Oct 292016
 

Source traduite en français  de http://www.investigativeproject.org/about.php

La traduction anglaise suivante du Projet a été établie par Scott Burgess et a été publiée sous forme de feuilleton L’Ablution Quotidienne en décembre 2005 (parties I, II, III, IV, V, Conclusion). Il est basé sur le texte Français du Projet publié par Sylvain Besson, La conquête de l’Occident : Le projet secret des Islamistes (Paris : Le Seuil, 2005), p. 193-205.]

Au nom d’Allah, le Bienfaisant et le Miséricordieux

Rapport S/5/100

12/01/1982 [1er décembre 1982]

Vers une stratégie mondiale pour la politique islamique

(Points de départ, des éléments, des procédures et des missions)

Ce rapport présente une vision globale d’une stratégie dans le monde de la politique islamique [ou « Islam politique »].

Des politiques islamiques locales seront rédigées dans les différentes régions, conformément à ses directives. Il s’agit, avant tout, pour définir les points de départ de cette politique, puis de mettre en place les composants et les procédures plus importants liés à chaque point de départ ; Enfin, nous vous suggérons plusieurs missions, à titre d’exemple seulement, Allah peut nous protéger.

Voici les principaux points de départ de cette politique :

Point de départ 1 : connaître le terrain et d’adopter une méthodologie scientifique pour la planification et l’exécution.

Point de départ 2 : montrer la nature sérieuse du travail.

Point de départ 3 : concilier engagement international avec flexibilité au niveau local.

Point de départ 4 : concilier engagement politique et la nécessité d’éviter l’isolement d’une part, avec l’éducation permanente et l’action institutionnelle d’autre part.

Point de départ 5 : utiliser pour établir un État islamique ; efforts parallèles  progressifs visant à contrôler les centres locaux de pouvoir grâce à l’action institutionnelle.

Point de départ 6 : travailler loyalement aux côtés de groupes islamiques et les institutions dans des domaines variés afin de s’accorder sur un terrain d’entente, afin de « coopérer sur les points d’accord et mettre de côté les points de désaccord ».

Point de départ 7 : accepter le principe de collaboration temporaire entre les mouvements islamiques et des mouvements nationalistes dans un vaste domaine et sur un terrain d’entente comme la lutte contre le colonialisme, la prédication et l’Etat juif, sans toutefois avoir à former des alliances. Cela nécessitera, en revanche, des contacts limités entre certains dirigeants, au cas par cas, aussi longtemps que ces contacts ne violent pas la Loi [charia]. Néanmoins, on ne doit pas leur donner allégeance ou confiance, en sachant que le mouvement islamique doit être à l’origine des initiatives et des orientations adoptées.

Point de départ 8 : maîtriser l’art du possible sur une base temporaire sans pour autant abuser les principes de base, ayant à l’esprit des enseignements d’Allah doivent toujours s’appliquer. On doit commander le convenable et interdire ce qui ne l’est pas, toujours fournir un avis documenté. Mais nous ne devons pas chercher de confrontation avec nos adversaires, en local ou à l’échelle mondiale, qui serait disproportionnées et pourrait conduire à des attaques contre la dawa ou ses disciples.

Point de départ 9 : construire une force permanente du mouvement islamique dawa et fournir un soutien engagé dans le djihad dans le monde musulman, à des degrés divers et dans la mesure du possible.

Point de départ 10 : utiliser des systèmes de surveillance diverses et variées, en plusieurs endroits, à recueillir de l’information et à adopter un système d’alerte efficace unique servant le mouvement islamique dans le monde entier. En fait, la surveillance, les décisions politiques et les communications efficaces se complètent mutuellement.

Point de départ 11 : adopter la cause palestinienne dans le cadre d’un régime islamique dans le monde entier, au plan politique et par le biais de djihad, car il agit comme la clef de voûte de la renaissance du monde arabe aujourd’hui.

