avr 302011
 

J’ai publié trois textes d’Abou Nahla Al’Ajamî:

Dr Al ’Ajamî: Que dit vraiment le Coran ?

Dr Al ’Ajamî: Mariage mixte: Que dit vraiment le Coran ?

Dr Al ’Ajamî: Guerre et paix, violence, terrorisme: Que dit vraiment le Coran?

Ces articles proviennent du site http://www.oumma.com. On peut trouver sur ce site d’autres articles du même auteur. Ils reprennent des thèmes abordés dans l’ouvrage de l’auteur « Que dit vraiment le Coran », que je n’ai pas encore lu, et dont voilà la couverture:

Dans le premier article, Dr. Abou Nahla Al’Ajamî est présenté comme théologien, de formation scientifique, spécialiste en sciences coraniques. Dans une autre source, il est indiqué qu’il s’agit d’un auteur marocain vivant au Maroc. Le manque d’information le concernant pourrait s’expliquer par la peur de se faire repérer. Et il est possible qu’il s’agisse d’un pseudonyme, même si on dispose de sa photo (est-ce authentique? je l’ignore).

Cet auteur m’a été signalé par un converti à l’islam, travaillant en Suisse dans un grand magasin de vente d’électroniques dont je tairai le nom. Ce converti m’a abordé lors de l’achat d’un appareil dans ce magasin. Il m’a reconnu en raison de l’émission Infrarouge sur les minarets à laquelle j’avais participé en tant que figurant secondaire. Il a vite engagé la discussion autour de l’Islam, et j’ai essayé de l’écouter et de répondre brièvement à certaines de ses questions. Comme on peut l’imaginer, il n’est pas possible d’aborder un thème aussi large pendant la présentation des différents appareils électroniques: le temps et le lieu ne se prêtaient pas à un tel débat. Mais je dois dire ici que ce converti était autant serviable qu’aimable. Il m’a envoyé par email le premier des trois articles produits dans ce blog.

Je n’aborderai pas ici la brève discussion que j’ai eue avec ce converti, pour ne pas trahir ses propos ou les tronquer. Mais je souhaite dire brièvement ce que je pense des trois articles susmentionnés.

Ces articles s’inscrivent dans la tentative de certains musulmans libéraux à sortir le monde musulman des problèmes posées par l’islam, ou plus précisément par les textes fondateurs, à savoir le Coran et la Sunnah (tradition) de Mahomet, textes auxquels se réfèrent aussi bien les libéraux que les extrémistes, et y trouvent des justifications. J’ai déjà publié dans la rubrique Libéraux musulmans plusieurs billets sur ces tentatives.

Cet auteur tente de démontrer que le problème ne provient pas de l’islam, mais de ce que les musulmans en font. Cela part de trois fausses prémisses: le Coran est la parole de Dieu, Mahomet est infaillible et l’islam est une religion divine parfaite. Si nous avons des problèmes en lien avec l’islam dans un domaine quelconque, ces problèmes proviennent de notre compréhension du Coran, de la Sunnah (tradition) de Mahomet et de la religion musulmane.

Il y a donc de la part de ces auteurs musulmans un refus total de toute critique qui s’adresserait au Coran, à Mahomet ou à l’islam. Et cela se comprend aisément. Toute critique qui mettrait en question de façon directe le Coran, Mahomet ou l’Islam équivaut à apostasie, passible de la peine de mort (mort physique ou mort civile). Je me rappelle d’une discussion que j’ai eue avec un intellectuel nord africain de passage à Rome (dont je tairai le nom). Il m’a affirmé que les musulmans ne connaîtront jamais le progrès tant qu’ils croient que le Coran est parole de Dieu. Et lorsque je lui ai demandé dans quel livre il a écrit cela, il m’a répondu: « Tu veux ma mort? Personne n’ose l’écrire dans les pays musulmans. Qui s’occupera de ma famille? ».

Je reste persuadé que pour sortir de tous ces problèmes il n’y a qu’une seule voie: redéfinir la révélation. Celle-ci n’est pas la parole de Dieu à l’homme, mais la parole de l’homme sur Dieu, avec ce que cela implique comme mesquinerie et idéalisme. Ce implique une remise en question de l’enseignement théologique et philosophique traditionnel tel que véhiculé par  les universités, les écoles, les églises, les mosquées et les synagogues et autres marchands du temple à travers les siècles. Et une telle remise en question n’est possible que si l’humain cesse de recourir la langue de bois. Ce qui nécessite beaucoup de courage.

