mai 122012
 

Source: Extrêmement populaires, les extrémistes religieux saoudiens diffusent désormais la haine, la violence et l’intolérance sur Facebook et Twitter. Qui pourra les en empêcher ?

Connus pour rejeter la civilisation occidentale et sa technologie moderne, ces stars du prêche islamique voient maintenant les médias sociaux sur Internet comme un moyen essentiel de communication avec le public saoudien et le monde musulman.

Malgré la promesse du gouvernement saoudien de sévir contre les radicalismes islamiques, les principaux dignitaires religieux  du royaume continuent de lancer leurs appels à attaquer les chrétiens dans le monde arabe. Et avec Internet, ces prêcheurs de haine bénéficient désormais d’un amplificateur de voix plus puissant que jamais.

Les trois principaux  prêcheurs saoudiens sur Twitter – Salman al-Odah, Mohamad al-Arefe, and Aidh al-Qarnee – ont chacun plus d’un million de “suiveurs”.

Al-Arefe a 1,5 million de suiveurs,  il rivalise en popularité avec la star phénoménale du football américain Tim Tebow. Dans un sermon de juillet 2010, Al-Arefe déclarait: “Le désir de repandre le sang, de briser les crânes, et d’arracher des membres pour l’amour d’Allah et pour la défense de sa religion, est, sans aucun doute, un honneur pour le croyant.”

Qarnee diffuse également le même genre d’invectives, et peu de temps après l’échange entre Israël et le Hamas, de prisonniers palestiniens contre le soldat israélien Gilad Shalit en Octobre 2011, Qarnee accourait à la défense de son compatriote Arabe qui offrait 100 000 $ à tout Palestinien qui pourrait capturer un autre soldat israélien. Qarnee a salué “tous ceux qui luttent avec leur langue, leur argent, leur sang, ou par leur connaissance [contre] l’entité sioniste.”

Ceci n’est qu’un petit échantillon d’une étude qui a duré six mois, réalisée par la Fondation pour la Défense des Démocraties basée à Washington, qui a collecté et analysé plus de 40000 messages postés par les dignitaires religieux saoudiens en arabe et en anglais sur les médias sociaux.

Sur les milliers de messages recueillis, 75 pour cent sont considérés comme xénophobes, intolérants, ou ouvertement haineux. Certains oulémas saoudiens comme Abdul Rahman al-Sudais, l’imam de la Grande Mosquée de La Mecque, y décrit encore les Juifs comme les “fils de singes et des porcs.” Saleh al-Fawzan du Conseil des hauts oulémas (CSU) a statué que les pères peuvent arranger des mariages de leurs filles “, même si elles sont encore dans le berceau.” Et le Comité permanent de recherche et de l’Ifta, un des plus hauts organismes religieux du royaume, a suggéré en décembre 2011 que l’abrogation de l’interdiction pour les femmes de conduire des voitures pourrait “provoquer une poussée de la prostitution, de la pornographie, de l’homosexualité, et des divorces”, prédisant même que dans 10 ans , il n’y aurait “plus de vierges.”

Source : Foreign Policy

L’étude en anglais est disponible en anglais ICI  (format pdf)

  One Response to “La haine en moins de 140 caractères”

  1. Les saouds sont le cancer de l’islam. C’est l’empire britanique qui a crée cette dynastie et qui lui a donné un état.
    Et aujourd’hui, ils se plaignent de leur extrémisme. Mais il fallait réfléchir avant

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


cinq × = 10

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>