jan 192011
 

Source: NICOLAS BLANCHO Le président du Conseil central islamique suisse a invité trois célèbres prédicateurs controversés à s’exprimer le 19 février prochain au Palais des Congrès de Bienne.

NICOLAS BLANCHO Le président du Conseil central islamique suisse a invité trois célèbres prédicateurs controversés à s'exprimer le 19 février prochain au Palais des Congrès de Bienne.

Trois prédicateurs sous la loupe

Réunir un millier de musulmans à Bienne, c’est l’intention affichée par Nicolas Blancho, président du Conseil central islamique suisse (CCIS). «Notre organisation est capable d’absorber tous les points de vue: nous sommes ouverts à tous», plaide le musulman biennois. Mais les trois orateurs controversés invités au Palais des Congrès le 19 février sont sous la loupe de l’Office fédéral des migrations (ODM).

L’an dernier, c’est le prédicateur islamiste allemand Pierre Vogel qui était son invité à Disentis (GR), la parole lui ayant été refusée au Volkshaus de Zurich et sur la place Fédérale. Cette fois encore, l’ODM veille au grain: «Nous analysons la situation avec la police fédérale et les autorités cantonales, comme nous l’avons fait à Disentis», indique son porte-parole, Michael Glauser. L’ODM dira au dernier moment si les orateurs sont autorisés à entrer en Suisse. Qui sont-ils?

Yvonne Ridley est une journaliste britannique qui s’est convertie à l’islam deux ans après son arrestation par les talibans, alors qu’elle réalisait un reportage en Afghanistan. Engagée par des médias iraniens, elle soutient les Frères musulmans, une organisation favorable à la charia.

images?q=tbn:ANd9GcTTW6UO7K2pUZH_p_ry0zQ_3zeqMlhjVWEqLHj9Q2Cl274HyUMFJA

Shefqet Krasniqi a choqué les catholiques en 2009. Imam de la grande mosquée de Pristina, il a déclaré que «Mère Teresa faisait partie des enfers», parce qu’elle n’était pas musulmane. Ce sympathisant des wahhabites passe pour un promoteur du courant fondamentaliste.

images?q=tbn:ANd9GcQVQML9w9KEvAw3SPegafsF9UAo403uP-tjUA0DPSJ_WlOSuEluwQ

Yusuf Estes est un ancien aumônier des prisons américaines qui participe à des émissions éducatives pour les jeunes musulmans anglophones sur des chaînes de télévision islamiques. Il désapprouve l’enseignement public pour les enfants musulmans et milite pour des écoles coraniques.

images?q=tbn:ANd9GcQg5hRf-K2k6nNWMO2TniVuEGW6Gwgrl5MxeR3TtWHCpXKziHzv

«Nous avons invité des célébrités représentatives du monde islamique, sans toujours partager leurs points de vue», indique Nicolas Blancho, pour qui ces orateurs sont «très pacifiques». Qu’en pense le président de l’Association suisse des musulmans pour la laïcité (ASML), Ali Benouari? «Tout ce qui favorise le dialogue est bon à prendre. Ecoutons-les au nom de la liberté d’expression: depuis quand les idées sont-elles dangereuses?»

Au CCIS, le chargé de communication Abdel Azziz Qaasim Illi assure que les trois orateurs parleront de «la façon de concilier l’identité islamique avec l’époque moderne». C’est d’ailleurs le thème de la conférence annuelle. Contesté à Neuchâtel pour avoir écrit sur Internet «n’oubliez pas (…) la ceinture explosive pour les gens qui trahissent», le réfugié politique tunisien Larbi Guesmi n’a pas été invité. «Nous n’avons aucune affiliation avec lui», tranche Abdel Azziz Qaasim Illi.

Nicolas Blancho craint-il des débordements? «Pas de notre part, mais je crains des organisations qui ferment leurs portes», dit-il, sans mentionner l’UDC. A Bienne, le maire, Eric Fehr, justifie la location du Palais des Congrès: «Nous respectons la liberté de croyance et de réunion. Il ne nous appartient pas d’effectuer un tri.»

Question: Qui paie le voyage de ces prédicateurs et la location de la salle? On sait que le Conseil central islamique suisse est stipendié par l’Arabie saoudite, pays qui interdit l’entrée de la Bible et la liberté de culte aux non-musulmans sur son territoire, finance les mosquées en Suisse, et distribue le Coran gratuitement dans le Salon du Livre à Genève. Ne doit-on pas exiger le respect du principe de la réciprocité?

  5 Responses to “Avec des amis comme Nicolas Blancho les musulmans n’ont pas besoin d’ennemis”

  1. Il faudrait commencer en respectant le Principe … de la Logique.
    Dépuis quand les Islamiques/-istes soutiennent la Liberté d’Expréssion (voir Commentaire de Ben Alouari)?
    Est-ce qu’ils la soutiennent aussi chez eux, à la Maison (qui n’est pas la Suisse, désolée),
    et notamment pour ce qui concerne les Discours NON-ISLAMIQUES en Terre islamisée?