Point de départ 12 : pour savoir comment faire appel à évaluation autocritique et permanente de la politique dans le monde islamique et de ses objectifs, son contenu et ses procédures, afin de l’améliorer. C’est un devoir et une nécessité selon les préceptes de la charia.

LE PREMIER POINT DE DÉPART :

Connaître le terrain et d’adopter une méthodologie scientifique pour la planification et l’exécution [du projet].

a – Éléments :

Connaître que les facteurs d’influence dans le monde, voir si ils agissent comme des forces islamiques, forces néfastes ou forces neutres.

Utiliser les moyens scientifiques et techniques nécessaires pour la planification, l’organisation, l’exécution et le suivi.

b – Procédures :

Créer des centres d’observation afin de collecter et stocker des informations à toutes fins utiles, si besoin de s’appuyer sur des moyens technologiques modernes.

Créer des centres d’études et de recherches et produire des études sur la dimension politique du mouvement islamiste.

c – Missions proposées :

Dresser une carte des doctrines [idéologiques et religieuses] dans le monde d’avoir une vision globale entre 100 ans avant aujourd’hui et notre ère, et analyser la situation actuelle à la lumière de cette configuration, en tenant compte des changements qui se passent et prédits.

Dresser une carte des doctrines du monde musulman.

Dresser une carte des mouvements islamiques dans le monde musulman.

Mener des études scientifiques et politiques successives dans différentes zones islamiques, celles qui s’appliquent plus particulièrement à l’actualité.

Réaliser une étude scientifique qui traite de l’histoire des mouvements islamiques contemporaines et utilisez-le.

LE DEUXIÈME POINT DE DÉPART

Montrer la nature sérieuse du travail..

a-Eléments :

Clarté des objectifs principaux de la dawa dans les yeux de tous, ainsi que la clarté des objectifs temporaires, nécessite l’exploitation, la canalisation et de l’orientation des énergies.

Consacrer suffisamment d’efforts au service des travailleurs [pour Allah] et coordonner leurs efforts pour le seul et même objectif.

Consacrer suffisamment de temps.

Dépenser de l’argent dans la mesure du possible.

b-procédures :

Exploiter toutes les énergies des travailleurs au service de la dawa, chacun à son niveau (le critère d’efficacité, étant donné que chacun doit consacrer à la tâche à laquelle il est affecté).

Mobiliser le plus grand nombre possible des partisans et des fonctionnaires.

Collecter de l’argent avec efficacité, contrôler les dépenses et d’investir dans l’intérêt général.

c – missions suggérées:

Mener une enquête sur les travailleurs (hommes appropriés et emplacement approprié)

Établir des plans horaires d’ouvriers et de spécialistes et utiliser leurs efforts avec discernement et dans les délais (effort approprié au bon moment).

Un engagement avec des institutions économiques adéquates pour soutenir la cause financièrement.

LE TROISIÈME POINT DE DÉPART

Concilier engagement international avec la flexibilité au niveau local.

a – Éléments :

Définir les lignes directrices [à l’échelle mondiale] que tout le monde doit suivre.

Laisser une marge qui offre suffisamment de souplesse à l’échelle locale pour les questions qui n’entrent pas en conflit avec les lignes générales de la politique islamique mondiale.

b – Procédures :

Le mouvement, au niveau mondial, va définir le domaine islamique et les questions d’une manière générale qui exigera l’engagement de tous selon les priorités précédemment définies.

La direction locale va définir les enjeux locaux qui relèvent de leur prérogative, selon le principe de flexibilité et selon les priorités définies précédemment.

c – les missions suggérées 

L’engagement islamique dans le monde entier pour une libération totale de la Palestine et la création d’un Etat islamique dont la mission consiste en à la direction globale du monde entier.

Etablir un dialogue au niveau local avec ceux qui travaillent pour la cause selon les lignes de politiques globales du mouvement. C’est à la direction locale de définir la forme de ce dialogue.

