie les partis d’extrême droite réclament une censure pour les livres scolaires (Yahoo Actualités, 12 novembre 2000). Le Vatican, par l’intermédiaire de l’Osservatore Romano du 12 novembre, en a profité pour s’insurger contre la présence d’«un amas confus de pulsions laïques» dans les livres scolaires et le «rabâchage idéologique (…) contre 2000 ans d’histoire chrétienne».

           Dans le nord de l’Italie, un maire interdit la présence de non-catholiques à moins de 15 mètres des églises (Yahoo Actualité 25 novembre 2000).
          Le maire de Rovato, Roberto Manenti, a pris un arrêté municipal interdisant aux non-catholiques de s’approcher des églises “pour la sauvegarde des valeurs catholiques”. Ce maire appartient au parti d’extrême droite La Ligue du Nord et en a été suspendu pour cela.

           Le Vatican s’oppose aux poursuites judiciaires sur l’or nazi entreposé dans sa banque (4 décembre 2000).
           Jorg Haider, chef de l’extrême droite autrichienne, offre un sapin de Noël à Jean Paul II (26 décembre 2000)
           Intoxication papale sur la guerre d’Espagne (1er avril 2001)
           Le repentir de l’Eglise polonaise au sujet du massacre de 1600 juifs en 1941 (22 juin 2001)
           L’origine chrétienne du drapeau basque (25 juillet 2001)
           Affrontements en Irlande du Nord entre catholiques et protestants (25 juillet 2001)
           Le Vatican réaffirme son soutien au cardinal Stepinac (5 décembre 2001)
           En Autriche le clergé catholique assume mal son passé nazi (25 novembre 2002)
           Les bases spirituelles et religieuses du fascisme italien : extraits de La Doctrine fasciste et d’un pamphlet. (17 janvier 2003)
           Le ressentiment du Vatican contre la guerre d’Espagne (5 mai 2003)
           Le Vatican affirme que le virus du SIDA passe à travers les préservatifs (16 octobre 2003)
           Le pape condamne l’euthanasie et célèbre Mussolini (16 février 2004)
           Un nouveau saint pour l’Opus Dei (16 mars 2004)
           Nostalgie du délit de blasphème en Angleterre et en France (25 janvier 2005)
           2 avril 2005 : décès du pape, le saint bilan de son pontificat (3 avril 2005)
           Jean Paul II, un discours d’extrême droite catholique jusqu’au bout (22 avril 2005)
           Ratzinger élu pape, la logique vaticane a fonctionné (22 avril 2005)
           A la cathédrale de Tolède, une messe à la mémoire des curés franquistes béatifiés (27 novembre 2007)
           Un monument chrétien à la victoire des franquistes devant l’Alcazar de Tolède (27 novembre 2007)
           Dans la cathédrale de Tolède, l’Église catholique persiste à se réjouir de l’expulsion des juifs de 1492 (27 novembre 2007)
           L’alliance toujours actuelle du catholicisme et du fascisme (27 novembre 2007)
           Un débat sur la guerre d’Espagne et l’implication de l’Eglise (France 5, C dans l’air, 9 novembre 2007)
           La sainte Trinité de Benoît XVI : haine des libertés, obscurantisme et extrême droite (1er octobre 2008)
           Eglise catholique et totalitarisme : la preuve par le franquisme (31 mars 2010)
           Eglise catholique et totalitarisme : la preuve par le nazisme (31 mars 2010)
           La tapisserie de Bayeux ou l’art chrétien du maniement du gourdin (31 mars 2010)
           Impudeur, infériorité et stupidité des femmes à Saint-Nicolas-du-Chardonnet (31 mars 2010)
           L’antisémitisme de l’Église catholique selon Primo Levi (4 juillet 2013)
           L’assassinat du pape Jean-Paul Ier (7 mars 2015)

          • Noël
            ” Béatification par Jean Paul II du cardinal Schuster, ami de Mussolini, le 12 mai 1996 ”

            Il a dénoncé publiquement l’ aspect antichrétien de la philosophie fasciste. Il n’a jamais voulu assister aux cérémonies à la gloire de Mussolini, et a condamné toute la législation raciste pendant la période fasciste.
            En 1938, après l’ annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie et l’établissement des doctrines raciales allemandes en Italie avec les Lois Raciales italiennes , ses déclarations d’ opposant se sont fortement radicalisées et il a fermement manifesté sa désapprobation.

            Dans les années d’après-guerre, le cardinal Schuster a souvent continué à affirmer et dénoncer le danger du totalitarisme qu ‘il soit fasciste ou communiste .

          • Spipou

            “Pour en finir avec Freud”, sous-entendu pour en finir avec la psychanalyse.
            Ce sous-entendu n’est que le tien.
            Il n’a pas écrit ” Pour en finir avec la psychanalyse” .

            Onfray, dans ses ” Universités d’ été ” , dont j’ai TOUS les enregistrements ( que j’ai écoutés, soit en direct , soit en podcast ) concernant Freud, ne nie absolument pas les bienfaits éventuels de la psychanalyse.
            Il ne fait que s’attaquer au culte de la personnalité de Freud, dont la personnalité est justement plus que discutable et a entaché beaucoup de ses dires, quant à leur généralisation.

