oct 082009
 

Point de vue des initiateurs et des opposants

Une initiative populaire a été déposée le 8 juillet 2008, pourvue de 113 540 signatures valables, visant à introduire dans l’article 72 de la Constitution un troisième alinéa qui interdit la construction de minarets en Suisse. Les trois passages suivants pris du site des initiateurs résument leurs motivations:

- Le minaret en tant que bâtiment n’a pas de caractère religieux, mais il est le symbole d’une revendication de pouvoir politico-religieuse qui, au nom d’une dite liberté religieuse, conteste des droits fondamentaux, par exemple l’égalité de tous, aussi des deux sexes, devant la loi. Il symbolise donc une conception contraire à la Constitution et au régime légal suisse.

- L’initiative vise à garantir durablement en Suisse la validité illimitée du régime légal et social défini par la Constitution. Les tentatives de milieux islamistes d’imposer en Suisse aussi un système légal fondé sur la sharia sont ainsi stoppées.

- Cette initiative ne restreint en revanche pas la liberté de croyance qui est garantie dans la Constitution comme un droit fondamental.

Le Parlement et le Conseil fédéral recommandent au peuple de rejeter cette initiative. Leurs motivations peuvent être résumées comme suit:

- Elle viole la liberté religieuse.

- Elle n’empêchera pas la construction de mosquées, pas plus qu’elle n’empêchera certains milieux musulmans intégristes de prêcher des thèses peu compatibles avec les valeurs de notre ordre juridique.

- Elle menace la paix religieuse et risque de radicaliser une partie de la population musulmane.

- Elle risque de susciter des réactions d’incompréhension à l’étranger et la menace d’attentats terroristes visant la Suisse pourrait également s’intensifier.

- Elle peut avoir des répercussions négatives sur notre économie.

Le message fédéral précise que l’autorisation de construction de minaret « peut être assortie de conditions et de charges, interdisant par exemple que le minaret soit utilisé pour des appels à la prière ».

Le 9 septembre 2009, les Évêques suisses ont pris position contre cette initiative. Il en est de même du Conseil suisse des religions et de la Commission fédérale contre le racisme. Mais le dernier mot appartient au peuple qui est appelé à se prononcer le 29 novembre 2009 pour ou contre la construction des minarets en Suisse.

Je voterai oui pour l’initiative

Personnellement je voterai pour l’initiative contre les minarets, pour les raisons suivantes:

1) L’interdiction des minarets ne viole pas la liberté religieuse

Ceux qui sont contre cette initiative estiment qu’elle viole l’article 15 chiffre 1 de la Constitution suisse qui dispose:

La liberté de conscience et de croyance est garantie.

Mais en réalité l’interdiction des minarets en Suisse ne viole pas cette liberté. Les minarets ne sont nullement nécessaires pour la prière. Le musulman peut prier en tout lieu, à condition qu’i

l soit propre. Et cette initiative n’interdit ni la prière, ni la construction des mosquées. Personnellement j’ai autorisé à des musulmans à prier dans ma propre maison.

2) Les minarets risquent de mettre en danger la paix confessionnelle

Les minarets ont servi de tout temps à appeler à la prière. Il ne s’agit donc pas d’une simple construction de décoration. Il suffit d’aller au Caire pour comprendre que les minarets sont une source de nuisance publique qui révolte même des musulmans, certains demandant à couper les fils d’électricité afin de mettre fin à la cacophonie qu’ils génèrent.

Certes, le Conseil fédéral peut exiger que les minarets ne soient pas utilisés pour appeler à la prière. Mais une fois les minarets construits, les musulmans ne vont pas s’arrêter là, et demanderont qu’ils puissent les utiliser à appeler à la prière comme font les chrétiens avec leurs cloches, invoquant le principe de la réciprocité. Ceci ne va pas tarder à provoquer des tensions mettant en danger la paix confessionnelle. Or, la paix confessionnelle est autant un principe constitutionnel que la liberté religieuse. Il est prévu par l’article 72 al. 2 de la Constitution suisse qui dispose:

Dans les limites de leurs compétences respectives, la Confédération et les cantons peuvent prendre des mesures propres à maintenir la paix entre les membres des diverses communautés religieuses.

