Nov 042014
 

Un ouvrage à télécharger ou à acheter

Je viens de publier sur mon site mon ouvrage format A4 et en couleur:

La Fatiha et la culture de la haine

http://sami-aldeeb.com/files/fetch.php?id=338

déjà téléchargée 1729 fois en moins de quatre jours

Une édition papier format livre Ce livre est disponible aussi chez  Amazon.com,Amazon.frAmazon.deAmazon.itAmazon.es et Amazon.uk

mais pas sur Amazon.ca pour des raisons inconnues

fatiha

Importance de la prière et de la Fatiha

La prière fait partie des cinq piliers de l’islam, qui sont: l’attestation de la foi, la prière, le jeûne, l’aumône et le pèlerinage. En droit musulman, celui qui nie l’obligation de prier est considéré comme apostat et passible de la peine de mort. Et celui qui ne prie pas par paresse est considéré comme un pécheur, et doit être contraint de prier. Puis, s’il refuse, il peut être mis à mort. Cette obligation de prier, sous peine de mort, est confirmée dans le traité de droit d’Ibn Ruchd, le fameux philosophe et juriste dit Averroès (décédé en 1198). Le père de famille peut contraindre les membres de sa famille qui ne s’y conforment pas, et cela s’applique même au mineur à partir de l’âge de dix ans.

Aujourd’hui aussi, les musulmans sont obligés, dans certains pays, d’accomplir les cinq prières et doivent pour cela interrompre toutes leurs activités. Une fatwa demande à l’État de licencier l’employé qui ne prie pas, et permet à son collègue de le tuer. L’article 306 du Code pénal mauritanien réitère la peine de mort contre le récalcitrant:

Tout musulman majeur qui refuse de prier tout en reconnaissant l’obligation de la prière sera invité à s’en acquitter jusqu’à la limite du temps prescrit pour l’accomplissement de la prière obligatoire concernée. S’il persiste dans son refus jusqu’à la fin de ce délai, il sera puni de la peine de mort.

S’il ne reconnaît pas l’obligation de la prière, il sera puni de la peine pour apostasie et ses biens confisqués au profit du Trésor public. Il ne bénéficiera pas de l’office consacré par le rite musulman.

Selon le droit musulman, les cinq prières quotidiennes que doit accomplir le musulman ne sont valides que si la Fatiha y est récitée. Elle est récitée aussi lors de la conclusion du contrat de mariage, lors des visites des cimetières et à d’autres occasions.

Al-Fatiha, traduite par La Liminaire, Le Prologue, L’Ouverture ou L’Inaugurale, etc. est le titre du premier chapitre du Coran dans l’ordre canonique qu’utilisent les musulmans et le cinquième chapitre dans l’ordre chronologique. Elle est composée de sept versets, dont les 6e et 7e versets comportent l’invocation suivante: «Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels [tu n’es] pas en colère et qui ne sont pas égarés.»

“Les gens contre lesquels Dieu est en colère” et “les égarés”

L’aspect qui nous intéresse dans cette étude est l’interprétation qui a été donnée à cette invocation à travers les siècles, et plus particulièrement à ce que désignent les deux groupes: «les gens contre lesquels Dieu est en colère», et «les gens égarés».

Pour répondre à cette question, j’ai procédé à l’examen de 88 exégètes musulmans tant anciens que contemporains. Et je constate que chez l’écrasante majorité des exégètes, les gens contre lesquels Dieu est en colère sont les juifs, et les gens égarés sont les chrétiens. Ils partent d’une interprétation des versets 6 et 7 fournie par Mahomet lui-même qui dit: «Les juifs sont les gens contre qui Dieu est en colère, et les chrétiens sont les gens égarés.» Ils corroborent ce récit de Mahomet par de nombreux versets coraniques qui vont dans le même sens.

L’ouvrage que je vous présente ici comporte une première partie analysant les opinions et les justifications des exégètes et citant les versets du Coran qui sont utilisés pour appuyer leurs opinions. Il établit une analogie entre le chapitre premier du Coran et la prière catholique du Vendredi saint dans laquelle on priait “pour les juifs perfides”, prière modifiée depuis le Concile Vatican II à la suite de protestations à l’intérieur et à l’extérieur de l’Eglise catholique. L’ouvrage signale aussi que le chapitre 1er du Coran récité dans la prière des musulmans 17 fois par jour viole les normes antiracistes et va contre l’acte constitutif de l’UNESCO dont le préambule dit:

Les gouvernements des États parties à la présente Convention, au nom de leurs peuples, déclarent:

Que, les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix.

La deuxième partie de cet ouvrage présente les exégètes par ordre chronologique selon un schéma unique:

– Nom de l’exégète, année de décès, son école, le titre de son exégèse

– Extraits en langue arabe de l’exégèse en question, avec toujours un lien internet permettant au lecteur de revenir à la source. Les extraits sont suivis d’une traduction soit littérale, soit sommaire en langue française.

Deux exemples

Je vous donne ici à titre d’exemples deux exégèses, un ancien et un contemporain:

Exégète: Muqatil Ibn-Sulayman, mort en 767, appartenant au courant majoritaire sunnite:

–  Dirige-nous vers le chemin droit (verset 6): signifie la religion de l’islam, parce que toute religion autre que l’islam n’est pas droite.

–  Le chemin de ceux que tu as gratifiés: à savoir les prophètes que tu as gratifiés par la prophétie comme il est dit dans le verset H-44/19:58: «Ceux-là sont ceux que Dieu a gratifiés, parmi les prophètes.»

–  Contre lesquels (tu n’es) pas en colère signifie: dirige-nous vers une autre religion que celle des juifs contre lesquels Dieu est en colère et «dont il a fait des singes et des porcs» (H-112/5:60).

–   Et qui ne sont pas égarés (verset 7) signifie: ne nous dirige pas vers la religion des polythéistes qui sont les chrétiens.

Exégète: Abd-Allah Ibn Abd-al-Muhsin Al-Turki, dirigeant une équipe de professeurs d’exégèse de l’Université Muhammad Ibn-Sa’ud et ex-ministre saoudien des affaires religieuses:

«Dirige-nous vers le chemin droit»: conduis-nous vers le chemin droit et maintiens-nous sur ce chemin jusqu’à ta rencontre, et ce chemin est l’islam, le chemin clair qui conduit à la satisfaction de Dieu et à son paradis qu’a indiqué le sceau de ses messagers et de ses prophètes Mahomet. Il n’existe aucun autre moyen pour atteindre le bonheur du serviteur qu’en y demeurant. «Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels tu n’es pas en colère et qui ne sont pas égarés»: le chemin de ceux que tu as gratifiés parmi les prophètes, les véridiques, les témoins et les vertueux (H-92/4:69). Ce sont eux les gens de la bonne direction et de la rectitude. Ne nous place pas parmi ceux qui suivent le chemin de ceux contre lesquels tu es en colère, qui ont connu la vérité mais n’ont pas agi en fonction d’elle, à savoir les juifs et ceux qui leurs ressemblent, ni le chemin de ceux qui n’ont pas été dans la bonne direction, à savoir les chrétiens et ceux qui suivent leurs lois. Cette invocation est un remède pour le cœur du musulman, contre la maladie du dénigrement, de l’ignorance et de l’égarement, et une preuve que la grâce de l’islam est la plus importante dans l’absolu. Celui qui connaît la vérité et la suit est digne du chemin droit, et il ne fait pas de doute que les compagnons de Mahomet sont les plus dignes après les prophètes. Ce verset ainsi indique leur mérite.

But de cet ouvrage

Il est clair que le premier chapitre du Coran répété 17 fois par jour par chaque musulman incite à la haine, si on le comprend dans le sens qui lui est donné par les exégètes anciens et contemporains sur la base d’un récit de Mahomet corroboré par des versets coraniques. En cela, cette prière viole les droits de l’homme et les lois antiracistes et antidiscriminatoires. La dangerosité de cette prière provient du fait qu’elle est répétée 17 fois par jour, créant ainsi un sentiment de haine chez les musulmans contre les non-musulmans.

Le but de cette étude consiste à attirer l’attention, en premier lieu, des musulmans eux-mêmes sur le fait que leurs prières ne favorisent pas la paix, bien au contraire, et qu’ils sont les premières victimes de ces invocations haineuses. Ensuite, cette étude souhaite alerter les organisations internationales qui œuvrent pour la paix ainsi que des responsables politiques et académiques en Occident afin que des mesures soient prises pour inciter les autorités religieuses musulmanes à dénoncer l’interprétation du chapitre coranique en question et à interdire les prêches haineux dans les lieux de culte et leur diffusion.

Dans une vidéo, une petite fille de deux ans répond à des questions sur la religion. Parmi celles-ci: qui sont les gens contre lesquels Dieu est en colère? Et la petite fille de répondre: ce sont les juifs. Et qui sont les égarés? Ce sont les chrétiens. Quel espoir pouvons-nous avoir en nos jeunes gens si on leur enseigne une telle discrimination dès leur plus tendre enfance?

Sami Aldeeb, dr en droit, professeur des universités

Directeur du Centre de droit arabe et musulman

Édition arabe du Coran par ordre chronologique à télécharger gratuitement

Traduction française du Coran par ordre chronologique

 Posted by at 19 h 10 min

  112 Responses to “Sami Aldeeb:
La Fatiha et la culture de la haine”

  1. Merci beaucoup Prof. Aldeeb. Il faut jeter du sable dans l’engrenage de ce système fasciste pour le faire éclater.

  2. .fr !

    Cela explique tout!

  3. Cher Sami AlDeeb,

    vos Ouvrages are très intéressants, tout à fait votre Travail, le meuiller, est celui dans le Dômaine du Droit comparé. 1000 Fois plus intéressant et véridique et éclaircissant.

    J’ai appris de vous ”freely you receive, freely you give” et les Ouvrages publiés sur votre Site officiel m’ont vraiment beaucoup aidé à connaitre une Réalité, celle du Droit religieux, dont j’ignorais l’Existence.

    Votre Connaissance du Droit de plusieurs Religions, et votre Engagement à les présenter de Manière comparée, est et a été vraiment utile et intelligent.

    Ce Blog tout à fait, comme je l’ai dejà dit, est un peu exagéré, et il n’affronte pas la Réalité d’autres Droits religieux,

    ce qui laisserait supposer, que vous supportez un autre Group, en essayant de démoniser celui dont on parle dans ce Blog à vous.

    Celà n’est pas éclairant, bien au contraire.

    Vous m’avez beaucoup aidé, c’est moi maintenant qui vous aide [votre Conscience], même si on ne dirait pas que ceci soit un Aide.

    Félicité et Bien intérieurs et Félicité et Manifestation du Bien extérieurs à vous, a nous, a Tous, Partout, Toujours.

  4. Savez vous, Sami AlDeeb, que le … Racisme, envers toute Personne, Adultes, Jeunes, Enfants,

    dont la Peau est, soit disant, brune ou métiche,

    est entrain de monter de Manière exponentielle?

    Celà vous n’interesse probablement pas, car il ne s’agit pas des Membres de votre Communauté, ou Famille?

    Refléchissez à ce sujet. Des Innocents pourraient avoir à payer un Prix qu’ils ne devraient jamais avoir à payer.

    Le Racisme de ceux qui suivent des Idéologies ethnicistes et classistes ou idéologiquement lobbistes,

    et qui s’appuyent à des Blogs comme ceci, pour diffuser la Haine.

    Contre toute Personne brune ou métiche.

    Merci de bon Coeur?

    Refléchissez, si vous n’êtes pas parmi ceux-ci ou ceux-là.

    Si on dénonce l’Intolérance cachée derrière la Fathia, il faut dénoncer d’avantage l’Intolérance qui se cache derrière toute autre Prière idéologique,

    soit elle politique théiste, ou athée [laïque].

    Je le dis ici, en croyant que vous êtes une Personne qui n’adhère pas à des Idéologies pareilles:

    si je me trompe, bien entendu, mon Commentaire est complètement inutile.

    J’éspère vivement de ne me tromper pas.

    Salutations de bon Coeur. Félicité intérieure et extérieure à vous, à vos Chers/Chères, à nous, à Tous/Toutes, Partout et Toujours.

  5. La définition du mot racisme est contestable. Nous faisons partie de la seule espèce “Homo sapiens sapiens” rescapée dans une évolution naturelle, celle du plus fort. Notre espèce comporte une multitude de variante en tout, la couleur de la peau, la morphologie, etc.

    L’étranger n’est pas le problème. Le problème se situe dans la valise et dans le cerveau de l’étranger. Ici il est question de croyances et d’écrits n’ayant rien de sacrés, ou prêcher le meurtre, la lapidation, l’esclavage en particulier des femmes, est monnaie courante chez des musulmans. C’est un constat s’ajoutant aux actualités et des comportements d’une partie importante des adeptes de l’islam

    Actuellement, c’est bien l’islam, les écrits et les éducations qui posent problème, pas l’étranger; il n’y a dans ce blog pas de racisme tel que défini dans votre commentaire dame Helvetia.