LE QUATRIÈME POINT DE DÉPART

Concilier engagement politique avec la nécessité d’éviter l’isolement, d’une part, vec l’éducation permanente et l’action institutionnelle d’autre part.

a-Eléments

Liberté de fonctionner sur le plan politique dans chaque pays en fonction des circonstances locales, sans toutefois participer à un processus qui prend une décision qui irait à l’encontre des textes de la charia.

Inviter tout le monde à prendre part au Parlement, aux conseils municipaux, aux syndicats et aux autres institutions dont la composition est choisie par le peuple dans l’intérêt de l’Islam et des musulmans.

Continuer à éduquer les individus et les générations et à garantir la formation de spécialistes dans divers domaines selon un plan préalablement conçu.

Construire des institutions sociales, économiques, scientifique et dans le domaine de la santé,  et pénétrer le domaine des services sociaux, afin d’être en contact avec les gens et de les servir au moyen d’institutions islamiques.

b – procédures

Etudier les environnements politiques variées et les probabilités de réussite dans chaque pays.

Planifier les missions d’étude spécialisés qui seront concentrées sur les domaines utiles tels que les communications, l’histoire de l’Islam, etc…

Mener des études de faisabilité concernant les différentes institutions et les créer selon les priorités établies dans chaque pays.

C -Missions proposées

Réaliser des études relatives à l’expérience de l’Islam politique et en tirer les leçons.

Donner une perspective politique islamique sur les questions pressantes du jour.

Garder les questions d’intérêt local telles que les questions concernant les travailleurs, syndicats, etc. dans un cadre islamique.

Créer un certain nombre d’institutions économiques, sociale, de santé et l’éducation, à l’aide des moyens disponibles, pour servir le peuple dans un cadre islamique.

LE CINQUIÈME POINT DE DÉPART

Nous consacrer à la création d’un Etat islamique, en parallèle avec les efforts graduels visant à prendre le contrôle des centres de pouvoir local à travers l’action institutionnelle.

a-Eléments

Canaliser la pensée, l’éducation et action afin d’établir une puissance islamique [gouvernement] sur la terre.

Influencer les centres du pouvoir local et dans le monde entier pour servir l’Islam.

b – procédures

Préparer une étude scientifique sur la possibilité d’établir le règne de Dieu dans le monde entier selon les priorités établies.

Etudier les centres de pouvoir, tant local que dans le monde entier et les possibilités de les soumettre à l’influence.

Pour mener une étude moderne sur le concept de soutien de la dawa et la loi islamique et plus particulièrement sur les hommes d’influence de l’État et du pays.

c – Mission suggérée

Rédiger une Constitution islamique à la lumière des efforts déployés jusqu’à présent.

Elaborer des lois islamiques, des lois civiles, etc.

Travailler au sein de diverses institutions influentes et les utiliser dans le service de l’Islam.

Utiliser les travaux économiques, sociaux et autres spécialisés aux institutions islamiques.

LE SIXIÈME POINT DE DÉPART

Travailler avec loyauté aux côtés de groupes islamiques et les institutions dans différents domaines et sur un terrain d’entente afin de « coopérer sur des points d’accord et mettre de côté les points de désaccord ».

a-Eléments

Coordonner les travaux islamiques dans une seule direction pour permettre la pose des fondations de la croissance de la société musulmane et son dévouement à la puissance de Dieu sur la terre.

A chacun de travailler selon ses capacités dans son domaine de prédilection et à le maîtriser, avec loyauté et de la coordination de l’effort.

b-Procédures

Pour étudier la vraie nature des mouvements islamiques, d’évaluer leurs expériences et élaborer des plans d’initier une collaboration entre eux.

Eviter de créer de nouveaux mouvements islamiques dans un pays qui a déjà un ; Il n’y aura qu’un mouvement, sérieux et complète.

c-Missions suggérées

Coordonner les efforts de tous ceux qui travaillent pour l’Islam, dans chaque pays et d’établir un bon contact avec eux, qu’ils travaillent chez des individus ou dans des groupes.

Réduire l’écart qui existe entre les travailleurs pour l’Islam et de résoudre leurs conflits selon la Shari ‘ a.

