avr 122012
 

Source: Communiqué de Presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Porte-parole de campagne de Marine Le Pen

Pendant que Nicolas Sarkozy roucoulait au Cap Nègre, le citoyen helvétique Tariq Ramadan se mêlait, au Bourget, au congrès de l’UOIF, des élections françaises. Il intimait aux Français de ne pas aborder certains sujets, comme le halal, la burqa ou l’identité nationale. Cet intellectuel musulman devrait apprendre que, dans une République laïque, il n’existe pas de sujet défendu. Car le libre débat démocratique unit les citoyens. Les interdits créent des factions. Il n’est jamais bon de cacher la poussière sous le tapis.

Tariq Ramadan a aussi déclaré : « Il faut bien sûr condamner les meurtres de Montauban et de Toulouse, sans hésitation, mais (…) ce que nous attendons d’un gouvernement ce n’est pas de faire de la surenchère ». Ainsi, ce prêcheur étranger prétend donner des directives au gouvernement français. Certes, Nicolas Sarkozy n’est plus à une humiliation près pour la France. Mais les Français ne peuvent admettre tant d’arrogance sur leur territoire national. Et puis, ce « mais » soulève bien des interrogations. La condamnation des meurtres de Montauban et de Toulouse ne devraient soulever aucune restriction.

Enfin, Tariq Ramadan a déclaré en introduction : « On a dit que je n’étais pas le bienvenu en France et finalement je suis présent sans doute parce que les papiers qui sont les miens l’ont permis ». En effet, Claude Guéant a dit qu’il regrettait la venue de Tariq Ramadan. Mais le ministre de l’Intérieur est impuissant. La France n’est plus maîtresse chez elle. Les accords de Schengen l’obligent à recevoir des Suisses comme Tariq Ramadan.

Marine Le Pen remettra en cause ce principe de libre circulation dans un espace européen non contrôlé. Le peuple français doit retrouver sa pleine souveraineté dans tous les domaines. Ainsi, les Français musulmans pourront se libérer de l’emprise de ces prêcheurs étrangers qui viennent attaquer les lois de la République et le principe même de laïcité. L’islam de France ne se construit pas en négociant tous azimuts, comme le fait en vain Nicolas Sarkozy depuis dix ans. L’islam de France s’édifiera par la volonté de nos compatriotes musulmans qui souhaitent vivre paisiblement leur foi, hors de toute influence étrangère.

  2 Responses to “Dérapage à l’UOIF”

  1. MARINE présidente!!!!

  2. « On a dit que je n’étais pas le bienvenu en France et finalement je suis présent sans doute parce que les papiers qui sont les miens l’ont permis »

    Il serait temps que les autorités suisses revoient si réellement cet ignoble individu mérite le passeport rouge à croix blanche!

    Comment peut-on tolérer que de tels individus représentent la Suisse!

    A GERBER !

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


9 − = null

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>