Déc 052016
 

Je prépare actuellement un ouvrage sur l’émigration (Hijrah) dans l’islam. Je vous en donne ici l’introduction.

Selon la tradition musulmane, en 622, Mahomet a émigré (hajara) de la Mecque avec une poignée de ses compagnons pour se rendre à Médine. C’est le début du calendrier hégire de l’islam. De Médine il fait appel au restant de ses adeptes à la Mecque pour qu’ils fassent le même geste en émigrant vers la Médine. Ceux qui ont répondu à son appel ont été nommés al-muhajirun (les émigrants). En 630, deux ans avant sa mort, Mahomet se dirigea vers la Mecque à la tête de dix-mille combattants, l’a conquise et y a détruit les 360 idoles qui trônaient dans et autour de la Kaaba, bannissant ainsi le polythéisme, et mettant fin à l’émigration de la Mecque vers la Médine. On rapporte de Mahomet ce récit: “Point d’émigration après la conquête” (لا هجرة بعد الفتح). Ce récit doit être compris dans le sens de l’émigration de la Mecque vers la Médine. En effet, un autre récit dit: “L’émigration ne prendra jamais fin tant qu’il y ait le jihad” (الهجرة لا تنقطع ما كان الجهاد).

L’émigration du pays de la mécréance vers Dar al-islam a été prônée tout au long de l’histoire, et une véritable théorie de la migration a été développée par les juristes musulmans. Cette émigration concerne aussi bien les vivants que les morts. Ainsi des musulmans morts en Occident, considéré comme Dar al-kufr (Terre de mécréance), sont rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés. Ne pouvant pas faire l’émigration durant leur vie, ils la font après leur mort.

Sayyid Qutb (pendu en 1966), maître à pensée des islamistes égyptiens, précise dans son commentaire du verset H-88/8:72 que l’émigration était exigée du musulman jusqu’au jour où la Mecque a été ouverte. Lorsque l’ensemble de l’Arabie a été soumis à l’Islam, le musulman ne devait plus émigrer, puisqu’il se trouvait désormais en pays d’Islam. Aujourd’hui cependant la Terre est revenue à la gahiliyyah (situation avant l’islam) et le pouvoir n’est plus celui de Dieu mais celui du Taghout (le tyran, le diable). Il s’agit d’une nouvelle étape pour l’Islam et d’une réhabilitation de la division dar al-islam / dar higrah (pays dont il faut émigrer). Cette étape durera jusqu’à ce que l’Islam s’étende de nouveau et qu’il n’y ait plus d’émigration[1]. Sur la base de cette théorie, des groupes musulmans extrémistes considèrent leurs propres pays comme étant dar kufr, préconisant d’en émigrer, de se retirer dans les montagnes et de préparer la conquête de ces pays comme l’avait fait Mahomet avec la Mecque. C’est d’ailleurs le nom donné par la police égyptienne à l’un de ces groupes: al-takfir wal-higrah (anathème et émigration). Le vrai nom de ce groupe est al-jama’ah al-islamiyyah (le groupe musulman), ce qui signifie que les autres ne seraient pas des musulmans.

En 2015, la revue Dar al-islam publiée par Daesh a lancé en français, versets coraniques et récits de Mahomet à l’appui, un appel aux musulmans vivant en Occident pour qu’ils émigrent pour rejoindre ses rangs. Nous publions l’intégralité de cet appel dans l’annexe de cet ouvrage. Daesh affirme dans cet appel:

L’émigration est l’application pratique de la croyance de l’alliance et du désaveu qui est elle-même la réalité du Tawhîd. Mais la Hidjrah est aussi une nécessité pour le musulman pour qu’il ne vive pas au milieu des nations injustes qui désobéissent à leur Seigneur et encourent ainsi Sa colère. Car le fait de vivre avec les injustes et d’être témoin de leur mécréance; de leurs péchés mortels, de leur fornication, de leur adultère, de leur homosexualité sans ne rien faire, sans interdire le mal tout cela expose au châtiment du Très-Haut.

En même temps Daesh menace l’Occident de vague d’émigrants dont il organise et gère les départs des pays musulmans vers l’Europe[2]. Les autorités occidentales craignent que Daesh profite de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe[3].

Cet ouvrage vise à mieux comprendre ce phénomène de l’émigration et ses conséquences en présentant ce qu’en disent le Coran, la Sunnah de Mahomet, les exégètes du Coran à travers les siècles et les juristes anciens et modernes. On y verra comment les musulmans d’aujourd’hui, notamment ceux du monde arabe, perçoivent et vivent l’émigration et dans quelle mesure leur vision et leur attitude sont influencées par le droit musulman classique basé sur le Coran et la Sunnah de Mahomet.

Cet ouvrage fait partie d’une série de livres (http://goo.gl/RyX0a5) qui s’attardent sur l’interprétation de versets problématiques du Coran à travers les siècles, livres disponibles gratuitement en version pdf et peuvent être commandés en version papier auprès d’Amazon, comme mes autres ouvrages.

Cet ouvrage est divisé en deux parties.

  • La première partie relève les versets relatifs à l’émigration, leur contexte (ou les circonstances de leur révélation), le sens donné par les exégètes, la position des juristes la concernant et ses conséquences passées et actuelles.
  • La deuxième partie reproduit les textes des exégètes concernant les versets relatifs à l’émigration depuis les premiers siècles de l’islam jusqu’à ce jour, avec une traduction sommaire, voire littérale de ces textes.

