juil 022011
 

Source: Le père Henri Boulad dirige le Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie. Dans une interview à Radio-Canada il y a quelques années, il a dit : «Ou bien l’islam se réforme, ou bien nous allons vers une conflagration».

Ce Message à l’Europe a été remis personnellement à M. Othmar Karas, parlementaire européen et vice-président du EPP (European People Party), le 31 mai 2011, par le P. Henri Boulad lors de son dernier passage à Bruxelles.

Le même texte – dans sa version définitive – été expédié par courriel le mois suivant à M. Herman van Rompuy, ainsi qu’à M. José Manuel Barroso, président du Parlement européen. Le P. Boulad y exprimait aussi le souhait de pouvoir s’adresser personnellement au Parlement européen lors d’une prochaine séance.

L’auteur, qui a pour ambition de changer le monde, mène un combat tous azimuts pour tenter d’éviter l’effondrement de l’Occident. Il pense qu’il est impératif de parler, de bouger, de remuer ciel et terre pour éviter le pire.

Henri-Boulad

«Les valeurs européennes conquises de haute lutte après des siècles de combat, l’Europe va-t-elle prendre le risque de les brader par simple effet d’une immigration conduisant à terme à une modification fondamentale de la composition de la société ? … Au nom de la tolérance, l’Europe est en train d’ouvrir ses portes à l’intolérance. Au nom de la démocratie, le risque est de voir vos enfants et petits enfants vivre dans une société totalement différente où les non-croyants ou croyants en d’autres religions, les dhimmis, auraient moins de droits que ceux de la majorité de la population.»

___________________

Message à l’Europe

L’existence de l’Union européenne tient du miracle. Qui aurait pu imaginer au lendemain de la deuxième guerre mondiale que des peuples aussi divers, qui se sont cordialement haïs  pendant des siècles, puissent un jour constituer une seule entité ?  Voilà pourquoi, en tant que chrétien d’Orient, je voudrais saluer avec la plus profonde admiration les créateurs et fondateurs de cette incroyable réalisation.

L’Europe est aujourd’hui « la flèche montante de l’Evolution », pour reprendre une expression chère à Teilhard de Chardin. Cette position de pointe entraîne pour l’Europe une énorme responsabilité vis-à-vis de l’humanité. Car l’Europe n’est pas seulement responsable d’elle-même : elle l’est tout autant du reste de la planète.

Cette planète qu’elle a colonisée et exploitée dans le passé, pour le meilleur ou pour le pire, il s’agit à présent de la servir, de la promouvoir, de l’aider à grandir. L’Europe a une dette envers le reste du monde, qui lui a beaucoup donné, et auquel elle doit à son tour beaucoup donner.

L’Europe, c’est une vision et une mission, un projet et une responsabilité. L’Europe est un humanisme. Mais pas n’importe quel humanisme : un humanisme spirituel, c’est-à-dire ouvert à une transcendance, à un au-delà, à un progrès. Mais quel progrès ? Non pas un simple développement technico-scientifique, mais un développement moral et spirituel, une promotion de l’homme, une humanisation de la planète. Sinon, c’est l’impasse, le cercle clos. L’absence d’un horizon absolu, infini, ne peut aboutir qu’au scepticisme, à la sinistrose, au mal être. Toutes choses dont l’Occident est malade aujourd’hui.

L’Europe est faite d’un triple héritage : gréco-romain, judéo-chrétien, moderne et laïque. Cette modernité a émergé à travers une succession de mutations : Renaissance, Réforme, Révolution française, Lumières, révolutions sociales du 19° siècle. Tout cela s’est cristallisé dans la Charte universelle des Droits de l’Homme dont les principaux éléments sont la liberté, l’égalité, la laïcité, la séparation des pouvoirs, la justice sociale…

Ce noyau dur de valeurs, qui constitue l’âme de l’Europe, est à développer, à faire fructifier.

Mais aussi à défendre, car il est doublement menacé. De l’intérieur car la notion d’un progrès à courte vue, a tendance à engendrer une société matérialiste, hédoniste, égoïste, tentée de s’étourdir par un divertissement perpétuel pour combler le vide qui l’habite. De l’extérieur car du fait de l’évolution démographique qui s’y manifeste, l’Europe s’expose à la situation qui prévaut dans la majorité des 57 pays à majorité musulmane : une liberté religieuse réduite, voire inexistante, une liberté d’expression soumise aux contraintes de la sharia, comme le précise la Déclaration islamique des droits de l’homme du Caire ( 1990).

Au nom de la tolérance, l’Europe est en train d’ouvrir ses portes à l’intolérance. Au nom de la démocratie, le risque est de voir vos enfants et petits enfants  vivre dans une société totalement différente où les non-croyants ou croyants en d’autres religions, les dhimmis, auraient moins de droits que ceux de la majorité de la population. Ceci signifierait un retour aux pires moments de la domination religieuse de type médiéval qu’a connu l’Europe dans le passé et dont elle s’est heureusement affranchie.

Les valeurs européennes conquises de haute lutte après des siècles de combat, l’Europe va-t-elle prendre le risque de les brader par simple effet d’une immigration conduisant à terme à une modification fondamentale de la composition de la société ? Le règne du « politiquement correct » doit-il empêcher de dénoncer ce risque à long terme pour l’Europe ? La diversité est un facteur théorique d’enrichissement mutuel mais l’observation des pays à majorité musulmane montre que la multiculturalité n’a pas vocation à s’y épanouir.  Qu’en sera-t-il, dès lors, de l’Europe et de ses libertés dans quelques décennies ? N’oublions pas ces réflexions lors du débat sur l’adhésion de la Turquie à l’Europe. Comme pour tout organisme, il existe « un seuil de tolérance » au-delà duquel tout corps est menacé d’éclatement, de dissolution, de désintégration. Dans ce contexte, vouloir introduire la Turquie dans l’UE, tient de l’inconscience. Une telle démarche représenterait un véritable suicide pour une Europe qui peine à sauver son identité et ne parvient déjà pas à se construire. La Turquie n’est européenne ni géographiquement, ni historiquement, ni culturellement. Elle a toujours été pour elle un danger et une menace.

La défense des valeurs humanistes se joue aussi dans les pays musulmans où  l’Europe se doit de soutenir les musulmans modérés, souvent  victimes d’un extrémisme religieux fondé sur le refus de toute contextualisation des textes sacrés au nom de la parole immuable de Dieu.

L’Europe est aujourd’hui menacée dans ses fondements, dans son âme. Il est grand temps d’en prendre conscience. L’Europe doit  défendre à tout prix son identité. Ce n’est pas un droit, c’est un devoir – un devoir vis-à-vis des générations futures et de l’ensemble de l’humanité.

