Fév 042013
 

Remarque de Sami Aldeeb: l’auteur de cet article cite des propos provenant d’une interview dont vous trouvez l’enregistrement dans Sami Aldeeb: « Je prophétise la fin de l’islam ». Interview fleuve. Il se base sur l’article  Sami Aldeeb, professeur de droit musulman : « Plus je connais l’islam, plus je m’en éloigne » (audio)

Source: par Daniel-Youssof Leclerc

Sami Aldeeb est un Palestinien naturalisé Suisse doublé d’un polémiste chrétien adoubé par ses pairs occidentaux en tant que spécialiste d’une religion qu’il ne souhaite obstinément pas faire sienne.

En clair, c’est un peu comme si quelqu’un enseignait la médecine sans y croire ni vouloir la pratiquer. Issu d’une minorité manifestement tourmentée dans son pays d’origine, il s’est improvisé critiqueur de l’Islam qu’il rend responsable de tous les maux de la terre.[1]

sami-aldeeb

 Bien à l’abri dans son terrier helvétique, il profite copieusement de son exil doré pour manifester des sentiments et des concepts qu’il n’aurait jamais osé exprimer au bled.

Visiblement complexé par ses origines, le « petit suisse » cultive une boulimie vomitive et un narcissisme exorbitant, étalant sans vergogne une érudition étriquée et multipliant les radotages aberrants, à l’instar et à l’intention de ceux qui ne digèrent pas les défaites.

Il se complaît incorrigiblement à triturer les textes et les comportements musulmans pour tenter de « démontrer » la fausseté d’un message qu’il n’est manifestement toujours pas parvenu à capter.

Tant il est vrai que l’orgueil et la vanité possèdent la faculté d’obnubiler même les plus grands esprits ![2]

Sami se focalise exclusivement sur ce qu’il considère, de façon égocentrique, comme des défauts de l’Islam, en négligeant sciemment ce grand commandement de sa propre religion qui consiste à balayer devant sa porte.[3]

Le Christianisme originel, digne prolongement du Judaïsme initial, pour lesquels les Musulmans ont le plus grand respect, est aujourd’hui tellement perverti que le Christ y perdrait son latin (devenue langue officielle de l’Eglise catholique alors qu’elle était étrangère à Jésus !!!).

De simple Prophète mortel d’origine juive et se revendiquant comme tel, le fils de Marie a été promu demi-dieu par des insensés de l’acabit de Sami notre donneur de leçons, qui lui attribuent contre sa volonté des attributs délirants et totalement intolérables pour tout monothéiste normalement constitué.[4]

Sami se pique au vif de vouloir « mettre à la poubelle » les textes et les enseignements qu’il juge négatifs d’une religion à laquelle il n’appartient pourtant pas et à laquelle il n’est donc pas personnellement assujetti.

De quoi je me mêle ?

Il veut « désacraliser le Coran et Mahomet » pour leur enlever toute « légitimité divine » sous prétexte qu’ils seraient « imperméables à la société » et « impossible de les adapter ».

Mossieur Aldeeb, puisque vous vous réclamez du Christianisme, sachez que les Musulmans sont autant « légalistes » que ce Jésus Christ de l’Evangile que vous estampillez exclusivement« moralisateur » mais qui n’a pourtant rien renié de l’Ancien Testament,lui.[5]

Ils n’ont pas votre impudence à vouloir rivaliser avec DIEU Tout-Puissant, Omniscient et Infaillible ou avec son illustre Envoyé (ص), comme tous ces faussaires que vous affectionnez lesquels ont délibérément trafiqué les Écritures pour les « adapter » à la fantaisie de jouisseurs aussi versatiles que vous.

Comme d’autres ont prévu la fin du monde en 2012, l’oracle Sami« prophétise la fin de l’Islam » alors qu’elle est (à son grand dam) la seule religion universelle en expansion.

On devrait selon Monsieur « je sais tout » : « assister à une implosion de la société islamique parce que les gens sont exaspérés par cette religion » mais il semble bien que les seuls à être contrariés et à crever de jalousie sont ceux, comme lui, qui assistent avec impuissance au triomphe des valeurs apportées par Mohammed, le sceau des Prophètes (ص). « 

Pour devenir musulman, il faut être un malade mental », « l’islam règne par la terreur », autant d’assertions inconsidérées et insultantes de la part du Docteur Sami, à l’intention des Soumis qui ont opté volontairement, comme moi, pour une foi qui les tranquillise et les comble de bonheur. Docteur, Docteur, il serait pas plutôt malade le Sami ?

Daniel-Youssof Leclerc

integritydyl.wordpress.com


[1] http://www.fdesouche.com/346625-sami-aldeeb-plus-je-connais-lislam-plus-je-men-eloigne. (Les citations de ce texte sont tirées de ce lien).
 