    La preuve, nous sommes en phase avec ces femmes musulmanes:

    https://www.youtube.com/watch?v=S9McY8UIOaU

    Egalement avec ces hommes musulmans:

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=70KjkLq98aA

  6. game over … mettez vous au survivalisme, seul moyen pour aller jusqu’au bout !!! au passage il y a des dettes à rembourser !!!

  7. C’est vrai, mieux vaut miser sur l’achat de boîtes de conserves ou d’Or physique plutôt que d’acheter des actions….enfin, pour celles et ceux qui ne “tradent” pas.

    Qui ne paye pas ses dettes s’enrichit ! (Grèce, Islande, le député Français Thévenoud etc…)

    https://www.youtube.com/watch?v=tLo7xFkhJ3A

  8. Et s’il vous plaît, quoi dire des Prières hébreojuives? Celles au sujet du Peuple élu versus le Goym? Et les 18 Barakot: au sujet de l’Identité masculine versus celle féminine?

    Il serait intéressant de pouvoir diffuser un peu d’Éducation, disons, comparée, des Informations au sujet de l’Étude comparé des Religions [Doctrines], finalisé à éliminer l’Ignorance qui afflige notre Monde, et delaquelle on souffre, Tous/Toutes,

    et qui fait partie des 3 Venins mentaux.

    Au lieu de diffuser de la Propagande anti araboislamique tout-court, qui n’aide pas à retablir l’Équilibre humain, dont ont [Humanité] nécessite tellement.

    Équilibre qui est la véritable et véridique Traduction du Mot ”Shalom”: Équanimité, autrement, ce qui correspond à Justice.

    On parle de Shalom autant que Paix, et bien, Sami AlDeeb lui même avait bien écrit dans ses Ouvrages que ”la Paix serait le Fruit de la Justice” [paraphrasé], et donc ”la Paix, et/ou l’Équilibre, serait le Fruit de la Justice ou de l’Équilibre ou de la Paix”.

    Il faut diffuser de l’Équilibre, de la Justice et/ou de la Paix, àfin de pouvoir … réjouir de celles-ci.

    Ce Blog n’est pas équilibré [le Travail de Sami AlDeeb, celui officiel, est bien plus équilibré des Articles de ce Blog; ces derniers risquent de ruiner son propre Travail, le Fruit de Recherches sérieuses et conduites de Manière engagée –

    selon l’Amour, laissez moi le dire, chrétien, celui originel, celui universel, qui correspond à l’Amour dont on prêche dans chaque Religion ou Chemin spirituel, ou mystique, métaphysique, qui existe parmi toute Culture, partout, dans le Monde,

    et qui représente la Racine commune à toute Culture, Religion ou Chemin spirituel [mystique, métaphysique], celui araboislamique et celui hébreojuif aussi, même si, apparemment, leurs Adeptes d’Aujourd’hui l’ont oublié,

    et il faut ajouter que la Racine commune appartient au Chemin hébreochrétien ou romanochrétien aussi, même si, apparemment, ses Adeptes d’Aujourd’hui l’ont oublié.

    Bien entendu, au Monde il n’existe pas seulment la soit disant Culture moyen orientale: il y en a beaucoup d’autres,

    et il est certainement recommandé de s’intéresser,

    àfin d’honorer et célébrer toute Population et toute Culture du Monde, et arrêter de manipuler le Discours publique ou l’Opinion publique,

    autour de, ou avec, la Propagande moyen orientale, ou soit disant sémite [prosémite], àlaquelle on est Tous/Toutes asujettis/asujetties, Aujour’hui [et dépuis des Dixaines d’Années].

    Équlibre et Équanimité à Tous/Toutes, Partout, Toujours et Éclairage éclaircissant à Tous/Toutes, Partout, Toujours.

  9. Helvetia, l’importance du travail de Sami Aldeeb -est et sera reconnu à sa juste valeur. Il fait partie des nouveaux et grands penseurs du 21 ème siècle. Bien des artistes ont connu la gloire bien après leur disparition. Ce ne sera pas le cas de Sami car les événements se précipitent.

    Quant aux commentaires ils ont leur valeur, nul n’est obligé de les lire. Les liens figurant permettent à chacun de vérifier l’histoire de nos ancêtres, donnent des informations importantes. Que vous le vouliez ou non, l’ordinateur fait partie de l’évolution de l’humain au même titre que le glaive ou la poudre, inventés par nos ancêtres. Avec cette différence de taille, les nouveaux savoirs, les nouvelles informations, les nouvelles communications vont révolutionner l’humanité dans le bon sens.

    Vous n’aimez pas les Athées que vous assimilez aux communistes, votre point de vue vous appartient, il n’est pas gênant, même s’il ne contribue pas à l’avancée de l’humanité. Ce n’est qu’un commentaire.

    Ce blog est parfaitement équilibré, la censure n’existe pas.

    • Cadeau, Pierre…

      Réflexions d’un croyant

      4 Août 2013, par Pierre-André BIZIEN    

      La religion, c’est l’opium du peuple… et le poil à gratter de l’athée. Il la sent partout. Elle le démange, elle l’obsède. Il en fait des cauchemars, des malaises et des crises nerveuses.L’athée ordinaire croit dur comme fer que le mot de Marx fait enrager les théologiens. Pourtant, ces derniers n’ont pas attendu les prophéties du Messie allemand pour dénoncer la crédulité sans fond des masses pieuses, tout comme les ravages de la religiosité commune. Abélard, Nicolas de Cues, Abd el-Kader, Rumi, Hallaj… Combien de prédécesseurs à l’apôtre des prolétaires ? La religion, opium du peuple : le prêche est bimillénaire, et l’athée le croit d’hier. A quand remonte l’an Un de la raison ? Qui Seul le sait ?Pour l’athée ordinaire, la religion est bovine, ridicule, sectaire, barbare, sanglante, primaire… et lui mesuré, raisonnable, immunisé contre tout cliché ; bien entendu, il niera toujours cela, mais ses jugements impérieux parlent un peu plus fort que son humilité intellectuelle.  C’est un triste fait : l’athée considère les trois-quarts de l’humanité comme une sorte de tiers-monde culturel, illogique et non rationnel. Prétend-il détenir la vérité ? Non, rassurez-vous, il se contente de juger qui a tort. Aussi, l’athée ne croit pas, il est certain. Certes, il n’a pas la foi, mais ses arguments sont plus infaillibles que le pape.L’athée se revendique cartésien, alors même que Descartes, son maître, était fervent croyant, adepte et promoteur des preuves de l’existence de Dieu. Décidément, le Sans-Dieu aime les tartes à la crème.D’après lui, l’abondance des religions est le premier signe de leur supercherie, chaque confession revendiquant pour elle l’exclusivité de la vérité. A suivre la logique de ce raisonnement, il faudrait déduire de l’abondance des régimes politiques leur supercherie mutuelle : la démocratie, la dictature, la ploutocratie, l’anarchie… il serait idiot d’adhérer à l’un ou l’autre de ces régimes puisque chacun revendique pour lui l’exclusivité morale de la vérité ; aucun d’entre eux n’est plus proche de la vérité qu’un autre, puisque chacun le prétend. Aussi, pourquoi revendiquer la primauté des droits de l’homme sur d’autres valeurs, puisqu’au fond ce ne sont que les dogmes de l’Occident ? Si nous étions nés ailleurs, nous croirions sans doute à d’autres valeurs, antagonistes et tout aussi légitimes… Quant aux militants des droits de l’homme africains ou asiatiques, ce ne sont bien entendu que des intelligences colonisées. Oui, l’athée ordinaire souffre de relativite aigue.Prenons un autre exemple, tout aussi caractéristique : soit Pierre, Steve, Jacques et Karim, qui prétendent chacun avoir raison à propos de quelque chose. Puisque tous pensent différemment, c’est bien la preuve qu’aucun n’a raison, pensera gravement notre athée. Nul d’entre eux ne peut dire vrai, car les opinions sont multiples. Parfois, les plus simples leçons de la philosophie nous évitent le naufrage intellectuel :« Si tout était relatif, alors le cannibalisme ne serait qu’une histoire de goût ».D’autre part, l’athée lambda ne fait pas la différence conceptuelle entre l’adhésion et l’héritage : bien entendu, nul ne peut hériter de la vérité, la “détenir” comme un bien propre. Cependant, l’homme peut espérer “adhérer” à la Vérité. Cette dernière ne se possède pas mais, paradoxalement, elle s’offre ; l’ “assentiment à”   n’est pas la “détention de”. La nuance paraît minime, elle est pourtant abyssale. Il faudrait un long détour par la poésie pour expliciter cela. Mais l’athée –  avec toute la subtilité qui le caractérise –  criera sans doute à l’obscurantisme.Poursuivons notre chemin. Le Sans-Dieu habituel considère que le paradis est une invention risible qui fait miroiter une vie délicieuse après la mort, à des croyants qui cherchent à se rassurer. Il est curieux de constater à quel point ses représentations imaginaires jouxtent celles des bigots bornés : ce qu’il ne saisit pas vraiment, c’est que le langage de la Bible est un langage volontairement poétique qui utilise des images afin d’évoquer des vérités complexes – au croyant de les démêler au cours de son cheminement.Comme les fondamentalistes, l’athée tombe dans le piège, et croie sincèrement que le paradis est censé être un jardin plein de sucreries ; il lit la Bible et le coran au pied de la lettre. Pourtant, s’il prenait la peine de consulter les Ecritures des croyants avec un peu moins de suffisance, il s’apercevrait peut-être que les Textes disent bien autre chose : chez les chrétiens, chez les musulmans, le Paradis est l’état au sein duquel celui qui croie pourra enfin “voir Dieu”, c’est-à-dire le Beau, le Bien suprême – dont nous ne jouissons que partiellement sur terre –  infiniment. Le paradis signifie simplement la vie absolue, non plus seulement relative, partielle, mutilée, mais son parachèvement total et exhaustif… aspiration universelle de toute l’humanité, quel que soit le lieu, l’époque d’où l’on vient. L’athée trouve sans doute cela ridicule et pourtant… ne prête-t-il jamais attention au langage de l’art ? Ne fréquente-t-il jamais les musées ? Les grands chefs d’œuvre de chaque époque ne nous apprennent-t-ils pas que les secrets métaphysiques passent par la contemplation, l’expérience du Beau ? Toutes ces choses sont sans doute trop ridicules pour l’athée, lui qui a les pieds bien ancrés sur terre, et trop peu de temps à consacrer aux arabesques de l’esprit.Selon lui, les croyants sont par essence des personnes qui cherchent à se rassurer, qui expriment un “besoin humain”. Intéressante plaisanterie : la perspective de l’enfer et les tourments spirituels qui rongent le gros des croyants élémentaires sont certainement des marques de cette volonté de se rassurer… Est-il “rassurant” d’adhérer à des systèmes qui vous menacent officiellement de damnation éternelle, qui prêchent la souffrance et qui vous avertissent du Jugement Dernier ? Le philosophe athée André Comte-Sponville le reconnaît lui-même volontiers :« La plus grande force des religions ? Ce n’est pas, contrairement à ce qu’on dit souvent, de rassurer les croyants, face à leur propre mort. La perspective de l’enfer est plus inquiétante que celle du néant » (L’esprit de l’athéisme)Aussi, comment parler de “besoin”, alors même que le mépris des besoins constitue l’apprentissage fondamental des religions, au rebours des philosophies matérialistes ?Si quelqu’un cherche à se rassurer, il semble que ce soit bien notre athée,  considérant l’ensemble des croyants comme une masse d’êtres manipulés. Manipulés par qui ? Par l’Eglise, que l’Evangile ne cesse de critiquer au travers de ses mises en garde contre l’esprit légaliste et clérical ? Par les forces temporelles, que les textes sacrés conspuent allègrement à longueur de versets ? A vrai dire, il est évident que les masses (croyantes ou pas) sont toujours orientées, mystifiées par les démagogues et les beaux parleurs. Cependant, il semble que l’athée soit  ici encore victime d’une confusion de l’esprit.Remarquant que la religion est un vaste terrain de prospection pour les marchands de rêve,  il déduit qu’elle est elle-même marchande de rêve ; arguant du fait que les religions abritent des salauds, il conclut que les religions sont des usines de salauds. Et ainsi de suite… Qu’on lui montre Torquemada, il s’écrie spontanément « Voilà l’Eglise ! ». Qu’on lui présente l’abbé Pierre ou mère Theresa, il bredouille confusément « Voici de bien bonnes personnes… ». A tous les coups, l’athée triomphe.Il ne s’arrête évidemment pas là : selon lui, le croyant cherche toujours des réponses à ses préoccupations, d’où la religion. Soit, mais alors, comment expliquer son engouement extrême pour le mot “mystère”, pour des expressions telles que “Dieu seul sait”, “les voies du Seigneur sont impénétrables” ? A l’opposé, qui donc enrage de ce flou artistique, de cette absence de réponse tangible… sinon l’athée, qui cherche réponse à tout ?« Dans combien de pays peut-on véritablement être libre de choisir sa religion » s’interroge l’athée ordinaire. Ici encore, il s’emmêle allègrement les pinceaux, confondant contexte politico-sociétal et religion. Par ailleurs, les dictatures soviétiques et maoïstes ne nous démontrent-elles pas que l’athéisme peut tout aussi bien constituer l’horizon imposé pour des millions de personnes ? L’athéisme, en tant qu’idée, en est-il plus faux ? Et symétriquement : le fait d’imposer la démocratie par la force détruit-il le bien-fondé de la démocratie, en tant que régime politique ?Passons à présent aux aspects les plus cocasses des théories de l’athée.Pour lui, le contenu des religions est irrémédiablement disqualifié par les multitudes de massacres qu’elles ont engendrés ; dès lors, s’il est logique avec lui-même, l’athée se doit à son tour de renoncer à l’athéisme, du fait des dizaines de millions de morts imputables aux régimes qui se réclament de cette doctrine. Poursuivons le raisonnement : les massacres résultant de la Révolution Française rendent faux ce qu’elle proclame et ce à quoi elle prétend mener. On peut aller très loin en suivant la bobine… Lorsque l’on tue au nom de l’amour, est-ce l’amour qui est criminel ?C’est un fait, l’athée aime instrumentaliser l’horreur pour réfuter ce qu’il n’aime pas. Les cadavres d’enfants et les catastrophes naturelles lui sont particulièrement chers, pour ses démonstrations. Si Dieu existe, pourquoi le Mal ? Le croyant peut lui répondre symétriquement : si Dieu n’existe pas, pourquoi le Bien ? Aucune logique non plus, si le monde n’est que gaz et grouillements de particules. L’amour, la beauté sont dès lors incompréhensibles s’ils ne répondent à une identité foncièrement métaphysique de l’homme.Le Mal est compréhensible, en ce sens que le monde est en construction, que la création n’est pas encore achevée. Nous sommes dans les temps de mélange. Et l’athée oublie qu’au regard de l’éternité, les milliards d’années terrestres ne constituent qu’une seconde multiséculaire. Une mort atroce est une piqûre de moustique à l’échelle d’une vie éternelle. Mais encore faut-il croire en cette dernière… Dans l’hypothèse où Dieu, éternel, existe et qu’il crée l’humanité gratuitement, donc par amour, dès lors il la destine à l’éternité en sa compagnie… d’où le gros mot de paradis, pourtant bien moins exorbitant que celui de Création : il est plus simple de réparer et de  perpétuer une chose que de la créer.L’athée s’affole des catastrophes naturelles et des tragédies quotidiennes car il pense que la vie sur terre est suivie d’un néant infini. Dans la perspective de la religion, qui est plus rationnelle, il ne s’agit que d’un instant, l’instant où l’humanité fait ses preuves devant son créateur. Un créateur effectivement tout-puissant (créer le monde ce n’est pas rien), mais capable, comme tout vrai amoureux, de se rendre vulnérable et faible l’instant venu de la contemplation de son œuvre. S’il fallait, comme le prétend l’athée, que Dieu sauve tout, tout le temps sur terre, il s’agirait d’un vulgaire père Noël agitant des pantins à tous les coins de la terre. L’athée prétend ne pas croire en Dieu, mais si ce dernier devait exister, selon lui, il faudrait qu’il soit ce gentil père Noël…Autre bizarrerie de raisonnement pour finir : les hommes vivent sur terre depuis des dizaines de milliers d’années, et le mot “Dieu” apparaîtrait soudain il y a 3000 ans. Conte pour enfants, selon l’athée. Encore une fois, notre athée a-t-il déjà mis les pieds dans un musée ? N’a-t-il appris nulle part que les hommes n’ont pas attendu l’Ecriture pour représenter Dieu de toutes sortes de manière (peintures, sculptures, sépultures…)? Faut-il attendre qu’une personne ou une chose soit mentionnée par écrit pour célébrer soudainement sa naissance ?