    Les Blanchos (Blanches) convertis/-es à l’Islamisme,
    ils l’ont tout-à-fait fait « grâce » à l’Islamisme même,
    et non pas en créant eux-/elles-mêmes un Mouvement qu’ils/elles ont appellé « Islam »,
    pour lequel ils partagent et ils « dawent » (pratiquent la Daw’a).
    (Il faut le rappeller car souvent on considère ces Convertis/-es comme des foux/folles,
    et ils/elles le sont,
    à cause de leur « Blanchété » – Occidentaleté -:
    ce n’est pas ça. Leur Folie islamique/-iste est due à l’Islamisme,
    et non pas le contraire.
    Dans l’Islamisme ils/elles ont trouvé la juste « Shari’a » (le juste Chemin) pour exprimer leur
    Malaise – psychologique/psychiatrique -).

    L’Islamisme c’est de la Maladie.

    Belle Journée, belle Année.

  2. Exiger le respect du principe de la réciprocité est impeccable dans notre logique, mais, comme Sami Aldeeb le sait mieux que quiconque, c’est impensable au vu de la doctrine de l’islam. Evidemment, on peut insister là-dessus pour mettre publiquement les docteurs de l’islam devant le point litigieux. Mais le minimum serait, en application du principe « Charbonnier est maître chez lui », d’exiger le respect de nos lois, et même de nos coutumes, qui constituent une composante énorme de notre culture. Exemple : l’affaire récente en France de la formation d’infirmiers au fait religieux (en fait surtout à l’islam), qui aboutit à demander aux futurs infirmiers de ramasser un coran (avec une minuscule) en arabe avec un linge. J’ai dit ce que j’en pensais sur le blog « Expression libre » de LOmiG, à propos de l’article « Que penser des Assises de l’islamisation ? », 28 décembre 2010, mes commentaires du 14 janvier, 17 janvier, 18 janvier 2011. Si nous exigeons des autorités des Maldives qu’elles lèvent l’interdiction d’introduire sur leur territoire une bible (ou les écritures du bouddhisme, du sikhisme, du bahaisme, etc.), nous échouerons. Mais nous, nous devons exiger le respect de nos coutumes. Mais nous sommes trop sots pour le faire, alors que c’est la moindre des choses. Nous avons donc des responsables universitaires qui, avec la meilleure bonne volonté du monde, forcent leurs étudiants à s’auto-dhimmifier. Il y a une confusion entre la politesse, le respect des personnes, et l’acceptation implicite d’éléments de la doctrine de l’islam. D’où percolation de la charia.

  3. @Curmudgeon
    Merci de m’avoir signalé l’histoire de ramasser du Coran avec une couverture. Je viens de trouver l’article dans Le Parisien et je l’ai reproduit dans le blog.
    Même si c’est difficile de faire respecter le principe de la réciprocité, il est essentiel d’y insister pour trois raisons:
    – Les musulmans ne respectent que les gens qui ont des couilles. Les lâches comme nos politiciens, nos responsables religieux et nos idiots utiles ils en abusent en bonne conscience. Après tout, un mouton est fait pour être mangé par un loup. C’est la loi de la nature. Pour être respecté il faut traiter d’égal à égal.
    – C’est un devoir de charité envers les musulmans pour les faire évoluer.
    – C’est un devoir de charité envers les persécutés dans les pays musulmans. Qui ne dit mot consent.
    J’invite mes lectrices et lecteurs à me signaler tout article et vidéo qui leur semblent intéressants en rapport avec l’islam. Je ne peux malheureusement tout contrôler.

  4. Il paraît qu’une manifestation anti-islam est prévue le 19 février à Bienne.
    A tous ceux qui refusent l’islamisation de nos contrées, rendez-vous vous est donné dès 09h00 au centre-ville vers les parcs situés vis-à-vis de la piscine couverte et le bâtiment appelé « la coupole ».
    Cette manifestation sera maintenue tant que celle du suise d’origine espagnole blancho sera maintenue.
    A faire suivre.

  5. Cette manifestation est maintenue pour demain:

    http://pretorien-suisse.over-blog.fr/article-bienne-samedi-19-fevrier-mise-au-point-4-toujours-s-r-sans-reponse-67486793.html

    Il faut également savoir qu’il y aura la présence d’un imam KOSOVAR controversé et qui a reçu l’autorisation d’entrée en Suisse délivrée par nos autorités. Cette autorisation a-t-elle été délivrée afin de confondre blancho et ses éventuels liens avec l’islamisme (euphémisme par ailleurs)?

    http://www.lematin.ch/actu/suisse/imam-kosovar-controverse-bien-present-bienne-386018#comments

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


− six = 1

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>