oct 052011
 

Source: Des infectiologues américains sont partis en guerre mardi contre les adversaires de la circoncision des nouveaux-nés et jeunes garçons affirmant ses bien-faits pour la santé.

«Notre but est d’encourager tous les parents à prendre des décisions sur la base des preuves médicales et non pas sur des informations erronées diffusées par les opposants à la circoncision», déclare le Dr Aaron Tobian, un des épidémiologistes de la faculté de médecine de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, qui a lancé cette initiative.

Ainsi les efforts entrepris dans un nombre grandissant d’Etats –actuellement 18– pour que les assurances médicales ne couvrent pas cette procédure, sont sans fondement et potentiellement dangereux tout comme une tentative d’organiser un référendum à San Francisco plus tôt cette année pour interdire la circoncision des garçons nouveaux-nés, insistent ces médecins.

Selon eux, ces tentatives ignorent les dix dernières années d’études médicales qui ont montré que cette procédure peut bien protéger les hommes et leurs partenaires féminines de la transmission de certaines infections transmises sexuellement, dont le Sida, expliquent les auteurs de cette initiative dans un éditorial publié mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) daté du 5 octobre.

Pas avant l’âge adulte

Les adversaires de la circoncision chez les nouveaux-nés et jeunes garçons font valoir entre autre que la procédure ne devrait pas être envisagée pour les garçons avant 18 ans, quand ils deviennent légalement adultes et peuvent décider en pleine connaissance de cause.

«C’est illégal aux Etats-Unis de procéder à toute forme de modification génitale chez les petites filles et les petits garçons devraient avoir droit à la même protection», insiste Georganne Chapin, avocate et fondatrice du groupe «Intact America» en pointe contre la circoncision.

  6 Responses to “Idiots patentés: Des médecins défendent la circoncision”

  1. Aucune étude médicale n’a prouvé que la circoncision protégerait du sida.On se demande d’ailleurs comment, puisque le virus du sida est transmis par le sang et par contact entre les sécrétions sexuelles et les muqueuses génitales, rectales ou buccales. Il est surprenant qu’au 21e siècle des représentants de la médecine promeuvent la circoncision, datant de l’époque animiste et polythéiste.
    Aucun bénéfice de santé n’a jamais été prouvé grâce à la circoncision. Elle est inutile sexuellement et médicalement. L’incirconcis n’est pas plus sale que le circoncis, comme on l’entend dire. L’hygiène sexuelle doit être une affaire d’éducation et non de contrainte religieuse.
    Le marquage du corps, d’une façon indélébile, dans sa partie la plus intime et personnelle est injustifiable. La mutilation de millions d’enfants, au nom d’une religion et de pseudo principes médicaux, est avilissante au 21e siècle. Si la circoncision des enfants était interdite, cette coutume archaïque disparaitrait rapidement, Sauf pour quelques adultes irréductibles, libres de disposer de leur corps.
    (Extrait du chapitre « Mille et une mutilations » de mon essai « Mille et une fois »)

  2. Démystifier le mythes et les mensonges FAITE PAR LE CULTE et le lobbying anti-circoncision

    La circoncision (latin : circumcisio, « couper autour ») désigne, dans sa forme la plus répandue, l’ablation totale ou partielle du prépuce, laissant ainsi le gland du pénis à découvert. Selon l’Organisation mondiale de la santé, en 2009, 661 millions d’hommes de plus de 15 ans seraient circoncis, soit environ 30 % de la population masculine mondiale1. La circoncision rituelle a été pratiquée pour des motifs culturels et religieux depuis l’Antiquité. Dans le judaïsme, ce rituel est appelé brit milah. Bien que n’étant pas mentionnée dans le Coran, la circoncision est pratiquée dans l’ensemble du monde musulman, elle est le plus souvent considérée comme une sunnah. Elle est également pratiquée par les membres de certaines églises orthodoxes orientales.