      Pierre-André Bizien 

      • Tant de blabla pour dire qu’un athée est égale à un croyant qui crois tout savoir tout en étant aveuglé par ses propres mots. Il doit, dès lors, allez rechercher les pensées des autres, somme toute, toutes aussi fausses pour accréditer des pensées qu’il estime de bon aloi.
        Que de mensonges pour rien, de l’énergie perdue, surtout avec des pensées fausses de part et d’autres, alors qu’il y a mieux à faire. Certains confondent Amour et Dieu, d’autres Amour et sexe mais aucuns des 2 ne confondent Sexe et Dieu, au moins vous êtes d’accord sur un truc.
        On aura compris, Athée et croyants chrétiens, main dans la main devant les sionistes et les musulmans conquistadors mais aucun ne supportant ni l’un ni l’autre, que de l’autre côté du miroir, on leur montre leur vrai visage.

        Au passage, Al fatiha n’est pas le plus représentatif de la haine des musulmans envers les autres, même un muslim moins fanatique pourrait ne pas trouver de haine lors de la lecture et pourrait dire que les interprétations sont justement le fruit de ceux qui veulent imposer leurs visions de l’islam aux autres. Critiquer une interprétation ne donne pas le même résultat que critiquer et dénoncer un texte bien clair.
        Un travail de fond devrait se faire sur des versets qui ne prêtent justement pas à confusion par leur clarté haineuse.

      • Merci beaucoup Michel D. pour ce texte !

  10. L’intérêt est de savoir ou se faire avoir….

    Michel D, l’Athée du 21 ème siècle doit être informé de la véritable histoire de l’humanité. Ca ne passe pas par les livres religieux ou tel théologien, tel philosophe, tel penseur même si certains sont intéressants à lire ou à connaître. Ces gens ont pensé avec leur temps, leurs connaissances, leurs intuitions etc. Moi, (excusez) sans me considérer pour un philosophe loin sans faut, je vis avec mes expériences, mes références, mes savoirs, les informations triées sur le volet enfin presque, ma créativité, ma vision et mes conclusions. Ma démarche est scientifique, je peux me tromper, lorsque c’est la cas, je repars sur une autre piste avec le même comportement.

    J’avais fait un bout de route avec un Chamane bouddhiste dans les années 85/ 93 la piste n’était pas bonne, même si leur message moderne paraît être une bonne philosophie de vie, j’ai pris un autre chemin, celui des scientifiques, pour ce qui concerne la démarche et les infos je voulais des réponses à mes questions, pas une démarche de vie.

    Des musées et des sites, oui j’en ai beaucoup visité notamment sur la terre, la géologie, la vie marine, l’origine de la vie, l’Egypte, j’y met la cité des sciences à Paris que je compare à un phare de haute mer pour avoir la visibilité de notre environnement immédiat et la compréhension de l’univers etc….

    La famille que j’ai fondé avec mon épouse est catholique, protestante, et Athée. Non seulement il faut acquérir des connaissances sur le passé de nos ancêtres, mais il faut également avoir eu l’expérience de la vie, de la famille, des enfants etc.

    Viens un jour ou, pour une raison quelconque, il faut comprendre par sois-même en réfléchissant par sois-même. Il faut des années pour cela et une certaine dose de courage et de motivation, donc du temps, je l’ai eu avant la retraite, c’est ainsi.

    L’athéisme dont vous faites la référence et qui est aussi semble-t-il votre référence, ne correspond en rien à l’Athée que je suis devenu pour les raisons indiquées ou de l’idée que je ma fait de l’Athéisme. Elle ne correspond pas dans la définition aux sites que j’ai pu mettre en lien, car aucun de ceux-ci n’évoquent le pourquoi de nos croyances et très peu sur la véritable vie de nos ancêtres. Ce qui est normal car il faut du temps et de l’argent, mais surtout mettre à jour les nouvelles découvertes scientifiques dans tous les domaines, vaste travail vous en conviendrez. Les religions disposent de “personnel” par millier pour réfléchir, chercher et écrire; on est pas dans le même système.

    Je ne vous ai jamais, à titre personnel jeté la pierre du fait que vous soyez moine et homo-sexuel, que je sache? Vos argument en tant que croyant peuvent convaincre un croyant ayant un besoin de croire ou un gamin en recherche de spiritualité, ou autre….
    Ils ne me concernent pas ou plus, mon chemin est ailleurs, mes conclusions sont précises; elles sont la dernière ligne d’un livre que je n’écrirai jamais faute de temps et peut-être de courage, un autre est en cours depuis 2006 c’est dire. Je livre sur ce blog ce qui me paraît utile pour la société rien de plus.

    Cela dit je combats cet islam pervers tout en sachant que j’en mets un coup à la chrétienté car, dans ma quête de savoir sur les croyances, je me aperçu du lien étroit entre les religions et les rois ou chefs tribaux. Je suis honnête avec moi-même et avec les autres. Je ne vois pas pourquoi je ne dénoncerai que l’islam dans les typologies au fil des siècles et de l’histoire ?

    Quant aux pseudo, vous m’avez bien compris, nous sommes dans la même tranchée….

    L’intérêt, est de savoir ou se faire avoir

    La pie, vous faites la même erreur sur l’Athéisme ou sur l’Athée, si vous changiez de disque? Je ne vous veux aucun mal vous savez?

    • Moi de même je ne vous veux aucun mal, mais le bon sens est le bon sens, la vérité de la compréhension des opposés qui ne sont contraires que pour une raison, le désaccord sur un principe de croyance, saute à nos yeux.
      Malheureusement, tant aux athées qu’aux croyants, il est vain de parler de quelque chose qui est là, qui est visible, qui peut mettre fin à leur entêtement et peut peser lourd sur la balance contre la menace islamiste.
      Je ne peux changer de disque, car ce serait vivre avec des mensonges que de nier le bon sens, la synchronicité, la gnose et l’analogie des choses de la nature.
      C’est comme si vous proposeriez à un borgne de redevenir aveugle tout ça parce qu’un autre aveugle vous le demande.
      J’espère sincèrement que vous ferez partie à votre tour des borgnes au pays des aveugles.

  11. La pie, heureusement pour moi, mes yeux et mon cerveau vont bien. Le dernier IRM (il y a un mois) a indiqué que le cerveau était parfaitement bien logé dans la boîte crânienne, aucune lésion, tout va bien.

    Et si vous ouvriez un blog, car je ne comprends rien à votre théorie sur la synchronicité ou des explications que vous avez bien voulu en donner. Vous savez que je ne demande pas mieux que découvrir des nouvelles théories et leurs applications. Il m’a fallu des centaines de commentaires pour arriver à expliquer au mieux et le plus court possible ma démarche et ma conclusion. Avez-vous des liens faciles à lire mais surtout à comprendre avec des preuves? Peut-être aussi que des commentaires m’ont échappé?
    Faites attention aux liens pourris ou les virus sont présents.

    L’Athée de service..

    Ah, un remerciement particulier au gestionnaire du blog, (7+7= 14) c’est plus facile que de lire des mots tordus et serrés comme dans une boîte à sardine sur laquelle un camion de cent tonne aurait roulé!

    • Ah Père Noël, vous pouvez visiter ce site, mais je ne suis pas certain que vous y adhérerez! 😉

      http://www.synchronicites.net/

    • Vous m’envoyez ravi d’apprendre que vos yeux sont bien dans vos orbites et que la lumière rentrant se transforme en signaux électrique dans votre cerveau et retransformée une nouvelle fois à l’arrière sous forme sublimale d’images représentant ce que vous croyez voir – Que c’est beau d’avoir l’illusion d’exister, n’est-t-il pas? http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_02/a_02_p/a_02_p_vis/a_02_p_vis.html

      Ensuite merci de votre attention, le principe de synchronicté est un mot inventé par Jung pour définir ce que les humains voient, entendent et ressentent comme des coïncidences ou phénomènes dû au hasard et non, ce n’est pas qu’une chanson du groupe police ,
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Synchronicit%C3%A9
      http://www.metapsychique.org/synchronicite-et-hasard.html
      http://www.synchronicite.net/
      http://www.synchronicites.net/
      Certains pensent que c’est juste une apophénie parce qu’ils n’ont jamais testé le phénomène, tout le monde sait qu’on ne peut comprendre quelque chose qu’une fois qu’on l’a goûté et pas en regardant la réaction des autres, à l’instar des anthropologues qui, pour comprendre une ethnie ou une culture, s’immergeaient ou s’intégraient pour réellement sentir le phénomène.
      http://www.sceptiques.qc.ca/dictionnaire/apophenia.html

      et heureusement qu’il y a des scientifiques qui ne sont pas “coincés du cul” pour pouvoir promouvoir la synchronicté notamment le chercheur au CNRS Philippe Guillemant qui travail sur des programmes de moteur de recherche sur le net basés sur la synchronicté. Le phénomène de la double causalité peut avoir des champs d’actions vastes et variés
      http://www.philippeguillemant.com/

      Dans certains films comme JLG par JLG – Jean-Luc Godard réalise un auto-portrait sur base de synchronicité.
      Il existe 3 types de synchronicité selon Jung
      a)la coïncidence d’un certain contenu psychique avec un processus objectif correspondant qui est perçu comme avoir eu lieu simultanément.
      b)la coïncidence d’un état psychique subjective avec un fantasme (rêve ou une vision), qui s’avère plus tard être un reflet plus ou moins fidèle d’un événement objectif “synchronistique” qui a eu lieu plus ou moins simultanément, mais à un laps de temps plus ou moins éloigné.
      c)le même que le b, sauf que l’événement perçu a lieu dans l’avenir et est représentée dans le présent seulement par un fantasme qui lui correspond.