La tendance à dire que tout se vaut et que tout s’équivaut est dangereuse. Tout ne s’égale pas même si des éléments de vérité se trouvent vraisemblablement dans les différents courants de pensée ! Il existe une hiérarchie des valeurs, des cultures, des civilisations. Une hiérarchie qui n’exclut pas une complémentarité visant une harmonie à partir d’une base commune. Celle-ci n’est autre que la « Déclaration universelle des droits de l’homme » évoquée plus haut.

Est vrai et juste ce qui rend l’homme plus humain. Le Dalaï Lama à qui on demandait quelle était la meilleure des religions répondait : « La meilleure des religions est celle qui rend l’homme meilleur ». On peut en dire autant de toute culture, de toute civilisation, de toute société. C’est la preuve par les faits. Seul importe ce qui humanise l’homme, ce qui le rend plus responsable et plus respectueux de l’autre.

L’Europe est beaucoup plus qu’une entité économique, politique et culturelle, beaucoup plus qu’un club de nantis privilégiés. Elle n’est pas pour elle-même : elle est pour le monde, pour l’humanité.

Face à tout ce qui menace sa cohésion et son identité, il est grand temps pour elle d’agir. Ce qu’il lui faut impérativement aujourd’hui, c’est un sursaut, un réveil, une prise de conscience, sans lesquels les lendemains pourraient être douloureux pour les générations futures.

Il s’agit pour l’Europe de retrouver et de maintenir une SAGESSE fondée sur des valeurs humanistes et universelles, seul fondement valable pour construire un nouvel ordre mondial.

Henri Boulad, sj,
Chrétien égyptien d’origine syrienne,
Directeur du Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie,
Ancien recteur du Collège des Jésuites au Caire,
Et ancien vice-président de Caritas Internationalis pour le Monde arabe.
Alexandrie, 27 juin 2011

  87 Responses to “Message à l’Europe de Henri Boulad, prêtre en Egypte”

  1. Grand bonhomme ! Je l’admire et il m’a beaucoup appris, à travers ses videos ou ses écrits.

  2. Non seulement l’islam est appelée à se réformer. Les autres religions également.

    Et en adopter une est hélas exclure toutes les autres. Pas très chrétien en fait d’ailleurs cela …

    • Quatorze siècles de tentatives de réforme! Toutes avortées!

      Alors, je pense qu’il est temps d’en tirer les conclusions qui s’imposent! A savoir que l’islam est une merde immonde!

      • … pour qui se réformer consisterait à disparaître…

        • Les religions ont eu leur raison d’être mais à présent si nous voulons éviter un désastre planétaire, elles sont vraiment toutes appelées enfin à se dépasser!

          Tout évolue en fait, sauf les écritures du passé qui poussent les gens à la division bien qu’officiellement elles prétendent le contraire.

          Il y a parmi ces écritures de multiples loquets fermés à double-tour empêchant par la peur les gens à penser par eux-mêmes.

          Si je peux me permettre de soulager ici quelque conscience, l’enfer n’existe pas … tout est bénédiction. Lire les messagers du Nouvel-Âge pour comprendre.

          • New Age…?! Non… Merci ! Éviter l’islam pour sombrer là où vous dites…?! Ce serait tomber de Charybde en Scylla… Réfléchissez-y… Pensez-y… Ke vous y invite cordialement, et humblement, Soleiado.

          • New Age et religion bahá’í…? Vos influences ont 150 ans d’existence… Pardonner nous nos millénaires d’héritage, jeune-fille… Nous nous feront humbles devant vos nouveautés… Promis…

          • Et pardonneZ aussi mes fautes de frappe…

  3. Ce père Boulad dont j’admire le courage -n’oubliez pas qu’il vit en Egypte- ainsi que la lucidité historique, me rappelle un jeu de mots d’un autre ami également d’origine syrienne : « نحن خلصنا ، بدنا خلاصهم  » ce qui veut dire, « Nous Chrétiens d’Orient, nous n’existons plus, notre lutte est pour que l’Occident continue à exister ». Ces Orientaux non musulmans ont vécu dans leur chair les horreurs de l’Islam. Ces horreurs -quand elles ne sont pas connues chez les uns, elles marquent leur subconscient collectif. Ils savent donc de quoi ils parlent et anticipent par empathies les souffrances futures des Occidentaux. Saurions nous les écouter avant que cela devient trop tard!

    • … Et accueillir ces chrétiens des premiers temps quand il sera nécessaire de les sauver du sabre de l’islam ? J’y suis farouchement favorable. Ils sont un levain pour le christianisme occidental, le sel de la foi et de la persévérance… Immense admiration et grande émotion à l’évocation de nos frères orientaux, dont certains parlent encore la langue du Christ. Grand chagrin à voir l’enfer que l’islam leur fait sur cette terre. Nous sommes nombreux, en occident, à ne jamais les oublier dans nos prières. Que Dieu les garde !

    • Aucun intérêt… Malek Chebel veut nous faire avaler la potion d’un islam modéré qui n’existe pas. Nous ne sommes pas dupes.

      • Mis porphyre croit encore pouvoir nous duper! Malheureusement pour lui, connaissant le principe de la taqqiya, nous somme s encore moins réceptifs aux propos de tout musulman. Si cela les ennuie, ils n’ont qu’à s’en prendre à l’imposteur mahomet.

        • Et voilà le Divico qui revient de la gay pride!

          • Jean 8 : 44 nous parle de votre père, Porphyre:

            « Vous avez pour père le diable, et vous vous appliquez à accomplir les désirs de votre père. Il a été homicide dès les origines et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et père du mensonge. »

            Makar !

          • Comme c’est bizarre! Je remarque tu sembles bien connaître certaines fêtes très populaire de Genève, mieux que moi! Je sais que la semaine prochaine c’est la Lake Parade, mais lorsque ma belle-soeur m’a dit hier après-midi que c’était la Gay Pride, je lui ai répondu « ah bon! ».

            Peut-être que comme mahome***, tu adores les beaux hommes! ;-)

        • L’imposteur Mahomet et le plus grand makar (trompeur)… comme dit dans la sourate 8, ayat 30: « Lorsque les incrédules usent de stratagèmes contre toi, pour s’emparer de toi, pour te tuer où pour t’expulser, Allah use aussi de duperie et c’est Allah qui est le plus fort en stratagèmes trompeurs ». N’est-ce pas Porphyre ? Quant à la Gay Pride, vous avez une semaine de retard.

          • Il parle de la Gay Pride de Genève qui a bel et bien eu lieu hier. Et ce qui est rigolo est qu’il semble bien mieux au courant que moi. D’ailleurs, il a du y rencontrer quelques-uns de ses compatriotes saoudiens, entre autres.

          • Pas en avance, les gays genevois, dites-moi… Ahhhh, la légendaire lenteur suisse…

  4. Bonjour,

    Michel D … comment voulez-vous que les musulmans évoluent si les chrétiens ne veulent eux-mêmes pas évoluer … ??? Merci de prendre enfin le temps de lire Acharya S dans le texte!