    Certaines populations pratiquent la circoncision sans motifs religieux pour les raisons les plus diverses: hygiène, tradition,initiation, cohésion sociale, identité ou encore masculinité

    Dans le monde anglo-saxon industrialisé, où elle a été liée à une meilleure hygiène et à une réduction des risques d’infection, la pratique de la circoncision s’est accrue jusqu’à devenir une opération de routine sur les nouveaux-nés. De nos jours elle reste encore élevée particulièrement aux Etats Unis où près de 80% des hommes sont circoncis.

    Lorsqu’elle est effectuée pour des raisons thérapeutiques, principalement comme un des traitements contre le phimosis et le paraphimosis, la circoncision est alors appelée posthectomie.

    Depuis mars 2007, l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) et l’ONUSIDA recommandent la circoncision comme une des mesures faisant « partie d’un ensemble complet de prévention du VIH » (SIDA), pour les hommes et les jeunes garçons qui en auront fait le choix librement, ainsi que pour les nouveaux-nés dont les parents auront été informés sur les risques et les avantages de l’intervention. Ces préconisations ont été tout particulièrement appliquées en Afrique subsaharienne, où la prévalence du VIH est élevée.

    « Aucune étude médicale n’a prouvé que la circoncision protégerait du sida » c’est l’archétype de la désinformation par excellence des groupes anti circoncision.
    Il faut tout simplement se poser la question pourquoi alors l’OMS » et l’ONUSIDA recommandent la circoncision dans le cadre de la lutte contre le sida.

    L’OMS est l’autorité directrice et coordonatrice, dans le domaine de la santé, des travaux ayant un caractère international au sein du système des Nations Unies.

    Elle est chargée de diriger l’action sanitaire mondiale, de définir les programmes de recherche en santé, de fixer des normes et des critères, de présenter des options politiques fondées sur des données probantes, de fournir un soutien technique aux pays et de suivre et d’apprécier les tendances en matière de santé publique.

    Au 21ème siècle, la santé est une responsabilité partagée qui suppose un accès équitable aux soins essentiels et la défense collective contre des menaces transnationales.

    voici ce qu’on peut apprendre sans interprétation sur les recommandations de l’OMS et de l’ONUSIDA concernant la circoncision>
    « Sur la base des données présentées, qu’ils ont jugées convaincantes, les experts présents lors de la consultation ont recommandé de considérer la circoncision comme un moyen supplémentaire important de réduire le risque de transmission hétérosexuelle de l’infection à VIH chez l’homme » http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2007/pr10/fr/index.html « En mars 2007, l’OMS et Onusida avaient recommandé la circoncision masculine comme moyen efficace de prévenir la contamination par le VIH » Agence REUTER http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE66J0ZE20100720?pageNumber=2&virtualBrandChannel=0 , « En mars 2007, l’OMS et Onusida avaient recommandé la circoncision masculine comme moyen efficace de prévenir la contamination par le VIH. » l’EXPRESS http://www.lexpress.fr/actualites/2/la-circoncision-pour-prevenir-des-millions-de-contaminations-vih_907542.html ,TF1 et LCI > La circoncision, nouveau moyen de lutte contre le VIH « Les recommandations représentent un pas en avant dans la prévention du VIH », s’est félicité le docteur Kevin De Cock, directeur du département du VIH/sida à l’OMS http://lci.tf1.fr/science/sante/2007-03/circoncision-nouveau-moyen-lutte-contre-vih-5519219.html , BFM TV> http://www.dailymotion.com/video/x58rq5_sida-la-circoncision-protege_news , France2> http://www.wat.tv/video/circoncision-vs-sida-dezed-dz-16pqc_2h6qj_.html