Les auteurs musulmans « libéraux » tentent de travailler de l’intérieur de l’islam, en respectant les lignes rouges à ne pas dépasser. Ceci relève de la dissimulation. Et c’est probablement la seule voie possible à disposition de ces auteurs, s’ils ne veulent pas se faire tuer ou exclure. Et malgré cela, ils ne sont pas à l’abri des dangers. Les musulmans ne sont pas tous dupes, et savent très bien que ces auteurs font de l’acrobatie intellectuelle pour casser la maison de l’intérieur. J’ai trouvé à cet égard un petit commentaire intéressant dans un forum concernant l’ouvrage « Que dit vraiment le Coran », à propos d’une interprétation allégorique des houris, vierges promises au paradis musulman. La partie en rapport avec le livre est à la fin. Sur ces houris, voir:

Le Paradis selon les musulmans

Le sexe au paradis selon le Coran et Mahomet

Le sexe au paradis selon le Coran et Mahomet: vidéos à voir absolument

——————

 

Les Houris: Verité ou sense caché?

Message de moic’estmoi le 29 Sep 2010, 08:56

Assalam Alaikoum,

Bonjour chers freres et souers,

Bon, je tiens, d’abbord, a m’excusser de la question possé ici-bas, mais je vous empries me de repondre, car je suis terrifié par ce sujet il y’a 5 jours… Je dors pas, je mange pas et, surtout, je peut pas regarder mon mari en face, donc, soyez simpa, aidez moi, s’il vous plait!!!

voila ma question: les houris au paradis, c’est pour de vrai? Je suis une bresilienne, je vis en algerie depuis 10 ans, converti au islam, mas c’est n’est que maintenant que je me suis rendu compte de ça (les houris, belle comme tout, auxqueles, aparament mon mari aura droit, si jamais il aie au paradis).

On lui possant la question, je pu obtenir comme reponse le suivant: « si le coran a dit qui nous, les hommes, aurant droit a ces femmes la, c’est qui on les aura… Allah Allam! »

Moi, je trouve vraiment pas raisonable tout cela et surtout pas logique, car sinon, quel est l’interet de vivre tout une vie a lutter et a se sacrifier aux cotés d’un mari qui, une fois au paradis, ira voir ailleurs???

Jazaka Allah Khairan

Message de alassade le 29 Sep 2010, 12:15

Assalem alaikoum Ma sœur:

Ce que je sais sur le sujet : il y a réellement ces houris, ces cadeaux pour l’homme pieux, chaque « houri » est encore plus belle que la houri suivante, avec lesquelles les orgasmes dure des éternités , mais il y a un MAIS: la plus belle et la plus ravissante de ses houri c’est sa Femme qui était pieuse sur terre.

Donc ma sœur ne t’inquiète surtout pas , vous allez vous revoir la haut au paradis si vous êtes pieux tout les deux.

Message de moic’estmoi le 29 Sep 2010, 12:22

Mon Frere,

Merci beaucoup de ta reponse…

Explique moi quelque chose, si possible: si j’ai bien complis, plus je serai pieuse sur terre, plus je serai belle au paradis? Et etant plus belle que les houris, mon mari aura t’il, comme meme, besoin des houris pour satisfaire ses desirs?

C’est vraiment tres important pour moi d’avoir une reponse, car mon mariage et ma religion en depend!!! J’arrive meme pas faire correctement la priere ces jours-ci, car je suis en detresse.

Qu’Allah vous benisse.

Message de alassade le 29 Sep 2010, 12:32

Tu peux considérer ces houri comme des servantes. Tant que tu méritera ta place au paradis tu sera la plus belle de tout les houris forcement. et si tu ne mérite pas ta place au paradis tu livrera ton mari au houris s’il mérite lui aussi d’y être biensur, donc c’est logique qu’il mérite de la compagnie féminime.

Message de Yacine le 29 Sep 2010, 13:29

A noter qu’il y a beaucoup de métaphores dans le Coran. J’ai posté un sujet « A lire : Que dit vraiment le Coran » du Dr Al Ajami et ce livre a un chapitre à la fin sur les métaphores coraniques sur le Paradis : ainsi il ne faut pas prendre au pied de la lettre les délices paradisiaque. Le Paradis est aussi philosophique. D’après ce que j’ai compris du livre.