[2] « Descente de la part du Très Miséricordieux, du Tout Miséricordieux. Livre dont les versets ont été détaillés en une lectur] arabe pour gens qui comprennent, comme annonciateur et avertisseur. Puis la plupart d’entre eux s’esquivent. Ils n’entendent donc pas. Et ils ont dit: « Nos coeurs sont cuirassés contre ce à quoi tu nous appelles. Et il y a un poids dans nos oreilles. Et entre nous et toi, un rideau. Oeuvre donc, toi; nous nous oeuvrons, oui ! » ». (Coran 41.3-5)
 
[3] « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère. » (Luc 6.41-42, Matthieu 7.3-5).
 
[4] « Le seigneur ton DIEU tu adorera et c’est à lui seul que tu rendras un culte(Deutéronome 5 :6 – 6 :4 – 6 :13-15, Matthieu 4 :10 – Luc 4 :8). « En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier DIEU. »(Luc 6 :12). 
 
« Et quand DIEU dira : « O Jésus fils de Marie, est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors de DIEU ? » Il dira : « Pureté à TOI ! Qu’aurais-je à dire ce à quoi je n’ai aucun droit ? Si je l’avais dit, alors TU l’aurais su, certes : TU sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en TOI. TU es, en vérité, le grand connaisseur des invisibles. Je ne leur ai dit que ce que TU m’avais commandé, à savoir : « Adorez DIEU, mon Seigneur tout comme votre Seigneur. » Et je suis resté témoin sur eux aussi longtemps que j’ai demeuré parmi eux. Puis quand TU m’as achevé, c’est TOI qui es resté leur surveillant. Et TU es témoin sur toute chose ». » (Coran 5 :116,117)
 
[5] « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les Prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5 :17-19).
 Posted by at 7 h 59 min

  11 Responses to “Sami Aldeeb: Chrétin et insoumis”

  1. Que le bon docteur Daniel-Youssof Leclerc reste tranquillement “comblé de bonheur” dans sa soumission volontaire à la plus violente religion du monde et de tous les temps, ce n’est pas ce qui dégagera le monde de sa violence religieuse effective.

    Concernant la dernière de ses citations, la 5, voici ce que j’en dis moi-même ici :

    http://blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

    “” Des analystes d’aujourd’hui réfutent pourtant cette idée d’une volonté, chez Jésus, radicalement différente de celle du Dieu de l’AT. Pour moi cette différence ne fait aucun doute même si subsistent, effectivement, des ambiguïtés dans certains de ses prêches, des acceptations de fortes violences dans certaines de ses paraboles. Je crois que Jésus était réellement un modèle – humain, profondément humain – de pacifisme, d’amour et d’abnégation. Mais il est tout aussi stupide de chercher des « bonnes explications divinement inspirées » à ses faiblesses, bien réelles, que d’en chercher aux pires massacres « commandés par » le Dieu de l’AT. Il voulait une profonde réforme pacifiante de sa religion, dont il restait malgré tout fortement imprégné, marqué, « encombré ». Il la voulut en donnant l’exemple d’un total don de soi, jusqu’à l’acceptation de sa propre mort dans le martyre. C’est admirable, et je crois qu’on ne se trompe pas quand on voit Jésus comme un des principaux précurseurs des Droits de la Personne Humaine.

    Parmi les ambiguïtés énoncées par Jésus on rapporte souvent celle-ci : « N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Car je vous le dis, en vérité : avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur le i, ne passera de la Loi, que tout ne soit réalisé » (Mt 5; 17, 18). On en conclut que Jésus aurait approuvé, comme aujourd’hui Benoît XVI, la totalité des intentions et des actes du Dieu de l’AT, dont les plus épouvantables massacres. Sans trop entrer dans les détails il me semble intéressant de relever, dans une autre Bible, une traduction différente du même passage que celui qui est pris, ci-dessus, dans la Bible de Jérusalem de 2001. La Bible Osty rapporte (en 1973) que Jésus dit n’être pas « venu renverser mais compléter », ou n’est pas venu « abroger mais parfaire » et elle avertit dans une note qu’il vaut mieux éviter l’expression « abolir mais accomplir » parce que « ce dernier mot » est « amphibologique ». Une autre note précise que Jésus « interprète, approfondit, amplifie, modifie et même contredit « ce qui a été dit aux anciens ».

    Cette ambiguïté, ce possible double sens et cette possible « contradiction », par Jésus, de l’enseignement « du Dieu de l’AT » devraient encourager les pacifistes catholiques à résister aux théologiens papistes, refuser d’entrer dans leur jeu, et dénoncer sans retenue leur énorme tricherie qu’ils qualifient de « bonne interprétation », cette tricherie que réanime Benoît XVI pour faire reculer sa religion et les religions en général vers les anciennes sources dogmatisées de leur violence. Alors qu’il est plus que jamais nécessaire de s’en débarrasser !

    On peut faire ici un parallèle entre les deux attitudes, religieuse et profane, qui nous éloignent de l’accomplissement de cette nécessité : le pouvoir temporel catholique efface les avancées précédentes vers la théologie non-violente en même temps que le pouvoir politique détruit les acquis républicains qui protégeaient la société profane de la violence religieuse. “”

  2. Je faisais partie de ces gens qui croyants aimaient la culture musulmane vue dans les cartes postales, mais aussi en ayant un peu vécut dans certains pays musulmans de l’Asie, en Afrique du nord, en Afrique noire, au proche orient entre autres.