    par l’USAID http://www.aidstar-one.com/focus_areas/prevention/resources/technical_consultation_materials/male_circumcision_communication_materials
    par l’OMS elle même / L’OMS, le FNUAP, l’UNICEF, la Banque mondiale, le secrétariat de l’ONUSIDA et leurs partenaires continueront de collaborer pour aider les gouvernements et les autres partenaires du développement, et de donner des conseils coordonnés, cohérents et actualisés pour la prestation des services, y compris leur suivi et leur évaluation, ainsi que pour le suivi des hommes circoncis. Ces groupes coopèreront également pour déterminer les meilleurs moyens de développer des services de circoncision sûrs dans les pays qui choisissent cette option. http://www.who.int/hiv/mediacentre/malecircumcision_pr_fr.pdf – Welcome to the Clearinghouse on Male Circumcision for HIV Prevention, a global resource centre on male circumcision research, programme implementation, documentation, and information. – http://www.malecircumcision.org/
    The immediate focus of circumcision for HIV prevention is on adolescents and adult men, but a longer-term HIV prevention strategy is likely to include the provision of neonatal and child circumcision.http://www.who.int/hiv/pub/malecircumcision/neonatal_child_MC_UNAIDS.pdf
    « La circoncision des nouveau-nés, chez qui l’intervention est plus simple et moins risquée, doit aussi être envisagée comme stratégie à long terme pour promouvoir la circoncision dans la population générale » Conclusion 7 – http://www.who.int/hiv/mediacentre/MCrecommendations_fr.pdf
    « Lorsque la circoncision est pratiquée sur des mineurs (jeunes garçons et adolescents), l’enfant participera à la prise de décision, et il aura la possibilité de donner son assentiment ou son consentement, conformément à l’évolution de ses capacités. Selon la législation locale, certains mineurs mûrs pourront donner leur consentement indépendant en toute connaissance de cause. Les parents à qui il incombe de donner leur consentement,notamment pour la circoncision de nouveau-nés, recevront suffisamment d’informations sur les avantages et les risques de l’intervention pour être en mesure de déterminer si elle correspond à l’intérêt supérieur de leur fils. » 5.2 – http://www.who.int/hiv/mediacentre/MCrecommendations_fr.pdf
    Par l’ONUSIDA , D É C L A R A T I O N D E P R E S S E – L’ONUSIDA se réjouit du soutien du pape Benoît XVI à la prévention contre le VIH – Face au chiffre minimal de 7 000 nouvelles infections quotidiennes au VIH, l’ONUSIDA plaide en faveur d’une approche multidimensionnelle de la prévention au VIH, laquelle préconise les méthodes préventives avérées comme l’utilisation de préservatifs masculin et féminin, le choix d’une sexualité non précoce, la réduction du nombre des partenaires, la circoncision masculine http://www.unaids.org/en/media/unaids/contentassets/documents/pressstatement/2010/20101120_PR_Pope_fr.pdf
    par PSI, organisation de santé mondiale , SFH/South Africa, PSI/Lesotho and PSI/Swaziland are conducting communication campaigns to promote MC as well as HIV counseling and testing for men before they undergo the procedure. Major donors include the governments of the United States, United Kingdom, Germany and the Netherlands; the Global Fund, United Nations agencies, private foundations, corporations and individuals- World headquarters in Washington, D.C., presence in 67 countries, European office in Amsterdam. – http://www.psi.org/our-work/healthy-lives/interventions/male-circumcision-kits
    par the College of Family Physicians of Canada, Faut-il circoncire les nouveau-nés?OUI – Edgar J. Schoen, MD – http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2231535/
    par the American Medical Association ,Male Circumcision , New Information About Health Benefits,Prevention of foreskin infections.Prevention of phimosis, a painful condition in which the foreskin retracts…Easier genital hygiene – http://archpedi.ama-assn.org/cgi/reprint/164/1/104

    Il y a aussi une « désinformation » par rapport à la baisse de la circoncision au USA. Il y a bien une baisse de la circoncision « néonatale » depuis le début des années 2000 aux Etats Unis dont les autorités médicales officielles expliquent les raisons mais pas depuis la fin du 20ième siècle comme le mentionne la proposition de Taradou . Le cas des Etats Unis est à mon sens selon les sources atypiques .