Message de Tata le 29 Sep 2010, 15:32

vais pas faire de commentaire , sinon je vais dire une betise lol , comme d habitude

Message de moic’estmoi le 29 Sep 2010, 18:34

Assalam Alaikoum,

Merci mes freres, je suis soulagé, il faut le dire…

Barakallahou Fik

Message de moic’estmoi le 29 Sep 2010, 18:36

Yacine-57 a écrit:A noter qu’il y a beaucoup de métaphores dans le Coran. J’ai posté un sujet « A lire : Que dit vraiment le Coran » du Dr Al Ajami et ce livre a un chapitre à la fin sur les métaphores coraniques sur le Paradis : ainsi il ne faut pas prendre au pied de la lettre les délices paradisiaque. Le Paradis est aussi philosophique. D’après ce que j’ai compris du livre.

Mon frere, je peut trouver ce livre dans quelle librarie? Il est vraiment serieux? Merci beaucoup de m’avoir informé.

Barakallahou fik

Message de Passenger le 29 Sep 2010, 20:17

Yacine-57 a écrit:A noter qu’il y a beaucoup de métaphores dans le Coran. J’ai posté un sujet « A lire : Que dit vraiment le Coran » du Dr Al Ajami et ce livre a un chapitre à la fin sur les métaphores coraniques sur le Paradis : ainsi il ne faut pas prendre au pied de la lettre les délices paradisiaque. Le Paradis est aussi philosophique. D’après ce que j’ai compris du livre.

Ecoute yacine, le livre que tu a mis en lien, est un égarement en soi, et c connu, interpreter tout ce qui est dit dans le coran, comme métaphore, donc pas réel, c en soi un mise en doute du pouvoir de dieu a la récréation d’un monde plus beau plus sensitif plus vrai que nature comme disent certains, s’il n’est déja créé, et ceci est une grosse erreur de 3AKIDA, Allah a dit que le paradis existe, maintenant ou je te parle il existe avec ses délices, son caractère inaltérable, et eternel (ca donne le vertige mais je t’expliquerais) Allah a dit, « Est ce que la première création nous a fatigué, et ils sont en doute d’une nouvelle création » en parlant de la recréation de l’etre humain AME+CORPS, donc tout ce qui a été créer l’a été fait, d’une certaine manière instantanément , une image sublime de l’ordre supreme donné par le dieu supreme qui illustre la force d’Allah dans sa suprématie a tout monde est ce verset : (Lorsque nous avions dit aux cieux et a la terre « Venez de gré ou de force », elles répondirent « Nous venons de gré »)

Autre chose, s’il le paradis et l’enfer ne sont que des dimensions philosophique ou dont la définition est métaphorique Allah n’aurait pas mentionné dans la Sourate QAF « L’au délà t’était invisible, Mais aujourd’hui nous avons oté sur toi ce qui le couvrait et ta vue est AIGUE »

لَقَدْ كُنتَ فِي غَفْلَةٍ مِّنْ هَذَا فَكَشَفْنَا عَنكَ غِطَاءكَ فَبَصَرُكَ الْيَوْمَ حَدِيدٌ »

Ca insinue un monde physique (le regard … l’ouie, etc) si il était mentionné juste la vue peut etre mais il est cité la vue et son état (La Vue mais pas n’imoporte laquelle la vue AIGUE) en recherchant un petit peu dans l’optique et les regles de la vue en général on déduit que la vue de laquelle on est doté n’est pas parfaite, plusieurs chose physiques sont invisible a l’oeil nu !!!

On va pas errer dans ceci c un autre sujet .

Une question pourquoi se forcer a renier la physicité (excusez moi l’expression) de l’au dela , ou est le mal dans ceci, si Allah dit sans relache, qu’il enlevera au paradis les causes de l’altérabilité, le mal la maladie, l’usure des choses … etc.

Et puis pourquoi se forcer a changer l’apercu physique en spirituel seulement juste a cause des facteurs du bas monde qui altérent tout ce qui est physique, si au début cest ses facteurs qui n’existaient pas, Allah ne l’est a créer que pour le bas monde, l’un n’empeche pas l’autre, il est dans la capacité d’Allah de créer un monde physique ou donnez lui n’importe quel nom et de le faire parfaitement, la preuve les anges, sont des etres inaltérables, il n’ya que le facteur du temps qui nous trompe et qui nous laisse a croire que tout s’use, alors que si le temps est levé ou suspendu, (rappelez vous le caractères temporisé du bas monde) comme is le temps ne s’applique que pour ici.

