mar 312011
 

Source: Mercredi 30 mars, j’ai regardé l’émission « C dans l’air » de France 5, consacrée au thème « Laïcité, les religions s’en mêlent » suite au texte publié par des autorités religieuses contre le débat sur la laïcité et/ou l’islam organisé par l’UMP.

Comme invités, il y avait Amar Lasfar (le fameux islamiste lillois de l’UOIF ami de Martine Aubry), le rabbin Gabriel Farhi, Dominique Reynié (le politologue sarkozyste sans cesse affolé par les peuples européens qui réclament simplement qu’on respecte leurs identités), Christophe Barbier (incontournable pilier du bistrot médiatique faussement politiquement incorrect), Dominique Chivot (un journaliste catho).

Nous avons droit à une heure et dix minutes de bien-pensance stupéfiante et de platitudes convenues ! Et pour cause : sur les cinq invités, il n’y avait aucun opposant, même modéré, à la dhimmitude généralisée et à l’islamisation de notre pays, si bien que les cinq complices pouvaient sortir toutes les âneries de la propagande officielle sans risque d’être contredits.

Ce plateau était typique de cette nomenklatura médiatique (et ici partiellement ecclésiastique) totalement déconnectée du peuple de France et de son opinion. C’était remarquable, cette bande de beaux parleurs qui se congratulaient entre eux sans se soucier de coller à la réalité, quand on sait qu’aujourd’hui en France plus de la moitié de nos concitoyens nourrissent un sentiment de méfiance ou d’hostilité envers l’islam, et à juste titre.

Alors l’islamiste Amar Lasfar avait tout le loisir de faire son numéro habituel de pleureuse sur les pauvres musulmans encore stigmatisés, et les quatre autres invités ne pouvaient qu’aller dans son sens et dire des monstruosités à tire larigot, et qu’il faut absolument qu’on construise des mosquées avec l’argent public parce que c’est pas juste, et que tout ça c’est la faute à Marine Le Pen, et si c’est pareil en Allemagne c’est à cause de Thilo Sarrazin et puis il y a ce « radicalisme laïque » insupportable, etc.

L’animateur Yves Calvi a bien tenté d’évoquer quelques « problèmes » posés par des musulmans (prières dans la rue, hôpitaux, etc.), et il s’est fait répondre par un concert unanime : mais non, tout cela c’est très très très marginal, il y a des intégristes dans toutes les religions, ça peut être résolu localement par le dialogue et la concertation, et il faut arrêter avec tout ça pour ne pas faire le jeu du Front national.

Autre exemple de désinformation. Yves Calvi a demandé à Amar Lasfar s’il était vrai qu’il est dit dans le Coran que l’un des objectifs de l’islam est de se répandre partout dans le monde. Amar Lasfar, ne voulant pas contredire son livre saint, a tout simplement esquivé la question en disant en gros que le Coran c’est compliqué et donc qu’un mécréant ne peut rien y comprendre et puis ce n’est pas le problème. Et les quatre autres carpettes de voler à son secours : c’est une question d’interprétation, comme avec tous les textes religieux, et blablabla.

Christophe Barbier, qu’on a parfois connu plus critique, a même osé dire : mais non, l’islam ne pose pas de problèmes en France, au contraire ce sont les musulmans qui rencontrent des problèmes pour exercer leur religion.

Dominique Reynié, comme à son habitude, nous expliquait du haut de sa science infuse que ces imbéciles peureux de Français continuent bêtement à s’accrocher à leur identité alors qu’ils devraient applaudir des deux mains la mondialisation heureuse et son corollaire qui est la présence d’un islam de plus en plus visible sur notre sol national.

Et tout était à l’avenant d’un bout à l’autre de l’émission. Le rabbin et le journaliste catho jouaient eux aussi leur rôle à la perfection. L’islam c’est une chouette religion, et on ne comprend pas pourquoi les Français refusent de s’enfoncer cela dans la tête. Oseraient-ils seulement tenir le même discours à leurs coreligionnaires d’Algérie, d’Arabie, du Soudan ? Ignorent-ils ce qui se passe pour les juifs et les chrétiens en Seine-Saint-Denis ou agissent-ils par peur de subir le même sort qu’eux ?

