mar 162012
 

Source : Par Caroline Bruneau,

Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l’avait violée. La jeune fille s’est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s’appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 9 mars, elle s’est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d’épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d’échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l’abrogation de «l’article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l’aspect législatif, c’est une affaire de mœurs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d’éducation à proprement parler et d’éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone L’Economiste.

Quelque 300 personnes ont organisé jeudi un sit-in, à l’appel de la Ligue démocratique pour les droits de la femme, devant le tribunal de Larache où le jugement entérinant le mariage de l’adolescente avait été prononcé. Un autre sit-in est prévu samedi devant le siège du parlement à Rabat.

L’émotion dans le pays a forcé les politiques à s’exprimer sur la législation de protection des femmes. Fait rare: le gouvernement a largement consacré sa réunion hebdomadaire à l’examen de ce drame. «Cette fille a été violée deux fois, la dernière quand elle a été mariée», a déclaré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khelfi. «Il faut étudier d’une manière approfondie cette situation avec la possibilité d’aggraver les peines dans le cadre d’une réforme de l’article du code pénal. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame», a-t-il ajouté.

«Un débat pour réformer cette loi»

La seule femme ministre du gouvernement islamiste, Bassima Hakkaoui, responsable du portefeuille de la solidarité, de la femme et de famille a reconnu un «vrai problème» et préconisé un «débat pour réformer cette loi», sur la chaîne de télévision publique 2M. «C’est un cri de la société», a lancé une ex ministre, Nouzha Skalli, qui occupait le même poste dans le gouvernement précédent. Les deux femmes s’exprimaient sur la chaîne publique qui, fait rare, y consacrait jeudi la quasi totalité de son journal de la mi-journée. «La loi considère la mineure violée comme une criminelle bien qu’elle soit victime de la violence», a dit Nouzha Skalli, regrettant «l’absence de protection en faveur des mineurs». «Il faut réformer le code pénal afin de l’adapter à la nouvelle constitution qui interdit la violence contre les femmes et assure l’égalité des sexes», a-t-elle ajouté. Dans la loi marocaine, le viol est considéré comme un délit, et est puni au maximum de 5 ans de prison. le violeur a la possibilité de choisir entre l’emprisonnement ou le mariage avec sa victime.

Dans de nombreuses familles où le poids de la tradition et de la religion est très fort, la perte de la virginité hors du mariage est considéré un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés, avec la contribution de la justice, pour que les filles violées épousent leur agresseur. Le Maroc n’est pas le seul pays du Maghreb dans cette situation. En Tunisie et en Algérie également, si la victime épouse son violeur, celui-ci échappe aux poursuites.

  10 Responses to “Le Maroc choqué après le suicide d’une jeune fille violée”

  1. C’est vraiment du n’importe quoi

    Épouser son agresseur!! mais c’est épouvantable. Je ne comprends pas comment une loi comme celle-ci puisse exister!!

    C’est détestable!

    • Sous la charia, elle aurait subi sans rien dire. Car en se plaignant d’être violée, elle n’a qu’une très faible chance de faire condamner l’homme (dont le témoignage vaut deux fois celui de la femme), mais elle est, elle, alors, très certainement condamnée pour fornication (100 coups de fouet, « Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allah – si vous croyez en Allah et au Jour dernier »), même si l’homme est relaxé pour manque de preuve. Cette loi marocaine, pour ridiculement perverse qu’elle soit, constitue tout de même une amélioration par rapport aux temps passés. Des temps passés qui nous reviennent. Entre autres « grâce » aux gens comme jami3a.

  2. La loi en question n’a rien à voir avec la charia, c’est en fait une loi d’origine française : http://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/2012/03/15/amina-larticle-475-et-lancien-droit-francais/

  3. Qui y a t’il d’ettonant ? En réalité on assiste à la chute de l’Islam et de la culture arabe archaïque en direct live par informatique. Mais chuute faut faire semblant de croire aux mensonge ; – ) Musulman tu as de la chance d’être financé par les pétros dollars et par les banques juives, sinon tu serais tellement rejeter par l’esprit humain que tu meurs en 1SEUL GENERATION.

