jan 312012
 

Source: ROME, vendredi 27 janvier 2012 (ZENIT.org) – « Il est important que, dans un monde pluriel et précaire comme le nôtre, nos concitoyens puissent constater que le dialogue interreligieux est une richesse pour les sociétés humaines » : le cardinal Tauran encourage en ces termes les catholiques engagés dans le dialogue avec les musulmans.

Le cardinal Jean-Louis Tauran a en effet adressé un message au Service national français pour les Relations avec l’Islam (SRI), et spécialement aux quelque 80 participants – de plus de 50 diocèses – de la rencontre nationale des délégués diocésains aux relations avec les musulmans, organisée en région parisienne, au séminaire des Missions de Chevilly-Larue, ces 27-29 janvier 2012.

Le cardinal Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a adressé aux participants un message personnel de « reconnaissance » et de « solidarité » qui a été lu à l’ouverture de la rencontre ce vendredi 27 janvier.

« Reconnaissance d’abord, souligne le cardinal français, pour le temps que vous consacrez à ce dialogue interreligieux, avec l’unique ambition de progresser dans la confiance mutuelle et dans l’élimination des préjugés qui affaiblissent encore trop souvent la qualité de nos rencontres ».

« Solidarité également, ajoute-t-il. Parfois vos intentions mal interprétées ou les efforts de nombreuses années mis en péril par des évènements imprévus ou des jugements hâtifs peuvent susciter en vous des sentiments de lassitude ou de découragement. Sachez que vous n’êtes pas seuls ! Nous sommes dans les mains de Dieu. L’Eglise qui vous envoie vous « équipe » pour la route : l’Eucharistie et l’exemple de tant de « témoins » d’hier et d’aujourd’hui. Souvenez-vous des paroles de notre pape Benoît XVI, à Assise, en octobre dernier : « l’orientation de l’homme vers Dieu, vécue avec droiture, est une force de paix » ! »

« Il est important que, dans un monde pluriel et précaire comme le nôtre, nos concitoyens puissent constater que le dialogue interreligieux est une richesse pour les sociétés humaines : des croyants qui, dans le respect de leurs différences, sont capables de s’écouter, d’apprécier ce qu’il y a de bien et de beau chez l’autre sont des prophètes de l’espérance », écrit le cardinal Tauran qui ajoute : « Ils disent qu’il est possible de vivre ensemble parce que la personne humaine est beaucoup plus que ce qu’elle montre ou produit ! »

Au cours de cette session qui se tient tous les deux ans, les participants réfléchiront à deux principaux thèmes d’actualité. Tout d’abord, la question : « Islam, musulmans dans les medias : que retenir que transmettre ? » Puis la question des « relations entre chrétiens et musulmans en France aujourd’hui ».

Le P. Bernard Janicot, directeur d’un centre de documentation à Oran, depuis 40 ans en Algérie, témoignera du sens de la présence chrétienne aujourd’hui au Maghreb.

Les échanges porteront aussi sur une relecture de la mission que les évêques de France leur confient et sur les chantiers de travail à ouvrir en dialogue avec Mgr Michel Dubost, évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes, et de Mgr François Fonlupt, évêque de Rodez.

Mgr Dubost qui a succédé à Mgr Michel Santier, évêque de Créteil, comme président du Conseil pour les relations interreligieuses de la conférence des évêques de France, présidera pour la première fois cette rencontre et dira quelle feuille de route il confie à ces responsables des relations entre catholiques et musulmans pour les deux années à venir, indique un communiqué du SRI.

Anita Bourdin

 Leave a Reply

(requis)

(requis)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>