    Puis si ensuite (malgré l’évidence de la mythologie) vous continuez à croire en un sauveur imaginaire … pardonnez-moi de penser que vous restez dans l’infantilisme entretenu par les religions (au nom de pouvoirs économiques comme brillamment démontré par les films de ZEITGEIST).

    Happy SUN_day à tous!
    Que La Lumière Soit! Coeurdialement :-)

    • Commencez par évoluer vous-même…. En ouvrant enfin un livre, par exemple…

    • In Indian religions and society, an acharya is a guide or instructor in religious matters; founder, or leader of a sect… Wikipedia. Vous pouvez dénoncer mes archaïsmes… Gonflée, la fille !

  5. Ah! Parce qe les chrétiens n’ont pas évolué? MORT DE RIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRE !

    Vous prenez vraiment vos interlocuteurs pour des billes!

    Qu’on aille en Espagne, en Italie, en France, voire même en Pologne, je n’ai pas l’impression que lés chrétiens en sont resté à des interprétations moyennâgeuses de leur religion.

    A comparer avec les musulmans, c’est quasimment le jour et la nuit!

    • Merci de le reconnaître, Divico. Ça met du baume au coeur, face à une telle mauvaise foi. Il est vrai que Soleiado se réfère à un New Age emprunt d’occultisme…. Tellement plus moderne…. n’est ce pas… Et d’un chic… En plus ça permet le prêt à consommer des supermarchés du « spirituel »… Ça évite l’effort de se cultiver… Allez… Je commence à être méchant… Bon dimanche.

      • Attention Michel, je n’ai pas dit que je n’adhérais pas du tout aux propos de Soleiado. Il semble que le Christ n’ait jamais existé, mais est-ce important si le message des imposteurs est un message d’amour, un peu comme le Père Noël! ;-)

        Par contre, je m’élèverai contre ceux qui l’utiliseront pour commettre de « sales besognes », et il est bien possible que c’est bien le but de certains évangélistes. Il faut toujours se méfier de se qui vous veulent du bien et évoque un dieu, ou une idéologie pour vous sauver du mal, ils deviennet les pires tyrans. Raison pour laquelle je n’adhère pas à un athéisme pur et dur, même si j’ai de la condescendance pour ceux qui veulent croire en l’existence d’un être suprême, celà est probablement du à ma vanité.

        • Concernant Jésus, Flavius Joseph et de nombreux « antiques »ont pourtant attesté de son existence historique (Thallus, Manuscrit Syriaque n° 14658 du British Muséum, Suétone, Cornélius Tacite,Pline le Jeune, Lucien de Samosate, Celse, Le Talmud… dont l’intérêt aurait plutôt été de nier son existence… pourtant).

          Un autre exemple concernant le procurateur de Judée-Samarie: L’église fut longtemps ennuyée de l’absence de toute preuve archéologique ou documentée sur Ponce Pilate, qui n’apparaît nulle part dans les archives latines. On avait fini par considérer comme acquis qu’il n’avait été qu’une invention romanesque puisque son nom n’avait été évoqué que dans les seuls évangiles. Jusqu’aux années 60 où une stèle où apparaît très distinctement son nom fut découverte en Israël..

          Ce ne dont que quelques exemples parmi tant d’autres… Mais bon… Libre à chacun de cultiver l’idéologie, au détriment de la réalité historique.

          Que l’on discute du Jésus de la Foi, je veux bien… Du Jésus de l’histoire… c’est un exercice bien périeux…

        • En revanche, des siècles plus tard, personne, semble-t-il, n’a entendu parler du prophète de l’islam de son vivant, même pas les correspondants de ses innombrables victimes…

          • Pour ma part, même si cela aussi a été discuté, je pense que ce psychopathe a bel et bien existé, pour le plus grand malheur de l’humanité, et que son délire oral a été largement remanié, mais certes pas amélioré. Et vous, Alain Jean-Mairet, si je puis me permettre une question, qui connaissez bien le sujet, qu’en pensez-vous ?

          • Pourtant d’après Eric Coffinet, je ne sais plus dans quel billet, nous affirmait qu’il en était fait mention dans je ne sais plus quel texte. S’il nous lit et que cela lui rappelle quelque chose, il nous le fera savoir rapidement.

            J. Christ: ~ 6 – ~30
            Flavius Joseph: 37 – 100
            Celse: deuxième siècle
            Tacite: 55 -120
            Pline le jeune: 61 – 114
            Manuscrit syriaque: ~73 (lisez ce qu’aurait écrit un Syrien nommé Mara Bar-Serapion, je veux bien croire qu’il n’y avait pas d’avion à l’époque, mais quand même, environ 40 ans pour parcourir quelques dizaines de lieues)
            etc

            http://www.info-bible.org/histoire/jesus.htm#_Toc2528256

            Aujourd’hui, on parlerait de buzz! Toutes ces personnes sont finalement les historiens qui ont vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. En réalité, aucun témoin de première main. Il se peut qu’en réalité, la mémoire collective rapporte un fait divers comme il y en a eu des dizaines, voire des centaines avant et après les actions d’un homme appelé Jésus, c’est-à-dire des espèces d’illuminés comme ne les aiment pas les prêtres car ces personnes pouvaient mettre en danger leur gagne-pain. Dans le « Traité des trois imposteurs » de Minois, il est fait mention d’un tas de bonhommes qui se sont fait passer pour différents personnages historiques qui ont précédés leur époque.

            Maintenant, libre à chacun de vouloir croire en l’existence de dieu, de Moïse, de Jésus, de Mahomet ou d’autres impostures de l’Histoire, tant que cela n’entrave pas la Liberté de ceux qui ne veulent pas y croire.

          • Vous n’avez pas tord, Divico, car dans la perspective de l’Empire Romain, l’épopée de ce minuscule agitateur palestinien peu dangereux, du premier siècle de lui-même, n’était qu’un fait divers sans ampleur. Il faut toujours se méfier de ce qui paraît a priori anodin…

          • À mon avis, il est évident, lumineux, que Mahomet n’a pas existé. Le premier texte (sans doute celui évoqué par Eric Coffinet) qui fasse mention d’un « prophète guerrier » dans la région date de deux ans après sa mort supposée et ne parle de lui qu’en termes très vagues. Nous n’avons aucun objet qui lui a appartenu (alors qu’il aurait été un homme très riche, qui a possédé plus de demeures, de biens et de femmes que quiconque dans la région). Et nous n’avons aucune trace concrète de lui, ni en tant que marchand, ni en tant que prophète, ni en tant que guerrier, ni en tant que chef d’État. Et, en dépit de son harem et de ses performances sexuelles, desquelles personne n’est en droit de douter, il n’aurait eu aucune descendance mâle. Si l’on compare cette totale absence à l’incroyable profusion de détails que nous sommes censés connaître sur le personnage, par des ouï-dire transportés oralement pendant au moins plusieurs décennies, une seule conclusion s’impose: il a été inventé, par des brigands qui ont trop bien réussi, pour asseoir la légitimité de leurs crimes.