LE SEPTIÈME POINT DE DÉPART

Accepter le principe de collaboration temporaire entre les mouvements islamiques et des mouvements nationalistes dans un vaste domaine et sur un terrain d’entente comme la lutte contre le colonialisme, la prédication et l’Etat juif, sans toutefois avoir à former des alliances. Cela nécessitera, en revanche, limité les contacts entre certains dirigeants, au cas par cas, aussi longtemps que ces contacts ne violent pas la Loi [charia]. Néanmoins, on ne doit pas leur  donner allégeance ou la confiance, en sachant que le mouvement islamique doit être à l’origine des initiatives et des orientations adoptées.

a-Eléments :

Conjuguer tous les efforts contre la force suprême du mal, conformément au principe que l’on doit « se battre contre un mal par un moindre mal ».

Limiter la collaboration à la direction ou à un nombre limité d’individus afin de maximiser les avantages et les inconvénients possibles.

Travailler du point de vue des objectifs précédemment définis pour la dawa.

b-procédures :

Faire une étude pour évaluer les domaines dans le but de l’assistance mutuelle entre les mouvements islamiques et autres et en tirer les leçons.

Etudier les domaines permettant la coopération et de définir les limites.

Etudier la philosophie et les plans des autres mouvements.

c-Missions proposées :

Chaque pays devrait étudier la possibilité, dans l’avenir, de renforcer la collaboration interne.

LE HUITIÈME POINT DE DÉPART

Maîtriser l’art du possible sur une base temporaire sans pour autant abuser les principes de base, étant donné que les enseignements d’Allah s’appliquent toujours. On doit commander le convenable et interdire ce qui ne l’est pas, toujours donner une opinion documentée [selon la Shari ‘ a]. Mais nous ne devons pas chercher de confrontation avec nos adversaires, au niveau local ou à l’échelle mondiale, qui serait disproportionnées et pourrait conduire à des attaques contre la dawa ou ses disciples.

a-Eléments :

Evaluer l’éducation des individus et ne pas trop utiliser l’éducation moderne typique qui ne correspond pas à la réalité, qui est dépourvu de flexibilité et pourrait avoir des conséquences graves telles que le conflit entre les individus pour un simple commentaire ou un simple échec.

Donner une vision scientifique et documentée, sous forme de discours, les communiqués et les livres, qui porte sur les événements importants de Oumma.

Eviter le Mouvement qui se blesse lui-même lors des affrontements majeurs, qui pourraient inciter ses adversaires à lui donner un coup fatal.

b-procédures :

Effectuer une étude visant à évaluer les expériences des mouvements islamistes afin d’éviter leurs erreurs fatales.

Développer des méthodes pédagogiques qui sont à la fois exemplaire, réaliste et fidèle à nos principes, afin de conférer une souplesse suffisante pour permettre la confrontation avec la réalité.

c-Missions suggérées :

Elaborer des programmes d’initiation pour les fidèles et aller de l’avant en tenant sensiblement compte de l’expérience passée.

Préparer les individus selon des méthodes pédagogiques modernes.

LE NEUVIÈME POINT DE DÉPART

construire une force permanente du mouvement islamique dawa et soutien engagé dans le djihad dans le monde musulman, à des degrés divers et dans toute la mesure possible.

a-Eléments :

Protéger la dawa avec la force nécessaire pour garantir sa sécurité à l’échelle locale et internationale.

Prendre contact avec tous les nouveaux mouvements engagés dans le jihad, partout sur la planète, ainsi qu’avec les minorités musulmanes, et créer des liens comme nécessaire pour établir et soutenir la collaboration.

Maintenir le jihad et l’éveil tout au long de la Ummah.

b-procédures :

Former une force de sécurité autonome pour protéger la dawa et ses disciples, localement et dans le monde entier.

