avr 282012
 

Source: La pétition demandant l’interdiction du coran en Espagne a été présentée par Imran Firasat, apostat de l’islam et auteur du site Mundo Sin Islam (un monde sans islam). Ci-dessous, la lettre officielle datée du 12 avril par laquelle le Président de la commission des pétitions du Congrès des députés informe M. Firasat qu’après avoir considéré sa pétition, la commission acceptait de l’enregistrer pour qu’elle soit envoyée au Comité constitutionnel du Congrès.

Pour ceux qui ne manqueront pas de faire valoir que la Bible contient aussi des passages violents, je reprends dans la section commentaire la réponse donnée par Hélios d’Alexandrie à un lecteur qui avait soulevé cet argument dans un autre billet.

Espagne-coran
_______________

Imran Firasat, un réfugié pakistanais résidant en Espagne, a réussi ce qui a priori semblait impossible : sa pétition demandant l’interdiction du coran en Espagne sera examinée par le Comité constitutionnel du Congrès des députés, comme le montre le document publié en exclusivité sur le site Minuto Digital. [image ci-dessus]

Quelques semaines auparavant, Imran avait soumis au Premier ministre, au Congrès des députés, au ministre des Affaires étrangères et au ministre de l’Intérieur un document dans le lequel il présentait les 10 points suivants au soutien de sa pétition :

  1. Le coran n’est pas un livre sacré religieux mais un livre violent, débordant de haine et de discriminations.
  2. Le coran est un livre horrible qui incite une communauté appelée « les musulmans » à s’engager dans le djihad, à tuer des innocents et à détruire la paix dans le monde.
  3. Le coran est responsable de tous les actes terroristes commis ces dernières années dans lesquels des milliers de personnes ont perdu la vie.
  4. Le coran est un livre infâme qui oblige les croyants à conquérir le monde entier et à imposer un pouvoir absolu coûte que coûte.
  5. Le coran est un livre qui, en toute légalité, permet et encourage la violence et la haine, ce qui le rend incompatible avec le monde moderne, Espagne comprise.
  6. Le coran est un livre qui établit des discriminations directes entre les personnes.
  7. Le coran est un livre qui n’autorise ni liberté d’expression ni liberté de religion.
  8. Le coran est un livre qui impose des souffrances et tortures aux femmes par ses prescriptions misogynes et injustes.
  9. Le coran est un livre qui enseigne les divisions plutôt que l’unité : les croyants ne sont pas autorisés à créer des liens d’amitié avec les non musulmans, car le coran les considère comme des infidèles.
  10. Le coran est une menace considérable pour la liberté de la société espagnole. C’est un livre qui prêche clairement le djihad, le meurtre, la haine, la discrimination et la vengeance. Pour ces raisons il ne peut en aucune façon être compatible avec le système espagnol. Ce livre est totalement contraire aux lois et à la Constitution de l’Espagne et il incite à la haine et à la violence dans notre pays.

Source : Minuto Digital (espagnol) via Gates of Vienna (anglais). Traduction par Capucine pour Poste de veille

Rédigé le 28/04/2012 dans Europe, Islam | Lien permanent

Tweeter ceci ! |

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Hélios d’Alexandrie répondait à Jean-Philippe Larouche Madore, qui s’est présenté comme un converti à l’islam, dans ce billet. M. Larouche Madore citait notamment des extraits du Deutéronome :

http://www.postedeveille.ca/2010/05/qu%C3%A9bec-lassociation-des-%C3%A9tudiants-musulmans-de-luniversit%C3%A9-laval-invite-un-imam-extr%C3%A9miste.html

Les musulmans en grande majorité commettent la même erreur, celle de penser que les juifs et les chrétiens croient que la bible est la parole de Dieu, de la même façon que les musulmans croient que le coran est la parole d’Allah, ce n’est heureusement pas le cas. Les livres de la bible ont été rédigés par des hommes et leur contenu est jugé à sa propre valeur. Les livres historiques par exemple sont jugés d’après les normes historiques, les écrits spirituels tels que les évangiles sont appréciés selon leur niveau d’élévation spirituelle, d’autres écrits comme les psaumes ou le cantique des cantiques sont appréciés pour leur valeur poétique mais également spirituelle. Il s’ensuit que les juifs et les chrétiens, sauf exception, ne prennent pas au pied de la lettre ce qui est écrit dans la bible et ce pour deux raisons importantes: la première, et elle est inhérente à la nature humaine, a trait à la liberté et à la dignité de l’homme qui l’autorisent à faire usage de son intelligence et qui lui interdisent d’être l’esclave de quelque texte que ce soit fut-il sacré.

La seconde est de nature spirituelle et elle a d’ailleurs été exprimée clairement par Jésus-Christ quand il a dit : »l’Esprit vivifie mais la lettre tue ». Cela veut dire que l’attachement aveugle à la lettre du texte sacré a des conséquences catastrophiques sur le croyant lui-même et bien souvent sur son entourage, tandis que l’Esprit lui, est source de vie et de plénitude. Par Esprit on entend l’inspiration et la grâce divine accordée au croyant qui lui permettent d’appréhender le sens spirituel du texte.

Historiquement, autant dans le judaïsme que dans le christianisme, les littéralistes (ceux qui s’attachent à la lettre des textes sacrés) ont existé mais fort heureusement ils n’ont pas duré longtemps et leur influence a été limitée. Leur influence actuelle est pratiquement inexistante. Ce n’est malheureusement pas le cas de l’islam et nous sommes à même de constater les conséquences tragiques du littéralisme dans cette idéologie religieuse.