Enfin mon frère crois moi, croire que l’audéla n’est qu’une métaphore peut etre une mauvaise surprise le jour de sa mort.

moic’estmoi a écrit: Mon frere, je peut trouver ce livre dans quelle librarie? Il est vraiment serieux? Merci beaucoup de m’avoir informé.Barakallahou fik

Ma soeur, un conseil de quelqu’un qui a fait le tour de la question et qui a évité el hamdoullah grace a des gens de tomber dans les pieges de personnes ayant essayé de philosopher avec la religion, juste pour revenir a ta question, il est dit dans les hadiths authentiques du prophete Mohammed Salla Allah Alayhi wa sallam, que la femme dont le destin est le pardon d’Allah et de ce fait son paradis éternel, sera la femme de son mari si lui aussi a le meme destin … et de ce fait elle sera la plus belles d’entre ses épouses houris et Allah enlevera toute jalousie, toutes haine tout sentiment bas de leurs coeurs a deux, et si cette femme a été l’épouse de plusieurs hommes dans le bas monde il lui sera donné le choix entre ceux qui ont eu le meme destin qu’elle (paradis) et elle choisira avec son libre arbitre. Wa Allahou a3lam.

PS a Yacine : Je n’ai pas ton livre mais j’ai répondu a la lumière du résumé que tu a donné quant a la question de l’intérprétation métaphysique de la chose, donc si je me suis trompé je m’en excuse.

Message de Yacine le 30 Sep 2010, 14:00

Passenger a écrit:c en soi un mise en doute du pouvoir de dieu a la récréation d’un monde plus beau plus sensitif plus vrai que nature comme disent certains, s’il n’est déja créé, et ceci est une grosse erreur de 3AKIDA

Passenger, ton commentaire m’a ouvert les yeux et la théorie de la métaphore paradisiaque ne me parait plus crédible. Allahou A’lem.

En faisant des recherches sur ça, j’ai trouvé sur le net le chapitre du livre « Que dit vraiment le Coran » d’Al ‘Ajami où j’ai lu que les délices paradisiaques sont des métaphores et que ces délices sont avant tout philosophique. Je te laisse le lire (c’est long). Et inchallah je poserai la question a un ‘alim et je vous ferais partager sa réponse.

Premier degré : le Paradis matériel.

La description matérielle du Paradis emprunte à l’iconographie bédouine et décrit ce qui serait le plus agréable aux nomades du désert, une oasis de fraîcheur, la fin des déplacements incessants pour assurer sa survie. On constatera donc, que toutes les descriptions paradisiaques sont exactement conformes au mode de vie des bédouins contemporains du Coran. La raison en est simple : les « réalités » d’un univers indescriptible doivent être exprimées en termes concrets et faire appel à des notions courantes, afin d’être appréhendées par l’auditoire. Ex :

L’ombrage.

S56.V29-30. »Ils seront installés sous de grands arbres au port étalé, à l’ombre étendue. »

Cette fraîcheur est celle que l’on retrouve dans les jardins irrigués au coeur des oasis. Cette image est répétée des dizaines de fois.

S9.V72. »Aux croyants et aux croyantes, Dieu a promis de vastes jardins parcourus de ruisseaux… »

Le climat y sera idéal, loin des températures contrastées du désert.

S76.V13. »… Il n’ y aura plus de soleil brûlant ou de froid mordant. »

Bien évidemment ces riches oasis regorgent de fruits, l’aliment rafraîchissant par excellence.

S56.V32-33. »Abondance de fruits, inépuisables et libres d’accès »

La dureté du désert créait l’insécurité et imposait la frugalité au bédouin qui ne pouvait espérer deux repas quotidiens. Abondance et sécurité lui sont donc promises.

S19.V62. »Aucun propos futile, juste : « Paix ! », et nourriture matin et soir. »

Les hôtes du Paradis seront installés à la mode bédouine.

S88.V15-16. »Il y aura des coussins alignés sur des tapis étalés. »

Lors du mariage, l’habitant du désert procurait à la jeune épousée une tente personnelle. Le Coran reprend cette pratique en citant les Houris : archétype absolu de l’idéal féminin.

S55.V72. »Il y aura des Houris protégées sous leurs tentes. »

Vient en conclusion la dernière métaphore :

S75.V22-23. »Ce jour là, leurs faces resplendissantes contempleront leur Seigneur. »

Le Coran promet aussi aux nomades leurs boissons et aliments préférés.