      Vous n’êtes pas le seul à m’avoir demander d’ouvrir un blog sur le sujet et j’y pense de plus en plus. Mais pour le moment je me contente de comprendre les différentes pensées sur la nécessité de changer d’opinion au sujet des sectes après que les vérités des révélations eussent été données; et je voudrais savoir si l’on tend vers une confrontation directe entre les fanatiques religieux , toutes sectes confondues et les athées et autres démocrato-communistes. Ou bien pourrait-on par le biais de la psychologie de la persuasion des masses – la même technique qu’on utilise en marketing et en publicité – essayer que le monde prenne conscience des faux enseignements des 3 sectes monothéistes et qu’on arrive à montrer le côté psychologique plutôt que le côté sacralisé de la création des “RELIGIONS et PHILOSOPHIES”.
      Je ne cherche pas à créer une nouvelle “religion” ou secte mais je veux simplement montrer que la Synchronicité fait partie du BON SENS dans ce monde où tout est imbriqué et illusion. Je ne cherche pas des initiés non plus, ni même à convertir, mais simplement à faire prendre conscience que ce phénomène a toujours existé et aucune des “religions n’en fait part hormis le TAO mais qui n’est d’ailleurs pas une religion mais un système philosophique. Vous ajoutez à cela les analogies de tout ce qui est en l’homme est dans la nature sous forme allégorique, vous mettez quelques notions de psychologie Jungienne vous obtiendrez une forme de gnose du 21ème siècle

  12. Combien de musulmans comprennent la lettre de la fatiha? Tous les musulmans ne comprennent pas l’arabe.

    • Tous les imams comprennent cela, les exégèses font partie de leur instruction. Et vous pouvez comprendre cela aussi en lisant les exégèses, ou seulement le coran, dans une autre langue quelconque: si les exégètes affirment que la fatiha parle des juifs et des chrétiens, c’est parce que le coran utilise les mêmes termes ailleurs pour désigner nommément les juifs et les chrétiens.

      Il faut vraiment tout ignorer du coran, des exégèses et des hadiths pour ne pas connaître ce secret de polichinelle.

    • La fatiha est une prière très courte, et pour tout musulman non-arabophone, il n’est guère difficile d’en trouver une traduction auprès de son imam, après de ses coreligionnaires arabophones, ou sur internet. Prier sans savoir ce qu’on dit est idiot. Donc seuls les musulmans idiots ne cherchent pas à savoir le sens des paroles de la fatiha.
      De toute façon, le coran contient pleins de versets qui traitent les chrétiens d’impuretés, d’infidèles, de mécréants, d’impies et cie…
      Donc on ne me fera pas croire que les musulmans ne se sont pas encore aperçus que leur religion leur enseigne le mépris des non-musulmans, et leur extermination s’ils refusent de se convertir à l’islam.

  13. 4P écrit:

    Au passage, Al fatiha n’est pas le plus représentatif de la haine des musulmans envers les autres, même un muslim moins fanatique pourrait ne pas trouver de haine lors de la lecture et pourrait dire que les interprétations sont justement le fruit de ceux qui veulent imposer leurs visions de l’islam aux autres. Critiquer une interprétation ne donne pas le même résultat que critiquer et dénoncer un texte bien clair.
    Un travail de fond devrait se faire sur des versets qui ne prêtent justement pas à confusion par leur clarté haineuse.

    D’une certaine manière je partage son point de vue car même répétée 17 fois, à l’exception de la préférence d’allah pour la meilleure des communauté, on n’y trouve aucun appel à la violence, à la mort. On retrouve dans cette prière de la discrimination, comme on en trouve dans la bible.

    C’est certes un petit pas, mais il serait peut-être plus intéressant de s’attaquer aux versets qui sont de véritables appels au meurtre, aux textes qui justifient la mort pour apostasie ou pour blasphème.

    • “D’une certaine manière je partage son point de vue car même répétée 17 fois, à l’exception de la préférence d’allah pour la meilleure des communauté, on n’y trouve aucun appel à la violence, à la mort. On retrouve dans cette prière de la discrimination, comme on en trouve dans la bible”.

      On ne trouve pas ce genre de discrimination méprisante dans le Nouveau Testament. Donc les chrétiens ne sont pas concernés. Les athées refusent de faire la différence entre Ancien et Nouveau Testament, car s’ils la faisaient, ils seraient bien obligés de constater que le christianisme n’enseigne pas le mépris des autres.
      Et le fait de proférer des paroles méprisantes envers les autres alors qu’on est en prière n’est pas DU TOUT une chose anodine, ni sans conséquences. Le coran est dès le début méprisant envers les non-musulmans. Il n’est devenu violent que lorsque Mahomet a recruté des criminels pour l’aider dans ses massacres. Ces massacres sont justifiés par le mépris et le rejet qui figurent, entre autres, dans la fatiha. Ce mépris est lié à la violence qui lui succède.
      Il est difficile de répéter dès son enfance des paroles méprisantes vis-à-vis des non-musulmans sans souffrir de vivre dans leur voisinage, sans avoir envie de les chasser, et s’ils refusent de partir, de les tuer.

      “C’est certes un petit pas, mais il serait peut-être plus intéressant de s’attaquer aux versets qui sont de véritables appels au meurtre, aux textes qui justifient la mort pour apostasie ou pour blasphème”.

      C’est vrai, mais comme je l’ai expliqué plus haut, tout est lié. Et le coran mecquois est tout aussi méprisant que le coran méditions. Sauf qu’à Médine, Mahomet a trouvé le glaive qui lui manquait à la Mecque.

      • “Les athées refusent de faire la différence entre Ancien et Nouveau Testament, car s’ils la faisaient, ils seraient bien obligés de constater que le christianisme n’enseigne pas le mépris des autres.” En effet, c’est ce que font les défenseurs de l’islam qui veulent justifier leurs violences présentes ORDONNEES dans le Coran pour tout peuple et tout tempset les hadiths par les violences ordonnées (beaucoup moins qu’en islam) et décrite dans l’ancien testament et seulement décrite dans le nouveau testament.

        Jamais le “prophète” Jésus n’a ordonné à ses disciples d’attaquer, de tuer et d’envahir et les arguments grotesques des musulmans qui se disculpent est l’usage des paraboles qui contiennent de la violence, donc descriptive.

        J’ai, entre autres défendu ce point de vue sur https://www.youtube.com/watch?v=gQqA0Shq76E pour finir par être…censuré. La vérité dérange sans doute.

        PS La partie où j’ai essayé de défendre ce point de vue est<

        enthuoli2 days ago (edited)

        +Novi Chok5 +Papa Djam
        Merci pour vos remarques et vos chiffres qui permettront d'encore plus éclaircir certains points délicats.

        Comparons d’abord :
        http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/01/31/les-versets-violents-de-la-bible/
        http://atheisme.free.fr/Contributions/Violence_dans_la_bible.htm …etc…etc

        • Bonsoir Enthuoli,

          Il m’arrive les mêmes mésaventures que vous avec les adeptes de la religion de paix, d’amour et de tolérance. Ils me sortent toujours des paraboles des Evangiles, notamment une de Saint-Luc, pour dire que Jésus voulait qu’on égorgeât devant lui des récalcitrants à son message.

          Je dois à chaque fois expliquer aux mahométans ce qu’est une parabole, afin qu’ils ne la confondent pas avec l’antenne parabolique qu’ils ont sur leur balcon, et qui leur permet de capter Al-Jazeera et les autres chaînes de télé musulmanes.

          Quant à la comparaison entre les violences contenues dans l’Ancien Testament et le coran, elle est intéressante, mais n’est pas utile de nos jours, car les juifs ne pratiquent plus les violences mentionnées dans leurs textes sacrés, tandis que les violences mentionnées dans le coran et les hadiths authentiques sont le socle de la charia islamique, et sont pratiquées encore de nos jours.

          Aujourd’hui, qui parmi nous connaît un juif polygame ? C’est quand la dernière fois que les juifs ont organisé une lapidation pour adultère ? Un juif peut-il épouser légalement une fillette ?
          Ce qui n’est plus pratiqué par les juifs depuis des siècles a lieu tous les jours dans les pays musulmans.

          • Oui Christiane, vous avez raison sur l’application de la violence prescrite par les juifs qui n’existe plus. Il en demeure pas moins (et c’est un fait qui me dérange pour défendre la “boutique”) que le Dr Aldeeb a relevé ceci :

            Par honnêteté intellectuelle, je nuance ce propos en confirmant qu’ il existe bel et bien un caractère PRESCRIPTIF dans la Bible d’avant Jésus-Christ comme montré aussi dans le document Word téléchargeable de http://sami-aldeeb.com/articles/view.php?id=329&action=french-avenir-des-droits-de-l-homme-a-l-ombre-des-mouvements-islamistes voir chapitre 1.3. La loi en tant qu’émanation d’une révélation pages 3 et 4

            La Bible impose l’application de la loi en tout temps et en tout lieu. On y lit:
            Tout ce que je vous ordonne, vous le garderez et le pratiquerez, sans y ajouter ni en retrancher .
            Les choses révélées sont à nous et à nos fils pour toujours, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi .
            C’est une loi perpétuelle pour vos descendants, où que vous habitiez .
            Invoquant ces versets, Maïmonide, le plus grand théologien et philosophe juif décédé au Caire en 1204, écrit: «C’est une notion clairement explicitée dans la loi que cette dernière reste d’obligation éternelle et dans les siècles des siècles, sans être sujette à subir aucune variation, retranchement, ni complément». Celui qui prétendrait le contraire devrait être, selon Maïmonide, «mis à mort par strangulation». Ce châtiment est prévu aussi à l’encontre de celui qui «abolit l’un quelconque des commandements que nous avons reçus par tradition orale», comme à l’encontre de celui qui en donne une interprétation différente de l’interprétation traditionnelle, même s’il produit un signe affirmant qu’il est un prophète envoyé par Dieu .

            1. Deutéronome 13:1.
            2. Deutéronome 29:28.
            3. Lévitique 23:14.

            4. Moïse Maïmonide: Le livre de la connaissance, trad. V. Nikiprowetzky et A. Zaoui, Quadrige et PUF, Paris, 1961, p. 97-98.

            Le fameux conseil de “Maïmonide” mentionné https://www.youtube.com/watch?v=1SSdLF-rqeQ#t=389 à partir de 7:22 Malmonide “Si quelqu’un refuse d’appliquer la loi, il faut l’étrangler” et cet ordre est, en théorie, encore valable aujourd’hui.

            Je n’arrive simplement à “tackler” cet épine en disant que les juifs ne le pratiquent plus de nos jours et que de toute manière les loir juives ont été définitivement enterrées par Napoléon lors de son questionnement aux juifs français sur leur citoyenneté française. Etant loin d’être un connaisseur de la bible, toute autre suggestion de “tackle” est la bienvenue.

  14. Frère Divico je n’avais pas vu ce lien, toutes mes excuses!
    http://www.synchronicites.net/

    Contrairement à ce que vous pensez je ne suis pas contre les nouvelles pistes empruntées pour des recherches sur le chaos, le hasard, les faits bizarres, les bonnes ou mauvaises coïncidences etc. Plusieurs articles sur ce sujet ont été traité et sont parus sur science et vie ou science et avenir.

    En attendant des résultats avec des preuves, il faut bien s’en tenir à des références scientifiques, aux véritables historiens, aux géologues etc.

    Il faut également savoir “décoder” par soi-même avec des preuves.

    La Pie, excusez-moi, je suis un teigneux alors…..nul doute que votre démarche est réaliste, elle apportera je le souhaite de l’eau au moulin des connaissances.

      • Une info est une info, la manière la présenter – qui, quoi, quand, où, comment, pour qui, pourquoi – les 7 questions du journaliste et la manière dont tout le monde y crois ou y adhère sont au tant de facteurs qui peuvent faire d’une chose fausse un évènement planétaire vrai- et je ne parle pas ici de fomenko mais bien du film de Kubrick- La grande arnaque du voyage sur la lune – si vous voulez voir le reportage -regardez “Room 237″ (réal.Rodney) Ascher).
        Au plus on met des éléments scientifiques que l’on mélange avec des théories qu’on demande d’accepter, au plus on nous dupe comme des crédules que nous sommes – justifiant le nombre d’années d’études comme un baromètre de la vérité infuse.
        Que ce soit Sc&vie ou autres gazettes scientifico-politique, vrai ou faux, ce sont tous des messages de notre psyché du moment, de l’instant et de la synchronicité qui remplissent le vide posé par nos questionnements.
        Et je crois , cher michalak, qu’il est temps pour vous de passer à l’expérimentation de la double causalité, pour un croyant vous êtes assez dans le flou.
        Il y a une phrase du film de matrix qui est faite pour vous : ” il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.”

        • Croyez-vous vraiment que je vous aie attendu, et au-delà d’un pauvre moi-même que vous avez manqué au génial Leibnitz , pour savoir que tous les présents et futurs possibles, en fonction de l’optimum des biens et des maux, existent simultanément ?

  15. Vous oubliez que la science a des règles strictes. Une théorie peu en cacher une autre, les preuves doivent attester toute découverte, toute théorie.

    Demander aux religions la même démarche, ça vous poserait quelques problèmes cardio-vasculaires.