Si les musulmans estiment que l’appel à la prière est une manifestation publique faisant partie de la liberté religieuse, il est possible de le faire aujourd’hui sans recourir à des minarets, en réglant leurs téléphones portables, leurs télévisions, leurs radios et leurs ordinateurs personnels comme on le fait pour le réveil.

Certains diront que si l’on interdit aux musulmans d’avoir des minarets, il faut aussi interdire aux chrétiens d’avoir leurs cloches. Mais personne n’empêche ceux qui sont dérangés par les cloches de faire une autre initiative visant à les interdire. Et le peuple sera alors appelé à se prononcer sur une telle initiative comme on le fait contre les minarets.

3) Ouvrir le débat sur toutes les questions

Les musulmans en Suisse sont passés de 16’353 en 1970 à 310’807 en 2000, selon les chiffres officiels de la Confédération. Forts de leur nombre, ils ne cessent d’afficher publiquement leurs revendications qui ressemblent à des poupées russes (matriochkas). Le nombre de ces revendications ne cesse de croître: le port du voile et de la burqa, la non participation aux cours de natation, l’abattage rituel des animaux, les cimetières séparés, la non mixité dans les soins hospitaliers, la création de tribunaux religieux musulmans, etc. La construction des minarets ne fait que s’ajouter à ces revendications.

L’initiative contre les minarets devrait être une occasion pour ouvrir le débat sur l’ensemble des revendications des musulmans pour voir dans quelle mesure ces revendications peuvent être satisfaites ou rejetées. Et il est essentiel de faire comprendre aux musulmans que la Constitution suisse leur reconnaît des droits, mais leur impose aussi des devoirs.

Ceux qui soutiennent la construction des minarets en Suisse invoquant le chiffre 1 de l’article 15 de la Constitution, oublient les autres chiffres qui disposent:

2) Toute personne a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté.

3) Toute personne a le droit d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir et de suivre un enseignement religieux.

4) Nul ne peut être contraint d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir, d’accomplir un acte religieux ou de suivre un enseignement religieux.

Or, les musulmans sont loin de respecter ces trois chiffres. Alors qu’ils pratiquent le prosélytisme en Suisse, ils interdisent à tout musulman de quitter sa religion. Je connais des musulmans convertis au christianisme qui cachent soig

neusement leur nouvelle religion pour ne pas se faire agresser par les musulmans. Dans les mariages mixtes, le droit suisse laisse aux deux conjoints le droit de décider de la religion de leurs enfants, alors qu’en réalité le conjoint musulman impose sa propre religion à ses enfants. L’article 14 de la Constitution dispose que « le droit au mariage et à la famille est garanti« . Or, les musulmans permettent le mariage d’un musulman avec une non-musulmane monothéiste, mais exigent de celui qui veut épouser une fille musulmane de se convertir à l’Islam, violant aussi bien la liberté religieuse que le droit au mariage.

Signalons aussi qu’un bon nombre de pays musulmans dont proviennent les musulmans ne respecte pas la liberté religieuse des non-musulmans. C’est notamment le cas de l’Arabie saoudite qui construit les mosquées en Suisse et ailleurs, mais qui interdit toute présence d’églises sur son territoire, et emprisonne et expulse toute personne qui accomplit un culte religieux non-musulman avec d’autres, même dans sa propre maison. Dans d’autres pays (pas tous), les églises sont soumises à des attaques de la part de la foule musulmane, et les autorités publiques soumettent à des conditions impossibles la construction, voire la reparation des églises sur leurs territories. Ces pays ne manquent pas à critiquer la Suisse à cause de l’initiative contre les minarets, mais ils oublient le non-respect de la liberté religieuse des non-musulmans sur leurs territories. Il faut donc le leur rappeler et leur expliquer que l’interdiction des minarets en Suisse n’empêche pas les musulmans de pratiquer leur religion ouvertement et d’avoir leurs lieux de culte.