            Mais lorsque ( toujours dans ses conférences ) il demande :
            ” Qui Freud a-t-il “guéri” ?” …les réponses ne se bousculent pas au portillon parmi ses contradicteurs dans la salle.
            C’est un fait que tout le monde peut constater.
            Onfray ne se pose ni en psychanalyste ni en psychiatre, mais analyse comme tout un chacun pourrait le faire, avec, en plus des références philosophiques qui ne sont pas sans rapport.

          • Noël

            Je tape au hasard dans ta liste ( qui provient d’ailleurs d’ un site athée dont tu n’as pas donné la référence : http://atheisme.org/fascisme-c-e.html ).

            Plus exactement, je cherche de la doc pour chacune des lignes , et comme je manque de temps, je prends ce que je trouve facilement en premier.

            La liste que tu donnes n’ a aucun sens, dans la mesure où tu n’ y développes rien, alors que les problèmes qu’elle évoque sont d’ une complexité extrême comme tu as pu ( et j’espère dû ! ) le subodorer dans mes phrases sur PIE XII tirées d’ un peu partout, et qu’elle “résume” de façon laconique des faits encore controversés en les exposant comme acquis sans qu’aucun doute ou aucune polémique ne subsiste.

            ” Béatification par Jean Paul II de l’archevêque pro-nazi Stepinac lors de son voyage en Croatie en octobre 1998″

            http://www.liberation.fr/planete/1998/10/02/croatie-mgr-stepinac-martyr-et-collabo-polemique-sur-la-beatification-de-l-ex-primat-de-l-eglise-cat_249762

            Stepinac :
            «Le peuple croate a plébiscité l’Etat croate, et j’aurais été un vaurien si je n’avais pas senti le pouls du peuple croate qui était esclave en Yougoslavie», leur lance-t-il. Nationaliste, certes, favorable au régime sans aucun doute, Stepinac devient-il pour autant un criminel ?
            Non, dit l’Eglise, car il a critiqué les crimes de la dictature et aidé les juifs et les Serbes.
            Selon le père Jure Batelja, l’archevêque de Zagreb, fait cardinal pendant son emprisonnement, a «sauvé 10% des juifs de Zagreb», aidé de nombreux enfants juifs à gagner la Turquie et la Palestine et transféré un hospice de vieillards juifs de 80 personnes dans sa propre résidence à l’extérieur de Zagreb.
            L’archevêque a également dénoncé les exécutions d’otages serbes et le camp de concentration de Jasenovac qu’il a qualifié de «tache honteuse».
            Dans un sermon, sans doute le plus vigoureux, prononcé en 1943, il a affirmé: «Chaque peuple et chaque race a le droit à une vie digne de l’homme. On ne peut pas exterminer de la face de la terre les juifs ou les tsiganes en affirmant qu’il s’agit d’une race inférieure.»

            La communauté juive de Zagreb a d’ailleurs hier dans un communiqué «exprimé sa reconnaissance au cardinal Stepinac pour s’être engagé à sauver des juifs».
            Elle estime toutefois que «c’est à l’Histoire qu’il revient de juger de son attitude globale envers l’Etat indépendant croate oustachi».

            Sur ce point les avis divergent. «Je crois que tout à son enthousiasme envers la création d’un Etat croate, le cardinal Stepinac, en 1941, ne saisit pas la nature fasciste du mouvement oustachi.
            Ce n’est qu’en 1942 qu’il comprend qu’Ante Pavelic a proclamé des lois raciales non pas pour faire plaisir à Himmler mais de sa propre initiative.
            Le cardinal est d’abord prisonnier des structures politiques oustachies. Puis il dénonce tout, et le régime se venge en 1943 en tuant son frère», explique le théologien Drago Pilsel.
            Conversions forcées.
            Rare voix discordante, l’ancien dirigeant communiste Stipe Suvar fait ressortir qu’«il est vrai que Stepinac a sauvé des Serbes et des juifs. Mais les juifs ne l’ont pas proclamé Juste. Pourquoi? Ses interventions étaient individuelles. Il n’a pas condamné les massacres de Serbes. On dit aujourd’hui qu’il n’a accepté les conversions des Serbes orthodoxes au catholicisme que pour les sauver. Il aurait dû dire à Ante Pavelic que l’Eglise n’accepterait jamais ces conversions forcées».

            Il y est cité ceci :
            “Pour Stipe Suvar, le cardinal Stepinac ne fut que «le bon élève du pape Pie XII, lui-même profasciste et obsédé par l’écrasement du communisme” .
            ( Voir plus haut PIE XII s’exprimant sur ce sujet, loin de confirmer cette assertion .)

          • Berthet, bien noté pour le livre d’Onfray. J’avoue que je ne l’ai pas lu et que je ne le lirai parce que ça ne m’intéresse guère de lire un nième réquisitoire contre Freud…

            Je me pose quand même des questions sur ce qui a poussé Onfray à écrire ça ! Mais bon, ce n’est pas très important, et je m’intéresse beaucoup plus aux découvertes récentes dans le domaine de la psychologie, depuis que la recherche a repris, libérée du carcan de la Statue du Commandeur érigée par les héritiers de Freud.