            Et quand on y réfléchit, c’est aussi ce que, en l’absence, définitive, de toutes preuves, il vaut mieux croire. En effet, le simple fait de prêter foi à cette fable toxique encourage et encouragera à jamais les esprits crédules et malfaisants à la faire revivre.

          • J’ai déjà lu cela, mais je n’ai pas d’avis définitif… Sa très jeune femme Aïsha, qui lui survécu longtemps, et pour cause, témoigne cependant, et la dispute liée à sa succession, l’élimination d’ Ali ibn Abi Talib (son cousin et gendre), me semble être avérée (sinon, comment expliquer la scission…?)… Il est vrai que la mise en page de ces événements sont très tardives et peuvent avoir été relatés dans cette perspective a posteriori… Il est vrai aussi que l’islamologue Alfred-Louis de Prémare (Les fondations de l’islam, Editions du Seuil) établit qu’une bataille s’est déroulée en 683 en Syrie, et non à Médine, ville qui n’existait pas au septième siècle, soit cinquante ans après la mort officielle de Mahomet. Aucun fossé, prétendument creusé par lui, et réputé immense et même par endroit creusé dans la roche, n’a été retrouvé… Mahomet a été déclaré mort en 632 suite à une tractation entre Abou Bakr et le calife Omar, sans concertation avec Ali, floué alors qu’il dirigeait une armée de la région qui est aujourd’hui l’Irak. Pourtant « Mahomet » donne des ordres en 634, 640, 651, 660, 683, 688, 725, 785, 830, 855. Le mot medina (s’écrivant mdn) est un mot araméen syrien, et signifie district, dans la région de Madian (s’écrivant aussi mdn) en Syrie. Le mot la mecque est araméen syrien, et signifie ville basse, désignant probablement un quartier de Damas. On sait maintenant que les premiers musulmans, comme les premiers corans, et la vie de Mahomet, furent inventés en Syrie, et non en Arabie. Etc… etc… Bref, troublant, mais quant à me faire un avis définitif, j’en suis bien incapable, faute de suffisamment de science… Néanmoins, je me plais à penser qu’il a bien existé car les sources de l’islam nous présentent un tel salaud, que quelque part, ça m’arrange. Merci pour vos éclaircissements.

          • Robert Spencer fait le point sur la question dans son prochain livre:
            http://www.jihadwatch.org/2011/04/cyrus-mcgoldrick-civil-rights-manager.html

          • Il est dommage que ses écrits ne soient pas traduits en français.

        • J’ai pris la peine de consulter le Talmud (toujours précis, d’un point de vue historique, même si c’est de façon très orientée), surtout celui de Babylone, dont les sections Shabbath 104b et 116b, Sanhedrin 43a, 67a et 107b, et Sotah 47a, rédigées parmi d’autres lors de la réunion des Sages à Yavné au lendemain de la destruction du Temple de Jérusalem (70), et reprenant, comme cela va de soi, les sources antérieures et scrupuleusement transmises, par les pharisiens, notamment, font état de façon précise à Yéhoshua, qui y est nommé plus spécifiquement Yéshu. Ce n’est certes pas pour en dire du bien… Oh que non…! Néanmoins, jamais la négation de son existence n’est avancée, ne serait-ce qu’un peu… Il est essentiellement présenté comme magicien, sorcier… Les sages juifs de l’époque peuvent bien être suspects d’avoir orienté leur propos, mais leur sens la traçabilité historique n’est pas discutable. Bien entendu, tout un chacun peut bien croire si ça lui fait plaisir que Jeanne d’Arc non plus, n’a pas existé… Mais s’il ne s’agit que de croire, alors… à chacun ses croyances, dans ces conditions. L’épistémologie historique et critique, elle, ne s’embarrasse ni fé vos croyances, ni des miennes… Bon dimanche, car il fait bien beau, et mettre le nez dans le Talmud davantage attendra les jours de pluie.

  6. Vous êtes vraiment des enfants de choeur ;-)

    Allez, évoluez enfin et LISEZ donc PAR VOUS-MÊMES … est-ce trop demandé(?) ….. l’EXCELLENT travail d’ACHARYA S qui se fait quotidiennement attaquée par des chrétiens, des musulmans ou des athées ne l’ayant pas lue. Les autres deviennent ses fidèles amis.

    Bon dimanche ~ JOUR du SOLEIL :-)

    ps: La jeune fille qui vous parle est presque grand-mère et a baptisé ses propres enfants par méconnaissance de cause, mais à présent ne le referait plus car elle a grandi en connaissance sur ce sujet en particulier.

    ps: Ici, à part de http://www.truthbeknown.com/,
    un autre site très documenté qui vous intéressera également sans doute
    http://www.jesusneverexisted.com/

    Et vive l »internet qui permet enfin à ces recherches d’être publiées et lues librement.

    Un grand merci à Sami de sa tribune sans censure ici et via Facebook.

    • Pfffff…! La vieillesse ne vous a pas fait gagner en sagesse… Je n’ai jamais attaqué votre gourou… Je m’en fous, tout simplement. Vous prétendez maîtriser votre sujet, ça ne s’est pas vu…

      • Si si … le sujet se voit ici http://www.truthbeknown.com/ encore une fois.
        Bonne lecture! :-)

        • Je connais… Du pur New Age… Syncrétisme… Sorte de macédoine de légume, en boîte… J’aime pas… Ça me donne la diarrhée… Un brin luciférien, comme il se doit, en plus… Pouah… Pas très académique, tout ça… Je n’arrive pas à insérer une émoticône, mais elle ferait la grimace… :O

        • Merci Soleiado.

          Certains ne veulent pas entendre car cela fait trembler les Illusions sur lesquelles ils se sont assis.

          C’est de la Peur, en effet.

          Sans compter que certaines Institutions idéologisées offrent des Advantages materiaux et économiques à leur Adérents,

          c’est le Cas des différentes Communautés soit dites monothéistiques abrahminiques,

          douées de Lieux de Culte et de Finances propres.

          Ils sont discriminants: très concrètement, ils discriminent entre eux et les Autres.

          Il n’y a pas de Liberté là dedans: ils se ressentent protégés et gâtés,

          et ils n’ont aucune Intention de s’ouvrir vraiment au Présent, au Passé et au Futur, globaux.

          Il faut espérer que des Etudiants et Scientistes tels qu’Acharya et AlDeeb, par example,

          réussiront quant-même à ouvrir les Yeux (les Esprits et les Coeurs) aux plus jeunes,

          àfin qu’ils ne soyent pas si épouvanté et sectaires, comme ils l’ont été leurs Grand parents et Parents.