    Vous avez les preuves de vos croyances au dieu hibou? La science à remis en cause depuis longtemps vos fables, les égyptologues ont enterré vos divinité pour l’éternité. Ni paradis, ni enfer!
    A la mort, les cellules s’auto détruisent dans un silence éternel. Pas de chance pour certains, les petites vierges n’existent pas…..

  16. […] Professeur des Universités et auteur d’une traduction française du Coran,[1] publie sur son blog Savoir ou se faire avoir un résumé de sonouvrage téléchargeable sur Internet La Fatiha et la culture de la haine. La […]

  17. Avec tous mes respects Monsieur Samir, il y a peut-être une erreur dans la traduction ou plus exactement dans l’interprétation des deux derniers versets de la Sourate “Al Fatiha”. « Les gens contre lesquels Dieu est en colère » et « les égarés »
    A ma connaissance et qui correcte, les gens contre lesquels Dieu est en colère sont les musulmans croyants et pas pratiquant, quant aux égarés ce sont les athées qui n’ont aucune religion, il n’ont pas un code de la vie, ils sont égarés.
    Ne vous fâchez pas, nous les musulmanes, nous aimons les Juifs et les Chrétiens et nous respectons les autres religions.

  18. […] Professeur des Universités et auteur d’une traduction française du Coran,[1] publie sur son blog Savoir ou se faire avoir un résumé de son ouvrage téléchargeable sur Internet La Fatiha et la culture de la haine. La […]

  19. De plus en plus de jeunes ne sont plus baptisés, ou n’appartiennent à aucune religion, avec des parents devenus Athées ou tout simplement non-croyants. Ils vivent mieux que d’autres de toutes façn pas plus mal chez les chrétiens . Tout est question d’éducation, pas de valeurs morales royales.
    Nous voyons de plus en plus de jeunes musulmans dans nos contrées vivre normalement, aller dans les bars et boire une bière sans pour autant mettre dans la conversation “si dieu le veut ou autres âneries islamiques appelées également -valeurs”

    A la longue peut-être (?) deviendront-ils une majorité à refuser le concept mortifère de leurs parents.

    Lorsque l’on constate la typologie verbale des certains religieux traduits dans l’écriture, on peu se demander d’ou ils sortent. Le terme “égaré” s’applique aux adeptes des croyances au même titre que le mot mensonge..

  20. Les musulmans ont le même discours, une musulmane avec son bandeau sur la tête invitée permanente sur les plateaux TV pourrait être votre secrétaire à plein temps. C’est ce qu’ils appellent l’islam modéré ou encore “ce n’est pas l”islam” vous êtes des frères siamois modérés.

    A part lire des âneries vous faites quoi? Moine? Rien en finale…..

  21. Chers Mesdames et Messieurs qui ont écrit des commentaires sur ce sujet, il faut faire la différence entre l’Islam qui est une religion de paix, de tolérance et de cohabitation et l’Islamisme qui est une idéologie où la politique l’emporte sur la religion.
    Les Musulmans modérés, croyants et/ou pratiquants, vivent ensemble et sans aucune difficulté avec leurs soeurs et frères Juifs et Chrétiens. Il faut s’occuper des problèmes que nous affrontons comme l’accroissement démographique, les changements climatiques, les cancers, le sida…….etc.

    • Non, l’islam est une religion de haine, de discrimination et de suprématisme. Et la distinction avec l’islamisme n’est qu’un des mensonges nécessaires à cacher cette vérité toute simple.

    • “Les Musulmans modérés, croyants et/ou pratiquants, vivent ensemble et sans aucune difficulté avec leurs soeurs et frères Juifs et Chrétiens.”

      En contradiction avec leur textes, soit ces musulmans font semblant car ils sont en position de faiblesse, soit ils ignorent leurs textes tout simplement, comme signalé ici http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/11/04/sami-aldeeb-la-fatiha-et-la-culture-de-la-haine/#comment-791437 .

    • L’islam est basé sur le Coran (Parole d’Allah) et sur la Sunnah (Exemple de Mahomet)

      Le Coran 33.36 enseigne : “Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident.”

      Selon vous, qui peut interdire ce que le Coran ou la Sunnah autorisent ?

      Par exemple : la guerre “sainte” et son “butin”, l’esclavage, la polygamie, le mariage des enfants, le rançonnage des “gens du Livre”, la mise à mort des apostats, la lapidation, la flagellation, l’amputation …

  22. La religion est une relation entre le Créateur et la créature. On va pas faire détective privé pour chacun pour savoir s’il est religieux ou athée, croyant et/ou pratiquant…..on ne peut avancer comme ça. Pas d’évolution avec des esprits stagnés ou avec des mentalités de délinquance sociale. Contre celles et ceux qui incitent certains gens à détester et mépriser les autres.

    • Peu importe les relations privées entre les créatures et le créateur. C’est une affaire privée, justement. Tandis que l’islam est une affaire publique. Une affaire publique qui incite à la haine et au mépris d’autrui, à travers ses dogmes essentiels et son culte le plus banal et normalisé, notamment la prière quotidienne, sans doute le plus formidable appel à la haine de notre époque.

    • “Contre celles et ceux qui incitent certains gens à détester et mépriser les autres.”

      Etes-vous prêts à jeter à la poubelle les versets du coran, au demeurant tous non-abrogés, à la poubelle?

  23. Lamiri Moustapha ,

    je vous ai transcrit le verset 51 de la sourate 5 du Coran ; il est méprisant à l’égard des juifs et des chrétiens ( voir mon com. en réponse au vôtre du 1ier décembre à 17h29 ) .
    Pouvez-vous nous fournir une explication ? Ainsi que pour les plus de 600 versets enjoignant de pratiquer de multiples violences envers les non musulmans et les apostats de l’islam .

    • Inutile de discuter ou d’échanger des idées avec des têtes en béton islamiques.
      Pour ces gens là tout mensonge qui plaît à l’islam est la vérité et toute vérité qui leur déplaît est considéré comme un mensonge. Ces gens ne raisonnent pas de manière cartésienne mais de façon islamique.

  24. Permettrez moi de vous dire que trouve la culture de la haine dans le commentaire de celui qui a écrit “Inutile de discuter ou d’échanger des idées avec des têtes en béton islamiques.” Vous, vous voulez dans un cercle vicieux en combattant l’Islam. En quoi ça peut vous gêner de faire la prière ou …je vous le répète, les musulmans respectent les autres religions, c’est la réalité. Les interprétations des versets varient peut être, l’essentiel est de choisir les bonnes et on ne peut pas prendre les paroles et les actes déviés de certains pour salir l’image de l’Islam qui est une religion comme les autres.

    • Lamiri Moustapha ,

      ” … les musulmans respectent les autres religions , c’est la réalité .”

      TIENS DONC ! Respectent-ils les chrétiens au Proche-Orient , au Liban , en Syrie , en Irak ?!… Respectent-ils les chrétiens et les animistes en Afrique subsaharienne ?!…

      ET DANS LE PASSE , ont-ils respecté les zaraostriens en Iran , ont-ils respecté les hindous et les bouddhistes en Inde ( ET ENCORE AUJOURD’HUI ) ?!…

      L’islam en Inde , un GENOCIDE MECONNU :
      http://precaution.ch/pdf/AO/Invasion_islamique_de_lInde.pdf

      • Je suis maintenant dans un café entrain de boire un thé vert, je n’ai pas apporté mes lunettes. Je m’excuse des fautes que je peux commettre. Ma réponse est la suivante : entre Alpha et Oméga, les Marocains ont choisi Bêta. Autrement dit, nous nous sommes pas ceux dont vous parlez, la tolérance, la liberté et la paix sont notre devise, Pour cela nous enseignons à nos enfants de respecter les autres religions et en particulier les Juifs et les Chrétiens et de respecter également les athées. L’Islam est notre religion même si je n’arrive pas à vous convaincre, notre société ne peut pas subir une métamorphose mais il y a évolution de l’Islam qui a un impact positif sur nos relations avec nos soeurs et frères Juifs et Chrétiens.

        • Pourriez-vous envoyer un courrier et prévenir Kacem El Ghazzali, blogueur marocain athée réfugié à Zurich pour avoir été menacé de mort et persécuté dans son pays après avoir ouvertement proclamé son apostasie sur divers sites internet ? Il sera ravi de rentrer au pays…

          • Pourquoi les gens cherche la provocation.” …..après avoir ouvertement proclamé son apostasie sur divers sites internet ?…..” Je vous prie de ne pas nier que dans votre sociétés, il y a différentes mentalités. Peut-être demain, quelques’un qui va dormir avec une chatte (liberté individuelle), va publier une vidéo sur qu’il a fait. La discrétion est obligatoire et comme pour les Juifs et les Chrétiens, c’est notre Dieu qui va juger ses créatures.

          • Propos fallacieux ! On peut ne pas être musulman, à la limite, mais il faut s’écraser et s’empêcher toute liberté d’expression. Belle tolérance en effet, au Royaume du Maroc !!!

        • “L’Islam est notre religion même si je n’arrive pas à vous convaincre, notre société ne peut pas subir une métamorphose mais il y a évolution de l’Islam qui a un impact positif sur nos relations avec nos soeurs et frères Juifs et Chrétiens.

          L’enfumage permanent du muzz!

          Demandez aux chrétiens qui subissent les atrocités de la part des membres de l’Etat islamique ou de Boko Haram, lesquels sont de très bons musulmans, ils appliquent à la lettre les ordres d’allah révélés par mahomet!

          Vous vous foutez vraiment de notre gueule. Le pire st que vous n’en avez même pas honte. A se demander si le muzz a quelque honneur?

          • Vous êtes trop sympa de les appeler “Muzz” – en général on donne un diminutif à des gens qu’on trouve sympa et qu’on connaît bien pour les apprécier.
            Même si la double consonne Z me fait penser à la mouche ZZ, il n’empêche que cette fois encore vous salissez le nom d’un groupe qu’on aimait quand même (ZZ top).
            Appelez les comme vous voulez mais pas muzz, ça fait trop copain-copain.
            Et laissez ce “Lamiri Moustapha” qui n’est qu’un pauvre pion débile endoctriné par des siècles de mensonges qui croit encore que ce qu’on lui dit est vrai alors que son coran est une invention remplie de non-sens et de contradiction,sensé être clair mais qui est assujetti à 8 interprétations , que son prophète qui n’a pas existé, l’on dit qu’il était orphelin (comme ça, on a plus de sympathie envers un malheureux ) et de surcroît est illettré et analphabète( comme ça, on le pardonnera plus facilement s’il fait des fautes d’orthographes) il a vue un ange qui lui a tout dit, sans aucune preuve. Bravo la schizophrénie du haut Moyen-Age.
            Ce moustafa croit des histoires à dormir debout mais ne croit pas les gens qui lui montrent les preuves devant les yeux; en plus nous, on n’est pas orgueilleux ni prétentieux, on affirme pas avoir vu des anges qui disent ce qu’on doit faire pour plaire à dieu.
            On dit simplement que son dieu de la lune Allah, est un faux dieu et qu’il accepte Jésus le soleil comme son esprit saint.
            Sinon nous aussi si on avait de la haine comme ce moustafa et sa culture de psychopathe de l’ego surdimensionné, on pourrait aussi dire que Dieu dit que tous les gens qui se disent musulmans sont dans l’erreur car seul dieu sait qui il appelle à lui et qui il égare.
            On peut aussi dire qu’il faut suivre son prophète Jojo la morue, car Dieu l’a élevé au dessus des hommes car il était handicapé mental et gros puant devant le seigneur. On pourrait ajouté aussi une invention de petites batailles non vérifiables comme celle de Brèche-les bains, où de nombreux “partizales”( oui, oui c’est comme ça qu’on nomme ceux qui croient en Jojo la morue qui est sale) ont donné leurs vies et ont coupé des fesses aux ennemies qui croyaient au dieu du cailloux lumineux. Et après cette grande bataille Jojo la morue a décrété qu’il serait le dernier “Pro-Fête” et qu’après lui, s’il en vient des autres au nom de son Dieu YAYA et qu’ils se nomment Chochotte, gigi, ou pipi, ce ne seront que des faux-prophètes et que l’on reconnaitra à leur chevelure noire crépue pour les uns et blond et lisses pour les autres, sans oublier le troisième anti JOJO la morue qui sera issue d’un mélange des 2.

            Voilà j’y crois pas une seconde, même à ma propre histoire inventée et même s’ il risque d’y avoir des coïcidences et des synchronités avec quelques réels personnages… je dirais :« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »
            Cela vaut pour les toutes les sectes humaines (juadïsme-christianisme-islam-bouddhisme-hindouisme)
            Je ne dis pas qu’il y a certaines phrases de bonnes augures dans chacune de ces sectes, c’est juste qu’elles sont fausses dans leur ensemble).
            Donc si Moustapha a atterri ici, c’est qu’il sent que sa secte va sur sa fin, il hésite encore, laissez lui le temps de se rendre compte qu’on lui a menti pendant 1400 ans et de conclure que si Momo n’a pas existé alors la famille royale marroqui (étant donné que soit disant il descendrait de momo la fripouille) n’a pas le droit de régner non plus au maroc. Vive La liberté.