Amar Lasfar buvait du petit lait. Avec une telle bande de dhimmis à ses pieds, il était comme un coq en pâte.

Il fallait vraiment avoir le cœur bien accroché pour entendre un tel ramassis d’inepties et de contrevérités. Je n’en veux pas à Amar Lasfar et à son collègue rabbin, c’est leur job de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Quant au journaliste catho, on peut comprendre qu’il doit assurer sa gamelle à La Croix et Radio-Notre-Dame. Mais on peut par contre se demander pour qui roulent Christophe Barbier et Dominique Reynié, incapables de la moindre critique et du moindre sens des réalités dès qu’il s’agit de la religion islamique. Et ça ose se prétendre journaliste ou politologue ?

Je suis écœuré de voir un spectacle aussi affligeant sur une chaîne du service public, payé par notre redevance de mécréants pour mépriser nos inquiétudes et nos problèmes. C’est de la propagande d’un autre siècle, tout juste digne d’un régime soviétique ou d’une république bananière.

Après avoir vu cette émission, j’imagine que de nombreux téléspectateurs ont eu le même dégoût que moi, et c’est ce genre de foutage de gueule qui pousse certainement nombre d’entre eux à vouloir voter pour Marine Le Pen ou le Front national.

Les cinq invités s’étonnaient et s’indignaient comme un seul homme de « la montée des extrêmes-droites en Europe ». Car évidemment pour eux c’est être « extrémiste » que de vouloir défendre son identité nationale et le droit de vivre en dehors de la charia, alors qu’ils ne trouvent pas « extrémiste » qu’on revendique son identité mahométane en beuglant en arabe, le cul en l’air au milieu de chaussées parisiennes ou marseillaises ou en réclamant de se baigner en burka dans les piscines municipales. On culpabilise les victimes et on victimise les coupables. C’est insensé, c’est fou, c’est surréaliste, « c’est dans l’air » mais certainement pas dans notre air à nous autres Français !

Ces cinq bonimenteurs (et menteurs tout court) se rendent-ils seulement compte qu’ils viennent de contribuer très largement à cette « montée » de l’exaspération de nos concitoyens contre l’islamisation de leur pays, et contre la complicité inconsciente ou intéressée des idiots utiles du petit écran ?

Roger Heurtebise

———————

Si vous avez apprécié cet article, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir directement les futurs articles. Visitez aussi mon site pour télécharger gratuitement de nombreux articles et ouvrages.

  9 Responses to “Concours d’aplaventrisme et de dhimmitude dans une émission « C dans l’air »”

  1. J’ai regardé les 20 dernières minutes!

    Franchement minable!

    Après j’ai zappé sur Canal+ (en clair), il y avait l’espèce de dinosaure qui a été garde des sceaux du temps de mittérand! Tout aussi minable que ceux qui étaient présent dans l’émission de C dans l’air. Et le discours qu’il tenait était tout aussi ranci que celui qu’il a tenu sur France Inter:

    http://www.fdesouche.com/188738-robert-badinter-denonce-la-«ghettoisation-morale-des-musulmans»-video

    c’est le genre de sinistre qui devra IMPERATIVEMENT être jugé lorsque la Démocratie aura gagné sa guerre contre l’islam, guerre que l’islam lui a déclarée, pour les torts qu’il aura fait aux Français. Et exceptionnellement, pour tous ces individus, il faudra rétablir la peine de mort.

  2. Et j’aurais pu ajouter, car j’ai parlé de France Inter, organe de propagande du système. Je ne sais pas à quel point ils sont mouillés, mais il faut savoir qu’une de ses présentatrices, sophia aram, a traité de « gros cons » les citoyens français qui votent pour Marine Le Pen. Un élu FN a appelé plusieurs fois France Inter pour manifester son mécontentement sur la manière dont les électeurs du FN sont traités. Il a eu non seulement le droit à la visite de ce que l’on pourrait qualifier de gestapo, mais il a été emmené au poste menotté et gardé à vue pendant quelques heures:

    http://www.fdesouche.com/194753-sophia-aramfront-national-radio-france-rappele-a-l-ordre-par-le-csa

    Il y a quelque chose de franchement pourri dans le francistan.