    voici ce que dit le CDC >
    Taux de circoncision au USA : In national probability samples of adults surveyed during 1999–2004, the National Health and Nutrition Examination Surveys (NHANES) found that 79% of men reported being circumcised, including 88% of non-Hispanic white men, 73% of non-Hispanic black men, 42% of Mexican American men, and 50% of men of other races/ ethnicities – http://www.cdc.gov/hiv/resources/factsheets/circumcision.htm
    Evolution de la circoncision aux USA: according to the National Hospital Discharge Survey (NHDS), 65% of newborns were circumcised in 1999, and the overall proportion of newborns circumcised was stable from 1979 through 1999 – Status of Male Circumcision in the United States – http://www.cdc.gov/hiv/resources/factsheets/circumcision.htm . Newborn circumcision rates, however, have continued to vary greatly by geographic region – the most notable change occurred in the West where newborn circumcisions dropped from 62 percent in 1980 to 37 percent in 1999 – This dramatic decline, in part, reflects the increased birth rate among Hispanics who have been shown in several other studies to be less likely to receive circumcisions than other white and black infants – http://www.cdc.gov/nchs/data/hestat/circumcisions/circumcisions.htm . in its national probability samples recruited from 1999 to 2004 about their circumcision status and sexual behaviors. Eightyeight percent of non-Hispanic white men, 73% of nonHispanic black men, and 42% of Mexican American men were circumcised… However, hospital discharge data indicate recent declines in neonatal circumcision, with only 56% of newborn boys circumcised in 2003… Hospital discharge data may underestimate this proportion, as some infants are circumcised in the first year of life as outpatients after their birth hospitalization – Overview of MC in the U.S – CDC Report on Male Circumcision for HIV Prevention Public Health Reports / 2010 Supplement 1 / Volume 125 – http://www.publichealthreports.org/archives/issueopen.cfm?articleID=2352 . taux de circoncision néonatale US en 2006 = 56,1 % Table 44. Number and percentage of male newborn infants circumcised during hospitalization, by geographic region: United States – National Hospital Discharge Survey:2006 Annual Summary – http://www.cdc.gov/nchs/data/series/sr_13/sr13_168.pdf selected years 1980–2006.
    voici ce que dit l’OMS >
    Taux et évolution de la circoncision aux USA : ‘Neonatal and childhood male circumcision rates in the United States of America rose to about 80% in the 1960s with prevalence remaining high (between 76%-92%)’ today – InformatIon Package on male cIrcumcIsIon and HIV PreVentIon Insert 2 – http://data.unaids.org/pub/InformationNote/2007/mc_briefing_pack2_en.pdf . there appears to be little decline in prevalence of neonatal circumcision in the United States of America. An estimated 61% of male newborns were recorded as being circumcised on hospital discharge sheets in 2000 (44), but the true figure will be higher than this because circumcision is not routinely documented on the hospital discharge sheet used to collate the data and, furthermore, post-neonatal circumcisions for religious or medical reasons are not captured. Community surveys have found higher neonatal male circumcision prevalence of 76–92% (75)- 1.4.3 North America – http://whqlibdoc.who.int/publications/2007/9789241596169_eng.pdf
    voici ce que dit le New York Times
    Taux de la circoncision aux USA Some 80 percent of American men are circumcised, one of the highest rates in the developed world. http://www.nytimes.com/2010/08/17/health/research/17circ.html
    Confusion à ne pas faire entre circoncision néonatale et circoncision effectuées de l’enfance(après la période néonatale à l’age adulte de même que circoncision de la population masculine adulte>
    Up to 20 percent of men who are not circumcised during the newborn periods will be circumcised sometime later in life – http://www.uptodate.com/contents/patient-information-circumcision-in-baby-boys , http://www.southmaternity.ca/forms/CircGeneralInfo.pdf . In addition, none of these sources included rates for ritual circumcision or subsequent outpatient procedures, thus, these rates of circumcision are even more likely to be underestimated – EPIDEMIOLOGY – American Academy of Pediatrics http://aappolicy.aappublications.org/cgi/content/full/pediatrics;103/3/686#B8 . A statement of reaffirmation for this policy was published on September 1, 2005.