S47.V15. »Voici une parabole du jardin Paradisiaque promis aux gens de piété : le parcourent des fleuves d’eau toujours pure, d’autres de lait au goût jamais altéré, d’autres d’un vin délicieux ou de miel pur… »

L’on peut déjà constater : « Voici une parabole du jardin Paradisiaque », que ce verset s’affirme clairement symbolique. Dans la culture Arabe l’eau représentait la pureté, le lait la science, le vin l’ivresse mystique, et le miel pur la quintessence de la connaissance.

Enfin, la jouissance de tous ces biens sera éternelle.

S98.V8. »Auprès de leur Seigneur ils auront comme récompense les jardins d’Eden parcourus de ruisseaux, ils y demeureront éternellement. Dieu sera satisfait d’eux et ils seront satisfaits de lui. Ceci est réservé à ceux qui craignent leur Seigneur. »

Remarquons que ce verset fait déjà allusion au deuxième niveau de compréhension de la réalité Paradisiaque, la présence de Dieu.

Deuxième degré : le Paradis spirituel.

La dualité des mondes a plus que jamais raison d’être pour le Paradis. Tous les grands théologiens de l’Islam ont souligné, qu’au-delà d’une description physique pour le moins circonstanciée, la réalité profonde du Paradis est d’ordre mystique.

Le Paradis n’est donc pas un lieu de plaisir à l’orientale, un vaste palais des Mille et une nuits aux harems secrets, n’en déplaise aux fantasmes des uns et des autres . Le Coran stipule, qu’en réalité, nul ne saurait saisir la vraie nature du « plaisir Paradisiaque ». Le Prophète Muhammad dans une tradition authentifiée, a lui-même commenté ce verset de la façon suivante : « … Dieu soulèvera le voile qui s’interposait entre Lui et ses créatures, et rien de plus précieux ne leur aura été donné que la vision de leur Seigneur. » On notera que ce ne sont point les yeux mais les  » faces » qui contemplent Dieu. Ceci est une allusion à ce que la mystique musulmane nomme Fanâ, c’est-à-dire l’extinction de l’être dans la « face » éternelle de Dieu. Il s’agit de l’état de félicité indicible, l’état extatique que tous les Saints et tous les Prophètes ont connu par expérience mystique de leur vivant et que tous les croyants connaîtront donc dans l’au-delà. Ceci est explicitement contenu dans le célèbre verset suivant :

Premier degré : l’enfer matériel.

L’enfer est donc avant tout l’image du désert surchauffé, étouffant.

S18.V29. »…Qui veut croie ou mécroie. Mais Nous avons préparé pour les injustes un feu dont la chaleur intense les cernera de toutes parts… »

La nourriture infernale elle-même rappelle les temps faméliques où le nomade, tel un chameau, consomme pour survivre les feuilles des rares arbustes du désert.

S88.V6-7. »Leur seule nourriture sera faite d’amers épineux, qui jamais ne nourrissent ni ne coupent la faim. »

Tout comme la chaleur ardente du désert, l’enfer brûlera en permanence la peau de ses hôtes.

S4.V56. »Ceux qui dénient l’évidence de Nos signes seront précipités dans le feu. Chaque fois que leur peau sera consumée nous les revêtirons d’une nouvelle peau afin qu’ils puissent encore goûter le châtiment… »

En opposition avec la paix et la sérénité qui règne au Paradis, les infernaux vivront dans la discorde et l’inimitié.

S38.V59. »…Il ne leur sera pas souhaité la bienvenue, ils vont être précipités dans l’enfer… »

Les hôtes de l’enfer vivront dans la discorde et la panique, point de félicité.

S41.V29. » Les dénégateurs diront : « Ô Seigneur, indique nous où sont ceux qui nous ont égarés, hommes ou djinns, que nous les foulions du pied et les enfoncions encore plus bas. »

S38.V64. » Les hôtes du feu se disputeront entre eux, cela est véridique. »

Deuxième degré : l’enfer spirituel.

A ce niveau, l’on retrouve l’image inverse du Paradis spirituel, à savoir : la contemplation extatique de la « face » de Dieu. Le Coran stipule que les hôtes de l’enfer seront éloignés de Dieu, à l’écart de la « parole » et du « regard » divin.