        • ” Saul Friedländer est Professeur d’histoire à l’université de Californie (UCLA). Il est l’un des plus grands spécialistes du nazisme et du génocide des Juifs, sujet auquel il a consacré de nombreux livres. Il a obtenu le Prix de la paix des libraires allemands en 2007 et le prix Pulitzer en 2008.”

          Chacun ses sources.

          • Justement ! Votre source est largement tarie depuis l’ouverture des documents de la diplomatie vaticane de cette époque. Plusieurs historiens de beau renom on remis en cause les travaux très orientés de Saul Friedländer, dénoncé son incroyable partialité, dont Pierre Gelin qui a mis l’accent sur la fragilité de ses sources basées exclusivement sur les rapports de l’ambassadeur von Weizsäcker. Ce n’est pas une source fiable et c’est sans doute cela qui vous séduit.

            http://www.piexii.com/2008040785-saul-friedlander-et-pie-xii/

          • NOËL
            Commence déjà par les citer.
            Elles ne sont jamais innocentes.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Saul_Friedl%C3%A4nder

            Saul Friedländer :

            “Il est à la fois sympathisant communiste et militant sioniste dans les Habonim, puis dans le Betar, un mouvement lié à l’Irgoun de Begin.

            “Il est connu comme l’un des premiers historiens (avec Léon Poliakov puis Guenter Lewy) à avoir critiqué le pape Pie XII pour son attitude face au nazisme et au sort des Juifs ; ses travaux ont suscité l’intérêt du Vatican qui a, dès lors, cherché à réfuter les travaux des deux historiens, notamment en mettant à la disposition de la recherche historique, certains documents conservés dans ses archives secrètes afin que soit présentée une vision plus complète de la figure du pape.”

            ” Saul Friedländer reconnaît néanmoins que Pie XII ne fut pas antisémite.”

            Dimension qui me parait importante vis à vis de PIE XII qu’on a traité un peu légèrement de pro-nazi, quand on sait que tous ceux qui soutenaient les juifs étaient passibles d’un sort guère plus enviable.
            Ce qui n’apparait guère flagrant si tu te contentes de ce que tu en dis .

            Il n’en reste pas moins que depuis son ouvrage, de nombreux nouveaux documents remettent en cause beaucoup d’aspects des écrits de Saul Friedländer .

            Hitler a envisagé de kidnapper le Pape, qu’il ne considérait sûrement pas comme un pro-nazi.

            https://fr.sputniknews.com/international/201607091026530076-hitler-enlevement-pape-pie-xii/

          • Pire même que de l’enlever, Berthet, en janvier 1944, le plan allemand Rabat-Fohn prévoyait d’envoyer la 8e division SS au Vatican pour abattre Pie XII en raison de sa “position pro-juive”. Car si l’expression est idiote, il ne fait plus aucun doute que l’action du Saint-Père permit de sauver des centaines de milliers de juifs, ce que les nazis n’ignoraient pas, au-delà de l’excécration qu’il vouait au nazisme. En décembre 1963, Pinhas Lapid, consul d’Israël à Milan durant le pontificat de Pie XII, déclare : « Je peux affirmer que le Pape personnellement, le Saint-Siège, les nonces et toute l’Eglise catholique ont sauvé de 150 000 à 400 000 juifs d’une mort certaine. Je comprends très mal d’ailleurs que l’on s’en prenne maintenant à Pie XII, alors que pendant de nombreuses années on s’est plu ici à lui rendre hommage ». Auteur de Rome et les Juifs (Seuil, 1967), Pinhas Lapid, après des enquêtes approfondies menées dans toute l’Europe et dans les archives de Jérusalem ainsi qu’auprès des survivants aboutit finalement au chiffre de 800 000 Juifs sauvés grâce à Pie XII : « Etant Juif, croyant et Israélien, j’ose espérer que ma documentation aura un certain poids, peut-être assez pour essuyer un peu de la haine, la diffamation et les mensonges de ces dernières années ».

  4. Mises à l’ ” Index librorum prohibitorum ” :

    En 1926, le journal l’Action française, mouvement nationaliste et “royaliste ” ( <—-NOËL ! ) , y fut ajouté.
    Bien qu'on n'y trouve pas d'ouvrages de personnages comme Adolf Hitler ou Joseph Staline, on y trouve quand même " Le Mythe du vingtième siècle " d'Alfred Rosenberg , considéré comme le livre fondateur du nazisme avec "Mein Kampf".

    Taqyia , Monsieur Onfray ?

  5. M. Onfray est un perturbateur d’idées, un “fou la merde” en quelque sorte, il réveil les endormis conscients et inconscients ou en état d’éveil. Dommage qu’il voit la gauche avec des qualités qu’elle n’a pas. Pas plus que les bouseux sont des merveilles de la nature.

    La gauche n’a pas le monopole du cœur comme l’avait bien exprimé Giscard.

    Lui voit l’islam dans sa boule de cristal, ne condamne pas ce concept aux croyances pourries et, s’en offusque pas plus que cela, si nous devenions musulmans.