4) Naïveté des Églises et de la Commission fédérale contre le racisme

La position des Églises et de la Commission fédérale contre le racisme en faveur de la construction de minarets en Suisse n’est pas sans rappeler que ces autorités « morales » ont pris position aussi en faveur de l’abattage rituel et en faveur de cimetières religieux séparés. Ce faisant, ces autorités font preuve d’une naïveté magistrale. Rappelons aussi que la Commission fédérale contre le racisme critique, à juste titre, toute discrimination dont sont victimes les musulmans, mais jamais elle n’a pris position contre les discriminations générées par les normes musulmanes ou les musulmans. Ce faisant, cette Commission, au lieu de combattre la xénophobie et le racisme, ne fait que les encourager.

Pour les raisons susmentionnées, je voterai pour l’initiative contre les minarets et j’invite tous les Suisses à faire de même, dans l’intérêt de la paix confessionnelle en Suisse…. et dans l’intérêt des musulmans.

Sami Aldeeb

www.sami-aldeeb.com

  28 Responses to “Oui à l’initiative sur les minarets”

  1. « L’initiative contre les minarets devrait être une occasion pour ouvrir le débat sur l’ensemble des revendications des musulmans pour voir dans quelle mesure ces revendications peuvent être satisfaites ou rejetées. »On peut néanmoins s’interroger quant à la portée de tels contacts. Dans une religion aux structures aussi informelles que celles de l’Islam, qui engage réellement qui ? Et pour combien de temps dans l’optique d’une croissance continue de la communauté ?La question se pose d’autant plus qu’à chaque revendication supplémentaire, seront brandies la paix confessionnelle, la tolérance et l’observance d’une réciprocité équitable.

  2. C’est dommage de retrouver les mêmes remarques stériles et hors propos, écrits par les mêmes par « copié-collé », sur différents blogs. Prononçons-nous sur l’objet du référendum qui demande que: « la construction de minarets (soit) interdite ». Alons ne nous couvrons pas de ridicule, ne nous attirons pas l’attention d’une frange fanatique et dangereuse et, surtout, ne votons pas un texte inapplicable (cliquez sur le lien ci-dessous pour les raisons). Mettons toutes nos énergies pour défendre nos valeurs de tolérance, d’ouverture, de laïcité et de démocratie. C’est ça le vrai enjeu de ce vote.http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/10/07/une-minaret-c-est-quoi-exactement.html

  3. Tes écris (Mr le Palistinien)me rappelle le fameux Chalabi (Mr l’irakien) qui a trompé par sa haine aveugle pour Saddam Hossein et par l’appât du gain l’administration américaine sur les armes nucléaires irakienne, et qui a causé un échec irréparable et tragique à la politique étasunienne dans le monde.Savez-vous actuellement comment on l’appelait en USA? Je vous laisse le soin de recherche… J’espère que les autorités suisses apprendre la leçon américaine.

  4. Pendant sept ans, j’ai habité à Lausanne. A côté d’un temple. Pendant 7 ans, chaque dimanche matin, dès 9h. et pendant 15 minutes, j’ai « subi » les cloches sonnant à tout volée à moins de 50 mètres de ma fenêtre. Je n’ai jamais lancé d’initiative contre les clochers…Cela ne m’empêchera pas de voter contre l’initiative.Le minaret est un attribut d’une mosquée. Il sert pour l’appel à la prière. Et alors ? Il ne faut plus construire de stades parce qu’il y a des « hooligans » ? Enfin, faut-il vraiment mobiliser toute le peuple suisse, alors qu’il y a 4 minarets en Suisse ? De quoi avez-vous vraiment peur ?