S3.V77. »… Ils n’auront aucune part dans l’au-delà. Au jour du jugement, Dieu ne leur adressera pas la parole et ne les regardera pas, il ne les purifiera pas, à eux le châtiment douloureux. »

C’est donc bien l’absence de proximité d’avec Dieu qui constitue la réalité du châtiment. Au demeurant, il est utile de noter que le terme arabe adhab, traduit par châtiment, signifie étymologiquement éloigner, refouler, tout comme laa’na, rendu par malédiction, signifie éloignement. Malédiction, éloignement de Dieu sont donc les synonymes indicatifs de l’enfer, ce qu’expriment très clairement les versets suivants :

S2.V161-162. » Quant à ceux qui persistent dans le dénie et meurent en dénégateurs, alors que sur eux s’abatte la « malédiction » de Dieu, des Anges et de tous les hommes. Ils demeureront éternellement ainsi, le châtiment ne leur sera pas allégé et il ne leur sera pas accordé de sursis. »

Au final donc, le Coran évoque le fait que les damnés seront comme en état d’absence à la béatitude divine, c’est-à-dire que contrairement au statut du bienheureux au Paradis, Dieu ne se manifestera pas à eux et de fait ils n’auront pas d’existence réelle.

S87.V12-13. »On le précipitera en un immense feu, il sera alors comme ni mort ni vivant. »

Une dernière question se pose : le Coran atteste-t-il de l’éternité du séjour en l’enfer ?

D’une part, l’on peut lire :

S41.V28. » La récompense des ennemis de Dieu sera le feu, demeure d’éternité. »

Mais d’autre part, l’on trouve le verset suivant qui indique que le châtiment peut être abrogé.

S6.V128. »… Il dira : « L’enfer sera votre séjour éternellement, à moins que Dieu en décide autrement… »

Plus précisément encore, voici un verset qui indique sans ambiguïté que le séjour en enfer, quoique prolongé connaîtra une fin.

S78.V23. » Ils demeureront dans la Géhenne durant des générations. »

Au demeurant, cette apparente contradiction de formulation ne fait qu’exprimer le fait, qu’au-delà d’une conception binaire du monde se réalisera l’unité. Ceci est rendu possible du fait que la miséricorde infinie de Dieu, principe supérieur et transcendant, s’étend et s’étendra à toute chose. Ex :

S39.V53. »…Ô mes serviteurs, quand bien même auriez vous été des plus outranciers, ne désespérez pas de la miséricorde de Dieu. Car, en vérité, Dieu pardonne tous les péchés. Il est tout Pardon et Miséricorde. »

Conclusion.

Du Coran, il ressort clairement que la dualité de l’âme humaine, dont l’expression est la coexistence du « bien et du mal », a pour correspondance la dualité des réalités de l’au-delà. L’objectif de ce discours coranique est d’inciter le croyant à s’appliquer autant que faire se peut à la réalisation du bien et d’éviter dans la mesure de ses possibilités de commettre le mal. Ce code, simple en apparence, accessible à tous, permet, quoi que l’on en pense, de diriger positivement l’effort de toute une vie.

Passée cette dichotomie de vulgarisation, l’on a pu constater que les réalités du devenir dans l’au-delà sont beaucoup plus subtiles. Mais, si ce discours avait été mis par trop en avant, convenons-en, c’eût été inciter à la paresse spirituelle et au relâchement moral.

Le Coran donc, tient compte à double titre de la faiblesse inhérente à la nature humaine. D’une part, en lui proposant une ligne de conduite claire basée sur l’ambivalence du Paradis et de l’enfer, du bien et du mal, et d’autre part, en lui rappelant qu’au-delà de ses propres limites, de ses réussites mais aussi de ses échecs, il trouvera par devant lui la miséricorde infinie de Dieu. Au final, et il ne s’agit là que de l’expression minimaliste d’une réalité ontologique indicible, pour les uns, se réalisera l’unité dans la « contemplation de Dieu », quant aux autres, les hôtes de l’enfer, ils disparaîtront à jamais de « l’existence à Dieu ».

Dans une tradition authentifiée du Prophète Muhammad, on peut lire symboliquement le récit suivant : « Lorsque Dieu créa le monde, il ordonna que tout soit mentionné par écrit. Lorsqu’Il eut considéré les actes des hommes, il fit déposer cet Ecrit au pied de Son trône et dit :  » Ma Clémence l’emportera toujours sur ma colère. »