          Solaires Salutations.

          • Effectivement Helvetia, c’est par peur de perdre leurs repères que les gens restent fermés sur leur convictions issues du passé. D’ailleurs la diarrhée est un symptômes métaphysique de cet état. Michel devrait lire Louise Hay et Lise Bourbeau. Ce sont des dames comme celles-là qui libèrent des écritures mysoginiques.

            Je me permets ici aussi de vivement recommander le livre « Man Made God » de Barbara G. Walker incluant un dialogue intéressant avec Lilith http://www.ffrf.org/publications/freethought-today/articles/Liliths-Rant/

            Bonne semaine à tous!

          • Quant à vos auteurs, Soleiado, je n’ai rien contre le féminisme, pour être étranger à toute mysoginie, ni contre le développement personnel ; néanmoins, vos coachs n’ont pas inventé l’eau chaude, et je préfère de loin la PNL, ou Programmation Neuro-Linguistique, si vous me permettez.

          • Pensé à vous en lisant ceci tout à l’heure sur fb:

            Religion Is The Kindergarten Of Spirituality.
            Religion seeks to place blinders on truth, in the process
            it creates control overpeoples’s lives and their thought processes,
            some who are religious are spiritual, but many who are religious are not.
            The key is to understand and discern the difference between religion and spirituality. I Am A Spiritual Man. I am not the body, I am not the mind, I am not the thoughts. I Am A Spiritual Being of Divine Love, Divine Light, Divine Understanding. I Am That I Am, I Am One With God. I Am One With All! This Is Who I Am!

            J’imagine possible le miracle que chrétiens et musulmans en arrivent là très bientôt. L’invitation via les messagers du Nouvel Âge est présente en tous cas et adressée aux hommes de bonne volonté.

            re « mysoginie »: La Bible l’est. Et le coran aussi naturellement et même le bouddhisme qui interdit à Bali les femmes menstruées à entrer dans les temples. Lire « Man Made God » de B.G.Walker pour les détails et les raisons à l’origine de cette pratique discriminatoire.

          • Pourquoi voulez-vous absolument, Soleiado, que les chrétiens soient étrangers à la démarche que vous décrivez ? C’est fort mal nous connaître. Personnellement, tous mes efforts tendent vers ce quoi vous décrivez et même plus, même si mes forces sont minces. Et toute mon aversion à ce que vous dénoncez tant en ciblant si mal, et même plus, même si je puis y succomber dans ma faiblesse.. Admirateur de Teilhard de Chardin, j’ai toujours conçu mon christianisme comme étant tout entier tourné vers le milieu éternel et « cet océan humain, dont les lentes et monotones oscillations jettent le trouble dans les cœurs les plus croyants ». J’ai voulu et décidé, parce que c’est dans la vocation du chrétien, que « mon être résonne à son murmure profond », écho de l’Univers. Pour « l’accroissement du Monde emporté par l’universel devenir », pour son salut donc, pour le mien, dans ce monde et à la fois hors du monde, je l’ai voulu. Est-ce d’ailleurs moi qui l’ai désiré…? J’ai cultivé l’amour des sciences grâce au Père Georges Lemaître, véritable « inventeur » du Big-Bang, immense savant, ami d’A. Einstein, et grand théologien. J’ai goûté avec passion les vertus du Dérange-Time aborigène, à la fois divinité, temps mysthique, expérience individuelle inscrite dans une pratique sociale qui renvoie aux temps fondateurs, lointains et mystérieux, aurore du Monde dont le Vrai Peuple est censé soutenir la perpétuation en reïtérant frs actes ancestraux transmis de génération en génération, mais où si le rêve est Loi, ce n’est pas tant parce que les hommes font comme dans le rêve que parce qu’ils le suivent à la trace, que leurs actions consistent à transformer les images rêvées en les actualisant par des gestes qui viennent donner sens aux mots, offre des images-forces par leur rites, actualisant noms et itinéraires totémiques. C’est parce que leurs rêves survivent depuis la nuit des temps, ou le printemps du Monde, plutôt, que les aborigènes vivent, vaille que vaille, vivront, nous enseigneront tant que continueront leurs rêves. Je pourrais vous dire bien plus, ce serait fastidieux… C’est pourquoi vous ne pourrez jamais m’accuser d’avoir brûlé Giordano Bruno. Vous vous trompez de cible. Pour les musulmans, je ne saurais dite. Demandez-leur. Mais force est de constater sue vous connaissez le christianisme comme je parle le mandarin. Bonne soirée.

          • Dream-Time…. Vous aurez compris… Mon correcteur analogique m’a joué des tours…

          • Vraiment désolé pour les fautes de frappes et d’orthographe, Soleiado, mais je suis en vacances, peu équipé, et obligé de me démerder avec mon smartphone. J’en bave, lorsqu’il s’agit de vous répondre un peu longuement… Et puis, ce correcteur qui n’en fait qu’à sa tête, ma vue basse, aussi… Bref…

    • Acharya Sanning, de son vrai nom Dorothy Murdock, est une autodidacte autopubliée (si son travail présentait un intérêt majeur, des éditeurs se seraient empressés de le publier…) qui recycle des thèses mythistes anciennes par la méthode de la compilation et du comparatisme structurel, dont on connaît la portée extrêmement limitée. En quelque sorte, elle choisit de recycler la plus mauvaise des méthodes, déjà démodée en 1933 (Cf. Charles Guignebert, « le Problème de Jésus », 1914 « Jésus » de 1933… Guignebert étant un historien athée, cela mettra à mal ceux qui se diront a priori qu’il s’agissait d’un apologiste chrétien… Je conseil la lecture de sa critique des thèses mythistes de Couchoud, de B. Smith, de Robertson, de Jensen, de Kalthoff, et de Drews… entre autres… On ne me dira pas que je ne me réfère qu’à des auteurs qui me sont favorables… mais quand la qualité y est, ma foi, pourquoi s’en priver…). Elle recycle également les thèses de John Mackinnon Robertson (1856-1933). Justement, dont la caractéristique est qu’il ne fit jamais d’études avant l’âge de 13 ans et donc ne put acquérir aucune compétence (langues anciennes, connaissance des textes…) parmi les plus essentielles pour qui veut savoir comment est construit un récit mythique. Il en résulte que les thèses mythistes ne sont pas soutenues dans les universités parce que c’est de la pseudo-science faite d’amalgames et de syncrétisme New Age à vocation commerciale. Elle baigne dans le plus alambiqué des conspirationnisme, c’est un fait. Notons qu’elle fut consultante pour la première partie de Zeitgeist, et la boucle est bouclée.

      • Michel, pour l’amour du Ciel, LISEZ-la et ne perroquetez pas ce que les autres disent!
        Idem pour les versets bibliques d’ailleurs …
        Si vous saviez combien de pouvoirs elle défie, vous comprendrez aisément toutes les critiques négatives que l’on peut trouver à son sujet. Mais lisez-la … enfin!