  5. Pendant sept ans, j’ai habité à Lausanne. A côté d’un temple. Pendant 7 ans, chaque dimanche matin, dès 9h. et pendant 15 minutes, j’ai « subi » les cloches sonnant à tout volée à moins de 50 mètres de ma fenêtre. Je n’ai jamais lancé d’initiative contre les clochers…Cela ne m’empêchera pas de voter contre l’initiative.Le minaret est un attribut d’une mosquée. Il sert pour l’appel à la prière. Et alors ? Il ne faut plus construire de stades parce qu’il y a des « hooligans » ? Enfin, faut-il vraiment mobiliser toute le peuple suisse, alors qu’il y a 4 minarets en Suisse ? De quoi avez-vous vraiment peur ?

  6. AnaxagorePersonne ne vous interdit de lancer une initiative contre les cloches. Et si vous arrivez à convaincre les gens, votre initiative passera. Il est aussi possible que je vote en faveur de votre initiative.Appeler à la prière? Ceux qui veulent prier peuvent régler leurs montres, leurs ordinateurs, leurs téléphones portables, leurs radios, leurs télévisions à l’heure de la prière, et le tour est joué. Pourquoi faut-il appeler à la prière ceux qui ne veulent pas prier?

  7. Lorsqu’il s’agit de préserver les droits , libertés, us et coutumes des populations non-islamiques en Suisse, la langue de bois n’est plus de mise.Avez-vous envisagé qu’il puisse aussi être question de protection des différentes croyances en Suisse?De protection des personnes qui ont fui quelque chose qu’elles ne souhaitent pas retrouver ici?Vous êtes-vous demandé pourquoi nous n’avons aucun malaise avec les personnes d’autres religions et croyances que l’islam?

  8. « qu’il y a 4 minarets en Suisse ? De quoi avez-vous vraiment peur ? »Des 296 suivants, philosophe ! :o)Bien des choses à Clazomènes.

  9. Si l’initiative contre les minarets est rejetée, les milieux islamistes auront le vent en poupe et multiplieront les revendications.Les minarets vont être construits dans chaque commune où se trouvent des musulmans, aidés en cela par l’Arabie saoudite et autres pays peu respectueux de la liberté religieuse. Poursuivant la politique du saucissonnage, les musulmans forcément demanderont l’utilisation des minarets en invoquant le principe de la réciprocité (pourquoi les cloches et pas les muezzins?) et en menaçant la Suisse d’attentats et de sanctions économiques en cas de refus.Et la conséquence? Nous aurons une réaction violente de la part des non-musulmans, et on assistera à la montée de la xénophobie. Le sang coulera à flot, et les musulmans seront les premiers perdants. Nous paierons alors le prix fort de la bêtise.Pour cette raison, j’invite tous les Suisses, et en premier lieu les Suisses de religion musulmane, à voter en faveur de l’initiative contre les minarets, afin de sauvegarder la paix confessionnelle en Suisse. Il en va de l’intérêt de la Suisse, mais aussi de l’intérêt des musulmans eux-mêmes.

  10. je ne suis pas suisse (beau pays que j’aime) mais je m’inscris à cette philosophie..non agressive…de Sami Aldeeb.Vivre en paix est une chose difficile et délicate..Ne soyons pas dupes…la montée de l’Islam aime employer la force sous toutes ses formes..avec beaucoup d’habileté…et ne cache pas sa volonté expansionniste.

  11. Je pense que les minarets devraient être interdits dans tous les pays européens (et pas seulement en Suisse) afin de préserver la paix confessionnelle. En France, un Comité s’est constitué contre l’édification d’une mosquée avec un minaret de 10 mètres de haut, à Bayonne. Dans un communiqué d’avril 2009, on peut lire : « Le paysage traditionnel, pérennisé depuis des centaines d’années en France et au Pays basque, c’est le clocher et les flèches de nos cathédrales. Même le candidat Mitterand l’a utilisé pour sa campagne électorale… (allusion à l’affiche de la campagne 1981 « La force tranquille », où François Mitterand posait devant un village de France avec son église surmontée d’un clocher traditionnel).