    Il oublie que les civilisations en fait se transforment pour plein de raisons. Raisons de croyances, d’idéologies, d’évolution des sciences et des technologies, évolution des besoins, évolution des savoirs donc de l’information, évolution des Libertés, évolution des réflexions et des pensées. j’en oublie certainement.

    Non, ce n’est pas la fin de notre civilisation dans sa diversité, c’est un changement d’époque comme nos anciens l’ont vécu en passant du cheval au tracteur, de l’épée au pistolet et au fusil. Du tas de fumier pour crotter et des toilettes dans la maison etc.

    Les guerres ont également transformé le monde, bref, même si la démographie est en faveur de l’islam en ce qui concerne le nombre, nous les Occidentalopithèques minoritaires, avons un plus: “Notre intelligence et les sciences toujours en ébullition. Nous pourrions rajouter certaines écoles et formations qui n’existent pas dans les pays musulmans. Nous mangeons du porc et buvons du vin, aimons les belles femmes dans la rue, pas les sacs de patates musulmanes qui, pour cause d’obéissance au concept du mâle et à l’imam se sacrifient comme soldates du cocept aux croyances pourraves.

    OK à 50 % avec lui mais pas plus. L’intérêt c’est que ça donne du grain à moudre pour le débat mondial sur l’islam, dont il faudra se débarrasser afin de sauver la Liberté et l’évolution humaine. Nos gamins quoi….enfin pour celles et ceux qui ont fondé des familles *L*

    • Oui, je suis d’accord avec vous (tout arrive ! ))) ), ça donne du grain à moudre, c’est toujours ça de pris.

    • Noël
      ” La complicité passive du Vatican à l’égard du nazisme lors de la seconde guerre mondiale”

      La Commission d’instruction de la cause de béatification de Pie XII ait vérifié l’absence de fondement des accusations portées sur son silence sur les persécutions des Juifs par les nazis.

      Le cardinal Pacelli ( futur Pie XII ) : « Même maintenant, je suis sûr que le Saint-Siège sera toujours disposé à accepter et à négocier loyalement avec toute autorité politique quelle qu’elle soit, mais avant qu’une véritable entente soit réalisée, il faut au moins le commencement de l’évidence de la bonne foi de l’autre partie ; évidence qui, dans le cas présent, fait complètement défaut, ce qui met hors de question la possibilité d’un accord entre les deux pouvoirs. »

      On a actuellement toutes les preuves pour affirmer que Pie XII s’est rendu compte très tôt que ses protestations avaient de très graves conséquences pour les populations et entraînaient de lourdes répercussions.

      Cardinal Pacelli ( futur PIE XII ) 1929 :
      ” Qui parmi tous ces gens, a seulement lu ce livre à faire dresser les cheveux sur la tête qu’est Mein Kampf ?”

      En 1939, Alfred Klieforth, consul général des États-Unis à Berlin, rapporte qu’il a eu, en 1937, avec Pacelli, le secrétaire d’Etat du pape Pie XI, un entretien de trois heures sur la « situation en Allemagne », qui lui a laissé l’impression suivante : « Il s’oppose unilatéralement à tout compromis avec le national-socialisme. Il considère Hitler […] comme un être fondamentalement méchant. Il ne croit pas Hitler capable de modération, en dépit des apparences, et il soutient totalement les évêques allemands dans leur attitude antinazie. »

      Un rapport ultérieur de Kennedy sur ses rencontres avec le Pape, en mars 1939, juste après le couronnement de ce dernier. Il y exprime l’avis que le nouveau Pape « a un préjugé inconscient venant de sa certitude que le nazisme et le fascisme sont pro-païens, et, en tant que tels, coupent les racines de la religion »