        • C’est fait… Pas tout lu, mais suffisamment pour être assez bien informé. Son seul défi, c’est à la raison qu’elle le fait. Mais bon… Je vous ai dit tout ce que j’en pensais. Bonne journée.

        • Et pour ce qui est de  » perroqueter », vous n’avez fait, jusqu’alors, qu’argumenter autour de deux seules sources: Acharya Sanning / Dorothy Murdock, et Zeitgeist, dont elle est en partie l’initiatrice. Similitude dans la méthode et sur le fond… Si vous pouviez varier vos sources, ce serait profitable. Je ne suis pas opposé à ce qu’on se réfère à une culture nourrie d’internet, mais cela ne saurait suffire.

        • Et puisque je me suis initié à ses « oeuvres », faites, vous aussi, l’effort de lire Charles Guignebert. Il n’est pas si éloigné que cela du point de vue que vous défendez, mais avec une méthode autrement moins contestable. Au moins, sont-ce des références solides, une épistémologie irréprochable, un académisme de chaire universitaire, sur lesquels nous pourrions dialoguer de façon plus rationnelle. Ne me dites pas que je manque d’ouverture quand je vous démontre le contraire. Bien à vous, malgré nos divergences.

          • Internet = La Sorbonne ?!?! Oui… Et Mozart = Lady Gaga…! Navrant… Gardez vos références, dont j’ai pris connaissance il y a déjà assez longtemps, et laissez-moi les miennes, que vous vous refusez à vérifier. Où sont les oeillères…?

          • Michel, connaissez-vous cette citation très connue de Schopenhauer ?

            « All truth passes through three stages: First, it is ridiculed; Second, it is violently opposed; Third, it is accepted as self-evident. »

            Chaque fois que l’on vous défie dans votre croyance, vous devenez un peu méchant …

            Ouvrez « vos » oeillères, … les religions s’étrippent entre elles devant nos yeux. Il est temps de grandir et de passer à quelque chose de plus sage. La spiritualité tout simplement.

            Un prêtre catholique de Paris en là déjà, voyez son site http://www.itinerances-spirituelles.info/

          • Et vos croyances sont bien plus défendables…! Je connais votre point de vue… Assez simpliste pour en faire le tour rapidement. Laissez tomber le chrétien indécrotable que je suis… Et j’en ferai de même.

        • Je vous suggère au moins cet ouvrage… C’est un excellent début…

          http://www.amazon.fr/gp/aw/d/2226047298/ref=aw_d_iv_books?is=l

          • Merci Michel, je découvre vos propos ici après avoir commenté un autre article ce matin.

            Charles Guignebert a toutes les mêmes références qu’Acharya S :-)
            La chaire universitaire, elle l’exerce via l’internet et c’est un grand bien pour l’humanité.

            Maintenant, si C. Guignebert peut nous prouver un Jésus personnage historique je le lirai volontiers. Sinon, c’est une perte de temps et la simple poursuite d’un endoctrinement basé sur une croyance.

          • Internet = La Sorbonne ?!?! Oui… Et Mozart = Lady Gaga…! Navrant… Gardez vos références, dont j’ai pris connaissance il y a déjà assez longtemps, et laissez-moi les miennes, que vous vous refusez à vérifier. Où sont les oeillères…?

      • Michel D. vous faites rigoler.

        Demandez à Sami AlDeeb combien d’Editeurs acceptent de publier ses Ouvrages.

        Et après vous verrez qu’il n’est pas fondamental le Nombre de ces Editeurs:

        parfois il est même plus honorable d’en avoir peu qui veulent publier ces Ouvrages.

        Ce serait une Garantie que son propre Ouvrage n’est pas quelquechose de commercial,

        qui n’est pas rélativiste ni politiquement correct,

        et qui – par conséquent – a vraiment du Valeur.

        Eveillez vous.

        Belle Soirée.

        • Ce sont les endormis qui nous conseillent l’éveil…! Truculent…

          • Très clairement, Michel D., vous faites partie des Fondamentalistes.

            Vous pourriez vous assoire à Table avec les Endoctrinés de toute Entourage politique ou religieux,

            et vous ressentir parmi des « Illuminés ».

            Selon vous, tout Esprit vivant (et mouvant) est endormi:

            bien amusant, car vous vous dites un Admirateur de Jésus-le-Christ,

            qui était plutôt comme les (selon vous) Endormis (dont vous parliez dans votre Commentaire),

            que comme les Endoctrinés (la Tête carrée) dont vous faites parti.

            Vous démontrez de plus en plus la Mysoginie qui domine votre Esprit.

            Vous aussi, entre Guimets, vous pourriez ouvrir des Livres,

            et (choisis très spécifiquement pour vous) les Transcriptions des Discours/Lessons de Mikhael Omraam Aivanhov.

            Après on va discuter encore d’Occultisme, de Chrétienté, d’Eveil, etcétéra.

            Probablement vous avez des Racines bien plantées dans ce Monde mondaine,

            c’est pourquoi vous vous ressentez si fort et votre Attitude est si arrogante envers tout Critique

            (de ce Monde mondaine et des Schèmes qui le dominent).

            Àdieu/-déesse.

  7. « Divico 2 July 2011 at 11 h 47 min

    Quatorze siècles de tentatives de réforme! Toutes avortées!

    Alors, je pense qu’il est temps d’en tirer les conclusions qui s’imposent! A savoir que l’islam est une merde immonde! »

    Il n’y a que cela de vrai, si 1/100ème de ceux/celles qui prétendent être dotés d’un cerveau intégrait cette Vérité, tout autre débat sur le sujet deviendrait rapidement inutile tant la solution du NON à l’islam est évidente.

  8. Pour résumer, à l’attention de ceux qui voudraient imposer leur religion:

    http://asticoter.free.fr/dessins/gros_liberte_de_l_athee.jpg

    • Votre athéisme me va… Il ne me dérange pas… Je ne conteste pas… sans le partager… Il m’est même nécessaire, comme une remise en cause permanente de ma propre foi.

    • Cher Divico,

      les soit dites Religions sont des Idéologie politiques,

      celles institutionalisées sont des Partis politiques,

      c’est pourquoi il faudrait les inclure dans l’Arène politique,

      et les considérer comme on considère tout Parti politique.

      C’est fini avec l’Illusion de « Religion = Sainteté spirituelle non materielle ».

      Il est Temps d’affirmer « Religion (institutionalisée) = Parti politique »; « Prophète ou Chef de la Communauté = Leader charismatique (politique) »; « Eglise/Temple/Mosquée/Sinagogue = Siège du Parti (politique) ».

      Autant qu’on a quelqu’un qui nous dit à quoi/qui croire et comment le faire,

      et si on ne s’insoumit pas on va à l’Enfer,

      voilà qu’on a une Idéologie (politique) qui empêche toute Liberté de Pensée, d’Emotion et (de Fait) d’Expréssion.