    • @Lamiri Moustapha

      “Les interprétations des versets varient peut être, l’essentiel est de choisir les bonnes ”

      Et lesquelles s’il-vous-plaît? Beaucoup de musulmans parlent d’exégèse mais à chaque fois que j’ai demandé à l’un d’entre eux de me donner le nom d’un exégète donnant aux versets violents ont une autre signification que celle qu’ils semblent avoir, il ne m’a pas répondu.

      Il y a des musulmans qui respectent les autres religions mais ce n’est certainement pas le Coran qui leur a appris ce respect. Je doute qu’il existe une exégèse qui puisse atténuer la haine transpirant de la plupart des versets portant sur les chrétiens et les juifs, (et ce même lorsqu’on les replace dans leur contexte), sans parler des centaines de versets qui condamnent les non-musulmans à l’enfer, non pour une faute réelle mais uniquement parce que leurs croyances divergent des croyances musulmanes.

      Ne parlons même pas du verset 9.29 qui ordonne aux musulmans de tuer (si on ne tiens pas compte des traductions édulcorées) les juifs et les chrétiens qui refusent de se convertir ou de payer la jyzia. Rien à voir avec l’autodéfense qu’évoquent tant de musulmans pour expliquer les versets belliqueux.

  25. La divergence est claire et on va pas s’en sortir avec des discussions stériles. Mais je vous prie de lire mon article pour comprendre que la vie n’est pas assez simple que vous le croyez.
    Vous cliquez sur le lien suivant:

    http://journalchretien.net/4-chretiens/37-le-conflit-spirituel/19106-l-etre-humain-est-le-produit-de-son-passe-et-de-son-entourage

    • Comme nous connaissons la dangerosité de vos textes coraniques non abrogés qui sont sexistes, esclavagistes, pédophiles, polygames, expansionnistes, cruels et d’apartheid religieux, vous ne pouvez, en effet, pas vous en sortir par des pirouettes.

      Vos textes sont vos textes et ces sourates médinoises dans l’ordre chronologiques par leurs horreurs, vous laisse dans l’impasse, comme tous les musulmans qui nous racontent des fadaises par ignorance ou….en mentant délibérément comme conseillé dans le coran lui-même

  26. Larimi Moustapha,

    Parmi les mammifères hominidés, l’être humain est celui qui a évolué le plus rapidement, aujourd’hui nous en connaissons les raisons. Nos cousins encore primates comme le gorille, le chimpanzé, le bonobo et d’autres comme le dauphin sont en cours d’évolution. Hors mis la morphologie, nous avons développé ce que nous appelons le conscient et l’inconscient avec une variante nommée subconscient (le débat sur ce dernier est toujours en cours.)

    Nous appartenons à la seule espèce d’hominidés ayant résisté aux différents environnement hostiles. Notre espèce humaine porte le nom très scientifique d’Homo sapiens sapiens. Nous sommes très antérieur aux religions soit dit en passant….

    Donc, nous ne naissons ni libres ni égaux pour milles raisons, environnements, cultures, rituels divinités etc.

    Par contre au 21 ème siècle nous sommes une majorité sur cette planète à vouloir évoluer mieux que nos parents ou aïeux. Je n’ai pas dis + mais mieux. Ca concerne des croyants, des non croyants des peuples de toutes les couleurs et ce quelque, soit leurs références religieuses, leurs rituels ou les drogues qu’ils fument ou absorbent..

    Hors, Lamiri Moustapha vous en conviendrez, il y a de moins moins de juifs dans les pays musulmans, de moins en moins de chrétiens la charia s’applique dans son horreur déjà envers les femmes etc.

    Nous ne voulons pas de votre concept, avec des femmes enchiffonnées, plus ou moins esclave des hommes mais surtout de votre concept religieux, si tant est que l’on puisse écrire le mot religion.

    Comme déjà indiqué par d’autres illustres commentateurs, le constat est là, les versets pourris sont écrits, prêchés et appliqués.

    La vie n’est pas simple, j’en conviens alors, pourquoi la compliquer avec des versets criminogènes datant d’un passé révolu?

    Non croyant pour une infinités de belles raisons, dont des preuves de l’invention des divinités par les rois-dieux des civilisations disparues, j’accorde qu’il est possible de vivre avec des gens ayant des cultures différentes, des rituels différents. Par contre les musulmans apportent la preuve qu’ils ne savent pas vivre ensemble, encore moins avec des non musulmans, l’actualité et vos écrits en attestent.

    Les non croyants ne veulent plus entendre parler des croyances des rois, ils ont d’autres valeurs et ils le prouvent au quotidien et ce de plus en plus. Ne confondez pas le non croyant au communiste bête et idiot qui pense et croit qu’il faut vider la poche du patron et remplir la sienne. La théorie n’a jamais fonctionné ici sur terre.

    Vous les musulmans, de par vos écrits et vos comportements vous êtes en conquête depuis des siècles, comme l’ont été d’autres religions ou peuples. C’est écrit dans vos bouquins n’ayant rien de sacrés et vous le savez. Que proposez-vous pour mettre fin aux éducations musulmanes ou chaque petit musulman est éduqué religieusement à haïr le juif et le tuer, haïr le mécréant, l’Athée et le tuer, lapider les voleurs les femmes pour des raisons débiles etc.

    Je pourrais aller plus loin dans mes questions, car votre coran qui n’est pas tombé du ciel et n’ayant rien de sacré, c’est pire, sinon identique aux concepts nazis, que nos parents ont combattu très justement.

    Comment fait-on? Comment vous voyez l’avenir. Car actuellement on ne peut rien vous cacher on ne veut pas de votre islam, Nous n refusons les femmes enchiffonnées qui font peur aux gamins, nous refusons votre système de vie ou le musulman ne pense pas par lui même,tous ces faits et geste lui sont dictés, c’est comme un robot, il suffit de le programmer, celui-ci exécute.

    Quant à conquérir la planète, le grand débat mondial a bien commencé, il se finira à un moment ou à un autre. Comment, ????? Certainement pas en faveur de l’islam, à cause de l’évolution et notre idéal de vie.

    Merci de me répondre. Excusez-moi d’avoir été un peu long, pour d’éventuelles fautes, je travaille sans filet ni correcteur et ne prépare pas mes commentaires à l’avance. Mon Saint ordinateur est complexe, il y a encore deux ans j’étais betteravier et fermier dans le Limousin alors…..

  27. Je n’ai pas lu tout votre commentaire mais vous exagérez, je crois que vous n’avez pas connu ni visité le Maroc. Tous ce que vous dîtes n’existe absolument pas. A l’exception de quelques rares cas, nous vivons,y compris nos femme, une vie merveilleuse. Nous sommes libre mais il y a des lignes rouges. La liberté ne veut pas dire que la femme trahi son mari ou des choses pareilles. Je vous jure que nos femmes elles mêmes qui choisissent de porter le voile, personne ne les oblige, on ne va pas les empêcher de ne pas le porter. Bref, je vous prie de réviser votre position concernant l’Islam.
    Comme la majorité des Marocains, j’ai eu (et j’ai pas par Internet) des amis Juifs, ils ne m’ont jamais abordé ce sujet de cette façon. Laisser les Musulmans tranquilles et occupez vous de votre santé, de vos enfants……

    • J’aime bien votre phrase: ” Laisser les Musulmans tranquilles et occupez vous de votre santé, de vos enfants……”

      C’est cela: c’est un privilège des Übermensch musulmans d’avoir le droit d’emmerder les kouffars, les dhimmis partout dans le monde. Les muzz s’amusent aussi à les traîter de singes ou de porcs ou de naji ou de “pires des animaux” (VIII-55) en plus de nous massacrer ou de nous décapiter pour des raisons coraniques.

      On a subi le nazisme en 40-45; on ne veut pas d’une version religieuse du même type d’idéologie haineuse et dévastatrice.

    • Justement, nous nous préoccupons de notre santé et de celle de nos enfants que nous rejetons cette infecte saloperie qu’est l’islam!

  28. Ce sujet fait l’objet d’un débat sérieux, je vous propose au Professeur Sami de donner une conférence suivie d(une table ronde sur ce sujet au centre Jacques-berque

    http://cjb.ma/319-newsletter-web.html

    Ou à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc
    pour mettre fin aux allégations et l’harcèlement moral sur l’Islam.

  29. J’ai travaillé à Sidi Kacem plus de quatre mois sans revenir chez moi, à l’extension de la raffinerie au moment ou Hassan II à subit un attentat avec son avion, j’avais un compte au Maroc etc, mais j’y reviendrai car la fatigue a raison de moi.

    A demain pour la suite si vous le souhaitez. Dors et déjà, je fais une parenthèse avec le Maroc, ce n’était pas indiqué dans votre commentaire. Un de mes fils y a fait un rallye il ni a pas longtemps il m’a raconté son voyage avec ses sept copains ils ont été enchantés. Je connais des juifs Français s’étant installés au Maroc. Je connais les relations entre le Maroc et Israël, mais ça n’est plus ce que c’étais.

    Quant à l’islam c’est une autre affaire….ne soyez pas aussi grincheux vous allez faire une crise cardiaque!

  30. Au contraire, je suis très ouvert et très heureux de communiquer avec vous. Mais les termes agressifs que certains utilisent ne font que charger de haine et alimenter les esprits de ceux que vous craignez. Quant à nous, la grande majorité de Marocains, vous ne recevez que du bien et les bonnes relations de notre part avec un respect mutuel.

    • Puisque vous parlez de respect mutuel :

      Resteriez vous ami avec quelqu’un qui quitte l’islam

      Accepteriez-vous que votre soeur épouse un hindou?

      Accepteriez-vous d’être enterré à côté d’un non-musulman?

      Trois oui pour le “respect mutuel”?

      PS test subsidiaire : l’ABC de Tawfiq Hamid
      Accepteriez-vous que votre soeur épouse un hindou?

      Assez péroré, dévoilez vos positions!

  31. Tout ça me fait penser à un schizophrène profond à qui on aurait oublié de donner ses médicaments pendant quelques jours et qu’on retrouverait en train de tapisser les murs de sa chambre avec ses propres excréments en s’imaginant créer une œuvre d’art enthousiasmante.

    • Cela mériterait d’être grisé… Non ? Faites ce que je dis, pas ce que je fais !

    • J’ai un peu parlé de l’islam avec un psychiatre le week-end passé et ça m’a rappelé le temps où j’avais travaillé dans une clinique psychiatrique, d’où l’idée de cette comparaison (je n’ai vu personne tapisser les murs de cette substance, mais j’ai vu quelqu’un en manger). Il estime comme moi que la religion, la foi, est un délire. J’ai proposé un délire organisé, et il a corrigé: un délire partagé.

      Peut-être. De fait, cette folie ne serait rien sans le partage. C’est le fait que le mensonge soit partagé avec d’autres qui le rend si toxique pour le monde. Et même les fous de dieu musulmans ne feraient peur à personne s’ils ne pouvaient pas compter sur l’énorme bassin d’approbation créé par la pratique de la religion musulmane, notamment par la prière (en principe obligatoire).

      Et certains s’en rendent très bien compte. En fait, tous les esprits un peu raffinés sont bien conscients du pouvoir qu’ils peuvent tirer de la maîtrise de cette folie. Et cela leur donne aussi un ascendant enivrant sur les non-croyants: ils peuvent se moquer de tout ce qui compte aux yeux des gens sainement normaux — logique, justice, honnêteté, franchise, bon sens — et sans cesse revenir à leur puits de folie, où ils sont des rois. Les rois des [censuré].

  32. Lamiri Moustapha est continuellement dans le déni de la réalité . Il est tellement endoctriné par les fatrasies du Coran et de la Sunna , que son esprit critique ne s’est jamais manifesté .
    L’islam est bien un vecteur de la médiocrité , il n’a jamais fait que piller les découvertes et les inventions des civilisations qu’il a conquises , et sans ces civilisations , les croyants à Allah ne seraient que des culs-terreux .

    Lamiri Moustapha , nous attendons toujours votre réponse à mon commentaire du 2 décembre à 22h03 .

  33. Lamiri Mustapha vous confondez ce qui doit être une règle de notre espèce humaine en ce 21 ème siècle c’est à dire l’Art d’accueillir ses hôtes, et les croyances. Nous avons le droit de critiquer les croyances surtout lorsque dieu hibou n’existe pas, qui plus est lorsque des écrits renvoient à la haine, c’est le cas de toutes les “religions”

    Cela dit, l’islam et la grande majorité des musulmans savent qu’il faut imposer le concept au monde. Je l’ai vécu dans les pays musulmans, aujourd’hui c’est chez nous que ça se passe.

    La majorité des occidentaux n’en veulent pas. Pas de chiffons sur les femmes, pas d’esclaves, pas de contrainte aux fables des rois. Nos dirigeants et les industriels sont allés trop loin en nous imposant le vivre ensemble avec des musulmans mais éduqués en tout cas avec une éducation n’ayant rien à voir avec notre idéal de vie. Ce n’est pas l’étranger qui est en cause, mais ses croyances et ses références à allah et le sanguinaire mahomet.

    A par cela, tout va bien……enfin, presque.