      En 1942, dans son message de Noël radiodiffusé, Pie XII plaide pour “des centaines de milliers de personnes qui, sans aucune faute de leur part, par le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une progressive extermination” ; le message provoque la colère de Hitler qui fait retirer le texte de la publication ; les autorités nazies déclarent que “le pape se fait le porte-parole des juifs, criminels de guerre” ; un tribunal militaire allemand dénonce le message du pape comme un “document subversif et démoralisant”.
      Le 28 avril 1943, le cardinal Maglione, secrétaire d’Etat, reçoit de l’ambassadeur de Pologne un journal de Zurich décrivant le “martyre” des prêtres polonais déportés à Dachau.
      Le 30 avril, à Mgr von Preysling qui lui demande de sauver les Juifs de Berlin, Pie XII répond qu’il appartient aux évêques locaux de dire quand il faut être silencieux et quand il faut parler, compte tenu des risques de représailles.
      Le 26 juin, Radio Vatican fait savoir que “quiconque établit une distinction entre les Juifs et les autres hommes est un infidèle et se trouve en contradiction avec les commandements de Dieu. La paix dans le monde, l’ordre et la justice seront toujours compromis tant que les hommes pratiqueront des discriminations entre les membres de la famille humaine” ; le New York Times cite ce message le lendemain.
      Le 25 juillet, alors que les Allemands envahissent le nord de l’Italie, Hitler déclare à ses généraux : « Je pénétrerai au Vatican. Croyez-vous que le Vatican m’intimide ? Nous allons nous en emparer…. Tout le corps diplomatique s’y trouve… Cette racaille… Nous sortirons toute cette bande de salauds…. Plus tard, nous présenterons des excuses… »
      Lors de la grande rafle de Rome, dans la nuit du 15 octobre, les Juifs voient la Gestapo et la S.S. les pourchasser afin de les déporter vers les camps de l’Europe de l’Est. Sans protester publiquement, Pie XII prend cependant des dispositions pour en sauver le plus possible. Le Vatican et les communautés religieuses de Rome abritent alors de nombreux réfugiés, sauvant ainsi la vie à des milliers de Juifs [.] Il faut aussi se rappeler l’aide que le pape apporte aux Juifs de la Ville éternelle qui, sous peine de déportation immédiate, doivent fournir cinquante kilos d’or à la S.S. : Pie XII fait le nécessaire pour leur fournir les kilos manquants.
      Le 5 novembre, un bombardier italien largue 5 bombes sur la basilique Saint-Pierre de Rome : en 2010, il est révélé que l’attaque, orchestrée par des leaders politiques italiens convaincus que Radio Vatican envoie des messages codés aux Alliés, est une tentative délibérée de frapper cette station.
      Le 2 février 1944, les gardes pontificaux sont équipés de mitraillettes en prévision d’une attaque nazie contre le Vatican ; d’après Margherita Marchione, en janvier 1944, le plan allemand Rabat-Fohn prévoyait d’envoyer la 8e division de SS au Vatican pour abattre Pie XII en raison de sa “position pro-juive”.
      Le 25 juin, alors que l’occupation allemande s’étend sur la Hongrie, le pape adresse un message personnel au dictateur du pays, Horthy, lui demandant d’interrompre la déportation des Sémites vers Auschwitz. L’intervention réussit, mais les déportations reprennent lorsque le régent est arrêté par les nazis pour avoir négocié avec les Soviétiques.

      En juin 1944, au lendemain de la libération de Rome, l’aumônier juif de la cinquième armée américaine témoigne que « sans l’assistance apportée aux juifs par le Vatican et les autorités ecclésiastiques de Rome, des centaines de réfugiés et des milliers de réfugiés juifs auraient péri ». Après la guerre, le Congrès juif mondial, « au nom de toute la communauté juive, exprime une fois de plus sa profonde gratitude pour la main protectrice tendue par Sa Sainteté aux juifs persécutés pendant ces temps terriblement éprouvants » ; et l’organisation offre au Vatican une somme de 20 000 dollars « en reconnaissance de l’œuvre du Saint-Siège sauvant les juifs de la persécution fasciste et nazie »

      En 1963 un député britannique, Maurice Edelman, président de l’Association anglo-juive, rappelle que « l’intervention du pape Pie XII a permis de sauver des dizaines de milliers de juifs pendant la guerre »

      En 1946, Pie XII reçoit soixante-dix-huit juifs rescapés de la déportation, venus le remercier. Moshes Sharett, futur Premier ministre d’Israël, rencontre le pape. « Je lui dis, racontera-t-il, que mon premier devoir était de le remercier et, en lui, l’Eglise catholique, au nom de la communauté juive, pour tout ce qu’elle avait fait en différentes contrées pour secourir les juifs ».

      Etc etc etc

      Le livre plus important que Mein Kampf ( qui a eu une très faible diffusion et peu de succés lors de sa parution ) est celui d’Alfred Rosenberg. “Le mythe du XXème siècle” . ( 1 million d’exemplaires ) même si contesté par Hitler ( qui le trouvait ” difficile d’accès “.) et d’autres.
      Livre que l’ Église s’est empressée de mettre à l’index dès sa sortie.

      Comme collabo , les nazis ont eu nettement plus zélé, mon cher Noël-historien-emporte-pièce…

      Le problème est bien plus complexe que ne le laisse paraître ton habituelle charge anti papo-monarcho-zinzin-tralala …

      • Gary Krupp dirige la fondation des juifs américains Pave the way qui a enquêté longuement sur le pape Pie XII et son attitude face à la persécution des juifs durant la seconde guerre mondiale :

        http://www.dailymotion.com/video/xbl2wr_pie-xii_news

        D’où on déduit que les Roro, Noël et consors ne font que perpétuer une propagande diffamatoire fabriquée de toutes pièces, à laquelle plus personne ne saurait désormais souscrire.

        • Théo
          ” les Roro, Noël et consors ne font que perpétuer une propagande diffamatoire fabriquée de toutes pièces ”
          Même méthode que les muslims qu’ils prétendent combattre. ( Napoléon et Cousteau se sont convertis à l’islam ! )
          _______________
          Histoire de rire …
          Introduction du testament dicté par Napoléon 1er à Sainte-Hélène

          ” Je meurs dans la religion apostolique et romaine, dans le sein de laquelle je suis né, il y a plus de cinquante ans….”
          _______________
          La lettre suivante de clarification (datée de 1991) de Didier Cerceau, de la Société Cousteau déclare que Cousteau ne s’est pas converti à l’Islam.
          Communication officielle faite par la Fondation Cousteau qui n’a jamais été contredite par ailleurs.