      Pour ce qui concerne la Spiritualité elle reste libre et laisse les Êtres libres,

      car il s’agit d’une Recherche, qui ne finit jamais, et qui se base sur le Mistère,

      non pas sur des Donnés, qu’il faut apprendre par Coeur.

      Comme il le disait quelqu’un: « si on a Faim il n’est pas suffisant qu’on nous parle des Oranges.

      Il faut les goûter personnellement, les Oranges.

      Et c’est pas fini (…). »

      La plupart des soit dits Religieux sont des Névrotiques,

      qui s’identifient avec des Personnages du Passé (soit il Moïse ou la Vièrge Marie, etcétéra),

      ce qui n’est pas différent de ceux qui s’identifient avec Napoléon.

      Belle Journée à vous.

      • Vous avez raison… Je me prends pour la vierge Marie…! Ah, vous êtes drôle, parfois…

        • Avez vous noté que vous n’êtes pas le seul Être humain sur Terre?

          Bon. Je vous le fais noter maintenant.

          Il y a pas mal de Femmes qui s’identifient avec elle.

          C’est plus clair maintenant?

          Àdieu/-déesse.

          • Je ne serais pas le seul humain sur terre…?!?! Zut… J’avais cru… Ma névrose m’aurait égaré…. Vous m’étonnez de jour en jour… Merci, Docteur…

          • De Rien, chéri.

            [Vous vous étonnez, car je parle de Gens qui se croit la Vierge Marie,

            et à ça vous repondez que non, vous vous ne croyez pas la Vierge Marie,

            c'est pour-ça que je dois vous expliquer que je ne parlais pas de vous,

            et après vous dites que vous n'êtes pas névrotique,

            et que ce serait moi qui - vous - étonne?

            Mystère de la Foi, chéri]

          • On dirait une bataille de chiffonniers! :-)

            Mettez plutôt vos ardeurs en commun pour combattre l’islam, car c’est en se divisant qu’autrefois nos aïeux ont perdu contre les mahomerdants à ce qu’il me semble.

            N’oubliez pas:

            L’UNION FAIT LA FORCE

          • Je la désire vivement, cette union, et je suis largement ouvert à la pluralité, mais certes pas au racisme et à l’ostracisme. Que voulez-vous que j’aille faire avec ceux qui jettent l’anathème sur mes propres fondamentaux, comme d’autres lancent des fatwas ? Ce serait s’allier à ce que je veux combattre.

          • Divico, ce messieur me dit que je suis une Raciste.

            Comprennez vous?

            Quelle Bataille commune?

            Il me semble plutôt un (potentiel) Fans de la Résolution « contre la Défamation des Religions » ou contre la supposée « Phobie (!) des Religions »,

            pour soutenir laquelle on jette des « Racistes! » à n’importe quel/-le Critique.

            C’est absurde.

            Moi je lutte contre l’Injustice et l’Inégalité, la Discrimination (et le Racisme!), la Misoginie (et/ou même la Misantropie), diffusées par certaines IDEOLOGIES,

            parmi lesquelles il y a l’Araboislamicité (qui s’agit d’un enorme Problème contemporaire, qui va devenir plus grand/gros Jour après Jour!).

            La Clé c’est l’Autocritique,

            laquelle se dévéloppe grâce à l’Esprit critique,

            et laquelle nourrit l’Esprit critique,

            lequel conduit à la Critique (sociale, politique, etcétéra).

            Celui (…) qui refuse la première ou la dernière,

            ne porte pas la Clé.

            Et il n’ouvre/résoud Rien. Cela n’est pas de l’Evolution,

            qui est ce qui ME interesse.

            L’Araboislamicité est involuée et involutive (et pas seulement celle-ci).

            On pourrait dire la même Chose pour l’Eglise catholique,

            dont les Messes

            (ou on repète comme des Machines robotiques des Phrases absurdes, et on force les « Croyants » à croire des Absurdités),

            le Célibat forcé des Prêtres, et d’autres Choses,

            me semblent de plus en plus des Tricheries

            (pas différentes de celles à la Taqyyia araboislamique!),

            c’est pourquoi je ne les appuie pas.

            Je ne peux plus, en toute Honnêteté, les appuyer!

            Bien au contraire, je les critique et je les … dénonce.

            Voilà.

            Êtes vous d’accord avec moi, bon,

            on y va! :-)

            N’êtes vous pas d’accord avec moi, bon,

            ça va! On va continuer chaqu’un sur sa Route. :-(

            Belle Journée ensoleillée à Toutes/Tous.

          • Chacun sa route, en effet, et je persiste à affirmer que votre arabophobie est hors sujet.

          • Et moi je persiste à affirmer que votre Manière de me juger est malade, et que vous me défamez de Manière injuste. Àdieu/-déesse.

  9. Robert Spencer fait le point sur la question [Mahomet a-t-il existé?] dans son prochain livre:
    http://www.jihadwatch.org/2011/04/cyrus-mcgoldrick-civil-rights-manager.html

    Voir aussi les explications de l’abbé Guy Pages (signalées par HerbeDeProvence, sur son blog — merci)

    http://www.youtube.com/watch?v=Xfao_x-TH5o

    • Toujours passionnant, l’abbé Pages dont je recommande TOUTES les vidéos. J’avais oublié ces arguments convainquants sur l’existence de Mahomet, où plutôt sa non-existence… Je n’avais pas d’avis très établi sur la question, peut-être pour l’avoir jugée un peu trop vite secondaire, mais je commence à être convaincu. J’ai creusé le sujet, ces dernières heures et, ma foi, il est effectivement bien probable qu’il soit pure fiction. Néanmoins, un doute subsiste dans mon Esprit, et peut-être pourrez-vous m’éclairer: J’ai toujours cru que le Jibril (Gabriel) de Mahomet était en fait pour partie Bahira, moine arien ou nestorien, et Rouzbahan, alias Salman El Farissi, esclave érudit (probablement devenu esclave après la répression du mazdéismes en perse) acquis par le chamelier fou, avec qui il discutait longuement dans la fameuse grotte d’Hira (ou Harâ), sur le sommet de Jabal al-Nour. D’ailleurs, cela transpire du Coran ( 16.103: « Nous savons bien que les négateurs disent : «C’est un simple mortel qui l’instruit !» Mais celui qu’ils visent parle une langue étrangère , alors que ce Coran est en langue arabe bien claire ».). Qu’en pensez-vous ? Ce vague écho de cet événementdans le Coran est-il fictif ? Personnellement, je ne sais.