  12. Si l’initiative contre les minarets est rejetée, les musulmans vont faire des demandes de construction de minarets dans chacune des 2636 communes où se trouvent des musulmans, aidés en cela par l’Arabie saoudite. Et il y aura des recours contre de telles constructions à ne plus finir, occupant les avocats et les tribunaux, et envenimant les relations entre les musulmans et les non-musulmans.Il faut fermer préventivement cette porte de discorde, une fois pour toutes. Les musulmans ont le droit à des lieux de culte pour prier, mais pas de minarets pour crier. Sans la paix confessionnelle, tout le monde y perdra, et en premier lieu les musulmans.Et qu’on ne se fasse pas d’illusion. Il ne faut pas prendre les minarets pour des sapins de Noël. Ils finiront par être utilisés, quelles que soient les promesses données par les musulmans, comme ce fut le cas ces derniers temps en Allemagne. Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. C’est la politique du saucisonnage.Alors, disons-le clairement: prier, oui; crier, non.Et qu’on ne vienne pas me dire qu’interdire les minarets viole la liberté religieuse. Les musulmans en Suisse (majoritairement étrangers) bénéficient de toute la liberté de pratiquer leurs cultes en Suisse, et sont bien mieux lotis que les chrétiens d’Egpyte dans leur propre pays où les lieux de culte chrétiens font l’objet d’attaques pratiquement chaque semaine. Les minarets ne sont nullement nécessaires pour pratiquer le culte musulman. Et en tout cas, les musulmans sont mille fois mieux lotis en Suisse que les centaines de milliers de chrétiens en Arabie saoudite qui leur interdit tout culte chrétien sur son sol, même si le culte a lieu dans des maisons privées.

  13. Oser braver deux dictatures, celles du politiquement correct et du prêt-à-penser !http://jfhuguelet.blog.24heures.ch/archive/2009/10/08/initiative-sur-les-minarets-questions-entre-dictature-de-la.htmlAttention ce site est l’objet d’une censure d’Edipresse – 24h et TG – politiquement correct et prêt-à-penser oblige ? Deux messages appuyant Sami ne sont pas parus…

  14. Que reproche-t-on aux Musulmans et ä l’Islam, que nous n’ayons pas pratiquö nous même dans ce pays il y a 50 ans ä peine ?Jusque de dans les années 70, le père était le chef de la famille. Les femmes n’avaient pas le droit de vote. A l’école, en principe elle n’obtenaient pas d’instruction civique.En Suisse alémanique, leur position dans la société se caractérisait en trois K:Kinder, Küche, Kirche.Au début des années 50 ä Soleure, il existait une piscine pour les hommes et les garçons et une piscine pour les femmes et les filles. Je ne sais pas si cela est encore le cas.Le concubinage était interdit. Cette interdiction était contrôlée par la police. Au Tessin, la police débarquaoit aux petites heures pour vérifier qu’un homme et une femme vivant dans le `même appartement ne dormaient pas ensemble.Le sexe était une chose malpropre et dangereuse et il importait de le tenir à l’écart des jeunes. La masturbation devait être réprimée, car elle menait ä l’abrutissement.. Toute information devait être réprimée.Un couple mixte protestant-catholique devait élever ses enfants dans la religion catholique.C’est fou quand même: Plus les temps changent et plus c’est la même chose….