          Monsieur Charles TUCKER 11A Chemin de Pennachy 69230 ST GENIS LAVAL

          FC/DC

          Paris, 2 novembre 1991

          Monsieur,

          Nous avons reçu votre lettre et nous vous remercions de vos marques d’intérêt pour notre action. Nous vous précisons que le Commandant Cousteau n’est pas devenu musulman et que cette rumeur court sans fondement.

          Très cordialement,

          Didier CERCEAU
          chargé de mission

    • Spéciale Noël

      https://www.youtube.com/watch?v=KEam0FdoSn0

      https://books.google.fr/books?id=OGUzVS7GUUMC&pg=PA72&lpg=PA72&dq=plan+rabat+fohn&source=bl&ots=5q87Oizf58&sig=Jrn80NknxwTw1YNaFn9MeNKQrqk
      http://www.piexii.com/tag/pierre-blet/

      http://www.terredisrael.com/infos/le-courage-de-pie-xii-par-arnold-lagemi/

      “En février 2001, dans un magazine américain, un rabbin new-yorkais, David Dalin, publie un long article où il revient sur la multitude des témoignages juifs en faveur du pape, pendant et après la guerre. « Toute la génération des survivants de l’Holocauste, constate-t-il, témoigne que Pie XII a été authentiquement et profondément un Juste ». Dalin demande que Pie XII soit reconnu par Israël comme « Juste des nations », car « le pape Pacelli a été le plus grand soutien des juifs ».

      Pendant la guerre, ni Roosevelt, ni Churchill, ni le général de Gaulle n’ont publiquement accusé l’Allemagne nazie d’exterminer les juifs. Dans la mesure de ce qu’il savait, Pie XII a parlé. Dans la mesure de ce qu’il pouvait, il a pris des initiatives. Il l’a fait selon les contraintes de l’époque, et selon sa nature. « Il a agi en diplomate, non en croisé, au risque évident de décevoir et d’être plus tard accusé », remarque très justement Robert Serrou.

      Soixante ans après, les pièces historiques continent de s’accumuler, mais à décharge de Pie XII. Avec des surprises : John Cornwell, par exemple, est revenu sur sa position. « A la lumière des débats qui ont eu lieu, déclare-t-il, et des preuves qui ont été fournies suite à la publication de mon livre, je dirais maintenant que Pie XII avait une marge de manœuvre si réduite qu’il est impossible de juger les raisons de son silence pendant la guerre, pendant que Rome était sous la botte de Mussolini et occupée ensuite par les Allemands. » Aux Etats-Unis ont paru les Mémoires de Harold H. Tittmann, un diplomate américain qui a travaillé au Vatican de 1940 à 1944 et qui a souvent rencontré Pie XII. L’ouvrage confirme les efforts du Souverain Pontife pour s’opposer aux nazis et pour défendre les Juifs.

    • Noël

      Ceci mis à part , j’attends encore et toujours ta liste de mesures miraculeuses et décisives à prendre pour parer à l’islamisation de notre belle France … ( sauf erreur de ma part, si tu as déjà répondu ailleurs ..)

      • Si, j’ai déjà répondu: “Guerre totale” car c’est un concept politique déguisé en religion avec sa divinité et son prophète pour berner les croyants.

        Hitler aurait très bien pu porter l’habit de l’imam.

        http://photospalestine.free.fr/hitler_arabe.jpg

        http://www.lepoint.fr/images/2015/01/07/3044286-2057904089-jpg_2649905.jpg

        La p’tite dernière pour la route:

        http://2.bp.blogspot.com/-iAObVbzrhvc/UFjdPNd04kI/AAAAAAAABsE/YdnRSvmrBb4/s1600/charlie+hebdo.jpg

        • Au premier abruti qui me propose de mener une guerre totale, je demande fatalement quelques détails, et plus encore. Et ce ne sont pas vos unes de journaux caricaturaux pour gogos décérébrés , que vous nous balancez faute de mieux, qui me seront du moindre secours à cet égard. En fait, vous vous faites mousser avec des postures bravaches et ridicules pour avoir l’impression d’exister sans avoir grand-chose à dire, ni le matériel pour réfléchir de façon exhaustive. Je chercherai donc un autre état major.

          • D’accord avec vous, Théo. Je pense au dernier livre de Laurent Obertone, j’ai oublié le titre.

            La guerre totale, ça signifie rupture des réseaux d’alimentation : transports, très probablement eau et électricité…

            Je me vois mal récupérer l’eau de pluie dans des bidons, et me faire assassiner par quelqu’un qui a soif et qui veut me voler mes bidons…

            Quand je lis les appels à la guerre civile ici ou sur d’autres sites, je me dis que l’Europe a vraiment bénéficié de 60 ans de paix et que les gens lancent des mots comme “guerre” sans avoir la moindre idée de ce que ça représente.

            Il doit y avoir des stratégies plus fines, mais ceci étant, ce n’est pas facile à élaborer, et moi-même j’ai du mal à en imaginer.