  3. J’ai regardé totalement effarée de tant de désinformation et langue de bois, sinon mauvaise foi ! Yves Calvi a bien essayé quelques pièges, coup d’épé dans l’eau hélas. Tout du faux c…

    J’ai envoyé une question sms qui n’est hélas pas passée mais j’aurai aimé voir la tête et entendre la réponse d’ Amar Lasfar à mon message demandant quelques éclaircissement sur ses propos :

    Amar LASFAR, recteur de la mosquée de Lille-Sud, Président de la Ligue islamique du Nord, l’un des meneurs de l’UOIF, proche de Tariq RAMADAN et ami de Martine AUBRY: « Dans l’islam, la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » – « L’assimilation suppose que les populations islamiques se fondent à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique; il n’y aura pas de dérogation à cette règle ».

    source relative aux déclarations d’Amar LASFAR
    Entretien dans la revue « Homme et migration » de 1999. Cà ne date pas d’aujourd’hui, mais l’homme sévit toujours à Lille où il est en « odeur de sainteté » auprès de Martine AUBRY.

    • Tout du faux c…. je voulais parler d’Amar Lasfar pas d’Yves Calvi bien entendu.

      • Mais ça ne m’explique pas pourquoi ce ne sont jamais des gens bien au fait de cette secte qui sont invités, et lorsqu’ils le sont, en général on les fait taire?

        • Si Professeur Sami était invité par exemple, tous leurs arguments seraient démontés, et la France saurait la vérité, omerta donc encore et toujours. Ils font l’autruche et c’est très grave. Malika Sorel est déjà intervenue mais si peu… Une église a été saccagée dans l’Hérault entre 50 000 et 100 000 euros de dégâts mardi 29 mars cela non plus on n’en parle pas.

  4. Je vous parlais d’une France rancie!

    La Suisse ne vaut pas mieux:

    http://fouthese.com/2011/03/la-censure-se-precise/

  5. Devant ces situations, si on proteste en invoquant le fair-play, etc., on se fait jeter. Une autre technique, c’est, avec des arguments en béton armé, de façon répétée, faire prendre conscience aux journalistes qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans leur profession. Que, à force de continuer comme ça, ça sera Internet à 90 %, médias classiques à 10 %.

    Le pauvre tâcheron du journalisme, bien scrupuleux, s’il devait participer à une telle émission, qu’est-ce qu’il ferait ? Il ferait payer un étudiant en journalisme pour lui rédiger un bon mémo sur Amar Lasfar, autre invité de l’émission, chargé de représenter le point-de-vue musulman sur le thème à débattre, qui, par un hasard extraordinaire, a à voir avec l’islam. Lasfar, c’est qui ? Il a dit quoi ? Citations précises, datées et tout ? Quels sont ses amis ? Tu me fais une fiche précise dans les trois heures.

    Maintenant je prends un type comme Christophe Barbier. C’est un monsieur « brillant », très important, directeur de l’Express, très occupé, invité ici et là. Il sait tout sans jamais avoir rien appris. On est dans le journalisme généraliste par science infuse. On peut improviser sur tout, pas de problème. Là c’est la classe internationale. Vous pensez qu’il va s’abaisser à s’informer sur Lasfar, le Barbier ? Je ne parle même pas de l’islam. Il s’en tape complètement. L’islam, c’est quoi, déjà ? Ah, oui, une religion. On va tout de même pas s’emmerder avec ça. Mais les musulmans, ils ont beau être un peu cons (y sont « croyants », hein), y sont sympas, on fait rien qu’à leur leur faire des misères.

    Bref, l’émission n’est pas préparée. Idem pour les autres.

    C’est exactement le modèle du politique français. Les politiques français sont les champions du monde du cumul des mandats et responsabilités diverses. Je sais qu’ils ne dorment, que d’un œil, trois heures par nuit, mais tout de même, ils font fort.

    Bref, il faut se rendre à l’évidence, je ne m’en rendais pas compte autrefois, une partie non négligeable de nos élites sont tout simplement, euh, comment dire ? Incompétentes professionnellement.

    On peut tenter de leur démontrer, gentiment, poliment, pas comme je fais ici, que ça serait pas mal si… Qu’il vaudrait mieux que… Peut-être que, au bout d’un certain temps, on verrait des petites améliorations. Peut-être. Pas sûr.

  6. Pas de laïcité sans laïcité du pénis !

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


2 − = un

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>