Message de moic’estmoi le 30 Sep 2010, 20:15

Mes chers freres, je suis ravi d’avoir lancé se debat, car Allah nous demande pas seulement de lire le Saint Coran, mas de le comprendre, car Il nous dis sans cesse:  » Ceci est un signe pour les hommes qui reflechissant. » Et c’est exatement se que j’essai de faire… de comprendre la Parole Divine, car je tiens vraiment a gouter « les delices du paradis » et la, vous avez tous votre par de verité, car notre frere Passenger nous a dit tres bien qui Allah nous enlevera tout les torts, tous nous defaults comme la jalousie, la colere etc., mas le desir charnel et, surtout le desirs qui eprouvent les hommes envers plusieurs femmes n’est t’il pas un defaut aussi? Car nous savons tous qui l’homme eprouve se sentiment par apport a sa necessité de procreer, et, savons touts qui au paradis nous n’aurons pas cette necessité. Mon frere Yacine nous dit tres bien aussi qui le Prophete (PSAL) s’adressé a des beduins qui n’avions pas les memes valeurs que nous et c’est pour cette raisons qu’Allah nous interpelle a plusieurs reprise a reflexir sur ça parole, car elle est veridique, mas enignatique a la fois.

Pour moi, la meilleurs des delices au paradis ça sera le faite de vivre en paix, loin de la violence, de l’insecurité, et, surtout, aux cotés de ceux que j’aime, c’est pour ça que j’eté un peu angoissé par ce faite, car je n’imagine pas un paradis uniquement basé sur les biens materieux et charnell.

Qu’Allah vous benisse tous, et surtout, qu’Il nous donne de la Sagesse.

Message de Passenger le 01 Oct 2010, 11:39

Je comprend ton sentiment de stupéfaction mais sache que tu le vois avec un oeil et une ame de ce bas monde, moi je ne prétend pas de dire exactement ce qu’il en serait au paradis, mais je dis seulement que si Allah, décide que l’homme aura son plaisir au paradis avec sa femme si elle est au paradis et avec des houris, et que la femme son plaisir sera en fait de se retrouvé au paradis avec son homme si il est de ceux du paradis ou avec tout autre création qu’il pourra créer pour elle, et que personne ne trouvera ceci bizzarre et que personne ne trouvera ceci un défaut … je dis simplement IL PEUT car c lui qui peut tout faire, ecoute il y’a une invocation authentique pour s’aider a faire face a une chose difficile « Au dieu, il n’est de chose facile que celle que tu rend facile, et tu peut rendre la tristesse facile » « Allahouma la sahla ila ma ja3alta sahlan wa anta taj3alou al houzna sahlan in shieta »

Le musulman ne devra en aucun cas rester les bras croisés face a des interrogations qui n’ont pas lieu d’exister face a la toute puissance d’Allah, … Le jour ou tu ira au paradis, je te le souhaite, tu trouvera tout ce que Allah t’a donné, bien, car crois moi celui qui a créer l’existence, et qui a créer le paradis … ca ne lui surement pas échapé ce point la, tu crois vraiment que si tu ira au paradis et que tu y trouve ton mari avec des houris, tu ne va pas aimer ca ? peut etre pas ici dans ce monde mais si Allah dis que c comme ca et que tu va adorer ca tu le fera. L’astuce est l’absence de haine, de mauvais sentiments dans l’au déla il ne faut jamais comparer l’interaction de l’etre humain (corps et ame) actuel avec le monde de l’au délà car la premiere incompatibilité serait l’éternité, impossible avec ce corps la, donc pour s’adapter a l’éternité plusieurs choses seront changées par la sagesse d’Allah dans l’au dela, physiques certes mais spirituelles aussi, … un petit exemple, l’ennui, s’il ya lieu d’en avoir la bas, vivre 10000 ans serait ennuyeux, pourquoi alors dans l’audela les gens qui vivrons eternellement, ne ‘sennnuient pas ??? jamais personne ne pourra répondre a ca … Allah A3llam We allah yehdina, on n’est vraiment très petit;, miniscules meme par rapport tout ceci , meme les Anges de dieu si grands soient ils de par leurs tailles ou leurs grandeurs existentielles, sont dans la meme situation que nous quelque part, … C’est a peu pres ca l’unicité et la suprématie d’Allah … et c ca qui donne un sentiment unique envers lui de :

Crainte, Respect et Amour … indissociables crois moi

Message de Yacine le 01 Oct 2010, 17:49

Comme promis, j’ai quetionné un savant (les frères qui tiennent le site « doctrine malikite » http://www.doctrine-malikite.fr/). Apparement, Abou Nahla Al ‘Ajami n’est pas du tout un auteur recommandé tout comme ceux qui prétendent que les descriptions du Paradis sont des métaphores comme nous l’avait dit Passenger dès le début. Voici ma question et sa réponse :

On Thu, 30 Sep 2010 19:14:05 +0200, <zinou.dz@hotmail.fr>wrote:> Salam ‘aleykoum,> > Est-ce que les délices paradisiaques matériels (houris…) décrits> dans le Coran peuvent être considérées comme des métaphores comme on> peut le lire dans certains livres (« Que dit vraiment le Coran ? » du Dr.> Abou Nahla Al ‘Ajami par exemple) ? > > Barakallahou fikoum.