    A quoi sert l’argent du pétrole ? financé le projet des banques. L’argent du pétrole sert au projet islamique des banques.

  4. Et tu te demande . . . mais pourquoi les banques veulent islamiser le monde ? ben c’est simple, la réponse la voici : le musulman est un esclave soumis fasciste. Il a le droit légal (par le droit romain sionisé) de se battre clairement pour le pouvoir arabe. En claire ça veut dire il se bat pour le pouvoir des banques, de la finance. Voilà voilou. Facile à comprendre. Même pour un alcoolo fumeur de joints hashish arabe. Même un toxicomane il comprend très vite la vérité grâce à l’informatique globale.

  5. http://www.emarrakech.info/ANARUZ-82-des-femmes-marocaines-subissent-des-violences-conjugales_a62073.html

    Rabat : Le Réseau national des centres d’écoute des femmes victimes de violences (ANARUZ) a présenté son 4ème rapport sur l’état des violences sur les femmes au Maroc.

    Le bilan est édifiant, la marocaine est agressé dans la rue, à l’administration publique, au travail et jusqu’à dans son foyer.

    Il en est ressortit du rapport du réseau ANARUZ, présenté par sa présidente Atifa Timjerdine à Rabat que 82% des femmes marocaines subissent des violences conjugales.

    D’autres formes de violences sur les femmes sont de mise dans la société marocaine dont les agressions sexuelles 13% des femmes, les violences économiques atteignant 35% de la gente féminine, alors que 9% souffrent de violences juridiques.

    Le rapport a souligné la recrudescence de la violence sexuelle hors cadre du mariage touchant 11% des marocaines, elle prend des formes diverses allant de l’harcèlement, l’agression, à la tentative de viol et au viol.

    Il y apparaît que 50% des cas de violences sexuelles au Maroc ont été perpétré sur des femmes / filles célibataires.

  6. C’est en fait 60% des marocains qui sont agressés par 5% de l’establishment junte au pouvoir, dans tout pays de dictatures c’est la femme et l’enfant qui en fait les frais de l’injustice, surtout des pauvres
    dans ce pays cité, allez franchir les lignes jaunes par un homme à l’encontre d’une femme d’un notable d’un militaire etc…. c’est la torture directe,

    reste au niveau des pauvres 60% c’est là ou la femme souffre, comme il est dit déjà souvent ici, l’occident est le premier responsable qui continue de blanchir des fortunes volés pas ces dictatures comme celle du maroc, résultat un pays pauvre ou la sharia doit prospérer pour combler la négligence de la responsabilité du pouvoir corrompu,

    Une chose que vous ignorez c’est que ces femmes ont aussi des freres des pères et que toute agression peut déboucher sur une vengeance c’est souvent le cas, en quelque sorte les familles remplacent la justice la police la prison…

    mais vous n’avez pas écris si l’islam appelle à la guerre sainte contre contre les femmes muslmanes, c’est ce que laisse entendre votre texte..

  7. un documentaire avec un livre se prepare sur les viols au maghreb pendant la guerre d’algerie la guerre du maroc, quand la verité sera eclatée ça sera le vrai débat sur l’islam, comme l’avait dit Mohamed AKROUN si les algeriens savaient la verité de ce qui s’est passé…au maroc aussi en afrique noire etc…

    les colons et les viols au maghreb… ça sera le titre d’un livre qui risque d’être la goutte qui déborde le vase

    donc vous n’avez de leçon à donner, le maghreb continue de vivre les sequelles de la guerre mais vous en subbissez une partie de ces consquences dont vous attribuez à l’islam les immigrés… alors que vous êtes les seuls responsables

  8. Foutaises. Les Marocains maltraitent leurs femmes parce qu’ils sont musulmans. Cela fait partie de leur religion:
    http://www.ajm.ch/wordpress/?p=886

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


cinq − 5 =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>