  15. Vous avez raison. Rien de nouveau sous le soleil. Mais essayons au moins de retenir la leçon. Et aujourd’hui en Occident on est face à un islamisme rampant qui multiplie les revendications. Il faut oser y mettre des garde-fous, au propre et au figuré. C’est dans l’intérêt de tous, y compris les musulmans qui vivent avec nous. Et j’estime personnellement que l’initiative contre les minarets est dans l’intérêt des musulmans, même s’ils refusent de l’entendre de cette oreille. Il faut regarder plus loin que le bout du nez. Si on se laisse faire par les islamistes, nous finirons tous dans l’abîme de l’obscurantisme le plus abject.

  16. Une chose est certaine: Chaque pays, race, religion ou système social fournit son monde. En ce qui me concerne, deux choses sont à signaler: La perte totale d’influence de la religion en Europe et le fait que la religion chrétienne a causé immensément plus de mort et de misère et d’asservissement que toutes les autes religions combinées. Les Musulmans – puisque c’est d’eux qu’il est question ici – n’ont jamais rien fourni qui ressemble aux Croisades, à l’Inquisition, au colonialisme dans toute son horreur et – last but not least – deux guerres mondiales avec leur septante millions de mort. Plus la Corée, le Vietnam, et la présente saloperie au Proche Orient. Question terrorisme, les Infidèles sont vraiment des enfants de choeur…En parallèle avec la perte d’influence de la religion en Europe, on trouve une pacification à peu près unique dans l’Histoire. Les religions chrétienne et juive jouent un bien plus grand rôle aux E.U.s et les E.U.s sont perpétuellement en guerre. Et des millions d’Amis croient dur comme le fer que Dieu a créé le Monde en six jours et que la Terre Sainte appartient sur ordre divin aux Juifs, qui à leur tour seront convertis à la foi chrétienne….Environ dix pourcent des Musulmans pratiquent effectivement leur religion, sauf erreur. Ce pourcentage devra baisser et le mode de vie européen s’imposera peu à peu. A preuve les manifestations en Iran. Les jours des mollahs sont comptös là-bas, avec ou sans les E.U.s et notre ami Nicolas

  17. ça alors!! Que l’islam n’ayant pas commis de crime, ç’est la meilleure!! Demandez donc les grecs et les arméniens si ils n’ont pas senti la terreur de l’islam!! Smyrna, ville grec qui maintenant s’appelle Izmir a été balayé des grecs! Aujourd’hui il n’ya plus que des turcs labas!! Et quesqu’ il s’est passé en inde, quand la séparation avec le pakistan a eu lieu?? Des milliers de indoux ont vus la mort!!L’avantage des christs est, que le gens se séparé de la réligion, et les musulmans ne se sont pas encore distancés de leur réligion inhumaine!Déja, une réligion qui demande de couper le zizi des enfants??!!

  18. Il n’est évidemment pas question de nier que les représentants de TOUTES les religions ont commis des crimes, très souvent en invoquant la religion. En d’autres termes, les Princes de la Paix qu’étaient Jésus, Mohammed, Moïse et d’autres ont été invoqués pour justifier les pires boucheries…Mais si l’on veut faire le bilan aprüs vingt siècles, il est clair que les Chrétiens détiennent haut la main le record des crimes commis.Si je me souviens de ce que j’ai appris en Histoire à l’école, il est clair que les Chrétiens ont perdu les Croisades militairement, et qu’ils ont rapporté du proche Orient une formidable masse de connaissances en mathématique, astronomie, médicine, art de vivre, entre autre. En ces temps là, les Maures étaient les civilisés en nous étions les barbares…En ce qui concerne « couper le zizi des enfants » je pense qu’il est question de la circoncision des filles. Cette saloperie est bien plus ancienne que l’Islam et affecte beaucoup de petites filles même non Musulmanes en Afrique.

  19. @J.C. SimoninQualifier Mohammed de « Prince de la Paix », pour peu qu’il ait existé, est plus qu’abusif.Si l’on suit la tradition:1) Il a largement vécu de pillages divers2) Il a enjoint ses voisins à la conversion en usant de menaces3) Il a fait assassiner des poètes qui avaient eu l’outrecuidance de le moquer4) Il a faita décapiter les hommes d’un tribu juive entière et mis ses femmes et enfants en esclavage5) Il a épousé une fillette de 8 ans et l’a défloré lorsqu’elle en avait 9.Ou est « le prince de la paix » ici?