Pour ce qui est du deutéronome j’aimerais vous rassurer, ce livre à contenu législatif est jugé selon les normes du dixième siècle avant Jésus-Christ, il reflète les préoccupations des chefs politico-religieux de son temps. Les hébreux après leur sortie d’Égypte et leur immigration dans la vallée du Jourdain se sont mêlés aux populations cananéennes environnantes, il y a eu des échanges sur tous les plans y compris sur le plan religieux ce qui signifie que la foi des juifs n’est pas restée pure et qu’elle a subi l’influence des cultes cananéens, d’où la réaction des chefs religieux et leurs efforts pour préserver le monothéisme et la culture propre des hébreux de cette époque. On comprend mieux le deutéronome sous cet éclairage, c’est pourquoi il a pour les juifs et les chrétiens une valeur historique mais très peu sinon aucune valeur normative et pour cause, l’époque de l’exode est révolue depuis longtemps, le vécu et les préoccupations des hébreux de ce temps ne correspondent pas au vécu et aux préoccupations de leurs descendants juifs du temps de Jésus-Christ et encore moins à notre vécu et à nos préoccupations aujourd’hui. Il ne nous appartient donc pas de juger le deutéronome selon nos critères actuels puisque nous n’avons aucunement l’intention d’appliquer les commandements qui s’y trouvent.

Il nous appartient cependant de juger le coran selon nos normes actuelles attendu que les musulmans considèrent la lettre du coran comme la parole incréée d’Allah et affirment qu’elle est valable et applicable pour tous les temps et tous les lieux. C’est en se basant sur la lettre du coran que les jihadistes massacrent les musulmans et les non-musulmans, c’est elle qui leur ordonne de tuer les idolâtres et de ne pas prendre pour amis les juifs et les chrétiens, c’est encore elle qui les poussent à asservir les femmes et à les traiter comme des êtres inférieurs, et c’est elle qui leur fait croire qu’ils sont la meilleure communauté sur terre et qui leur donne le droit d’humilier et d’exploiter les non-musulmans, etc.

Nasr Hamed Abou Zeid, intellectuel et savant égyptien a osé dire que les musulmans sont esclaves du texte coranique et qu’ils doivent apprendre à le lire avec l’esprit d’aujourd’hui et non avec la mentalité des bédouins du septième siècle après Jésus-Christ. On sait ce qui lui est arrivé, il a été déclaré apostat, il a été divorcé de sa femme contre son gré et contre le gré de son épouse, son meurtre a été rendu légitime et il a dû se réfugier aux Pays-Bas pour sauver sa peau. Ce que cet évènement nous enseigne c’est que les musulmans sont des littéralistes, ils s’attachent à la lettre et rejettent l’Esprit.

Je vous souhaite du fond du cœur de vous libérer de la lettre du coran et de vous imprégner de l’Esprit des Évangiles.

Hélios d’Alexandrie

Dans un commentaire précédent, Hélios signalait des passages du coran à ce même lecteur :

…je vous invite à lire les passages suivants que vous devriez d’ailleurs connaître par cœur et que vous devriez appliquer à la lettre pour mériter d’être un bon musulman:

Coran : 9:5 Tuez les mécréants partout où vous les trouverez, capturez-les, poursuivez-les, tendez-leur des embuscades et faites usage de tous les stratagèmes de la guerre.

Coran : 8:39 Tuez les mécréants jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de dissension et que le monde soit soumis à la religion d’Allah

Coran: 8: 65 Ô Prophète, incite les croyants au combat, vingt volontaires parmi vous vaincront deux cents, cent d’entre les croyants massacreront mille infidèles car ce sont des gens dénués d’entendement.

Coran: 9: 123 Combattez les incroyants parmi vous et faites en sorte qu’ils subissent votre cruauté

Coran: 8: 12 Je terroriserai les infidèles, brutalisez leurs corps et réduisez-les à l’impuissance parce qu’ils s’opposent à Allah et à son messager.

Coran: 8: 67 Il n’est pas convenable pour un prophète de faire des prisonniers jusqu’à ce qu’il ait fait un carnage dans le territoire (des mécréants)

Coran: 7: 3 Peu se souviennent de notre avertissement. Combien de villes avons-nous détruit par un raid nocturne? Notre châtiment s’est abattu sur eux soudainement pendant leur sommeil. Notre terreur les a surpris et notre châtiment les a submergé.

Coran: 9: 29 Combattez ceux qui ne croient pas en Allah et le dernier jour, ceux qui n’interdisent pas ce qui est défendu par Allah et son messager et qui ne professent pas la religion de la vérité (l’islam) parmi les gens du livre (juifs et chrétiens) jusqu’à ce qu’ils payent la rançon dans l’humiliation.

Muslim Chapitre 9 Le prophète Mahomet a dit: » J’ai reçu l’ordre de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que je suis son messager et qu’ils instituent la prosternation et l’impôt religieux. S’ils le font, leur sang et leurs propriétés seront protégés.
Il ne s’agit là que d’un échantillon et je pourrais citer des pages entières du coran et des hadiths qui incitent au meurtre des mécréants. Force est de constater que les musulmans qui connaissent bien leur religion ont l’obligation de traiter les mécréants (les non-musulmans) d’ennemis à combattre et à tuer. Vos amis musulmans profitent de notre accueil, de notre hospitalité, de notre générosité et de notre bonne foi pour étendre leur domination, en cela ils appliquent les commandements du coran, pour eux nous sommes des ennemis et si nous voulons ne plus être considérés comme tels, le seul choix qui s’offre à nous est de nous convertir à l’islam!

Je vous invite à ouvrir les yeux, à réfléchir et à regarder l’islam tel qu’il est et non tel qu’on vous l’a vendu. Prenez le temps de vous renseigner, vous êtes venu sur ce site, il est plein d’articles sur l’islam, osez en prendre connaissance.

Rédigé par : Poste de veille | 28/04/2012 à 01:28

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


− six = 1

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>