  34. Bonjour à tous,

    Ayant, pendant de nombreuses années, discuté sur ce genre de forum au sujet des religions, j’ai vite désespéré quant à l’utilité d’essayer de convaincre (vaincre les cons) les croyants. De fait, voilà bien longtemps que je n’intervenais plus sur le net. Hé oui, tristement, le « bigotisme » a eu raison de moi.

    Néanmoins, fort de ce recul et préférant me cultiver plutôt que perdre mon temps, je fais à nouveau le choix d’y participer.

    AJM : Vous évoquez une piste intéressante ; la psychiatrie. La raison pour laquelle il est très difficile de convaincre un croyant est due au fait qu’ils souffrent de dissonance cognitive.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dissonance_cognitive

    http://www.dailymotion.com/video/xu3hmv_psychologie-sociale-la-dissonance-cognitive_school

    Je vous cite : « Il estime comme moi que la religion, la foi, est un délire. J’ai proposé un délire organisé, et il a corrigé: un délire partagé. »

    Autrement dit, c’est ce qu’on appelle le paradigme de l’infirmation des croyances.

    Voyons la définition de ceci :

    «  La dissonance survient quand les personnes sont confrontées à une information qui n’est pas cohérente avec leurs croyances. Si la dissonance n’est pas réduite en changeant sa propre croyance, elle peut avoir pour effet la restauration de la cohérence au moyen d’une perception erronée de cette information non cohérente, du rejet ou de la réfutation de cette information, en recherchant le soutien d’autres personnes qui partagent les mêmes croyances, et en tentant d’en persuader les autres. »

    Voilà le fond du problème concernant les croyants – les musulmans en particulier – le fait de ne pouvoir changer sa croyance (sous peine de mort) pour l’adapter aux faits car proscrit par la source même de leur croyance ; le coran ! C’est le serpent qui se mange la queue !!!

    Pour exemple, selon le coran, la terre est plate ! Ceci peut paraitre absurde, surtout en 2014, mais les ravages ce cette maladie peuvent être constatés facilement :

    Exemple 1 : https://www.youtube.com/watch?v=Kqv0iuiBta8

    Exemple 2 : https://www.youtube.com/watch?v=eMqPI-RMU7Q

    Je peux aussi cité Michel. D comme exemple ; je le cite :

    « Hum hum… La psychiatrie…? Cette «science exempte d’âme »

    La croyance en l’âme et la science sont incompatibles… Tant que l’existence de l’âme n’aura pas été démontrée. Sauf d’un l’esprit d’un croyant, évidemment !

    Bien à vous,

    Sidimgal

    • Par “âme” j’entendais l’évocation, la figure de style, faisant ressortir l’extrême froideur de cette science non démontrée aux incontestables déviances, “intrinsèques”, pour reprendre un terme qu’affectionne AJM. L’idée politique, et pas seulement religieuse, pourrait tout aussi bien être dissonance ou délire et quoi d’autre encore… L’amour aussi, devant lequel les shrinks sortent la gousse d’ail.

    • Il n’y a en effet pas grand-chose à faire pour les croyants eux-mêmes et c’est le plus souvent perdre son temps que de tenter de les réconcilier avec la réalité. Mais il en va autrement des enfants des croyants, de leurs petits-enfants, etc. Si nous maintenons l’effort, les générations futures auront une meilleure chance.

      Mais il faut aussi concentrer les efforts sur des cibles importantes. Pour l’islam, ce sont le prophète, le coran, la Mecque — autant de supercheries à dénoncer. Tout cela pendant que nous insistons, auprès des non-musulmans, sur la toxicité de la prière et des croyances fondamentales de l’islam.

      • Ah ces utopies athées qui rêvent d’hommes nouveaux… La psychiatrie, même s’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, ce peut être aussi le marteau des sorcières des athées, en tout cas de ceux qui sombrent dans cette obsession égotique à vouloir démontrer au prix de l’absurde, de la manipulation, et au final du crime, tels autant d’Heinrich Kramer Institoris. Ce peut être aussi une fabrique de sorcières aux bonnes vieilles méthodes chinoises, éprouvées sur les prisonniers de guerre US pendant la guerre de Corée, comme l’a démontré Martin Seligman en supervisant les traitements speciaux à Guantanamo. Vous êtes maoïste, AJM ?

        • « Ah ces utopies athées qui rêvent d’hommes nouveaux »

          Ah ces utopistes croyants qui rêvent de l’homme ancien, comme les musulmans ; avec eux c’est retour vers le passé !!!

          Eu égard à votre position – et pour votre information – je ne suis pas athée mais agnostique. J’aurais pu devenir athée lorsque mon père et ma mère, musulmans, me menaçaient par des appels à la terreur, si nombreux dans le coran, pour que je suive le même chemin que qu’eux. Devenir athée à cause de parents croyants… un comble, n’est ce pas ?

          « Par « âme » j’entendais l’évocation, la figure de style »
          Si c’était une vue de l’esprit, autant pour moi !

          « faisant ressortir l’extrême froideur de cette science non démontrée aux incontestables déviances »
          Ce que vous nommez extrême froideur peut également être appelé ; pragmatisme, rationalisme, réalisme. Mais rien de mieux que de dévaloriser un sujet pour se sentir mieux… exemple parfait de dissonance 😉

          « Mais il faut aussi concentrer les efforts sur des cibles importantes. Pour l’islam, ce sont le prophète, le coran, la Mecque — autant de supercheries à dénoncer. »

          Je plussois, mais faites attention de ne pas tomber dans le jeu des musulmans. Si vous utilisez leurs textes, prenez de la distance avec car en s’appuyant dessus vous leurs donnez de la valeur – pour leur grand plaisir ! Les hadiths, par exemple, ne mérite aucun crédit car rédiger par des personnes éloignées dans le temps et dans l’espace. En plus, il faudrait déjà prouver que ce soit disant prophète ait vraiment existé. On peut en dire autant de ces personnes figurants dans leur fameuse chaîne de transmission.

          N’oubliez pas, ce qui est affirmé sans preuve peut être réfuté sans preuve. Si un croyant vous demande de prouver que son texte n’est pas d’origine divine, ne tombez pas dans le panneau car c’est un sophisme ; la charge de la preuve repose sur celui qui procède à une affirmation et non le contraire.

          • L’homme ancien…!? Pas le moins du monde…! Vos traumas liés à cet islam dont vous avez eu le mérite de vous libérer ne doivent pas vous conduire à généraliser, comme une femme à laquelle il aurait été attenté et qui détesterait toute la gente masculine…

          • Merci Alain pour les liens. Il est un peu tard et j’en prendrai connaissance demain, après une nuit de repos bien méritée.

            « ne doivent pas vous conduire à généraliser »

            Généraliser comme ça : « Ah ces utopies athées qui rêvent d’hommes nouveaux »
            Pas très convaincant comme conseil. Si je devais en tirer un enseignement cela serait ; faites ce que je dis, pas ce que je fais 😉

            Bonne nuit

          • Bonjour !

            Vous êtes trop pétri de certitudes pour être agnostique. Vous n’interrogez pas le sens, comme le ferait l’agnostique, vous en définissez les limites, les murs et miradors, créant votre propre réalité.

            Bonne journée !

          • « Vous êtes trop pétri de certitudes pour être agnostique. »

            Quel non sens ! Vous affirmez de manière péremptoire que je ne suis pas agnostique et, dans la même phrase, vous dites que je suis pétri de certitudes… WOW !

            😉

  35. AJM ne vit absolument pas dans la réalité mais bien dans le monde irréel des croyances. Et autrement plus destructrices que les croyances d’un Michel D.
    http://www.monde-diplomatique.fr/1998/03/BOURDIEU/3609
    http://www.homme-moderne.org/societe/politics/savoiragir/n08/bebe.html

    AJM le schizophrène haineux est affilié aux néolibéraux et néocons. Sa description est parfaite pour lui-même, ” un schizophrène profond à qui on aurait oublié de donner ses médicaments et qu’on retrouverait en train de tapisser les murs avec ses propres excréments en s’imaginant créer une œuvre d’art enthousiasmante”.

  36. L’avenir de l’humanité se bfera sans les religions. Ce sera long, vous pouvez mettre une croix sur vos bouquins et la fable des rois. Une des raisons c’est la vitesse de l’information et des savoirs. Il y a 2000 ans il fallait attendre que la caravane passe.

    Il y a encore quelques siècles, celles-ci venaient des curés et autres satires de la pensée. Pour les plus de quarante ans, le curé, le moine, le diacre et les zôôôtres soeurs tchapatrasses et diaconasses guidaient le gamin et ses parents. Le scoutisme reste une arme pour la HPC, HPP et HPI pour désorienter les ouailles et les guider vers les fables royales. Tout cela se terminera avec le système d’éducation privés ou publics devenus obsolètes.

    D’autres contraintes vont obliger à penser et vivre autrement. D’autres penseurs, “philosophes vont naître et transmettrons d’autres valeurs, d’autres savoirs, remplaçant la civilisation des rois-dieux ou des dieux rois. Toute civilisation a eu une fin, celle de l’occidentalopithèque se termine.

    Reste à connaître les étapes; les moines pourront toujours nous sortir leurs vieilles connaissances et références. Ils pourront continuer à réfléchir, philosopher et trouver comment baiser les peuples afin que le roi puisse continuer avec sa famille, ses obligés et autres lèches culs, à se goinfrer et à pourrir la vie de presque tous, en collaboration avec des financiers et marchands d’armes peu scrupuleux.

    Toute fable à une fin. L’idéal de vie va en parallèle avec les évolutions; pour comprendre cela, il faut un cerveau et une vision excellente du futur proche, les deux sont liés.

    Tous les peuples sont confrontés à cette remise en cause des fables, n’attendons rien des religieux.

  37. Jeau Romain a raison, combien de fois ai-je dénoncé les mots terroristes employé par beaucoup sans en connaître le sens et l’origine. Nos ancêtres avant le néolithique n’avaient pas de mots définis, mais des signes, des symboles, des typologies.

    De mon point de vue, cette situation est voulue pour x raisons. Quelques unes sont connues dont une pratiquée par la majorité des enseignants: “démerdez-vous, ceux qui veulent travailler travaillent, pour les autres?????”

    Revenir aux fondamentaux est essentiel, en parallèle avec les nouveaux moyens de communication, car il faut aller chercher les bonnes infos, mais surtout avoir la Culture pour faire le tris et comprendre.

    Avoir des idiots pour labourer, défricher, semer et planter, puis récolter était la politique des féodaux. Les laboureurs ont été récompensés avec le don de grandes parcelles de terres, plus s’ils appuyaient la politique du roi et de l’église.

    Nous ne sommes plus dans ce schéma. Comme vous, je crains le pire.

  38. Les différentes traductions de la fatiha fournies par Monsieur Aldeeb sont:

    1. Au nom de Dieu, le tout miséricordieux, le très miséricordieux.
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
    Au nom d’Allah, le Miséricordeur, le Miséricordieux.
    Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux.
    Au nom de Dieu, le Tout miséricordieux, le Miséricordieux.

    2. Louange à Dieu, le Seigneur du monde!
    Louange à Allah, Seigneur de l’univers.
    Louanges à Allah, Seigneur des univers.
    Louange à Allah1, le Seigneur des mondes.
    Louange à Dieu, Seigneur des univers

    3. Le tout miséricordieux, le très miséricordieux.
    Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
    le Miséricordeur, le Miséricordieux.
    Le Clément, le Miséricordieux.
    le Tout miséricordieux, le Miséricordieux.

    4. Possesseur du jour du jugement.
    Maître du Jour de la rétribution.
    Maître du Jour du jugement.
    Maître du Jour de la rétribution.
    Le roi du Jour de l’allégeance.

    5. C’est toi que nous adorons, et c’est toi dont nous demandons l’aide.
    C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
    C’est Toi Seul que nous adorons et c’est Toi Seul à que nous recourons.
    C’est Toi que nous adorons, et Toi dont nous implorons l’assistance.
    C’est toi que nous adorons, Toi de qui le secours implorons.

    6. Dirige-nous vers le chemin droit.
    Guide-nous dans le droit chemin,
    Indique-nous le chemin de rectitude,
    Conduis-nous sur le droit chemin,
    Guide-nous sur la voie de rectitude,

    7. Le chemin de ceux que tu as gratifiés, contre lesquels [tu n’es] pas en colère et qui ne sont pas égarés.
    Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.
    Le chemin de ceux que Tu as gratifiés: ni les réprouvés, ni les fourvoyés.
    Le chemin de ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits, et non pas de ceux qui ont suscité Ta colère, ni le chemin des égarés.
    La voie de ceux que tu as gratifiés, non pas celle des réprouvés, non plus que de ceux qui s’égarent.

    Mais voici que suite à une visite sur ce site qui traite de l’islam,

    https://docs.google.com/file/d/0B-OvSy9XMPW2WXBTRGNMTHFZTWM/edit

    je suis tombé sur cette traduction:

    1. Au nom d’al-Lah, al-Rahman, al-Rahim.
    2. Louange à al-Lah, Maître des peuples.
    3. al-Rahman, al-Rahim,
    4. Souverain au jour du Jugement.
    5. C’est Toi que nous adorons, et c’est à Toi que nous demandons assistance.
    6. Montres-nous le chemin des justes,
    7. Le chemin de ceux que Tu as favorisés, non de ceux qui ont subi Ta colère, ni de ceux qui se sont
    égarés.