    • Les histoires d’anges et de sorciers-prophètes approximatifs, les brigands terroristes qui se gargarisent du nom du dieu et les malédictions et autres invocations « inspirées », ce n’est pas vraiment ce qui manque dans la région. Quand des gens puissants ont répandu la théorie selon laquelle l’un des ces personnages était LE prophète, les ouï-dire ont jailli avec une profusion irrépressible, de même que les morceaux de « révélation » qui ont donné naissance, à travers un processus au fond purement politique, au coran et à la sunnah. L’islam est le déversoir des fantasmes d’une région infestée de mauvaises croyances.

  10. Merci Alain Jean Mairet. Cela est intéressant.

    Il faut fournir des Etudes (vraiment) scientifiques,

    socio-antropologo-archéologiques,

    pour aides les Gens à ouvrir leurs Yeux sur la Réalité,

    et leur permettre de remettre les Pieds sur Terre,

    ils ont maintenant la Tête sur les Nouages,

    imbibée d’Illusions et de Sottises, apprises par Coeur,

    de Manière forcée et acritique.

    Quelle Tristesse pour l’Humanité.

    On a de la Chance à avoir des Critiques préparés et courageux,

    tels que ceux/celles de FaithFreedom/Islam-Watch et de JihadWatch,

    et des autres (y inclu Sami AlDeeb avec son Centre de Droit),

    qui observent, étudient, analises et produisent des Oeuvres illuminantes.

    [Si je ne me trompe pas vous aussi, vous aussi vous y travaillez de Manière professionnelle.]

    Bon.

    Belle Journée à Toutes/Tous.

  11. Michel D., je reste convaincu que l’auteur (principal) du Coran est un rabbin (schismatique, mais un rabbin). Comme vous le savez, j’ai indiqué dans les notes de ma traduction du Coran ses sources. Seule une personne ayant une formation rabbinique pouvait avoir accès à ces sources.
    Comment ce livre brouillon a été rédigé? Personne ne le sait. Mais si on considère les innombrables répétitions à l’intérieur du Coran, on peut légitimement penser que plusieurs manuscrits ont été rassemblés pêle-mêle. Ne disposant pas d’ordinateur, et vu le prix du support, on a préféré garder ce brouillon tel quel. Cela avait aussi l’avantage de ne pas vexer les détenteurs de ces différents manuscrits.

    • J’avais avec le plus grand intérêt et dans cet étrange amalgame syncrétique qu’est le Coran, ce doit être un peu tout cela à la fois. Merci pour vos éclaircissements, Mms Aldeeb et Jean-Mairet. J’aimerais avoir votre érudition…

  12. J’avais LU… Je ferais bien de me relire…

  13. @Sami AlDeeb:

    selon moi les Repétitions sont là pour mieux cérébrolaver/-polluer le (forcemment) « Croyant ».

    C’est quant-même l’Effect qu’elles ont sur le/la Lecteur/-trice afféctionné/-e.

    C’est un Style sado-masochiste,

    le même Adjectif à utiliser pour le Contenu,

    et il faut noter aussi le grand Nombre d’Incohérences contenues dans le Texte,

    ce qui amène le/la Lecteur/-trice affectionnée au « Tilt » mental,

    [en utilisant la Métaphore de l'Ordinateur, il serait comme pousser continuellement "oui, "non", "oui", "non", etcétéra:

    l'Ordinateur (le Cerveau, la Capacité de Compréhension) enfin ... se casse.]

    C’est le Moyen, le meuilleur, pour créer des Automates, non autonomes,

    qui dépendent complètement de ce qu’il y a écrit dans le Texte.

    Selon moi, la Taqyyia même vient de cette Incohérence constitutive/constituante du/le Coran.

    Selon moi, le Coran a été fait exprès.

    Brèvement, c’est de la Sorcellerie noire,

    c’est à dire, vouée à laver/polluer les Cerveaux,

    et à transformer des Êtres humain (doués de Cerveau et d’Esprits)

    dans des Automates (voir plus haut).

    On dit tout-à-fait que « Amore vince Tutto » (« l’Amour gagne toujours »):

    espérons donc qu’il gagnera (…).

    Bel Après midi.

  14. Les Eglises sont de véritables pourritures, qu’elles soient anglicane ou catholique, voire les représentants des autres christianismes.

    http://www.youtube.com/watch?v=I8EJUKB-asg&feature=player_embedded#at=50

    • Les Mysogines surpémacistes sont toujours très ravis de s’aider les uns et les autres,

      et d’accuser tout(e) Critique de Phobie, Racisme, je ne sais pas quoi d’autre.

      Voilà.

    • Et nous, chrétiens, quoi que vous pensiez à tord ou à raison des églises dans leur grande diversité ? De véritables pourritures aussi ? Odon Vallet, une pourriture ? Puisqu’après tout, c’est lui qui intervient en qualité de consultant dans cette vidéo, par ailleurs excellente, lisez plutôt:

      http://veille-education.org/2009/09/24/odon-vallet-offre-sa-fortune-dans-une-fondation-qui-distribue-chaque-annee-plus-de-3000-bourses-a-des-eleves-brillants-issus-de-milieux-modestes/

      Bonne lecture.

      • Est-ce qu’Odon Vallet est un représentant de l’Eglise? Par là, je veux dire quel titre religieux a-t-il?

        • Il est chrétien, simple croyant, très oeucuménique, et accessoirement spécialiste des religions. Il a fréquenté l’école primaire catholique Bossuet à Paris, et les lycées Montaigne et Louis-le-Grand. En 1970, Odon Vallet est diplômé de Sciences-Po. En 1971-1973, il suit le cursus de l’Ena (promotion François-Rabelais), puis obtient deux doctorats en droit et en science des religions (1985). Maître de conférences à Sciences-Po de Paris (1973-1989). Chargé de cours aux universités de Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris VII Diderot (depuis 1990). Il y enseigne désormais la culture générale (problèmes politiques et sociaux contemporains) en Licence d’administration publique et en Master 1 de droit public. Créateur de la fondation Vallet (1999). Administrateur du Groupe des populaires d’assurances (GPA) (1976-1977), d’Athéna (1977-1989), d’Eurassur (courtage en assurance) (1990-2002), des éditions Gallimard Jeunesse (1998-2002), et de Madrigall (1999-2006), administrateur (1995-2003) et vice-président (1998-2003) de la banque Eurofin. Auditeur à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) (1982-1983). Il est également spécialiste de l’Asie, du Proche à l’Extrême-Orient (notamment du Viêt Nam) et de l’Afrique où il a multiplié les voyages. Il a offert toute da fortune héritée comme expliqué dans le lien cité plus haut.

          • Simple croyant!

            Ben voilà, c’est bien ce que je voulais faire comprendre, le croyant n’est pas forcément sur la même ligne de pensée que les autorités.

            Si le terme pourriture vous a choqué, vous n’avez qu’à le remplacer par:

            – traitres
            – félons
            – etc…

            car tous ceux qui font le lit de l’islam sont bel et bien à qualifier de cette manière-là.

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


huit × = 56

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>