[1] Sayyid Qutb: Fi dhilal al-Qur’an, vol. III, p. 1560.

[2] Voir cet article : L’État islamique menace d’envoyer 500.000 migrants en Europe depuis la Libye : https://goo.gl/t9k0Dy

[3] Voir cet article : L’Etat Islamique profite-t-il de l’afflux de migrants pour infiltrer des combattants en Europe ? https://goo.gl/xvz3oW

 

Sami Aldeeb, Professeur des universités
Directeur du Centre de droit arabe et musulman
Traducteur du Coran en français et auteur de nombreux ouvrages

Ma traduction française papier du Coran par ordre chronologique Amazon https://goo.gl/wIXhhN
Édition arabe gratuite par ordre chronologique http://goo.gl/JpqIST
Édition arabe papier par ordre chronologique Amazon https://goo.gl/nKsJT4

 

 Posted by at 14 h 08 min

  5 Responses to “Sami Aldeeb: L’émigration dans l’Islam”

  1. Pendant que vous êtes sur l’ouvrage, il faudrait penser à l’illustrer de cartes géographiques. Les musulmans ont leur manière de représenter le monde. Par exemple, Israël n’existe pas (si je ne me trompe). Et le territoire des kuffar varie en fonction de l’avancée ou du recul des musulmans. L’Espagne, musulmane par le passé (avant Isabelle la Catholique), ne peut être à leurs yeux qu’une terre d’islam.
    Il ne faudrait pas oublier de préciser de où à où pour les différents mouvements.
    Je crois savoir que Monsieur Aldeeb est favorable à une remigration massive vers l’Arabie saoudite : cela mériterait aussi un chapitre ! (étayé par les textes !)

  2. Etes vous contre l’état islamique ? ou contre les musulmans ?
    êtes vous contre l’immigration de terroristes ? ou contre l’immigration des musulmans ?

    Les jeunes musulmans ne font que fuir la misère ni plus ni moins, contraints de quitter leurs proches souvent au péril de leurs vies … loin d’eux l’idée de dissiper l’islam dans le monde.

    un travail pédagogique est nécessaire pour tout le monde, les musulmans en premier !!! mais faites attention à ne pas sombrer dans la confusion !!! les musulmans ce n’est pas l’EI.

    • Mais bien-sûr !!! prenez-nous pour des CONS !!

      “Ils fuient la misère !! ” NON !!! pour la plupart, illettrés qu’ils sont, INEMPLOYABLES à jamais, ils sont, soit des parasites économiques, majoritairement des hommes jeunes, moins de 40 ans en général, soit des TERORISTES en puissance !!!

      D’ailleurs, expliquez-moi donc pourquoi ils ne défendent pas leur pays, et s’enfuient en laissant enfants, femmes et parents dans leur pays ?

      Ce sont des rapports en Allemagne qui révèlent le pot aux roses, comme on dit, chez nous, en France !!

      Je n’arrive pas à retrouver l’article qui en parle…

  3. Magic, certains vous ont déjà répondu après la séance de décapitation en Syrie. Dans vos questions, on retrouve les thèmes médiatiques du Padamalgam et du Cepasçalislam. Les analyses post attentats auraient tendance à prouver tout le contraire : on commence par apprendre la prière, on se rend régulièrement à la mosquée du coin, on se sent tous les jours un peu moins Kouffir et un peu plus musulman. On adopte de plus en plus les fonds de commerce de l’islam : occident corrompu et corrupteur = Grand Satan, on n’encaisse plus ni les juifs ni les chrétiens (les associateurs, les traîtres…), et un beau matin ou un soir, on se retrouve avec une kalachnikov pour défendre la veuve et l’orphelin (forcément musulmans) devant le Bataclan, ou au volant d’un camion sur la promenade des Anglais.
    La misère que les jeunes fuient, c’est l’islam quand il gère tout dans la société, jusqu’à la manière de rentrer dans des chiottes ou de quelle main on doit se torcher le cul ! L’islam, c’est un tout englobant, qui englobe tellement tout que vous n’avez aucun argument islamique pour réfuter l’Etat islamique. L’Etat Islamique, c’est ce dont rêve n’importe quel musulman cohérent avec l’islam.
    Avez-vous déjà lu la propagande de Daesh (Dar-Al-Islam) ? C’est très étayé sur les textes. C’est la droite ligne de l’orthodoxie musulmane, si l’on peut s’exprimer ainsi.

  4. magic ,

    la source de l’émigration musulmane , c’est un précepte du Coran , dans la sourate 2 verset 119 :
    – “Nous t’avons envoyé avec la vérité et chargé d’annoncer et d’avertir . L’on ne te demandera aucun compte de ceux qui seront précipités dans l’enfer .”

    Ensuite quand les musulmans sont sur les terres à conquérir – sourate 47 verset 35 :
    – “Ne vous diminuez pas en appelant à la paix alors que vous êtes en position de force . Allah est avec vous et ne réduira pas le mérite de vos actions .”

    Pour les musulmans , le Coran , ce sont les paroles de Allah , la vérité absolue .

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)