    Proposition de Theskyler pour laquelle j’étais d’accord « Qu’en pensez-vous? –Theskyler (d) 30 janvier 2011  »
    La circoncision (latin : circumcisio, « couper autour ») consiste en l’ablation totale ou partielle du prépuce, laissant ainsi le gland du pénis à découvert. Selon l’Organisation mondiale de la santé en 2009, 661 millions d’hommes de plus de 15 ans seraient circoncis, soit environ 30 % de la population masculine mondiale. La circoncision rituelle a été pratiquée pour des motifs culturels et religieux depuis l’antiquité. Dans le judaïsme, ce rituel est appelé brit milah. Dans l’islam, la circoncision est mentionnée dans plusieurs hadiths et fait partie de la sunnah. De nos jours, elle fait encore partie des rites initiatiques de certains peuples.Certaines populations pratiquent la circoncision pour des raisons hygiéniques ou esthétiques. C’est notamment le cas aux Etats-Unis oû la pratique des circoncisions de routine des nouveaux-nés est élevée. Néanmoins, aucune organisation médicale ne recommande ces circoncisions de routine.Lorsqu’elle est effectuée pour des raisons thérapeutiques, principalement comme un des traitements contre le phimosis et le paraphimosis, la circoncision est alors appelée posthectomie. En 2007, l’OMS et l’ONUSIDA ont recommandé la circoncision comme une des mesures faisant « partie d’un ensemble complet de prévention du VIH » (SIDA), pour les hommes et les jeunes garçons qui en auront fait le choix librement 56, ainsi que pour les nouveaux-nés dont les parents auront été informés sur les risques et les avantages de l’intervention.
    commentaire> vous constaterez que la proposition d’introduction de Theskyler issues d’un travail collaboratif a été reprise en grande partie par mes soins. Je n’ai fait donc que plagier celle de Theskyler qui était pas si mal, comme je l’avais précisé à son temps.

    • Dix tonnes de blabla , et pas un mot sur le droit à l’intégrité physique !

      • En fait la circoncision divise par deux la surface de contact et imperméabilise cette zone à toute pénétration de virus, mycose, bactérie…Il est vrai que ce geste peut être très aggréssif voir inhumain ou barbare MAIS il n’empêche qu’il marche à merveille sur le SIDA. Attention la circoncision ne remplacera jamais une bonne hygiène ou une bonne capote !!!!

        • Bertrand,

          Ce que vous écrivez à propos de la circoncision et le sida relève de la mythologie.

          Je ne veux pas vous imposer mon point de vue, mais je vous suggère de lire les deux points de vue pour que vous puissiez former votre propre opinion.

          Il y a de nombreux articles sur ce sujet dans ce blog sous http://blog.sami-aldeeb.com/category/circoncision/

          Sachez simplement que ceux qui défendent le point de vue que vous indiquez partagent de considérations dogmatiques … et financières.

          Bonne soirée.

  3. « Caryn Perera, chercheuse au Collège royal des chirurgiens d’Australasie, a déclaré à cet effet que « les risques encourus sont inacceptables dans le cadre d’une intervention non urgente ». Elle a ajouté qu’ « il y a des doutes persistants et un manque de preuves solides concernant les effets bénéfiques apportés par la circoncision  »

    L’aspect « coutumes tribales » ou « d’appartenance aux clans » de la circoncision, doit être condamné fermement.

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


5 × deux =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>