jan 012012
 

Source : Une femme afghane a coupé le sexe de son beau-père avec un couteau alors que celui-ci essayait de la violer.

87% des femmes afghanes affirment avoir subi des violences physiques, sexuelles ou psychologiques ou un mariage forcé.

Une femme afghane a coupé le sexe de son beau-père avec un couteau alors que celui-ci essayait de la violer, a-t-on appris samedi de source médicale. « Son mari n’était pas à la maison. Un jour, le beau-père a essayé d’avoir une relation sexuelle avec elle. Sa bru lui a alors coupé le sexe avec un couteau », a raconté un médecin de la province de Ghazni (est).

L’homme n’a pas pu être traité à Ghazni et a été transporté vers un hôpital de Kaboul, a précisé ce médecin, qui a requis l’anonymat. La police n’a pu apporter de précisions.

Des faits semblables se sont produits récemment dans plusieurs pays d’Asie. En novembre, un mari indien jaloux, aidé par ses deux beaux-frères, a fait boire son rival avant de lui sectionner son organe. Au mois d’octobre, une Vietnamienne de 30 ans vivant à Taiwan, lasse des frasques de son mari toxicomane, violent et infidèle, lui a coupé pendant son sommeil la moitié du sexe, qu’elle a jetée dans une rivière.

Selon un rapport de l’ONG Oxfam paru en octobre, 87% des femmes afghanes affirment avoir subi des violences physiques, sexuelles ou psychologiques ou un mariage forcé. La commission indépendante afghane des droits de l’homme a répertorié 1026 cas de violences contre des femmes durant le second trimestre 2011, contre 2700 cas pour toute l’année 2010.

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


− 4 = un

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>