            Ce qui me désole aussi, c’est que quand quelqu’un fait une proposition concrète mais critiquable, on n’essaie pas de l’examiner pour voir ce qu’elle pourrait contenir de valable, mais on incendie le messager. Je pense à Christine Tasin vis-à-vis de Majid Ouchaka. J’avais écrit à l’époque à RL et à Pierre Cassen, qui me semble plus calme que Madame Tasin, pour lui proposer de former un “réseau” de gens souhaitant proposer des idées concrètes (bonnes ou mauvaises, après dans mon idée, chaque proposition est à examiner), je n’ai jamais eu de réponse. Dommage, car si on passe notre temps à refaire le même diagnostic sans proposer de solutions, ça n’ira pas très loin.

            C’est aussi pour ça que j’avais bien apprécié l’action d’Alain Jean-Mairet. Je ne sais pas si elle aboutira, mais ça me paraît être du concret qui va dans le bon sens.

            P. S. : Ceux que mon idée intéresse peuvent m’envoyer un message privé sur Twitter, page au nom de Spipou, mon avatar n’est pas un poisson rouge, mais un autorail rouge et jaune des années 50 – 60. Pour le moment j’utilise très peu Twitter et je n’y vais pas tous les jours, mais si vous m’écrivez, je vous promets de vous répondre dans un délai raisonnable. Ou bien envoyez-moi un message privé sur mon petit blog (cliquez ici sur le nom “Spipou”).

            P. S. 2 : Si c’est pour critiquer le catholicisme, le judaïsme ou l’hindouisme, merci de vous abstenir. Ce qui m’intéresse, c’est de remuer nos cerveaux pour essayer de trouver du CONCRET pour s’en sortir. Merci.

          • Le livre dont vous ne vous souvenez plus du nom est “Guérilla: Le jour où tout s’embrasa”, de Laurent Obertone, Editions Ring, septembre 2016. Je comprends d’autant mieux ce que vous ressentez que je l’ai lu le mois dernier.

          • N’hésitez pas à m’écrire, Théo. Je pense que du choc des idées peut jaillir la lumière. Sans prétention, mais on peut essayer.

          • Théo
            Embauche-le quand même …
            Il fait peut- être du bon café … comme Grand Mère…

            A moins que tu ne veuilles faire un remake de la Débâcle en le mettant dans ton état-major. ^ ^

          • Vous êtes pas très sympa, là, Berthet !

            Je ne propose pas la guerre totale, moi, je cherche à partager et à faire éclore des idées concrètes et applicables pour sortir de ce bordel, c’est tout.

            Sinon, oui, je fais du bon café et du bon thé.

            Si j’étais omniscient et omnipotent, ou si j’étais le maître du monde, je ne me serais pas donné la peine de faire ce petit appel. Vous croyez que je fais ça pour m’amuser ?

            Et je le répète, je suis sans prétention sur mes propres capacités “stratégiques”, mais je pense qu’à plusieurs, parfois, on réfléchit mieux.

        • NOËL

          Contre qui , la “guerre totale ” , neuneu ?
          Contre un ennemi diffus, infiltré, à qui on apprend à se parfumer, se raser, prendre le métro et lire le Figaro etc… pour avoir l’aspect de Mr-tout-le-monde ?
          Et avec quelles armes ?
          Tu veux vitrifier le Qatar , l’ Arabie saoudite ?
          Un virus mutant à tête chercheuse de musulmans jusque dans les banlieues et les quartiers les plus reculés ?

          Rien à cirer, de tes sites.
          Pfffffffffffffff .
          Détaille , au moins …un total , c’est la somme de plusieurs choses.

        • NOËL
          “car c’est un concept politique déguisé en religion avec sa divinité et son prophète pour berner les croyants.”

          Sans blague ?
          T’es sûr de ce que t’avances, là ?
          Je te fais confiance , ou je vérifie ?
          En tous cas , c’est l’argument qui tue … ( surtout mon sérieux , parce que j’ai tellement éclaté de rire que mon chat s’est barré sous la commode et qu ‘il ne veut plus en sortir ! )
          Les musulmans n’ont plus qu’ à bien se tenir !
          Les voilà enfin démasqués !

          Yapluka …

          Si au moins ça te faisait prendre conscience de tes enfoncements de portes grandes ouvertes permanents et risibles , je serais presque tenté de les remercier ces gros vilains …

  6. Il est vrai qu’il ne se passe rien en France, alors laissons l’orchestre continuer de jouer et dansons sur ces airs entraînants.

    La France est le ventre mou de l’Europe face à l’islam(-isme)!

    Que se passe-t-il en France aujourd’hui? L’affaire Théo montre que tout est prétexte pour brûler, casser! Qui sont ceux qui sont derrière ces mouvements? On a entendu des allahu akbar lors de ces émeutes, probablement des bouddhistes!

    http://www.lphinfo.com/totalitarisme-islamo-gauchiste-menace-planetaire-guy-milliere/

    Donc, continuons de faire comme si l’islam ne nous avait pas déclaré la guerre, c’est bien ce que j’entends par les écrits de certains ici, demandant “que proposez-vous?”. Mais eux-mêmes, que proposent-ils? Rien! Ce qu’ils proposent n’est en réalité que pets dans l’eau.