    En quelques dizaines d’années, j’ai constaté cette montée de l’islam, à l’époque on ne parlait pas des islamistes. Même chez eux le mot musulman ne figurait pas dans mon langage, je les voyais comme êtres humains égaux en tant que êtres humains avec moins de connaissances, rien de plus. Aucun racisme bien au contraire j’avais beaucoup d’estime et d’affection pour et ceux qui travaillaient avec moi.

    Pour des raisons personnelles j’ai eu du temps à consacrer à l’étude des croyances et au pourquoi des religions.Pendant treize années avec les nouveaux moyens de communications et d’informations, ma conclusion est ferme et définitive: après la mort il n’y a rien, aucun enfer, aucun paradis aucun dieu.

    Depuis trois ans grâce à Sami Aldeeb au travers de ses blogs TDG et celui-ci, je me suis mis à “étudier” l’islam qui fait me peur, qui nous envahit. Je n’oublie pas les commentaires et les liens d’excellents commentateurs (trices) que j’admire, car eux aussi sont très bien informés, et ce même si je ne partage pas les mêmes idées..

    En début des années 1970 j’ai faillit me marier en Algérie, j’ai donc une expérience du sujet d’un pays que j’ai dû fuir. Des musulmans (ses proches) m’avaient indiqué que l’islam ne tolérait pas les mariages entre un européen chrétien et une musulmane. Bien d’autres affirmations m’ont été données par des femmes et des hommes musulmans dont celle avec qui j’aurai dû faire un bout de chemin.

    Tout ce que Sami Aldeeb indique une partie je l’ai vécu, quant au reste je suis allé sur les sites musulmans, lu les commentaires et j’ai “parcouru” certains écrits musulmans afin de comparer les dires et les écrits de Sami Aldeeb. L’islam est bien le pire des concepts mortifères depuis la féodalité, en passant par le communisme, le nazisme et autres saloperies que le monde a subit bêtement au cours de sont histoire.

    Je ne suis pas en accord sur tout notamment cette démarche que je pensais bonne dans un premier temps, au sujet du rapport et de la démarche de l’individu vers dieu….le mot dieu ne voulant rient dire de mon point de vue.

    Mais bon, les croyants existent et ont besoin de croire c’est leur affaire, autant que cela soit dans de très bonnes conditions sans que cela menace la vie et la Liberté de chacun.

    Combattre l’islam c’est offrir à nos enfant la Liberté, cette Liberté que nos ancêtres ont vaillamment défendu. Elle devra être défendue de façon extrêmement violente et de plus grande envergure que le nazisme, qui malgré les millions de morts, de victimes directes ou indirectes fait aujourd’hui pâle figure face à l’islam.

    Youssof Leclerc est un con. Rien de plus.

    Il ne faut pas oublier les collabos dans cette histoire qui ne fait que commencer.

  3. C’est tellement vrai! Merci
    M. Youssof, je vais raison sur toute la ligne…

  4. Le seul fait pour celui qui est attaqué d’avoir eu l’initiative de publier cet article montre le caractère sain et éclairé de son esprit.

  5. “Jésus Christ de l’Evangile (…) n’a pourtant rien renié de l’Ancien Testament,lui.”

    Jésus était pourtant contre la loi du Talion. De plus, il a sauvée de la lapidation Marie Madeleine, une femme accusée d’adultère, alors que ce châtiment était préconisé par la Torah et le Talmud.

  6. Cher Daniel,
    Rien que le fait que Sami vous reproduise sur son blog montre bien, voire très bien, que vous nous lui arrivez même pas à la cheville avec vos connaissances de l’Islam que votre père vous a ingurgitées pendant que votre mère, soumise et indigne des valeurs qu’elle avait reçues ou non reçues pendant son enfance, s’occupaient des taches domestiques.
    Vous avez la chance d’avoir une mère d’origine non musulmane. Apprenez ses valeurs et apprenez les valeurs de l’Islam, puis comparez les deux. Vous verrez, vous serez automatiquement guéri sans avoir besoin d’appeler au docteur!!!

  7. Vous pas fâcher, siouplait… mais refaites-le nous le en arabe… que l’on puisse comprendre (… ou pas.) !

  8. Faites nous grâce de vos fantasmes et lisez plutôt attentivement ce texte de DYL qui cerne bien ce personnage retors qu’est Sami Aldeeb qui a trouvé ce qu’il a cherché. Celui-ci rapatrie maintenant hypocritement et non “sportivement” les articles sur son blog pour les faire lapider (insulter : “Youssof Leclerc est un con. Rien de plus.”) par des demeurés (si ce n’est par lui-même sous couvert de pseudos), qui rabâchent les mêmes poncifs, complimentent le gourou et censurent les commentaires désobligeants. Comme à la bataille navale, cet article de DYL très apprécié, a fait un touché-coulé partout sur le web et c’est le principal. Shalom.

    • Oui, mais lire attentivement présuppose “savoir lire” : être “savant” indéniablement, d’une certaine manière, et Mahomet n’a-t-il pas loué les savants ?

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.