Sa réponse :

On a déjà répondu à propos de cette personne et qu’il faut éviter ces genres de personnes qui sortent du consensus de la Oumma! Il faut toujours revenir aux commentaires coraniques (Tafsîr) reconnus comme Al-qurtubî, Tabarî…lire: http://www.doctrine-malikite.fr/forum/M … 77275.html

Comme vous voyez il m’a donné un lien de leur site : le livre en question est bien « Que dit vraiment le Coran » même si il ne le précise pas car j’ai lu en effet dans ce livre que le mariage de la musulmane avec un non musulman est autorisé selon le Coran selon l’auteur. Il soutient aussi dans ce livre que le voile n’est pas obligatoire. Donc il sort du consensus des 4 madahib connus et reconnus.

  4 Responses to “Bref commentaire de Sami Aldeeb sur les textes de Dr Al ’Ajamî: Que dit vraiment le Coran?”

  1. Je n’ai pas lu la totalité de vos commentaires Sami, mais ce que l’on ressent, et je pense que ça répond à la question d’Haclimacli sur le sujet « Dr Al ’Ajamî: Guerre et paix, violence, terrorisme: Que dit vraiment le Coran? »:

    – toute personne, musulmane de surcroît, cherchant à lire le coNran différemment de la vision orthodoxe, met sa vie et celle de ses proches en danger.

    Cela donne bien l’impression que l’islam est verrouillé, cadenassé, scellé et que rien ni personne ne pourra le changer, d’où la nécessité impérieuse à l’interdire du Monde Libre!

  2. Les gens comme cet auteur font partie du problème. Dans la longue cohorte de calamités que constitue l’islam, ils arrivent tout à la fin, sorte de voitures-balais qui tentent de ramasser les quelques abrutis profonds à qui même 1000 ans de dawa hypocrite, de djihad sanglant, d’esclavagisme sans complexe (avec castration industrialisée pour les noirs, svp, autant pour le racisme arabe), de dhimma humiliante, de mutilations, de débilitations en tous genres au nom de dieu et du bien n’ont pas encore permis de comprendre que l’islam, c’est du caca de la pire espèce.

    Ces interprétations glandouilleuses à la tout-le-monde-est-beau-le-monde-il-est-gentil, c’est pour les niais-es, les attardé-e-s, les pauvres couillon-ne-s. Dans le monde réel, l’islam est essentiellement la sanctification du crime organisé. Et il en restera ainsi jusqu’à que les hommes le récrivent ou que dieu refasse l’homme.

  3. Il est bien que vous ayez rappelé l’émission IR sur les minarets. Je n’ai pas visionné l’émission, mais j’ai lu votre commentaire au sujet de la dispute entre Oskar Freysinger et ouardiri que l’on cherche à nous présenter comme un modéré, un gars ouvert au monologue, euhhh pardon, dialogue. En tout cas, c’est ce que laisser entendre un certain karl grünberg qui n’a jamais pu me dire s’il était juif ou non, ce n’est pas tout-à-fait le débat, mais cela est encore un indice sur certaines connivences entre élites musulmanes et juives, ces dernières faisant probablement énormément de tort à leur communauté.

    Par contre, je me demande si vous aviez répondu à ceux qui vous accusaient d’être dans le délire. Et au sujet de la sourate  » Le Voyage Nocture, Al Israa », je suis quasi persuadé que vous avez dû répondre mais que les ciseaux de la censure sont passés par là. Mais peut-être, fais-je un procés d’intention contre les modérateurs de la TSR. Mais comme j’y ai été confronté, je pense ne pas me tromper. Et à ce sujet, je faisais toujours une copie de mon message avec titre, date et heure de transmission du message. Je n’avais qu’à vérifier si c’était passé, dans le cas négatif, je repostais, sachnat que ce ne sont pas toujours les mêmes modérateurs et qu’ils ont des sensibilités différentes.

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


− 3 = deux

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>