Etudier les mouvements engagés dans le jihad dans le monde musulman, ainsi que parmi les minorités musulmanes, afin de mieux les comprendre.

c- Missions suggérées :

Etablir des ponts entre les mouvements engagés dans le jihad dans le monde musulman et entre les minorités musulmanes et de les soutenir autant que possible dans un cadre de collaboration.

LE DIXIÈME DE POINT DE DÉPART

Utiliser des systèmes de surveillance diverses et variées, en plusieurs endroits, à recueillir de l’information et à adopter un système d’alerte efficace unique servant le mouvement islamique dans le monde entier. En fait, la surveillance, les décisions politiques et les communications efficaces se complètent mutuellement.

a-Eléments :

Prendre les décisions politiques pour recueillir des informations précises et importantes.

Diffuser la politique islamique de sorte qu’elle soit largement et efficacement couverte par les médias.

b-procédures :

Créer un système de surveillance moderne au moyen de la technologie de pointe (éventuellement créée dans les centres de recherche mentionnés précédemment).

Créer un centre de médias efficace et sérieux.

c – Missions  proposées:

Avertir les musulmans des dangers qui menacent leur et des complots internationaux dirigés contre eux.

Donner notre point de vue sur l’actualité et les questions à venir.

L’ONZIÈME DE POINT DE DÉPART

Adopter la cause palestinienne dans le cadre d’un plan islamique mondial, au plan politique et par le biais de djihad, car il agit comme la clef de voûte de la renaissance du monde arabe aujourd’hui.

a-Eléments :

Fournir une vue islamique sur tous les domaines, des problèmes et des solutions par rapport à la question palestinienne, suivant les préceptes de l’Islam.

Préparer la communauté des croyants au jihad pour la libération de la Palestine. [On peut conduire l’Oumma pour réaliser les plans du mouvement islamique par-dessus tout si la victoire est la nôtre], si Dieu le veut.

Créer un noyau modeste du jihad en Palestine et le nourrir afin de maintenir la flamme qui allumera la route vers la libération de la Palestine et afin que la cause palestinienne dure jusqu’au moment de la libération.

b-Procédures :

Collecter des fonds suffisants pour la perpétuation du djihad.

Réaliser une étude de la situation des musulmans et de l’ennemi en Palestine occupée.

c-Missions suggérées :

Mener des études sur les Juifs, ennemis des musulmans et sur l’oppression infligée par ces ennemis à nos frères en Palestine occupée, en plus de prédication et de publications.

Lutter contre le sentiment de la capitulation parmi l’Oumma, refuser des solutions défaitistes et montrer que la conciliation avec les Juifs minera notre mouvement et son histoire.

Mener des études comparatives sur les Croisades et Israël et [la victoire qui sera celui de l’Islam].

Créer des cellules de djihadistes en Palestine, et les soutenir afin qu’ils couvrent toute la Palestine occupée.

Créer un lien entre le moujahadin en Palestine et ceux partout dans le monde islamique.

Nourrir un sentiment de rancœur à l’égard des Juifs et refuser toute coexistence.

LE DOUZIÈME DE POINT DE DÉPART

Savoir comment faire appel à évaluation autocritique et permanente de politique islamique dans le monde entier et ses objectifs, son contenu et ses procédures afin de l’améliorer. Il s’agit d’un devoir et une nécessité selon les préceptes de la charia.

a-Eléments :

Procéder à l’autocritique constructive, afin d’éviter les pièges.

Procéder à une évaluation permanente, sur une base scientifique, pour permettre la construction des politiques.

Améliorer les politiques islamiques et tirer profit des expériences du passé doivent être un objectif clair et essentiel.

b-Procédures :

Evaluer les pratiques actuelles et des bénéfices tirés de l’expérience.

Demander aux fonctionnaires dans les différents pays de donner leur avis sur la direction, les méthodes et les résultats.

c-Missions suggérées :

Produire un document officiel sur la politique islamique mondiale.

Sensibiliser les pays, les fonctionnaires et les gens de cette politique.

Commencer à appliquer la politique, à l’évaluer chaque année et pour l’améliorer si besoin est.

 

 

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.