    A lire cette traduction, il apparaît que Mahomet était un idolâtre.

    Comment expliquer l’énorme différence entre cette traduction et celles que propose Monsieur Aldeeb?

  39. A l’intention de Christiane et d’enthuoli (des 9 et 10 février 2015, groupe de commentaires 13).

    J’ajoute ce commentaire ici parce que je tiens à souligner que LA DÉSACRALISATION DE LA VIOLENCE est toujours de la plus grande actualité et qu’elle est indispensable DANS TOUTES LES RELIGIONS. Et parce que je trouve toujours particulièrement révoltant que les responsables au plus haut niveau de ces religions persistent à refuser de s’y consacrer. Je précise que le titre donné à mon texte rappelé ici en (3) était une provocation à la réflexion pour les chrétiens qui se voudraient authentiquement fidèles à Jésus de Nazareth. Je constate hélas que, si cette réflexion a lieu quelque part c’est de manière bien discrète et que, de toutes façons, elle n’a toujours pas donné lieu À UNE VOLONTÉ AFFICHÉE PUBLIQUEMENT de désacraliser la violence religieuse au moins dans la religion de Jésus qui donna sa vie, il y a déjà 2000 ans, pour pacifier sa religion.

    Voici un extrait de mon texte “LA SPIRITUALITÉ MATÉRIALISTE (ou spiritualité et criminalité)” écrit en juin 2002 après une étude dans une synagogue, durant deux ans sous la direction de Gérard Haddad, du GUIDE DES ÉGARÉS de Maïmonide. Celui-ci y justifie très explicitement la prétendue juste volonté de Dieu de faire massacrer des peuples :

    “Nous trouvons, au nombre de ses actions qui se manifestent sur les hommes, de grandes calamités qui fondent sur certains individus pour les anéantir, ou qui enveloppent dans leur destruction des familles, et même une contrée entière, font périr plusieurs générations à la fois et ne laissent ni culture ni progéniture, comme par exemple les croulements de sol, les tremblements de terre, les foudres destructrices, L’EXPÉDITION FAITE PAR UN PEUPLE CONTRE UN AUTRE POUR LE DÉTRUIRE PAR LE GLAIVE ET POUR EFFACER SA TRACE” (1). Ces actions de Dieu “sont nécessaires pour gouverner les états; car la suprême vertu de l’homme est de se rendre semblable à Dieu autant qu’il le peut, c’est-à-dire que nous devons rendre semblables nos actions aux siennes…” Maïmonide donne même ici une intéressante explication sur la fameuse précision contenue dans le Décalogue : “Je suis un Dieu jaloux, châtiant la faute des pères sur les fils, sur la troisième et sur la quatrième génération” (Ex. 20,5). “On s’est borné” dit Maïmonide “à quatre générations, parce que l’homme ne peut voir de sa postérité que tout au plus la quatrième génération. Ainsi, lorsqu’on tue la population d’une ville livrée à l’idolâtrie, on tue le vieillard idolâtre et sa race jusqu’à l’arrière-petit-fils, qui est l’enfant de quatrième génération. On a donc, en quelque sorte, indiqué qu’au nombre des commandements de Dieu QUI INDUBITABLEMENT FONT PARTIE DE SES ACTIONS (1), est celui de tuer les descendants des idolâtres, quoique jeunes enfants, pêle-mêle avec leurs pères et leurs grands-pères” (2)

    Je rappelle par ailleurs à Christiane que Jean-Paul II, Benoît XVI, le Magistère catholique, toute la hiérarchie de l’église et, jusqu’à ce jour, le pape François ont confirmé et justifié la prétendue violence prétendument voulue par Dieu dans l’Ancien Testament, prétendue violence qui l’aurait conduit à ordonner jusqu’à un très explicite génocide au moins, celui qui lui est très explicitement attribué dans le Livre de Josué.

    On ne détruira pas durablement la théologie DIRECTEMENT criminogène de l’islam si l’on ne détruit pas AUSSI la théologie INDIRECTEMENT criminogène, et MAINTENUE TELLE jusqu’à ce jour, dans le judaïsme et dans le christianisme. Voir ici (3)

    (1) C’est moi qui souligne
    (2) Toutes ces citations sont extraites de l’édition Verdier en un volume (1979) du GUIDE DES ÉGARÉS de Maïmonide, première partie, chapitre 54, pages 126 à 128.
    (3) http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

    • Merci tout ceci est intéréessant.

      En lisant en diagonale http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/jesus-est-il-un-modele-de-paix-et-81036 via votre lien http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/ je lis

      Comme Dieu dans l’Ancien Testament, Jésus affirme que ses ennemis doivent être exécutés et même égorgés car il dit à la fin de la Parabole des Mines ( Evangile selon St Luc, 19,27) :

      « Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence. »

      Or dans http://www.info-bible.org/lsg/42.Luc.html#19 en regardant l’intégralité

      19.11
      Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’on croyait qu’à l’instant le royaume de Dieu allait paraître.
      19.12
      Il dit donc: Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite.
      19.13
      Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne.
      19.14
      Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.
      19.15
      Lorsqu’il fut de retour, après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l’avait fait valoir.
      19.16
      Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a rapporté dix mines.
      19.17
      Il lui dit: C’est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.
      19.18
      Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines.
      19.19
      Il lui dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes.
      19.20
      Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j’ai gardée dans un linge;
      19.21
      car j’avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère; tu prends ce que tu n’as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n’as pas semé.
      19.22
      Il lui dit: Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n’ai pas déposé, et moissonnant ce que je n’ai pas semé;
      19.23
      pourquoi donc n’as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu’à mon retour je le retirasse avec un intérêt?
      19.24
      Puis il dit à ceux qui étaient là: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines.
      19.25
      Ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. –
      19.26
      Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.
      19.27
      Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence

      Le “seigneur” en question n’est pas Jésus mais un “seigneur d’une des paraboles (voir 19.12 cet homme de haute naissance) ” que Jésus avait la manie de conter assez souvent me semble-t-il.

      La seule chose “violente” dont on peut accuser Jésus est de chasser les marchands du temple

      19.45
      Il entra dans le temple, et il se mit à chasser ceux qui vendaient,
      19.46
      leur disant: Il est écrit: Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.
      19.47
      Il enseignait tous les jours dans le temple. Et les principaux sacrificateurs, les scribes, et les principaux du peuple cherchaient à le faire périr;
      19.48
      mais ils ne savaient comment s’y prendre, car tout le peuple l’écoutait avec admiration.

      Quant au Pape qui justifie la violence de la Bible d’avant Jésus-Christ, il trahit la parole de son maître Jésus qui voulait abroger les violences de l’ancien testament avec ses “Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre” ou ses “Celui qui fait usage de l’épée périra par l’épée.”

      Mais.. je me trompe peut-être?

      Ceci dit ce serait une bonne stratégie de négociaton Bible-Coran en proposant d’annuler simultanément et définitivement toute exhortation à la violence dans les deux ouvrages.

      • Il n’y a pas que le coran qui a été rafistolé par certains pour une compréhension plus animal de l’Ego-Roi et notamment cette fable de “banquier” qui contredit un autre texte lorsque Jésus demande aux gens d’abandonner leur bien et de le suivre car là où il les amène, ils n’ont nul besoin de fortune matérielle.

        • L’homme de haute lignée est Archélaos, fils d’Hérode le Grand. Aucun rafistolage et même plutôt une connaissance pointue des circonstances politiques du temps qui confirme l’historicité des évangiles.

      • Qu’il soit bien clair, enthuoli, que ce n’est pas dans mon texte que la volonté de meurtre est attribuée à Jésus à la fin de la parabole des Mines.

        Je reconnais cependant qu’existent quelques très mauvaises paraboles de Jésus, bien compréhensibles et excusables dans le contexte de l’époque. Par ailleurs Jésus ne condamne explicitement ni la peine de mort ni l’esclavage.

        Mais l’essentiel de son intervention (de son sacrifice AUTO-CONSENTI et non pas “voulu par Dieu son Père” comme le dit sottement la tradition chrétienne) reste clairement dominant : une volonté de réformer radicalement la démarche religieuse POUR LA PACIFIER.

        Ce qui est lamentable, profondément révoltant, c’est qu’aujourd’hui, 2000 ans plus tard, et 14 siècles après le rétablissement par l’islam de la conception vétérotestamentaire de la prétendue “bonne violence” prétendument “voulue par Dieu”, les papes actuels et toute la hiérarchie catholique RE-SACRALISENT cette épouvantable croyance.

        Quel gâchis apporté dans le christianisme actuel, notamment par le cardinal Ratzinger qui, durant des décennies avant qu’il devienne le pape Benoît XVI, a travaillé à faire passer dans l’esprit des croyants LE DOGMATISME AVANT LA VOLONTÉ DE PACIFIER du merveilleux Jésus dont le christianisme se prétend le continuateur !

        Et ça continue aujourd’hui dans la complicité du pape François pour la théologie criminogène islamique, la croyance commune “en Dieu” étant considérée par lui comme étant l’essentiel !

        Complicité qui s’ajoute par ailleurs à celle que la fausse Gauche établit, en France, de manière profane, comme une véritable loi républicaine ! A vomir !

  40. On peut constater une fois de plus, au travers de certains commentaires, le transfert de cette violence des rois vers des fantômes inventés pour la bonne cause. (Le yésous, les dix commandements…) Les fables ont été élaborées puis transformées au fil des siècles par les traîtres et prêtres, les moines diffamateurs et autres inféodés aux rois. Les philosophes et autres théologiens ont fait le reste au fil du temps transformant les exigences en croyances conscientes et inconscientes.

    …/…

    “Le clergé d’Amon, enrichi par les dons royaux (recevant notamment une part du butin recueilli lors des campagnes militaires), devient une puissance dangereuse ; à partir de la XIXe dynastie, il dispose de grands domaines, de milices privées, de tribunaux spéciaux. La réaction d’Aménophis IV contre l’ingérence amonienne dans les affaires de l’État (instauration du culte unique du disque solaire Aton, suppression des clergés, notamment) fut de courte durée ; pour diminuer l’importance prise par Thèbes, les Ramsès établissent une seconde capitale, dans le Delta, près de Tanis.
    2.6.6. Le déclin
    À la fin de la XXe dynastie, le développement de la corruption, le danger que représente le clergé d’Amon, les prétentions au pouvoir des chefs militaires étrangers (Libyens, notamment) finissent par affaiblir le pouvoir central : on pille les tombes royales, on complote contre le pharaon. Le Nouvel Empire se termine par une guerre civile sous Ramsès XI.”

    http://www.larousse.fr/encyclopedie

  41. Mettant en parallèle le “Notre Père” et la “Fatiha”, je vois que la première prière “positive”, lors que la seconde relève avec plus ou moins d’acrimonie des griefs de personnes.

    Certains pourront m’objecter avec un semblant de raison que le “…, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.” (de la principale prière chrétienne le “Notre Père”) évoque, lui aussi, des tierces personnes plausiblement dans leurs torts. Du moins est-ce l’explication souvent donnée si je ne me trompe (où on prierait Dieu de nous pardonner en proportion de ce que nous-même avons la magnanimité de pardonner).

    Cette interprétation ne m’apparait pas chrétienne, car la Nouvelle Alliance laisse de côté la pesée du Talion rétribuant les actes.

    Je lis donc cette phrase ainsi : “…. , fais que nous pardonnions aussi [sous-entendu par imitation de ta magnanimité] à ceux qui nous ont offensés”.

  42. Les juifs sont des singes, les chrétiens des porcs (je suis judéo-chrétien, donc mi-singe, mi-porc), et les musulmans des chiens (de guerre bien entendu). L’Islam est musèlement ou il n’est pas. C’est encore plus beau en arabe :

    Laa diyn el islaam illaa dhaa l’iz:laam li ‘anna khaatim el anbayaa khétaamu l’insaan. (il n’est pas d’autre islam que celui des ténèbres du fait que sceau des prophètes est la muselière du genre humain).

    • Oui Miville, pour le prophète Mohamed et pour les rédacteurs du Coran, si nous sommes juifs ou chrétiens nous sommes des singes et des porcs.

      Mais, si nous voulons vaincre DURABLEMENT la culture de la haine dans l’islam, il faut la situer dans la démarche d’ensemble du monothéisme, et combattre AUSSI les croyances pernicieuses juives et chrétiennes d’avant l’islam, comme le fait ici Jean-Pierre Castel :

      http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/05/20/lidolatrie-un-concept-pernicieux/ – _ftn100

      Dans une note à la sourate V (60) qui dit que “Dieu a transformé en singes et en porcs ceux qu’il a maudits” la traductrice du Coran Denise Masson dit que la comparaison est prise dans le Talmud (Sanhedrin, 109 a), dans lequel “la légende rapporte que le tiers des hommes qui bâtissaient la Tour de Babel furent changés en singes” (p 785, Le Coran, traduction de Denise Masson, éd. Gallimard, La Pléiade 1967).

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.