    Petit rappel:

    Des analyses moins euphémiques que celles de l’Institut Montaigne:

    http://www.atlantico.fr/decryptage/quelques-arguments-pour-lecture-moins-optimiste-rapport-institut-montaigne-musulmans-france-eric-verhaeghe-2824716.html

    http://www.atlantico.fr/sites/atlantico.fr/files/u82003/2016/09/az.png

    En réalité, on voit que 46% des sondés pourraient être assimilés à des modérés, pour une bonne partie de leurs coreligionnaires, ils seraient considérés comme des apostats.

    Un autre sondage a été effectué auprès des jeunes des Bouches-du-Rhône, il est tout aussi inquiétant:

    http://www.atlantico.fr/decryptage/catholiques-musulmans-ou-athees-que-apprend-enquete-ampleur-inedite-vision-monde-collegiens-sebastian-roche-2681896.html

    Le même sondage en images:

    http://www.europe-israel.org/2016/02/etude-du-cnrs-de-plus-en-plus-deleves-musulmans-opposent-leur-religion-aux-enseignements-scolaires/

    Et je finirais avec ce qu’on appelle la déradicaliation qui est en réalité un échec, mais ça permet d’entretenir aux frais de la princesse des copains-coquins du système.

    https://ns2017.wordpress.com/2017/01/09/deradicalisation-premier-echec-pour-la-methode-dounia-bouzar/

    https://www.valeursactuelles.com/societe/premier-echec-dun-centre-de-deradicalisation-61434

    Dire qu’en Suisse certains proposent cette idée et vont jusqu’à créer un centre d’étude sur le sujet. Il faut croire que ça doit rapporter.

    Lorsqu’on constate la croyance chevillée au corps de certains chrétins ici, comment croire que vous allez réussir à déradicaliser des musulmans qui croient dur comme fer aux dogmes de leur propre religion?

    • Au lieu de traiter les gens de crétins (je ne sais pas si je suis inclus dans le lot puisque je ne crois à rien), vous proposez quoi, concrètement ?

      • Et vous-même, qui vous permettez de faire la morale, n’êtes-vous pas celui qui a traité Onfray de crétin?

        Je serais vous, je la mettrais juste un peu en sourdine.

        Je me souviens que par esprit facétieux, vous étiez prêt à supprimer un commentaire de Père Noël, apparemment, d’avoir été catapulté modérateur de ce blog vous a donné la grosse tête!

        • Onfray n’est pas à un crétin, ni un philosophe, mais un pamphlétaire très moyen et très faquin, brasseur de lieux communs, un faux polémiste qui, en fait, redonde dans l’idée commune, et que les philosophes, les vrais, déconseillent à leurs étudiants, ou alors pour rire autant que BHL les fait pleurer. Quant aux facéties que vous dénoncez aujourd’hui, ne les approuviez-vous pas hier en réclamant avec la véhémence qui vous caractérise la censure de ceux qui ne vous convenaient pas ? Un jour ne ressemble pas à l’autre !

        • Divico, je me suis amusé à caresser l’idée de faire une farce à Noël parce qu’il commençait à me casser les pieds sérieusement, mais dans les faits, je n’ai supprimé aucun commentaire.

          Je ne me considère pas comme modérateur du blog, je me contente d’y contribuer quand j’ai le temps. J’ai découvert avec surprise que j’avais le pouvoir de supprimer les commentaires sous les articles que j’avais publiés moi-même, mais je n’ai jamais demandé un tel honneur et je ne l’utilise pas, il ne manquerait plus que ça, que je m’érige en censeur ! Mais c’est le fonctionnement de WordPress, probablement.

          Pour ce qui est de faire la morale…

          J’ai glané ça et là, sur ce site et ailleurs, quelques idées d’actions concrètes et intéressantes. J’espérais qu’on pouvait en discuter et essayer d’en trouver d’autres plutôt que de s’étriper sur Onfray ou sur des questions théologiques, mais apparemment ça n’intéresse pas grand-monde.

          Si vous préférez les débats qui ne mènent à rien, libre à vous.

          Et je la mettrai en sourdine si je veux.

          • D’autres n’ont pas vos scrupules et prêtent à autrui leurs propres vices et turpitudes. Divico s’est toujours réjoui de la censure qui frappait ceux qu’il avait dans le collimateur. C’est assez indécent de sa part de vous reprocher ce à quoi vous n’avez même pas songé et qu’il réclamait à corps et à cri. Permettez-moi de vous dire que vous apportez un peu d’équilibre et d’air frai qui faisaient cruellement défaut ici.

          • Merci !

            J’avoue que toute cette énergie gaspillée à s’insulter me décourage.

            Vous me remontez un peu le moral.

            Sinon, je continuerai à poster ici des articles que je trouve intéressants, et à en traduire de la presse scandinave, mais c’est le temps qui me fait vraiment défaut.

  7. Paroles plus libres du “crétin” Onfray:

    https://www.youtube.com/watch?v=239skeErGzo&t=5872s

    Quant à sa christianophobie supposée, il s’explique ici face au journaliste de Radio Sputnik qui lui demandait de préciser sa pensée:

    https://www.youtube.com/watch?v=Ypw7Y_7a_o0

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)