  20. Bien Carlitos, il ne reste plus qu’à faire mon mea culpa.Tout bien considéré, on pourrait également inclure dans la liste Abraham, qui était prêt à zigouiller et à ròtir son fils Isaac pour complaire à Jehovah. Ou Moïse, descendant du Mont sinaï avec les Tables de la Loi sous le bras (5. Commandement: Tu ne tueras point)et trouvant le Höbreu dansant autour du Veau d’Or, en fit bousiller pas mal. L’Ancient Testament n’est en somme qu’une longue suite de récits de trahisons, de meurtres et d’abus de toutes sortes. Les Chrétiens sont entrés en piste plus tard, mais se sont très largement rattrapés. Gautama Sakhia Buddha a également été un prince guerrier avant d’abandonner ces mauvaises manières.

  21. J.C.Simonin Toujours là avec son antisémitisme viscéral et gangréneux à nous servir sa litanie haineuse sur les Juifs! Vous avez du sang juif dans les veines l’ignare! JESUS et les PREMIERS CHRETIENS sont, et non pas étaient, DES JUIFS!

  22. Adorable Pas-Touche-à, comme je te suis reconnaissant de surveiller mon style et de corriger mes fautes. C’est ça, l’amour maternel. Le galopin mérite une taloche, mais il veut gagher une caresse. Il est aussi un peu mazo sur les bords. Surveille-moi donc, oh divine créature, avec toi je gagnerai le Paradis (des Juifs, des Chrétiens et des autres…)

  23. « De quoi avez-vous vraiment peur ? »D’une idéologie fasciste : l’islam.

  24. « 5) Il a épousé une fillette de 8 ans et l’a défloré lorsqu’elle en avait 9. »Correction et addition:5) Il a épousé une fillette de 6 ans et l’a défloré lorsqu’elle en avait 9.6) Il a violé une femme juive après avoir fait assassiné le père et le mari d’icelle.Bon, cela dit, Jehoshua était aussi un assassin… jamais les Romains n’auraient condamné à la crucifixion un « pacifiste ». Au moins lui luttait pour une « bonne cause ».

  25. Pour moi je pense qu’ils devraient déjà être bien contents d’être ici et qu’ils nous foutent la paix avec leurs minarets. Nous sommes un pays chrétien avec des cloches « aussi les vaches » et foutez-nous la paix avec ces minarets celà suffit.Mais qu’ils rentrent chez eux ces « braves gens » et qu’ils aillent prier pour toutes les femmes infidèles ou jeunes filles qu’ils ont tuées au nom de leur religion ayant eu des rapports sexuels avec un(e) autre(e) que leur mari ou futur mari désigné par les parents. Ils vivent au 13 ème siècle oû quoi ? J’ai très peur de cette invasion.

  26. […] envoyée sur votre blog aux autres visiteurs.   J’imagine que vous allez me renvoyer à http://blog.sami-aldeeb.com/2009/10/08/oui-a-linitiative-sur-les-minarets/   Bien cordialement et bonnes fêtes.   […]

  27. http://oumma.com/15946/suede-autorise-lappel-a-priere-capitale

    « (dans l’article ci-dessus) Mais une fois les minarets construits, les musulmans ne vont pas s’arrêter là, et demanderont qu’ils puissent les utiliser à appeler à la prière comme font les chrétiens avec leurs cloches, invoquant le principe de la réciprocité.  » était prémonitoire.

    Ps http://blog.sami-aldeeb.com/2012/12/26/votation-contre-les-minarets-en-suisse-droit-de-lhomme-et-discrimination-religieuse/

 Leave a Reply

(requis)

(requis)


5 − deux =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>